l'autre LIVRE

Nicole NONIN-GRAU

George Sand

George Sand

de Nicole NONIN-GRAU

Récit de vie (5 SENS) | Paru le 20/05/2021 | 9,40 €

Ce roman est un élan du coeur de l’auteure adressé à la très grande George Sand. Il ne faut pas chercher ici de grandes lignes conventionnelles car, dès le départ, le parti est pris d’en brosser un portrait généreux et proche du peuple. L’écriture et la politique étaient pour cette femme d’exception un tremplin pour atteindre le coeur des petites gens. Elle ne vivait pas : elle vibrait. Elle aimait jusqu’à en perdre la raison et l’amertume ne lui faisait pas perdre pied. Elle se reprenait aussi vite qu’il était possible. Elle se réfugiait à Nohant et c’est là, perdue au milieu de cette campagne, qu’elle se retrouvait. Elle y était chez elle. Elle était entourée des siens et cela lui convenait. Il n’est pas nécessaire d’en décrire davantage sur son parcours vertigineux qui a auréolé tout le 19e siècle de sa personnalité hors norme. Encore aujourd’hui, il suffit de franchir les limites du Berry et de s’approcher de son domaine pour entendre le nom de George Sand. Son aura est partout même dans l’invisible du temps. Ainsi, autant reconnue par les plus grands que par les plus humbles, elle vit encore aujourd’hui parmi nous. Ainsi, quel regard porterait-elle sur notre siècle ?

Nicole Nonin Grau

L’écriture est pour l’auteure une thérapie : oui, mais, pas seulement. Car, sans pouvoir l’expliquer son parcours a été jalonné d’une foule d’écrits, tant personnels que professionnels. Alors, elle trempe sa plume dans un vécu qu’elle romance de sa plume poétique. Éditée depuis 2013, elle a remporté le prix Maestro avec : Mon grand-père ce héros. Une dizaine d’autres ont suivi et depuis sa principale source d’inspiration est la terre creusoise.

Voyages à Malaga

Voyages à Malaga

de Nicole NONIN-GRAU

Fiction (5 SENS) | Paru le 06/02/2019 | 11,90 €

Aurélia est une pensive qui rêve sa vie. Son enfance porte très tôt l’empreinte d’un destin déjà bien marqué. Dans ce parcours fait de fêlures, elle arrive avec force à construire les premières bases de son futur. Elle s’y tient, se maintient puis force le destin à agir en sa faveur.

Les liens familiaux sont aussi compliqués que le seront ses engagements. Mais, portée par ses rêves, la lumière arrive à poindre à travers le sombre.

Ce lourd passé familial et conjugal forme le terreau de son histoire.

Nicole Nonin-Grau

L’auteure se consacre à l’écriture et c’est sa thérapie.

« Mon grand-père ce héros » est le fruit d’une introspection personnelle. L’ouvrage a reçu en 2014 le prix Maestro. D’autres ont suivi : « Pour que tu deviennes grand », « Les étincelles de l’instant », « Les françaises ont le regard triste » …

L’écriture est enrichie par une mise en lumière du passé et cette distance nourrit sa créativité. Elle trempe sa plume « dans ce vécu » qui est son encre et sa signature est toujours poétique.

Les Françaises ont le regard triste

Les Françaises ont le regard triste

de Nicole NONIN-GRAU

Fiction (5 SENS) | 14,40 €

« Les Françaises ont le regard triste » est une romance contemporaine. Il est le premier roman d’amour de l’auteure qui le signe par une écriture poétique.

Valentine est une « nature » et vient d’avoir 38 ans. Une certaine idée du bonheur forge ses convictions. Une vie de femme se construit et elle devient mère. Elle met ses rêves de côté et s’efforce d’être heureuse au sein de ce bonheur établi. Mais c’est une autre aventure qui l’attend en prenant la décision de quitter Patrick.

Elle s’installera donc avec son fils dans le Limousin. Là, le destin va jouer la carte de l’amour fou et bousculer son organisation des choses. L’héroïne va découvrir que la destinée ne résulte pas de sa seule volonté car elle se niche, ici, insidieusement au sein d’une démarche intuitive ! Ainsi la suite de l’histoire prendra un tournant bien différent. Ce n’était pas ce qu’elle attendait mais le hasard est le maître du jeu et l’évidence son aboutissement. Alors, dans ce parcours à tâtons, la fin est aussi incertaine qu’inattendue.