l'autre LIVRE

Romans

LA DAME DE L'IMMEUBLE

LA DAME DE L'IMMEUBLE

de VANHULLE MILDRED

Roman (ANNICKJUBIEN) | Paru le 27/11/2019 | 20,00 €

Les méandres de la vie nous amènent parfois vers des chemins qui ont une incidence sur notre avenir. C’est ce qui arrive à un jeune couple Mathilde et Quentin, qui du jour au lendemain sont catapultés dans un immeuble en banlieue parisienne. Surpris par les tensions et l'agitation qui y règnent, très vite ils vont être confrontés aux problèmes de la cohabitation. Tout commence par la visite d’une voisine qui leur propose de signer une pétition contre une locataire. Or, venant d’emménager, cette démarche les laisse perplexes en particulier Mathilde qui entraine son conjoint dans la spirale de ses interrogations. Petit à petit elle finit par mener sa propre enquête qui la conduira de surprise en surpris, jusqu’au jour où transparait une vérité

Mais quelle vérité ?

Itinéraire d'un révolté

Itinéraire d'un révolté

de Martine GASNIER

roman (ZINEDI) | Paru le 19/09/2019 | 16,90 €

Fuyant la misère de leur terre bretonne, Jules et Antoinette s’exilent à Paris où ils vont contribuer par leur labeur à l’essor de l’industrie dévoreuse d’humanité. Au sein de leur foyer, naissent deux garçons dont le plus jeune, Jean, se révolte très tôt contre toute forme d’exploitation. Un choix qui le conduira de la prison de la Petite Roquette à la colonie pénitentiaire de Soligny-la-Trappe avant un embarquement pour la Martinique.

Avec pour toile de fond la révolution de 1848, les ravages du choléra et la pratique de l’engagisme, succédané de l’esclavage, le destin de Jean illustre une page de notre histoire, pas si lointaine, marquée par l’égoïsme forcené des nantis.

Classe de mer

Classe de mer

de Benjamin TAÏEB

romans (LUNATIQUE) | Paru le 16/09/2019 | 6,00 €

Je ne dis rien au personnel encadrant. Je me doute bien que mes meilleurs amis seraient punis et je ne veux pas qu’ils soient punis à cause de moi. J’ai le pressentiment que si je parlais la situation empirerait. J’ai peur qu’on me traite de « mouchard » ou de « balance ». J’envoie à mes parents des cartes postales sur lesquelles j’écris Tout va bien, la colo est super, on va à pied pêcher des moules. J’écris de ma plus belle écriture, je fais attention à ne pas faire de fautes d’orthographe. Nous avons des enveloppes timbrées pour écrire à la maison. Le téléphone ne doit être utilisé qu’en cas d’urgence.

 

Récit de l’incompréhension et de la douleur, Classe de mer retrace le calvaire d’un jeune garçon confiant en ses « meilleurs amis ». Trente ans plus tard, la rancoeur est toujours là, tenace, et gronde la colère à l’encontre de ces adultes, parents, institutrices, moniteurs et pompiers, qui, indifférents ou indolents, n’ont jamais rien vu, ne sont jamais intervenus. Ce ne sont que des enfants.

Oui, mais « ensemble, ce ne sont plus des enfants ».

Mes Deuzéleu

Mes Deuzéleu

de Cyrille LATOUR

romans (LUNATIQUE) | Paru le 16/09/2019 | 8,00 €

C’est une lettre que j’ai imaginée pendant des années sans jamais oser l’écrire — comme toutes ces lettres inachevées dont on se persuade que, une fois envoyées, elles solderaient tous les comptes passés. Le repas avec mes parents et la marche sous le ciel d’avril m’ont enfin décidé. C’est une chance à saisir. La dernière chance. Une lettre pour cet adolescent que j’ai croisé il y a près de trente ans et dont la photo, pour une raison qui me reste inconnue, a eu longtemps sa place dans l’album familial. J’avais six ans. J’ignore son nom. J’ignore son âge. Il était pubère. Je ne l’étais pas.

 

Oublier ? Pardonner ? Surmonter ? Refouler ? Que peut faire Camille, avec deux « l » et un « e » — deuzéleu —, devenu adulte, pour survivre à ce qu’il s’est passé chez les B. ? Écrivain, il choisit d’écrire, pour témoigner. Sans rien épargner, sans rien excuser. Pour enfin être entendu de ceux qui ne l’ont pas écouté.

Qui a peur d'Annie Ernaux ?

Qui a peur d'Annie Ernaux ?

de Jérôme DENEUBOURG

Parler debout (LUNATIQUE) | Paru le 09/09/2019 | 12,00 €

« La première phrase de Victoria dans l’escalier est : « c’était affreux ». Elle ajoute que ça lui a fait « très mal », qu’elle a mal encore, « comme des coups de couteau » qu’on lui donnerait dans le ventre. »

 

Jérôme Deneubourg fait le récit d’un avortement clandestin qui a eu lieu en 2016, en Argentine — un pays où aujourd’hui l’avortement condamne les femmes à la prison ou à la mort. De son propre aveu, jamais il n’aurait eu l’idée, sans la lecture de L’événement d’Annie Ernaux, de venir en aide à son ex-petite amie.

À l’heure où l’avortement est remis en cause en France, on apprend comment les avortements clandestins continuent d’être pratiqués dans ce pays démocratique et cultivé, pourvoyeur de prix Nobel de littérature et du pape François. Dans Qui a peur d’Annie Ernaux ?, tout est vrai. Ce livre est en quelque sorte un contre-don indirect — ou comment un texte peut pousser à agir.

Jérôme Deneubourg a conçu son livre comme une lettre d’amour, que Victoria ne lira jamais.

Pour que justice soit faite

Pour que justice soit faite

de Alexis RUSET

roman (ZINEDI) | Paru le 05/09/2019 | 20,00 €

Julie était la fille du chaos. Le mal dont elle souffrait était congénital. Il provenait du choc violent entre la France et l’Algérie, ces deux sources auxquelles sa mère avait bu, les deux terres qui l’avaient nourrie et dont elle-même était pétrie. L’hérédité l’avait coupée en deux. Elle se croyait unique, faite d’une seule pièce, alors qu’une autre se tenait derrière. Cette fracture la minait. Pour la réduire et se reconstruire, il lui fallait combler le trou dans son corps et le puits d’ignorance où elle avait vécu. Elle n’y parviendrait qu’en assumant pleinement sa part algérienne, qu’elle avait jusqu’alors seulement constatée sur son visage et perçue dans le regard d’autrui.

Somerland

Somerland

de Raymond PENBLANC

romans (LUNATIQUE) | Paru le 02/09/2019 | 20,00 €

Sur une petite île, un pénitencier. Ils sont quatre détenus, quatre jeunes, plus le gardien. Cassage de cailloux dans la carrière, suivi de leur transport dans un vieux wagonnet, et, pour le narrateur, colmatage de la falaise depuis une plateforme treuillée par l’un des détenus, les corvées les plus absurdes se succèdent quotidiennement. Heureusement que le village voisin n’est pas peuplé que de fantômes, qu’y vivent aussi Yliane et son grand-père. Quant au sous-sol de l’île, il est truffé de souterrains qui doivent bien conduire quelque part. Vers la liberté ?

 

Féroce, bestial, violent, viscéral, le dernier roman de Raymond Penblanc ne manque pas de fasciner son lecteur qu’il secoue et malmène avec la même impétuosité que les vents marins cinglant la côte. Un voyage aux confins de l’inhumain, où l’on glisse presque malgré soi, séduit par l’écriture, aux mots scintillants comme la lame d’un scalpel. Une aventure en soi.

 

Raymond Penblanc a commencé à écrire à l’âge de 8 ans. Ne s’est jamais arrêté depuis. Aime marier prose narrative et poésie. Utilise volontiers le gueuloir. Auteur d’une trentaine de romans, il en a publié 8, ainsi que quelques textes courts.

Le Dernier Courbet

Le Dernier Courbet

de Joëlle TIANO-MOUSSAFIR

roman (ZINEDI) | Paru le 21/08/2019 | 16,90 €

« Mais qu’est-ce que vous avez là… Ce ne serait pas un… ? » Quelques mots ont suffi pour que la curiosité désormais torture la narratrice : ce tableau qu’elle a toujours connu, ce tableau de famille, transmis de grand-mère en petite-fille… est-ce vraiment un Courbet ? Et si c’est le cas, par quel étrange chemin est-il arrivé là ? Pour tenter de découvrir les secrets qu’il recèle, la narratrice va se lancer dans une enquête qui l’entraînera du Second Empire à nos jours jusqu’au cœur de la création. Et c’est l’amour, sa force, son absence, le pouvoir qu’il a de se magnifier, que l’on entend dans ce texte envoûtant.

La Boussole d'Einstein

La Boussole d'Einstein

de Gilles VIDAL

roman (ZINEDI) | Paru le 06/08/2019 | 17,90 €

Félix Meyer est de retour dans la ville où il a passé son enfance, pour le décès de sa sœur, Carole, écrasée en plein centre-ville. Accident ou meurtre ? Un doute subsiste au vu de l’acharnement du chauffard sur le corps de la jeune femme. Le lieutenant Aurélie Costa s’occupe de l’affaire.

À l’occasion de ses retrouvailles avec la ville, Meyer passe en revue les fantômes du passé, revient sur les moments heureux et malheureux avec sa sœur, dont il ne sait presque rien aujourd’hui. Mais lui-même qu’est-il devenu ? Que signifie cette violence qui couve en lui, prête à exploser à tout moment ? Qui sont ces mystérieux interlocuteurs qui le renseignent tout au long de l’enquête qu’il a entreprise pour découvrir l’assassin de sa sœur ?

Et que vient faire ici la boussole d’Einstein ?

Les enfants du printemps

Les enfants du printemps

de Wallace THURMAN

Roman (MÉMOIRE D'ENCRIER) | Paru le 08/07/2019 | 19,00 €

Il s’en passe des choses au nord de Manhattan, en ces années d’après-guerre. Le blues a envahi les têtes et les corps, les hommes et les femmes ont soif de liberté et de mauvais gin. Raymond Taylor, un écrivain à l’ambition débordante, habite avec ses amis artistes dans un immeuble de Harlem qu’ils ont baptisé le manoir Niggeratti. Mais que faut-il pour écrire un chef-d’oeuvre ? Oeuvre à la fois puissante et effarouchée, pleine de bruit et de fureur, débordante d’un mélange d’enthousiasme et de cynisme, qui ravage tout sur son passage, "Les enfants du printemps" se lisait et se lit encore aujourd’hui comme on prend une douche froide : pour dégriser.

Le mot de Daniel Grenier, traducteur : "Voici un réquisitoire en bonne et due forme d’un moment historique et social particulier, où Harlem et les artistes afro-américains ont été à la mode autant chez les intellectuels iconoclastes que chez les bien-pensants. Rien ni personne n’y est épargné, alors que Thurman tire à boulets rouges sur ses compatriotes écrivains, sur les radicaux blancs profiteurs, sur l’intelligentsia noire, sur les classes moyennes, sur les lèche-bottes et les lèche-culs."