l'autre LIVRE

Parutions récentes et à venir

Le Pèlerin enchanté

Le Pèlerin enchanté

de Nikolaï LESKOV

Lettres d'ailleurs (GINKGO) | Paru le 20/06/2019 | 10,00 €

Des voyageurs traversant un des immenses lacs russes demandent au moine singulier et colossal qui les accompagne de leur narrer ses aventures.
C’est ainsi que cet étrange moine raconte comment sa mère, morte en couches, l’avait promis à Dieu et à la vie monastique et comment, pour avoir refusé ce destin, il fut poursuivi par une curieuse malédiction, voué à errer sur la terre russe, tour à tour prisonnier des Tatars, compagnons des Tziganes, expert et dresseur de chevaux des steppes,
soldat et même criminel, échappant sans cesse à la mort pour tomber dans un autre péril.

Conte symbolique et intemporel, Le Pèlerin enchanté est une extraordinaire odyssée à travers la Russie.
« Peu de narrateurs paraissent aussi profondément imprégnés de l’esprit des contes que Leskov. »     -    (Walter Benjamin)

LE GRAND PIED DE BERTHE

LE GRAND PIED DE BERTHE

de José HERBERT

Roman (ANNICKJUBIEN) | Paru le 19/06/2019 | 19,90 €

José Herbert est né à Aniche en 1944, il a mené une carrière d’instituteur à Wambaix avant de devenir directeur d’école tout en assurant des fonctions de secrétaire de mairie dans ce petit village du Cambrésis. Il vit maintenant à Loos en Gohelle. À la retraite, il se lance dans l’écriture et publie cinq ouvrages, deux témoignages et trois romans tout à fait burlesques. Ses romans sont calqués sur des situations réelles, avec une touche historique, notamment médiévale, puisqu’il fut jadis chercheur passionné en histoire locale. LE GRAND PIED DE BERTHE prend une place privilégiée dans l’œuvre de l’auteur qui est un des meilleurs auteurs français du roman loufoque.

   Qui était Berthe au grand pied, de son vrai nom Bertrade de Laon ? Notre mémoire, fidèle à nos souvenirs d’écolier, la sait mère de Charlemagne et épouse de Pépin dit le bref. Elle vécut au 8e siècle, eut de son mari 8 enfants, dont l’aîné est le plus connu, puisqu’il s’agit de Carolus Magnus, ou Charles le Grand, Charlemagne, dont une chanteuse a prétendu un jour qu’il aurait inventé l’école. Pfff ! L’affaire n’est pas si simple. On ne sait pas grand-chose de Bertrade, et les hypothèses vont bon train. Avait-elle vraiment un grand pied ? C’est pas sûr ! Une légende prétend que oui, que sa « dissymétrie déambulatoire » fut avérée dans le but de sacraliser la puissance de Charlemagne, car à l’époque, avoir un grand pied signalait un être aux pouvoirs exceptionnels.

Dans "LE GRAND PIED DE BERTHE", José Herbert s’inspire de cet épisode historique surprenant pour signer un grand roman historico-loufoque.

De la femme de sport à la sportive, une anthologie

De la femme de sport à la sportive, une anthologie

de Julie GAUCHER

Antholologie littéraire (EDITIONS DU VOLCAN (LES)) | Paru le 12/06/2019 | 23,50 €

Julie Gaucher profite ici de sa double expertise en littérature sportive et en histoire du sport pour rendre accessible à un large lectorat les textes qui ont accompagné l’histoire des sportives, des pionnières aux championnes d’aujourd’hui. En réunissant des écrits de nature différente (manuels de savoir-vivre, traités de médecine, romans…), l’auteure s’est employée à rendre compte de la polyphonie discursive qui accompagne le développement du sport au féminin. À l’heure où les discriminations dans le champ sportif sont une préoccupation sociale et politique, ce retour historique par les textes permet de mieux comprendre l’ancrage de certains discours, mais aussi de circonscrire la prégnance d’imaginaires, de fantasmes et de normes.

La plupart des extraits proposés ne sont aujourd’hui plus accessibles alors même qu’ils ont connu une importante diffusion et un écho social de premier ordre lors de leur publication : en les rassemblant dans cette anthologie, Julie Gaucher entend offrir un regard neuf sur l’histoire des sportives.

Tisser les voix

Tisser les voix

de Rachel BOUVET

Récit (MÉMOIRE D'ENCRIER) | Paru le 11/06/2019 | 16,00 €

Une femme perd sa voix. Elle écrit pour reprendre possession de son corps abîmé. Elle chemine ainsi, s’ancre par l’écriture dans sa voix intime, qui résonne avec d’autres silences et paysages de terre, d’eau... La guérison est amorcée avec cette symphonie de voix. Une multitude de visages, de corps et de voix se tissent et se racontent à travers les routes qui n’en finissent pas. Ce livre est un grand silence, une halte entre nous et le vivant ; un bruissement qui dit la relation, la tendresse, l’existence, d’où la musique des mers, des fleuves et des forêts.  Le point de vue de l’auteure : Tisser les voix répond au mouvement général qui traverse le livre. Quand j’ai perdu la voix, je me suis mise à écrire, mais aussi à écouter davantage. J’ai fait plus de place à la parole des autres. Quand je tisse les voix, la mienne se fonde dans un ensemble, elle va à la rencontre des autres, c’est ce mouvement qui me permet d’avancer. Quand la voix se brise, quand elle s’absente, il faut tout reconstruire, cela ne peut se faire que dans l’intimité. Apprivoiser le silence.

Lettres à Diane

Lettres à Diane

de Elaura STAINCY

Roman (TITULI) | Paru le 05/06/2019 | 17,00 €

Lettres à Diane est la biographie d’un désir unilatéral confinant au délire, conçue et vécue à travers le personnage principal, sous forme de lettres, d’extraits de théâtre et de récits à la troisième personne. Didier, jeune thésard, écrit à Diane. En tentant d’appréhender ce qu’il considère comme un délire amoureux, il passe par différents stades de son rapport à la réalité, de la conscience qu’il a de lui-même.

Bestiaire subtil

Bestiaire subtil

de Alexis BUFFET

Poésie (TITULI) | Paru le 05/06/2019 | 13,00 €

Proses contemplatives du monde minuscule des insectes dans une langue disparue dont Alexis Buffet recueille les cendres volatiles.

Une tunique de braises

Une tunique de braises

de Bernard DILASSER

Poésie (TITULI) | Paru le 05/06/2019 | 11,00 €

Petits poèmes en prose dans lesquels l’auteur resserre sa méditation au plus intime dans un faisceau de correspondances avec la nature et les objets familiers auxquels se mêlent ses intellections.

Une odyssée judéo-espagnole

Une odyssée judéo-espagnole

de Isaac PAPO

Leçons de vie judéo-espagnoles (LIOR ÉDITIONS) | Paru le 04/06/2019 | 26,00 €

Né à Milan en 1926 dans une famille juive originaire d’Edirne en Thrace, Isaac Papo a fondé et dirigé durant quarante ans le département de neurochirurgie de l’hôpital d’Ancône. En marge de ses activités professionnelles, il s’est intéressé à l’histoire des communautés sépharades des Balkans. Une odyssée judéo-espagnole, d’abord publiée en espagnol, puis en italien constitue la somme de trente années de recherches, de voyages et de rencontres. Isaac Papo ne se contente pas de restituer la trajectoire de sa famille depuis son long séjour dans l’Empire ottoman jusqu’à ses exils en Italie et en Espagne où elle se réfugie en 1942. Il s’efforce à travers cet exemple de comprendre les ressorts psychologiques du monde judéo-espagnol, d'en restituer tout le charme, fruit de la rencontre entre cultures d'Orient et d'Occident, mais aussi d'en montrer l’inéluctable déclin. D’anecdotes en réflexions, ce sont plus de cent cinquante ans d’histoire européenne qui défilent ainsi sous nos yeux, sans aucune complaisance ni sentimentalisme, mais en sacrifiant à l’impératif biblique « Souviens-toi ! »

L'orphelin du Bosphore

L'orphelin du Bosphore

de Nissim BENEZRA

Leçons de vie judéo-espagnoles (LIOR ÉDITIONS) | Paru le 04/06/2019 | 20,00 €

Tante Sara, épouvantée, inclina son oreille sur la poitrine de sa sœur comme pour l’ausculter : pas le moindre battement de cœur, sa sœur était sans mouvement. Aussitôt, élevant la voix, elle se prit à sangloter bruyamment et à déplorer le sort de la défunte. Il pouvait être dix heures. Aux cris poussés par elle, grand-mère qui gisait sur son grabat comprit que sa cadette n’était plus de ce monde. Une sueur froide parcourut tout son corps. Mourir, c’est déjà un malheur. Laisser derrière soi quatre orphelins dans le dénuement total, sans qu’un proche puisse prendre soin d’eux, c’était la catastrophe... Cette pensée terrifiante terrassa la vieille femme sous le coup. Il y avait à peine une demi-heure que sa cadette avait rendu l’âme au Créateur.

Écrit dans un savoureux français d’Orient, les mémoires de jeunesse de Nissim M. Benezra offrent une vision saisie sur le vif d’Istanbul à la fin de l’Empire ottoman et dans les premières années de la république turque. Malgré le dénuement de l’auteur dans sa prime enfance, on est frappé par son inextinguible soif de vivre, son sens de la dérision et sa vision très personnelle du monde qui font de ce livre l’un des plus émouvants témoignages du monde sépharade.

Le chêne de Rhodes

Le chêne de Rhodes

de Vittorio ALHADEFF

Leçons de vie judéo-espagnoles (LIOR ÉDITIONS) | Paru le 04/06/2019 | 20,00 €

Un cavaliere, un chevalier tel est le titre qui vient spontanément aux lèvres à la lecture des mémoires de Vittorio Alhadeff. De Rhodes – l’île des chevaliers de Saint-Jean de Jérusalem – où il est né en 1904 à l’Argentine, en passant par Paris et Milan, il aura traversé le XXe siècle avec la grâce et l’aisance, le panache et la flamboyance de ceux qui ont vécu une enfance heureuse au sein d’une illustre famille. La dynastie des Alhadeff, de grands banquiers et commerçants juifs, remonte au légendaire Hadji Bohor né en 1793. De génération en génération, la famille étendra son champ d’activité profitant de la tutelle italienne à Rhodes, puis quittant les rives de l’Orient pour les métropoles de l’Occident. Vittorio Alhadeff, formé chez les Frères des écoles chrétiennes, part à la conquête de l’Europe avec une culture classique digne des marchands lettrés du Quattrocento. Sans fausse modestie, il nous fait partager ses rencontres avec le maestro Arturo Toscanini, le Duce Benito Mussolini – auquel il refuse un poste dans la diplomatie – Benedetto Croce qui l’incite à quitter l’Italie fasciste. Ce sera l’occasion d’un nouveau départ à Buenos Aires où, grâce à ses heureuses initiatives, le centre de gravité financier de la famille se déplace. Mais quelque chose s’était brisé entre-temps. De même que Vittorio nous fait partager le ressort intime de l’ascension d’une grande famille, il nous en confie la décadence lorsque s’installe la discorde entre ses membres. On n'aurait pas tout dit si l’on ne soulignait pas l’importance des femmes dans ce récit. Les Alhadeff n’emploient pas seulement leurs charmes pour séduire leurs clients… On sera tenté de voir dans ces beaux portraits féminins, un reste ineffable de la culture méditerranéenne qui imprègne tout le livre.

Doppelbruder

Doppelbruder

de Violaine BéROT

livres allemands (ED. PEARLBOOKSEDITION) | Paru le 28/05/2019 | 22,00 €

Ich fühlte mich richtig gut. Eines Morgens wurde es Zeit, in die Klinik zu gehen und auf einem Bildschirm das süße Gesicht meines Sohnes anzuschauen. Ich verbrachte eine ganze Weile im Bad, um mich für unser Treffen hübsch zu machen. Mein kleiner Bub war der erste Typ, für den ich schön sein wollte.

Voyage en Aplostan

Voyage en Aplostan

de Robert NOTENBOOM

Z4 Editions (Z4 EDITIONS) | Paru le 28/05/2019 | 16,00 €

Serge Wellens, dans sa correspondance avec Robert Notenboom, écrivait : « Je découvre une écriture limpide et lumineuse… J’aime cette transparence, cette absence d’emphase, cette liberté de chacun de vos poèmes qu’il faut lire à haute voix pour en ressentir toute la charge émotionnelle. » « La simplicité n’est pas un but dans l’art, mais on arrive à la simplicité malgré soi en s’approchant du sens réel des choses », disait Constantin Brâncusi , un des plus grands sculpteurs du siècle dernier. La poésie de Robert Notenboom, pour qui « tout mot qui n’est pas indispensable est nuisible », relève précisément de cette simplicité essentielle. Ce sera comme un sommeil Dont peu à peu les rêves Se seront retirés Ce sera comme une mer étale Par très beau temps.

Le Gaucher

Le Gaucher

de Nikolaï LESKOV

Lettres d'ailleurs (GINKGO) | Paru le 23/05/2019 | 7,00 €

Le tsar Alexandre se rend en Angleterre où il observeles merveilles de l’industrie florissante de ce royaume etreçoit moult présents que son fidèle serviteur le cosaque Platov n’a de cesse de dénigrer. L’un d’entre eux pourtantles stupéfie : une puce dansante entièrement mécanique.
Les orfèvres anglais sont-ils à ce point supérieurs à ceux de l’empire du tsar ? Il en va de l’honneur des plus doués des artisans russes, dont parmi eux le Gaucher bigle
de Toula. Présenté par un narrateur narquois qui ne semblepas tout comprendre aux événements, à mi-chemin entre légende populaire et conte satirique, Le Gaucher
témoigne avec malice et humour des rapports de la Russie avec l’Ouest.

Quand on naît dans les choux on y reste

Quand on naît dans les choux on y reste

de Fabienne YVERT

Petits livres (UN THÉ CHEZ LES FOUS) | Paru le 23/05/2019 | 10,00 €

10 ans après sa première publication, revoici un "tamponné", mais dans une nouvelle robe "pour résister à la pauvreté, à l’administration, à la société de consommation, à la dépression, à l’arrogance contre l’humiliation..."
 
"Même
mon assistante sociale
est en dépression"
La parole

La parole

de Séverine MAYER

Z4 Editions (Z4 EDITIONS) | Paru le 23/05/2019 | 18,00 €

La parole est un témoignage, le récit des violences subies par une petite fille de la part d’un pédocriminel qu’elle devait appeler « papa ». Un récit, sans haine, dans le but de dire ce qui s’est passé. C’est un livre de souvenirs, de ressentis et d’analyses, avec l’espoir de faire comprendre ce que vit un enfant incestué et condamné au silence. C’est dire avec quelles difficultés on devient un adulte amoché quand on n’a pas eu d’enfance, lorsque l’on a grandi dans la honte, la culpabilité et le mensonge.

C’est un moyen de se rendre justice, car quand il n’y a plus rien à espérer de ceux qui auraient dû demander pardon, que l’on vous jette la pierre pour avoir osé exprimer de la colère, de la douleur : c’est que le moment est venu de vider son sac et de plus être enchaîné au silence.

C'était Champagnole... Avant l'an 2000

C'était Champagnole... Avant l'an 2000

de Constance RAMEAUX & Daniel ZIV

Z4 Editions (Z4 EDITIONS) | Paru le 20/05/2019 | 18,00 €

Voilà le petit ouvrage que de nombreux Champagnolais attendaient : reposant entièrement sur les témoignages de ses habitants, il retrace l’histoire récente de la « Perle du Jura » – celle de la seconde moitié du siècle dernier. Tous les grands thèmes qui ont marqué notre petite cité y sont présents, depuis les beaux jours de la piscine de l’Angillon jusqu’aux colos de Boulouris, en passant par les galas d’athlétisme, la clinique Saint-Joseph, les Forges, les bains-douches, le lycée Javel ou les anciens bouchers…

       Le tout narré le plus simplement du monde – de la bouche même de « vrais gens », ceux que vous croisez tous les jours dans les rues de Champagnole. Et c’est ce qui fait toute la force émotionnelle de ce petit livre d’histoires.

Actes d’une recherche

Actes d’une recherche

de Alain MARC

La diagonale de l'écrivain (Z4 EDITIONS) | Paru le 20/05/2019 | 14,00 €

Qui mieux qu’Alain Marc peut personnifier cette collection « La diagonale de l’écrivain » chargée de révéler la « fabrique » d’un auteur ? Plonger dans « Actes d’une recherche », carnet 1986 – 2019, c’est s’immerger dans le quotidien fantasmatique, analytique, rêveur, criminel (pour la littérature) du poète : ses notes, fragments, morceaux choisis transgressent les règles de l’écriture, élèvent les emportements intellectuels au statut d’œuvre d’Art. Que nul ne soit surpris d’un usage immodéré de virgules, parfois ; alors la respiration se fait haletante, hachée, les idées que l’on croyait établies volent joyeusement d’une ponctuation l’autre pour finir dans une… virgule justement, échappée en bas ou en haut de page, comme pour dire : « C’est là que niche la vérité, dans ce tracé apostrophe. » « Écoutez écrire » Alain Marc, ici,

Encres marines

Encres marines

de Barbara LE MOËNE

Z4 Editions (Z4 EDITIONS) | Paru le 19/05/2019 | 12,00 €

La mer, jour après jour. Cent courts poèmes, sensuels et légers comme les flots, comme  des encres sur le papier. Mais sous la légèreté apparente affleure parfois la gravité.

Barbara le Moëne partage son temps entre Lyon et la Catalogne. Après une formation composite (EM Lyon business school, agrégation de Lettres) et un parcours professionnel varié, se rend compte qu’elle a longtemps vécu un peu à côté d’elle-même et saute le pas en 2017 pour se consacrer pleinement à la peinture et à l’écriture.

Ses peintures, dessins, poèmes sont une tentative de déchiffrement du monde en même temps qu’un chemin de découverte de soi.

Dolce vita

Dolce vita

de Emilie PANISSET-BARACHANT

Les 4 saisons (Z4 EDITIONS) | Paru le 18/05/2019 | 14,00 €

Emilie Panisset-Barachant écrit des mots à nu,

sans appel et sans miséricorde,

au plus près de la sensation vraie,

directs comme des uppercuts,

traversés d’images qui émergent 

à la façon de « sourires de victoire,

celle de la poésie

sur le prosaïsme cruel de la vie courante.

                                                                              Pierre Lepère

Cœur de chien

Cœur de chien

de Mikhaïl BOULGAKOV

Lettres d'ailleurs (GINKGO) | Paru le 15/05/2019 | 10,00 €

Boule, un pauvre chien errant des rues de Moscou, est recueilli par l’éminent professeur Préobrajenski qui l’emmène à son domicile.

En ces temps troublés qui suivent la révolution de 1917, le scientifique, privé de son laboratoire, entend bien poursuivre chez lui son ultime expérience. Au risque de donner vie à un être incontrôlable.
Interdit par la censure dès sa rédaction, en 1925, ayant circulé « sous le manteau » pendant des décennies jusqu’à sa publication en Occident à la fin des années 1960, Coeur de chien est sous le couvert du fantastique une féroce et hilarante satire du nouvel ordre soviétique et d’un système absurde visant à la création de’« Homme nouveau ».
Parue en 1990 à Moscou et jamais rééditée, cette superbe traduction d’Alexandre Karvovski rend à ce texte incomparable son irrésistible et inquiétante drôlerie.

EN LAISSE

EN LAISSE

de Stéphanie SALIÈGE-NEZZAR

Roman (ANNICKJUBIEN) | Paru le 15/05/2019 | 19,00 €

 Déborah, une femme d’affaire, avide de pouvoir et sans scrupule, meurt brutalement. Elle se retrouve plongée dans une forme de Néant. Seule une voix s’adresse à elle. C’est la voix du « Passeur ». Il lui apprend qu’elle est condamnée à l’Errance. Un monde en apesanteur, où elle n’aura ni corps, ni perception. Elle entendra ses propres pensées, seule, éternellement. En bonne négociatrice, Déborah parvient à obtenir un sursis, une faveur du Passeur. Elle sera réincarnée.

Sa seule échappatoire, afin de mériter cette autre vie, est d’accéder à la rédemption. Au cours de son périple, dans sa nouvelle enveloppe, celle d’une chienne Dobermann, elle devra se souvenir de son passé.

Parviendra-t-elle à comprendre qui elle a été et qui elle aurait pu être ?

Pourra-t-elle dés lors devenir un autre elle-même ?

 

Stéphanie Saliège-Nezzar est née en 1975 a? Besançon. Elle est infirmière en  psychiatrie. Dès 4 ans, elle suit des études de piano au conservatoire international de Paris. À 16 ans, elle obtient son diplôme de fin d'études de piano.  Elle. Depuis quatre ans elle travaille quotidiennement sur des fictions. « En Laisse » est son premier roman. 

Traité du paysage moderne

Traité du paysage moderne

de Damien ZIEGLER

hors collection (OTRANTE) | Paru le 14/05/2019 | 28,00 €

Peinture, littérature, musique, mise en scène, philosophie, sciences, cinéma.

Après deux essais consacrés au cinéma, Damien Ziegler propose dans ce traité une approche renouvelée des concepts de nature et de paysage et invite le lecteur / spectateur à contempler un monde proche et familier, dont l’histoire fait écho à la sienne propre.

Au lieu de les exclure, science et philosophie du XXe siècle offrent à l’histoire naturelle et à l’histoire humaine de se rejoindre en un paysage, non plus indifférent et opaque, mais dorénavant fondé sur le concept, familier des économistes, de destruction créatrice. L’homme retrouve ainsi sa place au sein du cosmos, celle du juste milieu, du proche / lointain, et est à nouveau capable d’habiter le monde dans une urbanité réinventée où ponts, jardins et piscines constituent les lieux d’un accueil idéal.

L’intégralité de l’histoire de la représentation du paysage dans les arts (peinture, musique, mise en scène, cinéma) et la littérature est ainsi revisitée, de l’œuvre des pionniers jusqu’aux créateurs contemporains. Léonard de Vinci, Patinir, Turner, Cézanne, Mondrian, August Macke, Dali, Magritte, David Hockney,Bach, Mahler, Richard Strauss, Sibelius, Debussy, Schoenberg, Terrence Malick ou Michel Tournier, ainsi que quelques grands noms des sciences et de la philosophie, sont ici convoqués à la visite de ce paysage nouveau et enfin véritablement moderne.


Docteur en études cinématographiques, Damien Ziegler poursuit une œuvre d’essayiste consacrée plus particulièrement au thème de la représentation du paysage dans l’art.

La ballade de Leïla Khane

La ballade de Leïla Khane

de Alfred ALEXANDRE

poésie (MÉMOIRE D'ENCRIER) | Paru le 13/05/2019 | 12,00 €

La ballade de Leïla Khane est un grand poème ou peut-être un étrange bateau. Leïla nomme l’absence. Cette légende fait de l’amour une île qui évite aux amants la mort et la folie. C’est encore Leïla qui dit l’exil, les ports, les déserts, les océans et les villes.

Le point de vue de l’auteur : La ballade de Leïla Khane est une variation autour du mythe de Laylâ et Majnoun. Le personnage de Laylâ, comme figure de l’amour impossible, a inspiré des artistes aussi divers que les poètes Nizami, Djami, Aragon ou encore le musicien Eric Clapton. Ici, le mythe est réinterprété dans le cadre de l’imaginaire littéraire des îles d’Amérique, à travers l’écho qui relie Carthagène des Indes en Colombie à l’ancienne Carthage, l’antique ville où saint Augustin entrevit que la grâce est l’autre nom de l’amour.