l'autre LIVRE

Biographies / études

Léon Gavet, je vous écris des Samoa

Léon Gavet, je vous écris des Samoa

de Mireille DODART-DE L'HERMUZIÈRE

Parcours, récits de vie (EDITIONS DU VOLCAN (LES)) | Paru le 09/02/2021 | 28,90 €

Après une jeunesse ardéchoise, des études secondaires brillantes, Léon Gavet entre au petit séminaire de Viviers puis chez les pères maristes. Son rêve se réalise lorsque son évêque lui confie une mission aux îles Samoa. Dès lors, il écrit régulièrement à sa famille, ses oncles, ses frères et sœurs.

Il y relate son voyage de 16 500 km dans des conditions plus que précaires, puis, outre son travail apostolique auprès des populations indigènes, les menus faits de son quotidien, les événements majeurs en France et dans le monde, les luttes pour le pouvoir des grandes puissances : États-Unis, Angleterre, Allemagne, les guerres civiles des chefferies locales…

Il nous fait découvrir les coutumes des îles des mers du Sud, son implication dans les travaux pour la construction d'églises, de voiries, ses essais d’agriculture, ses liens avec ses collègues et ses disciples…

Les deux cents lettres personnelles publiées ici sont inédites ; toutes ont été retranscrites par son oncle puis par sa cousine, soit mille pages d’un itinéraire hors du commun. Elles couvrent une période de cinquante et une années passées dans les îles car Léon Gavet n'est jamais retourné en France. Elles retracent l'itinéraire d'un homme de foi, humaniste, entrepreneur, artiste photographe amateur, aventurier… Elles nous font découvrir son quotidien empreint d'anecdotes intimes et souvent humoristiques, mais aussi son intérêt pour l’actualité religieuse et géopolitique de cette deuxième moitié du XIXe siècle.

Astor Piazzolla - Libertad

Astor Piazzolla - Libertad

de Sébastien AUTHEMAYOU & Marielle GARS

HORS COLLECTION (EDITIONS PAROLE - GROUPE ALTERMONDO) | Paru le 01/12/2020 | 39,00 €

« J’ai une illusion : que mon œuvre soit écoutée en 2020. Et en 3000 aussi… Quelquefois, j’en suis certain, car ma musique est différente. » Astor Piazzolla
Un livre, un disque, la première biographie musicale jamais éditée sur le maestro argentin.
Dans cet écrin, outre la grande aventure qui mène de Mar del Plata à Paris, en passant par New York, et qui voit naître un compositeur majeur, vous trouverez des archives photographiques rares ou inédites, des témoignages, des annexes documentaires, des sources de références, des clés d’écoute.
Il offre également un disque, le nouvel opus du Duo Intermezzo. 16 pistes et plus de 75 minutes inédites où piano et bandonéon se rejoignent pour un parcours musical de 40 années avec Astor Piazzolla, de 1944 à 1984.
Vous plongerez dans « Libertad » en lisant le livre, en écoutant le disque ou en écoutant la plage musicale qui illustre un chapitre. Sébastien Authemayou et Marielle Gars vous invitent à les suivre dans un étonnant voyage musical, sur les traces d’un homme libre, le maître Astor Piazzolla. 

Marielle Gars et Sébastien Authemayou sont musiciens. L’une joue du piano, l’autre du bandonéon : l’alliance de la percussion et du souffle, du rythme et de la respiration, de la musique classique et de la poésie populaire.
En 2006, ils créent le Duo Intermezzo. Pour atypique qu’il soit, ce duo, aux instruments mythiques et emblématiques dans les cultures européennes et sud-américaines, est d’une grande cohérence. Curieux et inventifs, Sébastien et Marielle cherchent toujours à développer et enrichir leur répertoire : c’est ainsi qu’ils explorent et transcrivent pour leur duo la musique de Jean-Sébastien Bach – source inépuisable d’inspiration et de richesse. Leurs recherches les emmènent aussi outre-Atlantique à la découverte de plusieurs pays d’Amérique latine et de leurs plus belles pages musicales.
« Ce qui nous intéresse avant tout, c’est le dépassement des frontières et des cadres », expliquent les deux artistes, une soif de liberté qui les porte inexorablement vers Astor Piazzolla.
« Libertad » est une éblouissante étape sur le chemin qu’ils parcourent depuis de longues années avec le maestro argentin. C’est une forme de narration innovante et immersive, l’histoire en musique d’une vie qui a laissé une trace lumineuse sur notre planète. Marielle Gars et Sébastien Authemayou l’ont composée avec des notes et des mots.
Par leur connaissance de l’œuvre d’Astor Piazzolla, par leurs patientes recherches sur la vie trépidante du compositeur argentin, par leurs échanges avec ceux qui l’ont côtoyé, musiciens, amis, famille, spécialistes, les auteurs ont réussi un livre à la fois extrêmement documenté et vivant comme un grand roman.
Par leurs arrangements inédits, Marielle Gars et Sébastien Authemayou proposent dans le disque qui accompagne ce livre, une version novatrice, énergique et enflammée, de l’œuvre de Piazzolla. Une lecture qui met en relief toute la dualité émotive du tango argentin, entre mélancolie et tristesse, rage et désespoir.
Avec « Libertad », Sébastien Authemayou et Marielle Gars offrent, à l’occasion de ce centième anniversaire, un vrai cadeau à tous ceux qui sont touchés par l’œuvre et l’univers d’Astor Piazzolla. Et ils sont, chaque jour, un peu plus nombreux à travers le monde.

Les Restos du Cœur de Loire Atlantique

Les Restos du Cœur de Loire Atlantique

de Laure PECKER

Z4 Editions (Z4 EDITIONS) | Paru le 15/11/2020 | 12,00 €

Présente depuis le premier hiver 85/86 en Loire-Atlantique, l’Association des Restos du Cœur y est devenue progressivement un acteur incontournable de l’aide aux plus démunis. Que ce soit dans le domaine strict de l’aide alimentaire, dans celui de l’aide à la personne, dans celui de l’accompagnement de la rue au logement, ou dans celui de l’insertion, elle est toujours restée à leurs côtés. Ce livre, rédigé par une bénévole, tente de tracer l’évolution de cette association d’hier à aujourd’hui, et peut-être à demain.

« L’auteure et l’éditeur ont fait ce travail  gracieusement et tous les fonds récoltés grâce à  la vente de cette première édition (200 exemplaires), seront reversés aux Restos du Cœur de Loire-Atlantique ». Pour les prochaines éditions, ce sont les  bénéfices qui  leur seront reversés.

La douceur de l'anisette

La douceur de l'anisette

de Rosa CORTéS

D'un espace, l'autre (CHÈVRE-FEUILLE ÉTOILÉE) | Paru le 12/11/2020 | 17,00 €

C’est au temps de la Toussaint rouge et bien après la défaite des Républicains espagnols que se situe l’intrigue de ce livre. L’héroïne, une adolescente qui a suivi ses parents dans leur exil vers l’Algérie, raconte les péripéties qui ont jalonné sa vie, et celle de sa famille, durant les années cinquante. Voguant entre exaltations de la jeunesse et découvertes multiples, elle nous entraîne dans un Alger illuminé de mille soleils qui, pourtant, n’éteignent pas l’écho des drames à venir.

Cette tranche de vie et d’Histoire, qui va de 1956 à 1962, mêlée aux évènements décisifs et sanglants qui secouent le pays, nous est relatée par l’adolescente dans un récit drôle et poignant à la fois, servi par une écriture passionnée qui éclaire aussi bien la chute et la désespérance d’un peuple que l’émergence et les espoirs impatients de l’autre.

L’après-midi, je me réfugiais sous la tonnelle sur une chaise en fer ouvragé posée devant une table ronde aux pieds en esses. Tout était peint en vert et s’harmonisait étrangement avec la pâleur violacée des grappes de glycine qui croulaient de tous côtés quand elles fleurissaient. Ma mère s’inquiétait des abeilles par l’odeur alléchées mais mon père la rassurait. Et moi je m’immergeais sous la fraîcheur capiteuse de cet abri qui me paraissait idéal pour la lecture et la méditation. Je devenais une sève palpitante dans les lourdes senteurs vespérales.

Bruno Boëglin, une vie dans le désordre des esprits

Bruno Boëglin, une vie dans le désordre des esprits

de Collectif A.A.B.B. & Jean-Pierre LEONARDINI

hors collection (A PLUS D'UN TITRE) | Paru le 02/11/2020 | 20,00 €

Il n'a pas d'âge. Un éclat d'enfance l'en protège. Il fait du théâtre depuis l'adolescence. Son talent est tissé d'humour et de poésie voyageuse. Son caractère aussi fantasque qu'obstiné l'ont écarté d'un parcours balisé par l’institution. Il a longtemps dirigé l'Eldorado à Lyon, théâtre aux allures de music-hall décrépi, où il a monté Malcolm Lowry, Shakespeare, Dostoïevski...

Puis, entre les œuvres originales présentées dans les plus grandes institutions, il s'est tourné vers ses projets nicaraguayens, jouant le long du Rio Coco pour les indiens Miskitos et dans les casernes Sandinistes, il n’a ainsi cessé de brouiller les pistes. Ami de l’écrivain Bernard-Marie Koltès, Bruno Boëglin est le premier à lui commander l’écriture d’une pièce : Sallinger qu’il crée en 1977.

En 1991, il créera sa pièce posthume Roberto Zucco qui va déclencher une polémique dont dit-il « je me serais bien passé... » Parmi ces mises en scène Pan Theodor Mundstock , un spectacle splendide, adapté du roman de Ladislas Fuks, récompensé par le prix du meilleur spectacle créé en province en 1994, décerné par le Syndicat de la critique dramatique.

« Son œuvre quoique dérangeante pour certains, a contribué à l’évolution du théâtre moderne autant en France qu’à l’étranger. »

Depuis quelques années il se consacre à la peinture. Là aussi il revisite les œuvres de ses semblables : il met en scène ce qu’il trouve chez les autres, « voleur » et bricoleur d’images il révèle par un regard énigmatique ce que nous n’avions pas vu. Sur bois, sur papier, sur tissu, il aime les petits formats, et pour chacun si vous l’interrogez il vous racontera une histoire.

 

Lettres inédites à Jean Charles-Brun

Lettres inédites à Jean Charles-Brun

de Renée VIVIEN

Récit littéraire (MAUCONDUIT) | Paru le 22/10/2020 | 25,00 €

Figure majeure mais dérangeante de la littérature féminine et décadente du début du xxe siècle , Renée Vivien sort d’une longue éclipse grâce à des travaux universitaires et à des rééditions diverses réalisés depuis une quarantaine d’années.

Restait un mystère, enfin dévoilé ici : ces lettres inédites envoyées entre 1900 et 1909 à son conseiller littéraire et confident Jean Charles-Brun. Elles montrent l’importance que la poétesse portait à son travail d’écriture et évoquent les coulisses de la vie mondaine et littéraire de l’époque : Colette, Natalie Clifford Barney (avec laquelle Renée Vivien eut une liaison tumultueuse), Lucie Delarue-Mardrus, l’éditeur-imprimeur Alphonse Lemerre, etc. Elles révèlent un autre visage de la poétesse, trop souvent réduite à une égérie du lesbianisme sous le nom de « Sapho 1900 ».

Sous la femme de lettres exigeante et passionnée par son art explose sa nature libre, primesautière, capable d’une ironie féroce et d’une langue très crue. Provocante en son temps, Renée Vivien semble aujourd’hui d’une étonnante actualité, cultivant l’ambiguïté entre les sexes – déconstruction du genre avant l’heure ? Ainsi surnomme-t-elle son conseiller littéraire : « Chère Suzanne. »

"Accussì i'è la vita" (portraits d'Accadia, Italie du Sud)

de Giovanni-Michel DEL FRANCO

Sciences Humaines (CHANT DES HOMMES (LE)) | Paru le 03/08/2020 | 22,00 €

Il y a vingt ans paraissait Accadia, vie et mort d’un village d’Italie du Sud, premier ouvrage publié au Chant des Hommes. Son auteur a continué ses recherches sur le village de son père, dont il présente ici une version enrichie, corrigée et actualisée. Véritable travail de réécriture, il l’accompagne de photos pour illustrer ce que fut, et ce qui est, la vie d’un bourg des contreforts apennins.

Il rend ainsi un vibrant hommage aux « gens du pays », à leur histoire, à leurs paysages, et à leurs coutumes. Au fil des chapitres se dévoilent différents portraits du paese, toujours agrémentés d’anecdotes personnelles ou de souvenirs des “anciens”, dont la Nonna, la grand-mère de l’auteur.

« Accussì i’è’ la vita » : « Ainsi va la vie », disait un de ses interlocuteurs. Et s’écoulaient les jours au sein des montagnes d’Italie du Sud.

Dernière lettre à Irène

Dernière lettre à Irène

de Daniel NAHON

CHEMINS FAISANT (EDITIONS PAROLE - GROUPE ALTERMONDO) | Paru le 25/07/2020 | 19,00 €

Quand Irène et Bernard se rencontrent, Jean Vilar est sur la scène du Palais des papes à Avignon, l’été est une fête, Irène a l’élégance et le mystère de ses ancêtres russes, Bernard, la passion et le lyrisme de ses racines méditerranéennes.

Bernard construira sa carrière de géologue, soutenu par la force discrète d’Irène. D’un continent à l’autre, il lui fera découvrir les jardins du Maroc assoupis sous le soleil, le langage des pierres, le désert mauritanien, les falaises de grès blanc au bord de l’Atlantique, la terre asséchée du Sénégal et la richesse des roches sous la terre rouge… Dans cette recherche incessante, Irène sera le regard tendre et les éclats de rire, la tempérance et les encouragements, le point d’ancrage qui l’arrimera jusqu’au bout. Deux destins se construiront ainsi côte à côte. Bernard gravira les échelons d’une grande carrière scientifique tandis qu’Irène renoncera par amour à la sienne pour mieux l’accompagner. 

C’est un voyage sensible dans les paysages de deux vies auquel nous convie Daniel Nahon. Traversés par l’histoire du monde, pareils au manteau fragile de l’argile, aux froncements de mécontentements ou de souffrances des terres, aux ravines ouvertes par les ruissellements mais aussi au mois des roses, au murmure d’une eau transparente, aux tonnelles odorantes, ils vivront sans se voir vieillir, portés par leur amour.

« Dernière lettre à Irène » est un magnifique hommage à la femme aimée. 

Congo-Brazzaville Un Système de Santé dystopique

Congo-Brazzaville Un Système de Santé dystopique

de Thierry-Paul IFOUNDZA

Z4Editions (Z4 EDITIONS) | Paru le 28/06/2020 | 14,00 €

Le système de Santé  du Congo-Brazzaville est plus qu’un « imparfait du présent », c’est une dystopie. (…) Et l’on s’étonne qu’au Congo, il y ait maintenant des patients qui souffrent des hépatites C, du HIV, sans que l’on sache comment ils ont attrapé ces pathologies.

Le livre du docteur Thierry-Paul Ifoundza sur le système de santé du Congo est tout simplement une invite à l’An 1 de l’offre de soins. Comment un pays     si riche en matières premières, peut-il vivre dans un désert médical aussi torride ? Qu’ont fait les autorités de tous les milliards alloués à la santé ?

Il est impérieux d’éradiquer les métastases de la corruption, de la voracité et de l’amateurisme, qui gangrènent le système.

Originaire du Congo-Brazzaville, Thierry-Paul Ifoundza vit en France depuis plusieurs décennies. Médecin-pneumologue, il est co-auteur de travaux scientifiques sur les maladies respiratoires, publiées dans des revues françaises et internationales. Congo-Brazzaville / Un système de santé dystopique, est son premier livre.

Congo-Brazzaville Un Système de Santé dystopique

Congo-Brazzaville Un Système de Santé dystopique

de Docteur THIERRY-PAUL IFOUNDZA

Z4 Editions (Z4 EDITIONS) | Paru le 26/06/2020 | 14,00 €

Le système de Santé  du Congo-Brazzaville est plus qu’un « imparfait du présent », c’est une dystopie. (…) Et l’on s’étonne qu’au Congo, il y ait maintenant des patients qui souffrent des hépatites C, du HIV, sans que l’on sache comment ils ont attrapé ces pathologies.

Le livre du docteur Thierry-Paul Ifoundza sur le système de santé du Congo est tout simplement une invite à l’An 1 de l’offre de soins. Comment un pays     si riche en matières premières, peut-il vivre dans un désert médical aussi torride ? Qu’ont fait les autorités de tous les milliards alloués à la santé ?

Il est impérieux d’éradiquer les métastases de la corruption, de la voracité et de l’amateurisme, qui gangrènent le système.

1 2 3 4 5 6 7 8