l'autre LIVRE

Parutions récentes et à venir

Pingouin et la Sorcière et la saveur d’un jour

Pingouin et la Sorcière et la saveur d’un jour

de Michaël KNIGHT

Dos au mur (LUNATIQUE) | Paru le 15/10/2019 | 18,00 €

« Un jour, Pingouin décida d’aller se promener. Il descendit la colline bleue jusqu’à l’endroit où le ciel jaune finissait et où commençait le ciel bleu. » Intriguée, la Sorcière suit Pingouin. Elle ne comprend pas pourquoi Pingouin regarde les nuages, pourquoi Pingouin écoute les oiseaux et le vent chanter dans les arbres, pourquoi Pingouin se laisse porter par les eaux de la rivière...

Pingouin et la Sorcière et la saveur d’un jour fait suite à Pingouin et la Sorcière, premiers livres d’une série écrite et illustrée par Michael Knight (trad. Juliette Penblanc/Michael Knight), qui raconte les aventures d’une sorcière et de son ami Pingouin. Des histoires simples, drôles et tendres, et surtout pleines d’humanité et de sagesse. Michael Knight est artiste peintre.

Pingouin et la Sorcière

Pingouin et la Sorcière

de Michaël KNIGHT

Dos au mur (LUNATIQUE) | Paru le 15/10/2019 | 18,00 €

« Il était une sorcière qui vivait dans une maison rouge, sur une colline bleue, sous un ciel jaune. Un jour, la sorcière, qui voulait être seule, entendit un bruit. Elle mit un pied dehors et vit alors Pingouin... »

Pingouin et la Sorcière est le premier livre d’une série écrite et illustrée par Michael Knight (trad. Juliette Penblanc/ Michael Knight), qui raconte les aventures d’une sorcière et de son ami Pingouin. Des histoires simples, drôles et tendres, et surtout pleines d’humanité et de sagesse. Michael Knight est artiste peintre.

Moumou

Moumou

de Ivan TOURGUENIEV

Petite Bibliothèque slave (GINKGO) | Paru le 10/10/2019 | 5,00 €

Il n'y a pas d'équivalent de ce petit chef-d'œuvre en littérature française, mais on pourrait regarder du côté de la Chèvre de Monsieur Seguin et de Boule de suif.

Le colosse Guérassime, sourd-muet, simple d'esprit, sauve une petite chienne de la noyade, et celle-ci lui voue un attachement éternel. Mais Guérassime est un serf, et la maîtresse du domaine auquel il appartient, autoritaire et capricieuse, n'apprécie pas le petit animal dont les aboiements la réveillent.

Écrit en prison en 1852, alors qu'il était incarcéré pour des propos que contenait son article sur Gogol qui venait de mourir, Moumou, dont la noble et autoritaire propriétaire est un double de la mère de Tourgueniev lui-même, était le nouveau réquisitoire du grand écrivain russe contre le servage, qui par ces coups répétés allait contribuer à l'abolition officielle de celui-ci en 1861.

La bataille de Mocambo, Les aventures de Loïc le corsaire, tome 4

La bataille de Mocambo, Les aventures de Loïc le corsaire, tome 4

de Jean-Marie PALACH

Jeunesse, roman, ado (EDITIONS DU VOLCAN (LES)) | Paru le 10/10/2019 | 12,00 €

Juin 1712, Loïc, surnommé Sabre d’or, rallie le port de Lisbonne à bord du Pombal. Il vient de traverser l’Atlantique pour retrouver Amalia, sa bien-aimée, avant que le père de celle-ci, le terrible amiral Azevedo, ne la contraigne à épouser un homme de son choix. Alors qu’il se cache dans une auberge, Sabre d’or se lie d’amitié avec une jeune esclave noire et lui sauve la vie. Lorsqu’il est à son tour cerné par les soldats du roi, elle vole à son secours et l’entraîne dans le refuge des esclaves en fuite, Mocambo. Mais le roi ordonne de raser l’enclave africaine et Loïc doit une nouvelle fois affronter de terribles dangers dans la quête de sa bien-aimée.

Une vie pour cible

Une vie pour cible

de Sylvain FAURAX

Roman (EDITIONS DU VOLCAN (LES)) | Paru le 10/10/2019 | 13,50 €

Enzo, un ancien flic, officie comme instructeur dans un centre de tir du nord de la capitale. Il se prend d’amitié pour Aurelle, une jolie jeune femme « pleine d’épines », brisée par un passé douloureux. Ces deux êtres abîmés se choisissent bien vite pour réinventer une famille de circonstances.
La tour Note deBoucry où Enzo vit au plus près des nuages et le jardin partagé dans lequel Aurelle cherche quelques respirations forment un huis clos tout à la fois oppressant et rassurant pour ce duo à la dérive. C’est alors qu’un certain Norédine s’insère dans leur existence, menaçant le bien commun comme une promesse de crépuscule. Acculé, Enzo se retrouve alors empêtré dans une situation impossible qui heurte ses convictions comme son libre arbitre. Peut-on recourir à la violence dans certaines circonstances ? Elle se distille comme un poison et creuse un sillon qui emporte toujours plus loin. Mais au-delà des apparences, une descente aux enfers peut aussi porter en germe l’espoir d’un rebond en faveur de la vie.
Une vie pour cible évoque le parcours de personnages dépassés par les événements qui s’imposent à eux. Verticales urbaines. Espace verdoyant caché. À force de se débattre dans les méandres de leur écosystème, trouveront-ils le chemin pour s’affranchir de leurs démons réciproques ?

Histoire universelle de la connerie

Histoire universelle de la connerie

de Jean-François MARMION

Barbara (EDITIONS SCIENCES HUMAINES) | Paru le 10/10/2019 | 18,00 €

Une mauvaise fée aux mille visages s’est penchée sur le berceau de l’humanité : la connerie. Elle chemine avec nous, fidèle entre les fidèles, se réinventant au fil des siècles et des cultures. Elle fustige les différences, réduit en esclavage, attise la violence, cultive la cruauté, dévoie les avancées technologiques, trahit les espoirs politiques, gangrène les idéologies, et saccage la planète. Elle suivra notre espèce jusqu’à la tombe, et la creusera peut-être. Le pire, c’est que nous en sommes plus souvent les complices que les victimes ! Du Néolithique à nos jours, plus de trente historiens nous dévoilent la vérité nue et biscornue sur la connerie.

Le directeur d’ouvrage : Jean-François Marmion. Psychologue et rédacteur en chef de la revue Le Cercle Psy. Il a coordonné de nombreux ouvrages dont Psychologie de la connerie (Sciences Humaines, 2018).

Avec les contributions de : Antoine de Baecque, Jean-Patrice Boudet, Vincent Capdepuy, Anne Carol, Elisabeth de Castex, Sylvie Chaperon, Myriam Cottias, Aurélie Damet, Rolf Dobelli, Bruno Dumézil, Jean-Paul Demoule, Jean-François Dortier, Christian Duquennoi, Gilles Ferragu, Marc Ferro, Stéphane Feuillas, Martine Fournier, Anthony Goreau, Martine Groult, Virginie Larousse, Patrick Lemoine, Jean-François Marmion, George Marshall, Florence Maruéjol, Chantal Meyer-Plantureux, Alain Montandon, Marylène Patou-Mathis, Steven Pinker, Émilie Ponceaud, Robert Sutton, Laurent Testot, Marie Treps, Jacques Vauclair, Paul Veyne, Catherine Vidrovitch.
La Galerie des éclaireurs

La Galerie des éclaireurs

de François BROCHE

Idées fixes (GINKGO) | Paru le 09/10/2019 | 20,00 €

De l’historien Philippe Ariès à l’écrivain Léon Werth, voici 54 portraits de « maîtres de vérité », témoins ou acteurs de la société française du XXe siècle, dont l’auteur estime que ce sont moins des maîtres à penser que des « maîtres à essayer de penser juste ».

 Ecrivains, historiens, philosophes, sociologues, plus rarement politiques ou militaires, ils décrivent, analysent, critiquent la société où ils vivent.

 Etiquetés à droite, à gauche ou sans engagement politique, ils conservent en toute circonstance leur liberté de penser, ce qui fait d’eux des « non-conformistes » résolument opposés à tout politiquement ou philosophiquement correct.
 La très grande variété des parcours et des œuvres compose une sorte de kaléidoscope illustrant la très grande richesse de la pensée française contemporaine. Chacun de ces portraits s’attache à rendre compte de l’essentiel d’une personnalité, en mettant l’accent sur leur étonnante modernité.

Thomas Edison, l'homme au 1093 brevets

Thomas Edison, l'homme au 1093 brevets

de Philippe ZOUMMEROFF

Mémoire d’homme (GINKGO) | Paru le 08/10/2019 | 25,00 €

Si le nom de Thomas Edison (1847-1931) évoque aujourd’hui  le téléphone ou l’ampoule électrique, force est de reconnaître que l’oeuvre de l’un des plus grands inventeurs du monde est ignorée et que sa vie même est bien mal connue. Autodidacte, n’ayant pratiquement jamais fréquenté l’école, petit marchand ambulant dans les trains, Thomas Edison s’intéresse pourtant très tôt aux techniques de pointes d’alors (le télégraphe) et dès l’âge de 22 ans, présente sa première invention : un enregistreur de vote pour le Sénat américain.

Le présent ouvrage est certainement l’une des plus complètes biographies sur un personnage paradoxalement  célèbre et méconnu.         

Il nous éclaire utilement sur la vie et l’œuvre  du génial inventeur et notamment sur les controverses relatives à la paternité de certaines découvertes.

Humeurs

Humeurs

de Benoît FOURCHARD

nouvelles (LUNATIQUE) | Paru le 07/10/2019 | 18,00 €

À l’instar de l’héroïne de Polenta-vodka, qui expérimente des recettes « à la recherche de saveurs nouvelles et de sensations inédites », Benoît Fourchard nous a mijoté un alléchant recueil, au bouquet généreux et dans lequel se reconnaissent tendresse de l’enfance, coup de théâtre, ironie du sort, nostalgie poignante, fantaisie légère, amour fou, gouaille désinvolte, et tant d’autres émotions, passions, déraisons, subtilement distillées au gré de... ses Humeurs.

Parmi ces onze textes, plusieurs ont fait l’objet d’adaptation théâtrale, de mise en voix ou d’une première édition. Écrit pour le théâtre (et formant avec Cette chère Simone un dyptique, mis en scène avec la compagnie Les Fruits du Hasard en 2016), Quarante-huit fois est d’abord paru dans Le Cafard hérétique n° 9 (oct. 2017) avant d’être sélectionné par Outlier pour le recueil des 10 meilleures nouvelles 2018.

Claude Lévi-Strauss

de Journet NICOLAS

Petite Bibliothèque des Sciences Humaines (EDITIONS SCIENCES HUMAINES) | Paru le 03/10/2019 | 10,20 €

En collaboration avec l’UNESCO et avec les contrbutions de : Laurent Barry, Maurice Bloch, Vincent Debaene, Philippe Descola, Emmanuel Désveaux, Françoise Héritier, Frédéric Keck, Jean-Patrick Razon, Carlo Severi, Wiktor Stoczkowski, Anne-Christine Taylor.

 

Il y a dix ans, le 30 octobre 2009, Claude Lévi-Strauss, centenaire, nous quittait. Au cours de ce siècle il a accompli ce que peu de scientifiques réalisent?: une carrière d’ethnologue des Amériques, une renommée d’écrivain et un rôle de déclencheur d’une révolution intellectuelle nommée « structuralisme ».

Aujourd’hui, ouvrons quelques portes dans l’œuvre du scientifique, du philosophe, du mémorialiste. Au présent, avec les exposés des meilleurs connaisseurs de son œuvre ou de ceux qui eux-mêmes l’ont eu pour maître et guide dans leurs études. Au passé?: avec des textes de Claude Lévi-Strauss, dont certains rarement vus, regroupés sous le titre « Regards éloignés » du numéro de mai 2008 du Courrier de l’Unesco et qu’une heureuse collaboration nous a permis de reproduire ici.

Au-delà des allégeances et des clichés, le temps autorise l’examen critique, mais aussi la relecture attentive de ce que les modes ont tendance à occulter, ainsi dans ce livre vous retrouverez entre autres Laurent Barry, Emmanuel Desveaux, Philippe Descola, Françoise Héritier (entretien de 2008) nous expliquant ce qui, dans leurs travaux sur la parenté, les mythes et les modes de pensée, prolonge les grandes intuitions de Lévi-Strauss. Vincent Debaene revenant sur l’histoire des succès multiples de Tristes tropiques, Wiktor Stoczkowski sur les ambiguïtés d’un différentialisme trop précoce, ou bien encore Maurice Bloch nous rappelant que ce fut un pas, souvent incompris, vers les sciences cognitives.

« Ce que nous allons chercher à des milliers de kilomètres ou tout près, ce sont des moyens supplémentaires de comprendre comment fonctionne l’esprit humain », ajoutait encore Lévi-Strauss en 1988. C’est à cette conviction d’anthropologue, pour lequel le proche se dissimule dans le lointain, que se mesure la portée de son œuvre. Par son approche de la nature et des dangers que fait peser sur elle la modernité, elle prend toute son ampleur aujourd’hui.

L c'est lui

L c'est lui

de Pierre-Jean LANCRY

Le NOIR du Vistemboir (VISTEMBOIR (LE)) | Paru le 02/10/2019 | 20,00 €

Tous les 28 février depuis 30 ans, Mae n’est pas peu fière de réunir dans son restaurant parisien toute l’équipe de « Faux départ », le plus gros succès du cinéma français. Le cliquetis des couverts cesse quand Mae prend la parole : « Mes chéris, tout le monde adore le «Faux départ », certaines répliques du film sont passées dans le langage commun et pourtant aujourd’hui…aucun livre ne lui est consacré…Alors…

Jeanne, l'Algérie, la guerre

Jeanne, l'Algérie, la guerre

de Anne-Marie ALLAIN

VISTEMBOIR (LE) | Paru le 02/10/2019 | 20,00 €

C’est le pays de la guerre. Rien d’autre.

  La guerre est là dans les jeux des enfants, dans les trous que font les projectiles sur le portail des églises, dans les rues, les collines éclaboussées de sang comme des grenades éclatées, dans le cri du mendiant, bouche ouverte sur une seule jambe, dans le rire de gorge des femmes sous le regard des militaires qui sont là comme des veilleurs, des gardiens…

        … Jeanne a quatorze ans. La chaleur colle sa robe sur son corps nu. Elle aime cette robe, cette robe la rend libre. Quand la chaleur devient trop blanche, elle ouvre le haut de sa robe, cherchant désespérément de l’air.

               Ce jour là, elle entend les rafales.

               Elle va sur la place pour voir, voir la guerre. Elle regarde…

 

L'auteure :

Née à Bricquebec (dans la presqu’île du Cotentin) le 28 février 1944, Anne-Marie Allain, psychanalyste, va vivre son adolescence en Algérie où son père est militaire de carrière.

Promeneur tardif

Promeneur tardif

de Yves NEYROLLES

Cahiers de poésie (A PLUS D'UN TITRE) | Paru le 01/10/2019 | 15,00 €

Pluie

 

Il pleut sur la ville,
sur la prison,
sur le ventre de la femme que l
enfant à naître arrondit.

Autour, lon passe,
l
on court au long du mur sans faille ni volet,

lon saute par-dessus les petites mares que lorage invente là-devant.

Elle, debout, immobile,
reste devant la double porte.

Leau ruisselle de partout,
l
enfant navigue par les mers chaudes de son ventre,

senvole et plonge doucement.
Elle le tient bien enfermé devant le jour qui dégouline,

comme elle sobstine
à retenir le fardeau qu
elle porte au bout de ses bras,

contre sa jupe : cette provision de soleil et de braise, confectionnée durant la nuit,
qu
elle apporte à celui vers lequel ses yeux tremblent, traversant leau,
puis l
e?cran des gardes, les couloirs ponctués de clefs, le souffle coupé des hommes,
puis le déferlement des mots,
plus fort que la pluie sur les toits,
et le silence plus évidant,
à la recherche d
un visage, brêve escapade, immobile, les corps seffleurent,
une main caresse son enfant.

Il pleut sur la ville. Il pleut longtemps. Sur lenfant à naître.

 
Je suis Maurice de Vlaminck

Je suis Maurice de Vlaminck

de Odile NGUYEN-SCHOENDORFF & Pierre WIDMAN

hors collection (A PLUS D'UN TITRE) | Paru le 01/10/2019 | 10,00 €

Nous les Fauves (Extrait du texte)

Au XXIe Salon dautomne de 1905, aux yeux des critiques, majoritairement hostiles, qui nous accusent de mépriser le public, de juxtaposer au hasard « deffroyables empate-ments docre, de rouge, de chrome, de violet et dorange », nous représenterons, avec Henri Matisse, Andre Derain et Raoul Dufy, ce que le critique Vauxcelles nomme la  Cage aux fauves. Nous nous emparons de cette boutade et assumerons l’étiquette de Fauvisme. Mais le scandale causé par notre présence est tel que le président de la République Émile Loubet refuse d’inaugurer le Salon !

On peut dire que cest Henri Matisse qui nous porte surles fonts baptismaux. Cest grâce à lui que nous pouvons exposer au Salon. Il est le spécialiste de la forme, et moi lamoureux de la couleur. Mais loriginalité du mouvement consiste à faire naître lune de lautre, à faire surgir lobjet de la couleur. Pour moi, la couleur passe avant tout. On
en
finit avec les nuances et les délicats jeux de lumière des Impressionnistes.

De la migration comme souffrance à la mobilité comme droit de l'homme - Palerme une charte de la dissidence

De la migration comme souffrance à la mobilité comme droit de l'homme - Palerme une charte de la dissidence

de Jean DUFLOT

hors collection (A PLUS D'UN TITRE) | Paru le 01/10/2019 | 3,00 €

Jai décidé de dire et de redire aux Européens quils nont pas à être fiers de construire leurs murs contre les migrants, parce que nous sommes responsables dune ébauche de génocide qui rappelle les moments les plus atroces de notre histoire. Il na certes pas lenvergure de la solution finale nazi-fasciste. Mais ce quil y a de désolant dans la résurgence de ce moment de barbarie, cest lalibi de la défense de la démocratie, que les pouvoirs publics et une large fraction des populations européennes sous hypnose médiatique, invoquent pour justifier leur intransigeance européo-centriste. Dans le contexte de panmédiatisation actuelle, cette violence publique est intolérable. Nos grands-parents, nos parents pouvaient dans les années quarante quarante-cinq, prétendre à la rigueur quils ne savaient pas, mais à présent que le malheur et lhorreur sont promus comme marchandises télévisuelles, il nest plus possible de se fermer les yeux, les oreilles et la bouche. Ou de ressasser le slogan de la libération : « Plus jamais ça ». À croire que lamnésie est la chose la mieux partagée au monde.

Leo Luca Orlando Maire de Palerme extrait de l’interview par Jean Duflot (2017)

Durkheim et la sociologie française

Durkheim et la sociologie française

de Salvador JUAN

Petite Bibliothèque des Sciences Humaines (EDITIONS SCIENCES HUMAINES) | Paru le 26/09/2019 | 12,70 €

Et si Durkheim n’était pas seulement ce chercheur lancé à corps perdu dans l’explication des fonctions sociales et des contraintes générées par le système ?

S’inspirant de ses illustres prédécesseurs et à l’aide de ses compagnons de route, il précisa les contours d’une discipline qui transcenderait la sociologie elle-même, la socioanthropologie, et en fonda ainsi l’École française.

Salvador Juan nous fait découvrir au fil des pages un Durkheim critique des effets pervers du développement économique, défendant l’unité du genre humain, attentif aux dynamiques historiques et aux conflits, soucieux de l’autonomie des personnes. Sont également présentés les principaux travaux, soulignant tant les influences mutuelles que la pensée commune, philosophique et politique, des nombreux collaborateurs de Durkheim tels que – aux côtés de Mauss – Hertz, Fauconnet, Hubert, Bouglé, Simiand, Halbwachs, etc. Enfin, l’auteur considère, avec de nombreux exemples à l’appui, que ce groupe de penseurs est opposé aux sociologies de l’intérêt et à celles qui insisteront plus tard sur les fonctions et les structures sociales.

Cet ouvrage permet de découvrir la tradition sociologique française ainsi que la manière dont des auteurs tels que Gurvitch, Duvignaud, Bastide, Leroi- Gourhan, Lefebvre, Ansart et, surtout Balandier, l’ont portée jusqu’à nos jours.

Les spécialistes des sciences humaines y trouveront une troisième voie entre l’individualisme rationaliste et les représentations d’une société uniquement conduite par ses mécanismes, sans acteurs.

LE PARFUM DE LA RELIGIEUSE

LE PARFUM DE LA RELIGIEUSE

de COUREAU PASCAL

Polar (ANNICKJUBIEN) | Paru le 25/09/2019 | 19,00 €

Jean-Claude Salmoniac PDG d’une florissante société est victime d’une machination. Il va provoquer de gros dommages collatéraux en voulant se protéger. Plusieurs personnes vont périr les unes derrière les autres et le lieutenant de police Maratier dépassé par la situation va devoir faire face à une enquête de plus en plus complexe et imbriquée.

Écrits de chambre et d'éco

Écrits de chambre et d'éco

de Gérard TITUS-CARMEL

Littérature (ATELIER CONTEMPORAIN (L')) | Paru le 20/09/2019 | 30,00 €

Si Gérard Titus-Carmel en est venu à l’écriture par ses notes d’atelier, « de la peinture au bout des doigts », il serait réducteur de ne voir en lui qu’un « peintre-qui-écrit ». On se souviendra qu’il est à ce jour l’auteur d’une cinquantaine d’ouvrages et recueils de poésie, dont la matière, tout en témoignant, de même que son activité d’« illustrateur » (notamment aux côtés d’Yves Bonnefoy), d’une continuité complexe entre le geste d’écrire et le geste de peindre, n’en présente pas moins une pleine autonomie. Un écrivain, donc, aussi bien qu’un peintre. De sorte que le présent recueil, réunissant l’ensemble de ses écrits sur la littérature, constitue le second volet d’un véritable diptyque inauguré par Au Vif de la peinture, à l’ombre des mots, qui rassemblait tous ses textes sur l’art.

Nous sommes tous des migrants

Nous sommes tous des migrants

de Jean-Luc PARANT

Littérature (ATELIER CONTEMPORAIN (L')) | Paru le 20/09/2019 | 20,00 €

Derrière ce titre aux accents politiques s’ouvre un espace qui excède, littéralement à l’infini, l’intelligence étroite que nous pouvons avoir du mot de migration. Car le texte de Jean-Luc Parant, un poème en prose au long cours, et comme d’une seule venue, élargit le phénomène à une dimension cosmique. L’exposé ordinaire du « fait migratoire » et ses accents paniques, qui scandent binairement une division entre « eux » et « nous », se dissolvent ici en de longues périodes soutenues par un « nous » unifié, sujet d’un récit poétique des origines et du devenir du genre humain.

Une lettre, un suspens

Une lettre, un suspens

de Kristell LOQUET

Littérature (ATELIER CONTEMPORAIN (L')) | Paru le 20/09/2019 | 5,00 €

Comme son titre le suggère, ce livret autobiographique de Kristell Loquet se divise en deux moments qui se répondent par-delà un « suspens » : en fait, un silence de plus de quinze années. La première partie est une « lettre au père » réellement écrite par l’auteure après sa rencontre avec celui qui est encore son compagnon aujourd’hui, le poète et artiste Jean-Luc Parant, de quelque trente ans son aîné, avec l’intention déclarée de rompre le malaise familial et le silence délétère causés par cette différence d’âge. La seconde, née d’une tentative impossible de reprendre la lettre initiale, tâche d’élucider cette impossibilité en prenant la juste mesure du temps écoulé et d’un bouleversement récent, à savoir l’accident vasculaire qui a failli coûter la vie à Jean-Luc Parant en 2017.

Itinéraire d'un révolté

Itinéraire d'un révolté

de Martine GASNIER

roman (ZINEDI) | Paru le 19/09/2019 | 16,90 €

Fuyant la misère de leur terre bretonne, Jules et Antoinette s’exilent à Paris où ils vont contribuer par leur labeur à l’essor de l’industrie dévoreuse d’humanité. Au sein de leur foyer, naissent deux garçons dont le plus jeune, Jean, se révolte très tôt contre toute forme d’exploitation. Un choix qui le conduira de la prison de la Petite Roquette à la colonie pénitentiaire de Soligny-la-Trappe avant un embarquement pour la Martinique.

Avec pour toile de fond la révolution de 1848, les ravages du choléra et la pratique de l’engagisme, succédané de l’esclavage, le destin de Jean illustre une page de notre histoire, pas si lointaine, marquée par l’égoïsme forcené des nantis.

Classe de mer

Classe de mer

de Benjamin TAÏEB

romans (LUNATIQUE) | Paru le 16/09/2019 | 6,00 €

Je ne dis rien au personnel encadrant. Je me doute bien que mes meilleurs amis seraient punis et je ne veux pas qu’ils soient punis à cause de moi. J’ai le pressentiment que si je parlais la situation empirerait. J’ai peur qu’on me traite de « mouchard » ou de « balance ». J’envoie à mes parents des cartes postales sur lesquelles j’écris Tout va bien, la colo est super, on va à pied pêcher des moules. J’écris de ma plus belle écriture, je fais attention à ne pas faire de fautes d’orthographe. Nous avons des enveloppes timbrées pour écrire à la maison. Le téléphone ne doit être utilisé qu’en cas d’urgence.

 

Récit de l’incompréhension et de la douleur, Classe de mer retrace le calvaire d’un jeune garçon confiant en ses « meilleurs amis ». Trente ans plus tard, la rancoeur est toujours là, tenace, et gronde la colère à l’encontre de ces adultes, parents, institutrices, moniteurs et pompiers, qui, indifférents ou indolents, n’ont jamais rien vu, ne sont jamais intervenus. Ce ne sont que des enfants.

Oui, mais « ensemble, ce ne sont plus des enfants ».

Mes Deuzéleu

Mes Deuzéleu

de Cyrille LATOUR

romans (LUNATIQUE) | Paru le 16/09/2019 | 8,00 €

C’est une lettre que j’ai imaginée pendant des années sans jamais oser l’écrire — comme toutes ces lettres inachevées dont on se persuade que, une fois envoyées, elles solderaient tous les comptes passés. Le repas avec mes parents et la marche sous le ciel d’avril m’ont enfin décidé. C’est une chance à saisir. La dernière chance. Une lettre pour cet adolescent que j’ai croisé il y a près de trente ans et dont la photo, pour une raison qui me reste inconnue, a eu longtemps sa place dans l’album familial. J’avais six ans. J’ignore son nom. J’ignore son âge. Il était pubère. Je ne l’étais pas.

 

Oublier ? Pardonner ? Surmonter ? Refouler ? Que peut faire Camille, avec deux « l » et un « e » — deuzéleu —, devenu adulte, pour survivre à ce qu’il s’est passé chez les B. ? Écrivain, il choisit d’écrire, pour témoigner. Sans rien épargner, sans rien excuser. Pour enfin être entendu de ceux qui ne l’ont pas écouté.

Le Majestic Palace Hôtel

Le Majestic Palace Hôtel

de Christophe BRICHANT

Roman (TITULI) | Paru le 13/09/2019 | 15,00 €

Le fil rouge de ce conte des temps modernes, où l’on demeure dans le for interne du héros, réside dans sa volonté (et son refus, peut-être, en même temps) de renoncer au monde des rêves et à l'irresponsabilité (au sens éthique du mot) que ce monde préserve, afin d'accéder à "l'âge adulte". Dès les premières pages, une plaisante sensation de légèreté, de fantaisie, - les descriptions d'architectures urbaines semblant issues de l'esprit d'un fumeur d'opium -, qui nous tient jusqu’à sa chute brillante.