l'autre LIVRE

Art

Astor Piazzolla - Libertad

Astor Piazzolla - Libertad

de Sébastien AUTHEMAYOU & Marielle GARS

HORS COLLECTION (EDITIONS PAROLE - GROUPE ALTERMONDO) | Paru le 01/12/2020 | 39,00 €

« J’ai une illusion : que mon œuvre soit écoutée en 2020. Et en 3000 aussi… Quelquefois, j’en suis certain, car ma musique est différente. » Astor Piazzolla
Un livre, un disque, la première biographie musicale jamais éditée sur le maestro argentin.
Dans cet écrin, outre la grande aventure qui mène de Mar del Plata à Paris, en passant par New York, et qui voit naître un compositeur majeur, vous trouverez des archives photographiques rares ou inédites, des témoignages, des annexes documentaires, des sources de références, des clés d’écoute.
Il offre également un disque, le nouvel opus du Duo Intermezzo. 16 pistes et plus de 75 minutes inédites où piano et bandonéon se rejoignent pour un parcours musical de 40 années avec Astor Piazzolla, de 1944 à 1984.
Vous plongerez dans « Libertad » en lisant le livre, en écoutant le disque ou en écoutant la plage musicale qui illustre un chapitre. Sébastien Authemayou et Marielle Gars vous invitent à les suivre dans un étonnant voyage musical, sur les traces d’un homme libre, le maître Astor Piazzolla. 

Marielle Gars et Sébastien Authemayou sont musiciens. L’une joue du piano, l’autre du bandonéon : l’alliance de la percussion et du souffle, du rythme et de la respiration, de la musique classique et de la poésie populaire.
En 2006, ils créent le Duo Intermezzo. Pour atypique qu’il soit, ce duo, aux instruments mythiques et emblématiques dans les cultures européennes et sud-américaines, est d’une grande cohérence. Curieux et inventifs, Sébastien et Marielle cherchent toujours à développer et enrichir leur répertoire : c’est ainsi qu’ils explorent et transcrivent pour leur duo la musique de Jean-Sébastien Bach – source inépuisable d’inspiration et de richesse. Leurs recherches les emmènent aussi outre-Atlantique à la découverte de plusieurs pays d’Amérique latine et de leurs plus belles pages musicales.
« Ce qui nous intéresse avant tout, c’est le dépassement des frontières et des cadres », expliquent les deux artistes, une soif de liberté qui les porte inexorablement vers Astor Piazzolla.
« Libertad » est une éblouissante étape sur le chemin qu’ils parcourent depuis de longues années avec le maestro argentin. C’est une forme de narration innovante et immersive, l’histoire en musique d’une vie qui a laissé une trace lumineuse sur notre planète. Marielle Gars et Sébastien Authemayou l’ont composée avec des notes et des mots.
Par leur connaissance de l’œuvre d’Astor Piazzolla, par leurs patientes recherches sur la vie trépidante du compositeur argentin, par leurs échanges avec ceux qui l’ont côtoyé, musiciens, amis, famille, spécialistes, les auteurs ont réussi un livre à la fois extrêmement documenté et vivant comme un grand roman.
Par leurs arrangements inédits, Marielle Gars et Sébastien Authemayou proposent dans le disque qui accompagne ce livre, une version novatrice, énergique et enflammée, de l’œuvre de Piazzolla. Une lecture qui met en relief toute la dualité émotive du tango argentin, entre mélancolie et tristesse, rage et désespoir.
Avec « Libertad », Sébastien Authemayou et Marielle Gars offrent, à l’occasion de ce centième anniversaire, un vrai cadeau à tous ceux qui sont touchés par l’œuvre et l’univers d’Astor Piazzolla. Et ils sont, chaque jour, un peu plus nombreux à travers le monde.

Bruno Boëglin, une vie dans le désordre des esprits

Bruno Boëglin, une vie dans le désordre des esprits

de Collectif A.A.B.B. & Jean-Pierre LEONARDINI

hors collection (A PLUS D'UN TITRE) | Paru le 02/11/2020 | 20,00 €

Il n'a pas d'âge. Un éclat d'enfance l'en protège. Il fait du théâtre depuis l'adolescence. Son talent est tissé d'humour et de poésie voyageuse. Son caractère aussi fantasque qu'obstiné l'ont écarté d'un parcours balisé par l’institution. Il a longtemps dirigé l'Eldorado à Lyon, théâtre aux allures de music-hall décrépi, où il a monté Malcolm Lowry, Shakespeare, Dostoïevski...

Puis, entre les œuvres originales présentées dans les plus grandes institutions, il s'est tourné vers ses projets nicaraguayens, jouant le long du Rio Coco pour les indiens Miskitos et dans les casernes Sandinistes, il n’a ainsi cessé de brouiller les pistes. Ami de l’écrivain Bernard-Marie Koltès, Bruno Boëglin est le premier à lui commander l’écriture d’une pièce : Sallinger qu’il crée en 1977.

En 1991, il créera sa pièce posthume Roberto Zucco qui va déclencher une polémique dont dit-il « je me serais bien passé... » Parmi ces mises en scène Pan Theodor Mundstock , un spectacle splendide, adapté du roman de Ladislas Fuks, récompensé par le prix du meilleur spectacle créé en province en 1994, décerné par le Syndicat de la critique dramatique.

« Son œuvre quoique dérangeante pour certains, a contribué à l’évolution du théâtre moderne autant en France qu’à l’étranger. »

Depuis quelques années il se consacre à la peinture. Là aussi il revisite les œuvres de ses semblables : il met en scène ce qu’il trouve chez les autres, « voleur » et bricoleur d’images il révèle par un regard énigmatique ce que nous n’avions pas vu. Sur bois, sur papier, sur tissu, il aime les petits formats, et pour chacun si vous l’interrogez il vous racontera une histoire.

 

Le Roman de Godard

Le Roman de Godard

de Michel VIANEY

Littérature (MAREST ÉDITEUR) | Paru le 06/10/2020 | 17,00 €

Le Dormeur

Le Dormeur

de Didier DA SILVA

Littérature (MAREST ÉDITEUR) | Paru le 06/10/2020 | 14,00 €

Femmes sauvages

Femmes sauvages

de Marie Christine PALOMBIT

Restitutions (L'OEIL DE LA FEMME À BARBE) | Paru le 09/10/2020 | 25,00 €

La démarche de Marie Christine Palombit s’articule autour de représentations « archétypales » de la Femme, qui avance guidée par sa nature profonde. Dans sa peinture, elle développe des thèmes fondamentaux - la conception, les cycles de la vie, les instincts premiers - à travers les postures du corps. La lecture du livre Femmes qui courent avec les loups de Clarissa Pinkola Estés a été pour elle une véritable révélation ; elle y puise régulièrement lorsqu’elle ressent le besoin de se ressourcer ou d’approfondir des questions sur la psyché féminine.
En 2015, elle effectue un voyage en Arizona, aux États-Unis. Quarante femmes s’y sont retrouvées pour marcher dans le désert, pratiquer des rites amérindiens avec des indiens Navajos et suivre l’enseignement de « HO Rites de Passage ». À son retour, nourrie des formidables moments qu’elle vient de vivre, elle entame une série de grandes peintures Femmes sauvages entre ciel et terre, entre terre et ciel. Enrichissant sa palette de pigments fluorescents, elle donne à ses oeuvres une double lecture : exposées à la lumière noire, elles révèlent une vision plus secrète, comme celle d’un territoire inconscient. Des détails apparaissent ou au contraire s’estompent ; les postures changent et l’histoire que ces femmes racontent n’est plus tout à fait la même...
Restitution de son expérience, cet ouvrage présente en vis-à-vis vingt peintures et leurs « doubles » en vision nocturne, enrichies de croquis et textes issus du carnet de voyage de l’artiste. La lecture s’en effectue recto ou verso, selon qu’on le parcourt entre ciel et terre ou entre terre et ciel...
Sa sortie est accompagnée d’une exposition des oeuvres chez Artcorpus, l’atelier interactif et foisonnant de Marie Christine Palombit, qui a fêté ses 15 ans en 2020.

Arbres de vie

Arbres de vie

de Jean-Claude CROMMELYNCK

SORTILEGES (COUDRIER (LE)) | Paru le 04/03/2020 | 20,00 €

Jadis
les arbres
étaient des gens comme nous
Mais plus solides
plus heureux
plus amoureux peut-être
plus sages
C’est tout.
                 (Jacques Prévert)
 
Ce poème de Jacques Prévert cité en exergue ouvre le livre et en donne le ton : les arbres, êtres au temps long, mémoires du monde, nous précèdent, nous accompagnent, nous enchantent et nous réconfortent.

Certains ont traversé les siècles : ils sont notre histoire vivante, individuelle et collective.
Ils nous survivront si nous ne signons pas leur fin.
 
Soixante-cinq poèmes dédiés à ces « arbres de vie » accompagnent soixante-cinq infogravures imprimées sur papier dessin, toutes plus poétiques les unes que les autres.

Promeneur tardif

Promeneur tardif

de Yves NEYROLLES

Cahiers de poésie (A PLUS D'UN TITRE) | Paru le 01/10/2019 | 15,00 €

Pluie

 

Il pleut sur la ville,
sur la prison,
sur le ventre de la femme que l
enfant à naître arrondit.

Autour, lon passe,
l
on court au long du mur sans faille ni volet,

lon saute par-dessus les petites mares que lorage invente là-devant.

Elle, debout, immobile,
reste devant la double porte.

Leau ruisselle de partout,
l
enfant navigue par les mers chaudes de son ventre,

senvole et plonge doucement.
Elle le tient bien enfermé devant le jour qui dégouline,

comme elle sobstine
à retenir le fardeau qu
elle porte au bout de ses bras,

contre sa jupe : cette provision de soleil et de braise, confectionnée durant la nuit,
qu
elle apporte à celui vers lequel ses yeux tremblent, traversant leau,
puis l
écran des gardes, les couloirs ponctués de clefs, le souffle coupé des hommes,
puis le déferlement des mots,
plus fort que la pluie sur les toits,
et le silence plus évidant,
à la recherche d
un visage, brêve escapade, immobile, les corps seffleurent,
une main caresse son enfant.

Il pleut sur la ville. Il pleut longtemps. Sur lenfant à naître.