l'autre LIVRE

Art

Robin et Tom dans le Marais poitevin

Robin et Tom dans le Marais poitevin

de Julien AUCLAIR & JAP

Art (LA NAGE DE L'OURSE) | Paru le 07/12/2019 | 26,00 €

Julien Auclair - prononcez JAP - signe à 20 ans cette BD fresque. JAP est artiste, autiste aussi. Il reçoit le prix 2019 de la Ville d'Angoulême, catégorie BD scolaire, pour JAP vu par JAP. avec Robin et Tom, ses héros, il nous invite dans un univers prodigieux, foisonnant de vie, à la rencontre d'êtres surprenants.

Les Mondes magiques

Les Mondes magiques

de Sophie SAINRAPT

L’œuvre contée (L'OEIL DE LA FEMME À BARBE) | Paru le 24/03/2021 | 25,00 €

En 2013, Sophie Sainrapt s’inspire d’objets africains - sculptures Dogon ou tabourets Lobi - qui passés par le prisme de son regard se métamorphosent et se couvrent miraculeusement de masques, seins ou pénis. Ainsi naît la série de gravures Éros noir, que ses amis anthropologues Jacques Lombard et Michèle Fiéloux accompagnent de leurs textes.
Déjà admirative de Picasso et elle-même amatrice d’arts premiers, elle visite en 2017 l’exposition Picasso Primitif. Dès son retour à l’atelier, elle « croque » dans un carnet de dessin masques et sculptures du monde entier. La même année, Jacques Lombard lui demande de réaliser des dessins à partir de ses photographies en noir et blanc, tirées de son livre sur l’art funéraire sakalava de Madagascar. C’est un coup de foudre immédiat pour cette statuaire qui célèbre la mort dans un joyeux érotisme. Inspirée et touche-à-tout, Sophie se lance dans des grandes peintures sur papier, des gravures et des céramiques qui s’ajoutent aux dessins originaux.
Enfin en 2019, il est décidé de réunir les trois univers Éros noir, Masques et Sakalava dans un même ouvrage qui s’intitulerait Les Mondes magiques.
C’est à l’écriture polissonne et pleine d’humour de Marie Delarue - elle même plasticienne et collagiste à qui Éros ne fait pas peur - que sont confiées les gravures d’Éros noir. Elle propose au lecteur une Genèse sub-saharienne à sa façon, un conte érotique, exotique et impertinent.
À Jacques Lombard, qui maîtrise le sujet sur le bout de la plume, sont destinés les sakalava. Voici un conte contemporain et éternel sur la vie et la mort, la nostalgie et l’amour, le souvenir et l’amitié.
En tant que collectionneur et auteur au langage fleuri, c’est à Pascal Aubier que revient le plaisir d’inventer un récit sur mesure pour les masques primitifs. Une histoire de familles trans-culturelles, post-colonialiste et philosophique qui lui va comme un gant. En effet, au début de Pascal Aubier étaient l’ethnologie et les langues orientales... Écrits en 2019, alors que la Covid 19 et le confinement n’étaient pas encore inventés, ces Contes masqués revêtent aujourd’hui - en 2021 - un étrange caractère prémonitoire...

A itinéraire suédois

A itinéraire suédois

de PIET LINCKEN & EDITH SÖDERGRAN

bilingue (ATELIER DE L'AGNEAU ÉDITEUR) | Paru le 03/12/2020 | 17,00 €

Ce livre est une rencontre où le jour oscille (Lincken) non loin du centre tremblant de nos illusions (G.Hons). Dans Å, itinéraire suédois, Piet Lincken inclut à sa poésie des poèmes d’Edith Södergran qu’il traduit. L’écriture de Lincken tout comme celle d’Edith Södergran, poète majeure en Scandinavie (1892-1923, finlandaise d’expression suédoise), montrent un travail sur la notion de rive, de limite, et aussi sur la langue. S’en suit une vie jaillissante, panthéiste.

L’auteur-traducteur, par ses pérégrinations de l’esprit et du corps, balise ainsi un espace, dans un parcours intime de thèmes et d’images, et intègre au livre des relevés de tous ordres : climatiques, latitudes, lieux, lettres et mots prenant un caractère incantatoire, etc. Itinéraire dans la langue, itinéraire géographique, itinéraires dans le temps et dans la pensée, ce livre polyphonique est réédité ici dans une nouvelle version augmentée de nombreux textes et visuels.

J'existe rouge. Je suis mon sang.

Je n’ai pas renié Eros.                                       

Mes lèvres rouges brûlent                                  

sur tes froides dalles sacrificielles.                     

                                    E.S.                                                                

Si les dieux font que je m’écarte

des sentiers balisés,

alors que je ne revienne plus

                                    P.L.

L'OUROBOROS N°1

L'OUROBOROS N°1

de COLLECTIF & SILBERMANN JEAN-CLAUDE

hors collection (A PLUS D'UN TITRE) | Paru le 01/12/2020 | 25,00 €

L’Ouroboros…
…ou serpent qui se « mord » la queue, est le symbole quatre fois millénaire qui relie les quatre coins du monde : de la Chine antique au Quetzalcoatl ailées Aztèques, en passant par les papyrus de l’ancienne Égypte, il a été le glyphe purifiant de l’alchimie avant d’être consacré en archétype jungien. Il parle de totalité (son corps bouclant l’unité du divers donné), de croissance & de vie, il annonce l’Éternel Retour nietzschéen qui ne garde que l’affirmatif. il délivre le temps de sa plate linéarité, et le mouvement très-fécond qui l’anime l’oppose à la st édilité mortifère de son auto-cannibalisme apparent. Il est souvent lemniscate dressé en 8, symbole connu de l’infini. Sa souplesse, inouïe, scelle un mystère qui invite à rêver, à inventer sans fin dans un réel qui ne demande qu’à changer de peau…
Notre logogramme s’autorise une couronne qui vient inverser la valeur du signe Ø.

 

Esprits vagabonds

Esprits vagabonds

de Barbara D'ANTUONO & Kevin PIERRE

L’œuvre contée (L'OEIL DE LA FEMME À BARBE) | Paru le 15/01/2021 | 25,00 €

Cousant à la main comme d’autres récitent des mantras et ne décidant rien à l’avance, Barbara d’Antuono laisse surgir des images sans cohérence particulière les unes avec les autres, mais auxquelles elle donne corps dans une sorte d’urgence. Sa rencontre en Haïti avec le Baron Samedi et la mythologie liée au vaudou, ainsi que les éclaboussures traumatiques du coup d’état de 1986 et des exactions dont elle est témoin, la précipitent dans une nécessité de dire l’indicible : « Coudre, suturer, refermer ces plaies, greffer un tissu sur un autre, mais aussi « broder » pour donner un sens, pour témoigner parfois de mon désir profond de réunir les deux cultures qui m’habitent».
Créatrice d’imaginaire, elle fait naître sous ses doigts un monde jubilatoire, onirique, ironique, carnavalesque et parfois naïf. Imprégnée de ce savoureux mélange, toute son oeuvre se condense dans un syncrétisme baroque flamboyant, où l’humour n’est jamais loin et Haïti toujours présent.
Sur ces images intemporelles, le jeune auteur haïtien Kevin Pierre pose les mots poétiques d’un engagement contemporain pour la dignité de son pays. Leur échange de fils et de mots parle des choses de la vie et de la mort, du vaudou ancestral et des difficultés d’aujourd’hui.
Pour restituer au lecteur la puissance évocatrice de la langue de l’auteur, les textes accompagnant les oeuvres sont proposés en version bilingue français/créole haïtien.

Astor Piazzolla - Libertad

Astor Piazzolla - Libertad

de Sébastien AUTHEMAYOU & Marielle GARS

HORS COLLECTION (EDITIONS PAROLE - GROUPE ALTERMONDO) | Paru le 01/12/2020 | 39,00 €

« J’ai une illusion : que mon œuvre soit écoutée en 2020. Et en 3000 aussi… Quelquefois, j’en suis certain, car ma musique est différente. » Astor Piazzolla
Un livre, un disque, la première biographie musicale jamais éditée sur le maestro argentin.
Dans cet écrin, outre la grande aventure qui mène de Mar del Plata à Paris, en passant par New York, et qui voit naître un compositeur majeur, vous trouverez des archives photographiques rares ou inédites, des témoignages, des annexes documentaires, des sources de références, des clés d’écoute.
Il offre également un disque, le nouvel opus du Duo Intermezzo. 16 pistes et plus de 75 minutes inédites où piano et bandonéon se rejoignent pour un parcours musical de 40 années avec Astor Piazzolla, de 1944 à 1984.
Vous plongerez dans « Libertad » en lisant le livre, en écoutant le disque ou en écoutant la plage musicale qui illustre un chapitre. Sébastien Authemayou et Marielle Gars vous invitent à les suivre dans un étonnant voyage musical, sur les traces d’un homme libre, le maître Astor Piazzolla. 

Marielle Gars et Sébastien Authemayou sont musiciens. L’une joue du piano, l’autre du bandonéon : l’alliance de la percussion et du souffle, du rythme et de la respiration, de la musique classique et de la poésie populaire.
En 2006, ils créent le Duo Intermezzo. Pour atypique qu’il soit, ce duo, aux instruments mythiques et emblématiques dans les cultures européennes et sud-américaines, est d’une grande cohérence. Curieux et inventifs, Sébastien et Marielle cherchent toujours à développer et enrichir leur répertoire : c’est ainsi qu’ils explorent et transcrivent pour leur duo la musique de Jean-Sébastien Bach – source inépuisable d’inspiration et de richesse. Leurs recherches les emmènent aussi outre-Atlantique à la découverte de plusieurs pays d’Amérique latine et de leurs plus belles pages musicales.
« Ce qui nous intéresse avant tout, c’est le dépassement des frontières et des cadres », expliquent les deux artistes, une soif de liberté qui les porte inexorablement vers Astor Piazzolla.
« Libertad » est une éblouissante étape sur le chemin qu’ils parcourent depuis de longues années avec le maestro argentin. C’est une forme de narration innovante et immersive, l’histoire en musique d’une vie qui a laissé une trace lumineuse sur notre planète. Marielle Gars et Sébastien Authemayou l’ont composée avec des notes et des mots.
Par leur connaissance de l’œuvre d’Astor Piazzolla, par leurs patientes recherches sur la vie trépidante du compositeur argentin, par leurs échanges avec ceux qui l’ont côtoyé, musiciens, amis, famille, spécialistes, les auteurs ont réussi un livre à la fois extrêmement documenté et vivant comme un grand roman.
Par leurs arrangements inédits, Marielle Gars et Sébastien Authemayou proposent dans le disque qui accompagne ce livre, une version novatrice, énergique et enflammée, de l’œuvre de Piazzolla. Une lecture qui met en relief toute la dualité émotive du tango argentin, entre mélancolie et tristesse, rage et désespoir.
Avec « Libertad », Sébastien Authemayou et Marielle Gars offrent, à l’occasion de ce centième anniversaire, un vrai cadeau à tous ceux qui sont touchés par l’œuvre et l’univers d’Astor Piazzolla. Et ils sont, chaque jour, un peu plus nombreux à travers le monde.

Bruno Boëglin, une vie dans le désordre des esprits

Bruno Boëglin, une vie dans le désordre des esprits

de Collectif A.A.B.B. & Jean-Pierre LEONARDINI

hors collection (A PLUS D'UN TITRE) | Paru le 15/01/2021 | 20,00 €

Il n'a pas d'âge. Un éclat d'enfance l'en protège. Il fait du théâtre depuis l'adolescence. Son talent est tissé d'humour et de poésie voyageuse. Son caractère aussi fantasque qu'obstiné l'ont écarté d'un parcours balisé par l’institution. Il a longtemps dirigé l'Eldorado à Lyon, théâtre aux allures de music-hall décrépi, où il a monté Malcolm Lowry, Shakespeare, Dostoïevski...

Puis, entre les œuvres originales présentées dans les plus grandes institutions, il s'est tourné vers ses projets nicaraguayens, jouant le long du Rio Coco pour les indiens Miskitos et dans les casernes Sandinistes, il n’a ainsi cessé de brouiller les pistes. Ami de l’écrivain Bernard-Marie Koltès, Bruno Boëglin est le premier à lui commander l’écriture d’une pièce : Sallinger qu’il crée en 1977.

En 1991, il créera sa pièce posthume Roberto Zucco qui va déclencher une polémique dont dit-il « je me serais bien passé... » Parmi ces mises en scène Pan Theodor Mundstock , un spectacle splendide, adapté du roman de Ladislas Fuks, récompensé par le prix du meilleur spectacle créé en province en 1994, décerné par le Syndicat de la critique dramatique.

« Son œuvre quoique dérangeante pour certains, a contribué à l’évolution du théâtre moderne autant en France qu’à l’étranger. »

Depuis quelques années il se consacre à la peinture. Là aussi il revisite les œuvres de ses semblables : il met en scène ce qu’il trouve chez les autres, « voleur » et bricoleur d’images il révèle par un regard énigmatique ce que nous n’avions pas vu. Sur bois, sur papier, sur tissu, il aime les petits formats, et pour chacun si vous l’interrogez il vous racontera une histoire.

 

Le Roman de Godard

Le Roman de Godard

de Michel VIANEY

Littérature (MAREST ÉDITEUR) | Paru le 06/10/2020 | 17,00 €

Le Dormeur

Le Dormeur

de Didier DA SILVA

Littérature (MAREST ÉDITEUR) | Paru le 06/10/2020 | 14,00 €

1 2