l'autre LIVRE

Essais

Lévènement Gilets jaunes

Lévènement Gilets jaunes

de .../TEMPS CRITIQUES

hors collection (A PLUS D'UN TITRE) | Paru le 20/05/2019 | 10,00 €

Le caractère inattendu et atypique du mouvement des Gilets jaunes a souvent été souligné. Ce soulèvement échappe à tous les modèles. En effet, il n’est pas dans la continuité historique de ce qu’ont été les luttes ouvrières dans leur perspective émancipatrice, pas plus qu’il n’est en phase avec les revendications particulières d’aujourd’hui : néo-féminisme, identités sexuelles, cause animale, décoloniale, etc.

Sans lien direct avec le travail, sans médiations politiques ou syndicales, sans chefs ni représentants, sans utopie, l’événement Gilets jaunes s’affirme avec une force collective inédite et il la conserve dans la durée. Les solidarités pratiquées sur les ronds-points, dans les blocages de péages et autres, dans les manifestations de rue et les assemblées populaires, expriment une aspiration à une communauté humaine sous la forme encore partielle de la lutte commune et du « Tous Gilets jaunes ». Cette aspiration passe par l’exigence immédiate de justice fiscale et sociale, de pouvoir d’achat, d’égalité, de contrôle permanent des élus. Elle conduit le mouvement des Gilets jaunes à un affrontement direct avec l’État et son appareil de répression.

Cette opposition générale à un État normalisateur, rançonneur et répressif n’implique pas le rejet de toute forme politique supérieure, mais exprime plutôt l’aspiration à une république plébéienne. Une forme potentielle, aujourd’hui tiraillée entre des références jacobines (la Constituante), des références de type démocratie directe (le RIC) et des références communalistes (l’appel de Commercy et l’assemblée des assemblées).

 

Sont rassemblés dans ce livre des textes d’intervention et des comptes rendus d’actions rédigés au fil de la lutte. Les auteurs sont des membres de la revue Temps critiques et des participants au collectif « Journal de bord » accueilli sur le blog de la revue. Tous sont protagonistes du mouvement des Gilets jaunes depuis l’acte II. 

Méditations Ferroviaires

Méditations Ferroviaires

de Marie-Manuela SÉNÉCHAL

ANNICKJUBIEN (ANNICKJUBIEN) | Paru le 30/04/2019 | 25,00 €

C’est beau un train qui roule, n’est-ce pas ? Le français lambda ne s’en aperçoit malheureusement que les jours de grève. Par cet ouvrage, Méditations ferroviaires, l’auteure bâtit des ponts entre le monde cheminot et ses passionnés, et ce fameux français lambda. Bien sûr, on y trouve des faits historiques, mais aussi, et surtout, des anecdotes qu’on ne peut relever qu’en étant dans les trains ou en trainant dans les couloirs des gares. Après la lecture de ce livre, Vous renouerez avec toute la magie d’un train qui roule et vous éprouverez de la joie et de la gratitude envers ceux qui font que cette magie est dans notre quotidien.

Parler en Amérique

Parler en Amérique

de Dalie GIROUX

essais (MÉMOIRE D'ENCRIER) | Paru le 08/04/2019 | 19,00 €

Parlures régionales, formes non écrites, hybridées, dominées, colonisées, marginales, migrantes, illettrées, clandestines, domestiques… S’articulent ces langues subalternes, dévaluées, ces manières du quotidien, ces lieux de mémoire et de l’intimité. Elles persistent, migrent, opèrent une cartographie souterraine, portent la mémoire du continent et les traces de l’histoire coloniale. S’opèrent alors des pratiques de liberté, des audaces philosophiques et littéraires qui laissent la porte ouverte à tout ce qui est susceptible d’initier une « machine intime de décolonisation ».

PALERME VILLE OUVERTE

PALERME VILLE OUVERTE

de Jean DUFLOT

hors collection (A PLUS D'UN TITRE) | Paru le 04/04/2019 | 25,00 €

Avant-propos de Jean Duflot :

    Quatre séjours  d'une semaine  entre l'automne 2016 et le printemps 2018 dans la capitale sicilienne, c'est sans doute un peu court pour rendre compte du projet qui s'y développe depuis le début de la décennie. Ouvrir les portes de la ville à l'immigration qui afflue de l'Orient et des territoires africains, dans le prolongement de celle des pays de l'est (Roumanie, Bulgarie, Albanie, Yougoslavie), tel est l'objectif que cette cité portuaire s'est donné, en marge de la politique de fermeture européenne. L'enquête du Forum Civique Européen que nous publions a été entreprise dans le sillage d'un certain nombre de réactions médiatiques (Woz, Le Monde, The Mirror...) à des propos du maire  Leo Luca Orlando, promoteur en 2015 d'une Charte de mobilité en rupture totale avec la stratégie de l'UE. Selon lui, un journal allemand aurait même écrit « qu'en pensant à Palerme l'Europe devrait avoir honte ».    
    Dans le propos qui suit le lecteur réprouvera peut-être une certaine froideur qui ne convient pas au constat d'une tragédie où ont péri, jour après jour, en Méditerranée, des milliers de nos semblables. Simple principe de précaution pour ne pas se cantonner dans le casting des figurants de la déploration rituelle . La rhétorique larmoyante qui tient lieu de véritable compassion n'a pas fait progresser jusqu'ici la solution politique qui mettrait fin à l'hécatombe. Elle permet à un certain nombre de paroissiens du café du commerce ou aux bureaucrates de la raison d'Etat de se dédouaner de leurs responsabilités respectives. Aux citoyens lambda d'estomper leurs fonds de préjugés plus ou moins xénophobes, pour ne pas dire racistes; aux gestionnaires des démocraties droit-de -l'hommistes de déplorer qu'elles ne peuvent pas « accueillir toute la misère du monde » (1). La pitié mondaine, le front chagrin et les cils battant d'émotion, la flute de champagne en main, n'est pas une spécificité des vernissages. Elle opère parfois de bouleversantes conversions sous les lambris du pouvoir. Comme celle de ce ministre de la justice de la République française qui s'apitoya jadis, en un moment de faiblesse humaine, sur « les cercueils flottants » des boat-people de l'époque (2).
    De l'autre côté des Alpes où notre investigation s'est préoccupé du défi de Palerme, ce genre d'émotion rétrospective ne risque pas de faire larmoyer l'actuel Ministre de l'Intérieur, Matteo Salvini. Il rêve de surpasser en férocité ubuesque la pugnacité berlusconienne où l'un de ses commis  énonça  jadis le projet de faire canonner les envahisseurs des années 90-93. A vrai dire le consensus  de tous les Etats de l'UE responsables de la gabegie de vies humaines aujourd'hui légalement organisée nous dispense de procéder à une quelconque hierarchie des compassions nationales. Hormis quelques casaques rouges, au demeurant défraichies,  nostalgiques d'une humanité « humaniste », toutes les couleurs du spectre politique rivalisent dans la compétition sécuritaire du rejet de l'immigration. Au nom de l'ordre, du bien commun et d'une inquiétante interprétation de tous les traités internationaux.
L'initiative même de cette enquête devrait nous disculper de la rareté pathétique de notre narration.
    C'est que le parti pris en a été de laisser aux lecteurs le soin de consulter les médias pour
prendre la mesure du désastre en cours. Ils se sont tellement dévoués pour en communiquer la nécrologie qu'ils nous dispensent de procéder à une comptabilité minutieuse des victimes de la traversée des déserts africains et de la mer Méditerranée. 20, 30, 40.000 personnes, enfants, femmes et hommes ? Aucun recensement n'est aujourd'hui possible. Le sera-t-il un jour ?...
Palerme, ville ouverte ? Notre déambulation, sans doute trop brève dans cette ville portuaire du sud, s'est efforcée de rassembler les indices du bien fondé d'une telle intitulation inspirée par le lecture de sa Charte. Ce sera un peu notre mémorial dédié à toutes ces victimes que de témoigner de l'accueil des survivant(e)s que cette grande métropole européenne ose entreprendre, en porte à faux avec l'indifférence réglementaire.
    En parcourant le dispositif réticulaire déployé dans ce débarcadère palermitain où ont été acheminés des milliers de transfuges de la précarité et des guerres, il a fallu rassembler des données qui ont parfois l'aridité d'une nomenclature abstraite. C'est que la dynamique d'insertion s'inscrit dans un contexte où l'économie, dans l'acception la plus large du terme, se réfère à des critères d'évaluation en grande partie quantitative . L'évaluation des secteurs où se réalise le processus d'intégration citoyenne (accès au droit commun par l'habitat, l'emploi, l'éducation scolaire, l'assistance sociale et sanitaire) requiert une certain nombre de données significatives. Les commentaires sociologiques ou politiques ne suffisent pas à rendre compte de l'état des lieux et des opérations en cours. Pour prendre la mesure de celles qui s'emploient à valoriser l'apport de l'immigration, ils ne peuvent pas se passer d'une certaine arithmétique sociale.
    D'avantage avenante devrait être sans doute l'information relative à la dimension culturelle de l'hospitalité palermitaine. Elle convaincra plus agréablement le lecteur de l'exemplarité de ce qui s'organise dans ce havre de l'extrême sud du continent occidental. La culture pourrait bien être le stratagème qui est en train d'ouvrir une brèche dans la grande muraille de la Forteresse Europe : au grand dam des élites policières et militaires comme Frontex (3) qui sont censés en garantir l' invulnérabilité.           
    En définitive, c'est à partir de cette Charte de Palerme, sous-titrée « De la migration comme souffrance à la mobilité comme droit inaléniable de l'homme » que nous avons décidé d'explorer un territoire où se met en place une alternative à la liturgie sacrificielle del' Europe. Dans le dédale de cette ville portuaire où cohabitent Palermitains et plusieurs dizaines de communautés étrangères , ce n'est pas seulement de l'étendue de la perte humaine actuelle dont on prend conscience, c'est aussi de celle de notre propre humanité.   

 

Nouvelle-Calédonie le Oui minoritaire une belle promesse de liberté et de souveraineté

Nouvelle-Calédonie le Oui minoritaire une belle promesse de liberté et de souveraineté

de COLLECTIF

Kanaky-Calédonie (COURTE ÉCHELLE/TRANSIT (LA)) | Paru le 30/03/2019 | 5,00 €

Depuis 2005 les éditions Expressions de Nouméa et la courte échelle/ transit de Marseille publient, dans la collection Kanaky-Calédonie, de courts ouvrages qui ont l'ambition d'apporter un éclairage et des connaissances sur un processus de décolonisation qui, à bien des égards, ressemble le plus souvent à un processus de recolonisation. C'est ce que Hamid Mokaddem, enseignant, chercheur et écrivain de Nouvelle-Calédonie, démontrait dans notre précédent tiré à part   Pour défendre sa souveraineté et son indépendance en Océanie, la France recolonise-t-elle la Nouvelle-Calédonie  ? publié en octobre 2018.
Le référendum du 4 novembre 2018 que l'on disait couru d'avance a semé l'effroi dans le camp colonial et rendu espoir aux peuple kanak et à tous ceux qui sur ce territoire souhaitent un avenir commun et souverain. Les prochains réferendum aujourd'hui inévitables se préparent dans d'autres conditions.
Dans ce nouveau tiré à part prennent la parole également Georges Waixen Wayewol et Luc Enoka Camoui, poètes et philosophes kanak, une jeune chercheuse, Aurore Hamène, tous vivant en Nouvelle-Calédonie, tandis que Makoto Katsumata apporte le regard extérieur d'un chercheur japonais.

Qu'est-ce que l'adolescence?

Qu'est-ce que l'adolescence?

de Véronique BEDIN

Petite Bibliothèque des Sciences Humaines (EDITIONS SCIENCES HUMAINES) | Paru le 21/03/2019 | 12,70 €

Nouvelle édition revue et augmentée

« C’est un ado ! », « crise de l’adolescence » : ces termes sont employés partout comme une évidence. Pourtant, répondre à la question « Qu’est-ce que l’adolescence ?» ne va pas de soi. Il faut distinguer ce qui concerne l’adolescent lui-même – l’individu singulier qui, à l’âge de la puberté, vit de profonds?bouleversements physiques et psychiques – de l’adolescence, un ensemble de représentations collectives liées à cette classe d’âge et qui varient selon les sociétés et les générations. ?

 

Quand commence et finit l’adolescence ? Filles et garçons vivent-ils ce passage de manière différente ? 90 % des ados sont bien dans leur peau, dit-on, mais les 10 % qui vont mal, comment les aider ? Qu’en est-il de la violence des adolescents ? Et leurs parents, eux, comment vivent-ils cette période ?…?

 

Ce livre donne la parole à des spécialistes de toutes disciplines pour faire le point sur cet âge de la vie complexe mais riche de potentialités.

Les Grands penseurs du langage

Les Grands penseurs du langage

de Journet NICOLAS

Petite Bibliothèque des Sciences Humaines (EDITIONS SCIENCES HUMAINES) | Paru le 28/02/2019 | 12,70 €

ous les enfants du monde se mettent à parler sans qu’il soit besoin de leur enseigner à le faire. Il en va du langage comme de la société : nous les pratiquons tous les jours sans avoir besoin d’y penser.

 

La linguistique comme la sociologie sont des sciences récentes. Pourtant, les philosophes n’ont pas attendu leur naissance pour soulever des questions qui, sous des dehors différents, ont traversé les siècles et restent encore ouvertes aujourd’hui : le langage est-il à l’image de nos pensées ? Quel rapport a-t-il avec la réalité du monde ? Quels sont ses usages légitimes ?

 

De la querelle des universaux à la théorie du signe et du sens, les questions posées il y a plus de deux mille ans ne cessent de ressurgir. Mais c’est désormais avec l’aide des sciences naturelles et des sciences cognitives que linguistes et philosophes peuvent compter pour les éclairer.

 

Un panorama des théories du langage et des langues, de l’Antiquité à aujourd’hui.

Psychologie. Une exploration

Psychologie. Une exploration

de Jean-François MARMION

Synthèse (EDITIONS SCIENCES HUMAINES) | Paru le 14/02/2019 | 22,00 €

La psychologie est victime de son succès. Elle est devenue omniprésente, mais recouvre des pratiques et des théories si diverses qu’il est difficile de trouver des informations fiables, neutres et actualisées. Elle intrigue autant qu’elle déroute. Ni somme technique indigeste ni survol simpliste, cet ouvrage de référence réunit les contributions de spécialistes reconnus. Douze chapitres font le point sur des approches parfois très opposées (comme la psychanalyse et les neurosciences), solidement implantées dans la pratique (comme la psychologie du développement) ou plus récentes (comme la psychologie de la santé), présentant à la fois leurs fondements, leurs méthodes, leur actualité et leurs perspectives. Les troubles mentaux et les prises en charge psychothérapeutiques ne sont pas oubliés.

En plus de présenter une réflexion sur l’histoire de la psychologie, ce manuel dresse l’état actuel de la profession pour contribuer à orienter les étudiants dans leurs choix.

Ce livre a pour objectif d’assouvir la curiosité et de mettre en appétit aussi bien les psychologues de demain qu’un plus large public en quête de points de repère.

Terre de ma mère

Terre de ma mère

de Djilali BENCHEIKH & Colliex SOPHIE

D'un espace, l'autre (CHÈVRE-FEUILLE ÉTOILÉE) | Paru le 06/02/2019 | 17,00 €

Deux regards se croisent ici. En fouillant l’intimité du temps, en transgressant le tabou des silences, Sophie et Djilali cimentent d’autres repères pour l’Histoire. Ils transfigurent un passé chaotique, fissuré, en émerveillement d’être enfin seulement humains. Une leçon de vie qui, espèrent-ils, n’en finira pas de résonner et de se répercuter sur la pensée des générations d’aujourd’hui et de demain.

Le bébé littéraire que nous fécondons ici sera une exception. Son sang, son plasma se nourrit de toutes les veines multiples qui irriguent notre placenta, cette Mer Blanche commune que les temps présents transforment en un immense cimetière marin. Djilali

Je me suis enfermée dans les vieux bouquins et les salles d’archives, décidée à comprendre, enfin, absolument ce qui s’était passé « là-bas ». C’est où, « là-bas » ? C’est quoi, d’abord, « là-bas » ? Djilali, j’étais comme au cinéma. Sophie

Best of des Thérapies Remarquables

Best of des Thérapies Remarquables

de Bertrand CANAVY

Hippocrate (NOMBRE7) | Paru le 31/01/2019 | 18,90 €

50 thérapies souvent méconnues, mais redoutablement efficaces!

De tout temps les êtres humains ont exploré leur environnement à la recherche des substances et méthodes les plus adaptées, les plus efficaces, pour se soigner.
L'histoire regorge de médecins, savants, ou chercheurs géniaux et visionnaires qui ont mis au point ou redécouvert de nombreuses thérapies aux pouvoirs préventifs et curatifs parfois bien supérieurs à ce que propose l'industrie chimique. Certains sont fort anciens, d'autres au contraire datent d'il y a quelques années seulement...
Ce livre a pour ambition de vous présenter un Besf Of des thérapies remarquables parmi les plus puissantes et polyvalentes connues à ce jour.

Avec ce livre, nous avons décidé de frapper fort et de vous offrir les remèdes-phares parmi les plus efficaces que nous utilisons personnellement et conseillons depuis longtemps.