Connexion

l'autre LIVRE

Essais

L'écriture exclusive

L'écriture exclusive

de Olivier RACHET

Tinbad-essai (TINBAD) | Paru le 08/02/2024 | 17,00 €

Cet essai entend porter l’estocade aux partisans du point médian, de l’écriture dite inclusive et à tous les contempteurs du seul état d’urgence qui vaille : poétique ! Pour Spinoza, en son Éthique, « le mal » est « ce que nous savons certainement empêcher que nous ne jouissions d’un certain bien » ; l’écriture dite « inclusive » entravant la jouissance de la lecture d’un texte écrit en français, elle est donc nécessairement un mal.

Face au déferlement anarchique de points médians et à l’utilisation abusive d’une écriture inclusive qui se présente comme une contestation des règles orthographiques en usage, il était temps de rappeler quelques évidences linguistiques et grammaticales. L’essai d’Olivier Rachet, agrégé de lettres modernes, L’écriture exclusive, entend souligner le caractère arbitraire de tout système orthographique et fustiger l’idéal puriste d’une langue phonétique qui n’existe pas.

Avec humour et dérision, l’auteur montre les aberrations et les apories d’une orthographe, qui sous couvert d’en finir avec les dominations, a pour ambition de forger au forceps une langue plus juste, plus égalitaire : celle d’une idéologie transhumaniste qui progresse d’autant plus vite qu’elle avance masquée.

D’un ton volontiers pamphlétaire et carnavalesque, L’écriture exclusive se présente, non sans ironie, comme une Nouvelle défense et illustration de la langue française qui entend bien lutter contre le projet obscurantiste de rendre la littérature française illisible.

Longtemps, je me suis couchée de bonne heure avec l'oeuvre de Proust

Longtemps, je me suis couchée de bonne heure avec l'oeuvre de Proust

de STEVEN LINDA

Hors Collection (DOURO) | Paru le 01/02/2024 | 20,00 €

Les Lecteurs et lectrices découvriront ici des commentaires passionnés, iconoclastes à l’humour corrosif souvent des pages les plus subversives de Proust. Un regard empreint de tendresse toujours sur un Narrateur pas encore végétarien ni écologiste, mais jamais las en veilleur et voyant de pourfendre les passions humaines, toutes les passions et surtout les nôtres.

To think is the task

To think is the task

de Victor KOGAN-YASNY

Z4 Editions (Z4 EDITIONS) | Paru le 22/01/2024 | 12,00 €

Victor Kogan Yasny is my cousin. He spent most of his life in the Soviet Union, living  under Khrushchev, Brezhnev, Andropov, Chernenko, and then Gorbachev, whose period in office he remembers as the time when he started to be socially active, and as a time of great hope that was not realized.

In 1998, I knew him as a member of the “Memorial” and of the “Yabloko  party” of Grigory Yavlinski.

Hence, he is anti-Stalinist, and considers the fundamental lack of condemnation of Stalinism in Russia, as well as outside, to be one of the main reasons for the breakdown of the pan-European unity that Gorbachev pursued in the1990s.

For decades, he has analyzed the phenomenon of Neo-Stalinism. This he described in his “Notes of a provincial thinker” which we published in 2020.

Fortunately, a few months ago I came across new notes on the Internet site “Rights in Russia”; these I collected and am glad to now present them as this new book by Victor.

Those notes explain very efficiently the actual situation in Russia and around, as seen from inside the country.

Daniel Ziv

“No society should be guided by the ideology of gladiators. One of them always loses, and the winner is not capable of anything else than a Pyrrhic victory”

Marcher à l’estime

Marcher à l’estime

de Patrick CLOUX

Corps neuf (TEMPS QU'IL FAIT) | Paru le 03/11/2023 | 10,00 €

«Qu’est-ce que je cherche si ce n’est une conscience élargie ? Cet éternel rebond de vivre qu’il faut gagner sur l’effacement, sur l’émiettement, ces cailloux qu’il faut lancer à tant d’orties. Je cherche une surnature, un chevauchement des formes pour quitter les pétrifications mentales, les congères sociales, le défilé de mode des idées. Je crois trouver à ces riens, à ces bricolages un peu saugrenus à partir d’objets souvent élémentaires, une poétique des choses et de leurs relations qui délivre des emprises et conjugaisons trop déclinées.»

Voici le livre de Patrick Cloux qui aura rencontré le plus de lecteurs. Paru d’abord il y a tout juste trente ans, un peu en avance sur son temps, il touchera des amoureux de la marche autant que des amateurs d’«objets de nature».
Conçu dans la mouvance des peintres et des poètes du Land Art, ce traité d’émerveillement ne pèse rien dans un sac à dos. Il célèbre les formes naturelles et les oeuvres de fortune que la liberté vive des chemins nous distribue en abondance.

La fin de la masculinité

La fin de la masculinité

de Robert JENSEN

Contre le viriarcat (ÉDITIONS LIBRE) | Paru le 01/10/2023 | 17,00 €

Dans cet ouvrage, Robert Jensen propose aux hommes d’entreprendre un voyage de la masculinité à l’humanité au moyen d’une exploration intelligente et sans concession du rôle dévastateur de la pornographie dans la définition de la masculinité. Mêlant avec un juste équilibre anecdotes personnelles et travaux universitaires de féministes, l’auteur montre, dans un style oral engageant, comment le porno, de plus en plus accessible et violent, renforce les définitions sociales de la virilité, influence l’attitude des hommes à l’égard des femmes et favorise une sexualité basée sur les rapports de domination et la déconnexion émotionnelle. Alarmant et stimulant, ce livre soulève des questions difficiles mais cruciales sur la sexualité et le pouvoir afin d’établir une véritable égalité sexuelle. Loin d’adopter une position « anti-sexe » caricaturale, l’auteur défend la vision d’un monde où la sexualité serait un moyen d’éprouver davantage d’émotions, de connexion et d’intimité.

La Littérature, À propos de

La Littérature, À propos de

de Alain MARC

La Diagonale de l'écrivain (DOURO) | Paru le 27/09/2023 | 15,00 €

Bien en ligne avec «?La diagonale de l’écrivain?». Le deuxième ouvrage d’Alain Marc paru dans cette collection nous plonge dans l’univers d’un écrivain, qui joue de tous les possibles du journalier pour arpenter les voies de pénétration, jusqu’aux sentes, de la pensée appliquée aux problématiques de l’intellectuel confronté à son art. «?Lorsque l’on regarde la littérature hors de tout mouvement littéraire, histoire, ou auteur, toutes les associations surprenantes deviennent possibles?», écrit-il. Les associations surprenantes sont légions dans l’ouvrage écrit avec finesse, élégance et profondeur. «?Nous écrivons pour quoi dire au fond?? Nous ne pouvons tout simplement pas nous taire…?» Se taire serait un crime contre soi, contre l’autre également qui attend nourriture, d’où la nécessité d’une publication pour faire connaître. L’auteur se fait passeur de sa singularité en marquant son attachement viscéral, jour après jour, à la littérature de fragments, tambour de la résonance humaine. La Littérature, À propos de est l’éloge du «?jamais la pensée ne s’arrête?».
T'as de la chance

T'as de la chance

de EUGÉNIE DUCHER

Essais (DOURO) | Paru le 27/09/2023 | 15,00 €

À partir d’une phrase anodine comme «?T’as de la chance, il t’aide?!?», l’auteure de cet essai va mettre en lumière la réalité accablante de la situation des femmes concernant la maternité, l’accès à l’emploi, au logement, mais surtout l’accès aux mêmes droits que les hommes. Il est question de l’expression d’un ras-le-bol bien trop souvent muselé par la société?; et sur la banalisation des difficultés actuelles à être femme et mère. Un essai qui se veut intimiste et révolté?; et qui mêle expériences personnelles, professionnelles et sources documentaires et statistiques. Son objectif est de faire réfléchir le grand public sur les injonctions, faites aux femmes et aux mères, à propos de leur statut de chanceuses et de privilégiées lorsqu’elles approchent d’un modèle égalitaire.
La vie des arts (mode d'emploi)

La vie des arts (mode d'emploi)

de Jean-Marie SCHAEFFER

hors coll (THIERRY MARCHAISSE) | Paru le 21/09/2023 | 23,00 €

Peut-on saisir les arts dans la pluralité de leurs manifestations, de leurs contextes sociaux et historiques, de leurs fonctions aussi ? Tel est le pari de Jean-Marie Schaeffer, qui propose une série de coups de projecteurs sur des points particulièrement révélateurs de la vie des arts.

Les œuvres d’art sont loin d’e?tre toutes « plaisantes », que ce soit dans leur contenu ou dans leur forme. Beaucoup (et parmi les plus grandes) sont cognitivement et e?motivement dissonantes pour celles et ceux qui s’exposent a? elles. Pourtant, dans tous les cas, en faire l’expe?rience a une action libe?ratrice et vivifiante, en me?me temps qu’apaisante, sur notre sensibilite?, notre intellect et nos e?motions.

Cet ouvrage ne présuppose aucune connaissance historique ou technique, simplement de la curiosité. Son but est de nous encourager à ne pas rester cantonnés à ce que nous connaissons déjà des arts et à nous aventurer dans des territoires nouveaux.

Nous n'irons pas vous visiter ce soir

Nous n'irons pas vous visiter ce soir

de Anne GUERBER JÉZÉQUEL

Réminiscences (ÉDITIONS ILLADOR) | Paru le 01/09/2023 | 28,00 €

Cette enquête littéraire fine et précise nous replonge à la fois dans la Résistance et dans la manière dont l’histoire collective et les héritages familiaux continuent d’influencer les générations suivantes.

Après plusieurs ouvrages de poésie, Anne Guerber franchit le pas du récit pour raconter le drame vécu par sa famille. Elle met un doigt sur la plaie, et retrace une histoire dans l’Histoire que de nombreuses familles ont, elles aussi, traversée avec l’irruption de la Seconde Guerre mondiale et des occupants allemands dans la Bretagne paisible des Côtes-d’Armor.
Ce récit minutieux, étayé de documents historiques et familiaux retrouvés,  restitue l’atmosphère pesante de ces années de guerre : la clandestinité, les risques incroyables pris par la Résistance, la noirceur des collaborateurs et des profiteurs de guerre, l’espoir du retour des êtres aimés qui ont été arrêtés. Cette épopée bretonne et nationale nous amène à croiser des femmes et des hommes au destin exceptionnel, dont certains deviendront des personnages publics comme René Pleven, Pierre Brossolette, le colonel Rémy ou encore le futur général Jouhaud.
Par ce témoignage familial, Anne Guerber montre à quel point les souffrances endurées par les survivants se sont transmises aux descendants jusqu’à nos jours, les confrontant durablement à cette douloureuse quête : comment vivre après les héros ?

 

Le mythe transhumaniste

Le mythe transhumaniste

de Mehdi BELHAJ KACEM, marion DAPSANCE

Tinbad-essai (TINBAD) | Paru le 23/05/2023 | 16,00 €

La question, très simple, que nous nous posons ici est la suivante : que reste-t-il d’humain dans nos sociétés covidistes ? En référence au classique philosophico-politique de Philippe Lacoue-Labarthe et Jean-Luc Nancy, Le mythe naziLe mythe transhumaniste entend sonder les présupposés métaphysiques de la “politique Covid” qui aura été menée pendant près de trois ans en Occident et ailleurs dans le monde. Or, ces présupposés renvoient tous sans exception à une idéologie bien précise, qui se tient à l’arrière-fond de toute la “psychose Covid” : le transhumaniste. Scientiste, hygiéniste, eugéniste et totalitaire, cette “pensée” des élites oligarchiques qui, derrière les gouvernements, les institutions et les grands médias, tirent les ficelles, est en effet encore pire que ce qu’aura été le délire hitlérien; et risque de faire courir l’humanité à sa perte, le plus littéralement du monde. Il est donc non seulement urgent, mais vital, d’en déconstruire les origines et les articulations conceptuelles essentielles?; ce que Marion Dapsance et Mehdi Belhaj Kacem s’astreignent à faire, avec une belle énergie et abnégation. 

 

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19