l'autre LIVRE

Nouvelles

Méditations d'un Confiné

Méditations d'un Confiné

de BRAVAIS FABRICE

ANNICKJUBIEN (ANNICKJUBIEN) | Paru le 01/07/2020 | 15,00 €

Le confinement que nous a imposé la crise sanitaire du coronavirus a été l’occasion pour certains de se retrouver face à eux mêmes et de méditer sur leur propre existence.

C’est le cas pour l’auteur qui nous livre dans ce recueil de textes un retour sur cinquante-cinq ans d’une vie jalonnée d’anecdotes, de rencontres, de faits professionnels, de jeunesse ou de plus grande maturité.

Ces instantanés sont construits, le plus souvent, sur un ton humoristique, même si parfois peuvent poindre une douce nostalgie ou des évènements  moins légers.

Des années soixante à deux mille vingt, voilà racontés et surlignés, une cinquantaine de petits récits autobiographiques, comme autant de morceaux choisis qui par le biais de l’écriture ont traversés le temps.

 

Né en Lorraine en 1964, Fabrice Bravais a fait des études commerciales. Après une carrière de commercial, plutôt littéraire que matheux, il a toujours écrit et aujourd’hui il s’adonne pleinement à cette activité.  Il vit dans la Drôme à Montvendre un village à quelques kilomètres de Valence depuis 1990.

Au Yémen : QUELQUES PAS VERS LA GUERRE

Au Yémen : QUELQUES PAS VERS LA GUERRE

de Sébastien DELEDICQUE

nouvelles (ANNICKJUBIEN) | Paru le 10/06/2020 | 17,00 €

Depuis près de cinq ans, le Yémen subit des assauts impitoyables. Bombardements, blocus alimentaire, tentatives d’invasions terrestres, les coups s’abattent quotidiennement. Or, la vie continue. N’en déplaise à ses ennemis – les furieux qui voudraient modeler ce pays à leur image – patient, confiant, ferme, le peuple Yéménite tient bon. Des grands empires antiques pourvoyeurs d’encens, au royaume des hauts plateaux isolé du reste du monde jusque dans les années 70, en passant par la colonisation britannique du littoral autour du célèbre port d’Aden, l’histoire de ce pays est riche. Un passé ayant enseigné aux Yéménites à faire face, afin de sauvegarder leur saine identité. Voici le sens des trois nouvelles réunies dans ce volume : Servantes, soldats, enfants, instituteur, paysanne, pour chacun des personnages, quelle que soit l’époque, il faut bien trouver la lumière qui saura vaincre les ténèbres. Comment ne pas sombrer quand on vous tire vers le bas ? Comment conserver son être quand on essaye de vous défaire ?

Sébastien Deledicque, 42 ans, a vécu de 2002 à 2015. au Yémen. Cette expérience de vie lui a permis d‘approcher, de côtoyer et de fraterniser avec un peuple souvent méconnu, isolé le long de côtes brûlantes, au fond de wadis verdoyants ou au sommet de vertigineuses montagnes. Sébastien Deledicque y a été tour à tour professeur de français, responsable de centre culturel, consultant dans l’industrie pétrolière, sans emploi, pêcheur… Revenu en France depuis le début de la guerre en cours, il conserve un profond attachement pour le Yémen et les Yéménites, l’incitant à témoigner. Il se consacre aujourd’hui à l’écriture et à la  littérature.

Au Yémen QUELQUES PAS VERS LA GUERRE

Au Yémen QUELQUES PAS VERS LA GUERRE

de Sébastien DELEDICQUE

ebook (ANNICKJUBIEN) | Paru le 26/03/2020 | 9,99 €

En cliquant sur le bouton ACHETER vous recevrez sur votre boîte mail la version numérique (PDF)

Un sac plein de vent

Un sac plein de vent

de Richard SOURGNES

Borderline (ETT/ÉDITIONS TERRITOIRES TÉMOINS) | Paru le 04/02/2020 | 15,00 €

« Il faisait chaud, plein de Blacks étaient assis sur les perrons des immeubles. Ils n’en revenaient pas de voir ce type, un de leurs frères, arpenter le trottoir en produisant ces sons inouïs ! Un grand sourire leur fendait la poire, ils se claquaient les paumes, ils improvisaient des pas de danse. Certains l’ont suivi. En haut de la 3e, du côté d’El Barrio, ils étaient toute une troupe, et quand il a arrêté de souffler ils ont crié des bravos et jeté leurs casquettes en l’air. Après ça, il pouvait affronter n’importe quel public .»
Un sac plein de vent, ce sont 14 Jazz stories où des grands du jazz jouent dans des fictions qui vibrent, qui pulsent, qui émeuvent et c’est si bon !

 

Ce qui n'existe plus

Ce qui n'existe plus

de Krishna MONTEIRO

Nouveautés (LE LAMPADAIRE) | Paru le 01/02/2020 | 1,00 €

Un recueil de nouvelles dont les fils s’entrecroisent pour créer un réseau de souvenirs et faire resurgir des événements qui n’ont peut-être jamais eu lieu ailleurs que dans la tête des divers narrateurs qui écrivent – ou parlent – ou pensent.

Comment comprendre le monde lorsqu’on n’en perçoit que des bribes, qu’on ne se reconnaît plus dans un miroir, qu’on ne maîtrise plus sa voix, ses gestes, ses actions ? Krishna Monteiro nous entraîne dans des mondes fragmentaires à la recherche d’un sens qui paraît échapper mais qui se tisse petit à petit dans ces sept nouvelles que l’on aurait tort de croire dissociées.

Krishna Monteiro est brésilien, il a été finaliste du prix Jabuti 2016 pour O que não existe mais (Ce qui n’existe plus), son premier ouvrage.

Là où règne la métonymie s’obscurcit le sens.

Les dimanches d'Angèle

Les dimanches d'Angèle

de Linda VANDEN BEMDEN

QUADRATURE (QUADRATURE) | Paru le 01/02/2020 | 10,00 €

Grand-maman est entrée en maison de repos un 2 janvier. Elle y est décédée 5 ans plus tard. Il y eut donc 5 fois 52 semaines de lessives, de visites, de bisous, de sourires. Mais aussi une semaine et demie de dentier perdu, 17 jours de lunettes égarées, 14 jours d’hospitalisation, 5 anniversaires, 8,7 litres de liquides, renversés, 4 Noël et demi, 3650 tartines, principalement à la confiture. Ses angoisses. Mes réponses. Mes angoisses. Sans réponse. Et l’odeur de pisse, évidemment.

Lorsque vous avez un proche en maison de repos, il est conseillé d’avoir le cœur bien accroché. Linda Vanden Bemden a donc accroché le sien et écrit des textes courts après chaque visite à sa grand-maman Angèle. Des instantanés postés par la suite sur les réseaux sociaux.

Rien d'autre que cette félicité

Rien d'autre que cette félicité

de Nancy HUSTON

MAIN DE FEMME (EDITIONS PAROLE - GROUPE ALTERMONDO) | Paru le 25/01/2020 | 12,00 €

C’est un texte très fort que nous livre Nancy Huston.
Un testament sous la forme d’une lettre, qu’Ariane, écrivaine, adresse à sa fille pour la préparer à sa future vie de femme.

« Ma grande. Ma petite. Ma chérie. Lyly. Il faudrait en quelque sorte que je te dise tout, tout de suite. Pas facile.

Ariane replonge dans ses carnets intimes et, ainsi, déroule la pelote des fils de sa vie.

Écoute, amour... Ce serait pas te rendre service que de peindre ma vie en rose. D’ailleurs j’ai toujours détesté le rose, tu le sais. »

Elle interroge le corps, la maternité, l’amour, les relations aux hommes, la filiation, la vie et la transmission. 
Elle souffre, pleure, se tait, se révolte, crie et rit. Femme, amante, épouse, mère, femme toujours, aimante et vibrante.

Ariane nous porte, nous supporte, nous emporte. Elle nous lègue à tous l’indicible, « Rien d’autre que cette félicité ».

Et le ciel deviendra pourpre

Et le ciel deviendra pourpre

de Anne MULPAS

La diagonale de l'écrivain (Z4 EDITIONS) | Paru le 12/12/2019 | 10,00 €

Je ne crois pas au hasard, je ne crois qu’aux rencontres, disait René Char. Billie Holiday, Emilie Dickinson, Malala Yussafzai sont des rencontres. Alors, réunir ces trois portraits de femmes que j’aime et respecte en un livre, c’est réaffirmer mes tentatives de ne pas/plus dissocier le désir intime du devenir artistique, inscrire mon chemin dans ce qu’il révèle de tours et détours, d’errances aussi, et le partager en une « diagonale » imprévue. Et c’est très bien.
Diagonale brute, bifurcation sensible qui m’offrent la possibilité de réunir certains de mes propres fragments, d’affirmer une identité ouverte au devenir, au mouvement – et donc à l’imprévu, à l’imaginaire.

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44