l'autre LIVRE

Actualités

Les 10 ans des Éditions du Paquebot

Les Editions du Paquebot ont dix ans

 

Dix années de passion, de rencontres humaines et artistiques, de travail acharné et d’enthousiasme, de désir de poursuivre notre traversée.

Originellement créées par des amis de plusieurs pays et de langues différentes, elles poursuivent leur odyssée littéraire et maritime en deux lieux unis par deux océans, la dérive des nuages et les mots, de Paris à Moorea, dans le Pacifique sud. Notre navire transporte à son bord trois continents, avec des auteurs et des artistes espagnols, argentin, polonais, ukrainien, hongrois, arménien, irlandais, allemand ou algérien, américains et français, et leurs parcours singuliers se rencontrent, par le dialogue des textes et des œuvres.

Le départ du capitaine pour son archipel des Iles du Vent porte plus loin encore notre exploration du monde. Aussi, quand au détour d’un chemin sur les sentiers de la poésie, nous avons retrouvé le fondateur, sur l’Ile du Roi, de la Factorie, la belle idée est née de fêter notre anniversaire à la Maison de Poésie de Normandie. Une île pour honorer l’escale de notre Paquebot en Polynésie, et la gentillesse de Patrick Verschueren pour nous accueillir chaleureusement dans l’ancienne fabrique de papier devenue théâtre et brèche pour l’imaginaire. Le 26 septembre, les mots et les notes de musique tisseront un pont d’émotions entre nos deux îles, l’île de Moorea et l’Ile du Roi.

Les pages nous offriront leurs mots, des voix les disperseront au vent du large, et pour que notre navire et sa cargaison de livres poursuive son voyage à travers les Lettres et les Arts dans la joie, le pianiste de jazz Ludovic Allainmat distillera son élégance et le raffinement de son jeu dans nos mémoires. Après avoir étudié le piano classique au conservatoire d’Issy-les-Moulineaux, Ludovic Allainmat a exploré le jazz avec Ludovic de Pressac. A 17 ans, il participe à une master class avec Michel Petrucciani qui remarque son jeu, imprégné de l’écoute d’Oscar Peterson, de Bill Evans, Herbie Hancock ou Chick Corea. Ludovic Allainmat s’est produit dans les festivals Jazz à Vienne, Jazz à Marciac, au Duc des Lombards, au Sunset / Sunside… Sa discographie est riche de rencontres aventureuses aux sons métissés, entre tradition et modernité, à la croisée des cultures, avec le saxophoniste arménien Alexis Avakian et Artyom Minasyan au doudouk ; le batteur japonais Ichivo Onoe ; Jean-Loup Longnon…

Notre Paquebot est heureux de la présence de ce passager d’honneur pour la traversée de ces heures de fête dans l’île.

 

Martine Lemire, les Éditions du Paquebot

http://www.leseditionsdupaquebot.com

https://factorie.fr

Un bateau nommé poésie - Les 10 ans des éditions Bruno Doucey

Un bateau nommé poésie

 

On sait bien qu'on ne les fait pas... Et pourtant, en cette année 2020, on fête nos 10 ans ! 180 livres publiés, une décennie riche en partage, en lectures, en rencontres dans le monde entier et dans toutes les langues… Alors d’abord, un immense merci à vous tous d’être là, présents, attentifs et enthousiastes. C’est avec joie que nous vous invitons à fêter cet anniversaire à nos côtés lors de 10 événements organisés un peu partout en France, mais aussi chez les très nombreux libraires qui ont choisi de nous mettre à l’honneur pour souffler ces bougies. Et pour l’occasion nous vous avons réservé un petit cadeau : votre libraire vous offrira gratuitement le recueil Un bateau nommé poésie pour l'achat de deux titres. Alors, on continue le voyage ensemble ?

Nos 10 ans en librairie !

Dès le 8 octobre, pour 2 titres de la maison d'édition achetés, votre libraire vous offre le recueil inédit Un bateau nommé poésie, dans lequel vous pourrez découvrir une petite histoire de la maison d'édition, la parole des graphistes ainsi que de nombreux poèmes, dont certains inédits...
Offre valable chez les libraires partenaires, dans la limite des stocks disponibles.

10 rendez-vous le 10/10

NOS 10 ANS LE 10/10

Samedi 10 octobre, retrouvez-nous :

1. Carpentras (84) / Librairie de l’Horloge avec Bruno Doucey & Murielle Szac, accompagnés en musique par Pascal Delalée (violon)
19h – réservation obligatoire

2. Chambéry (73) / Librairie Garin avec  Stéphane Bataillon
19h30 – réservation obligatoire

3. Lyon (69) / Librairie La Voie aux chapitres avec Maram al-Masri 
19h30 – réservation obligatoire

4. Mâcon (71) / Le Cadran Lunaire avec Fabienne Swiatly
à partir de 14h – réservation obligatoire

5. Maubeuge (59) / Librairie Par Mots et Merveilles avec Katerina Apostolopoulou, accompagnée en musique par Justine Jumez-Caro (harpe) et Martin Caro (contrebasse)
19h30 – salle Sthrau 

6. Nancy (54) / L’Autre Rive avec Marion Collé & Dominique Chipot
18h30 – réservation obligatoire

7. Paris (75) / Équipages avec Hala Mohammad & Caroline Boidé
20h

8. Toulouse (31) / Ombres Blanches avec Souad Labbize, accompagnée en musique par Abody Oudi (bouzouk)
18h

9. Tréguier (22) / Le Bel Aujourd’hui avec Yvon Le Men & Fabienne Juhel 
20h30

10.  Vincennes (94) / Millepages avec Louis-Philippe Dalembert
18h – réservation obligatoire

 

Pour toutes les réservations, contactez directement les librairies.

Logo Facebook
Logo Instagram
Logo Twitter

Éditions Bruno Doucey Cour Alsace-Lorraine, 67, rue de Reuilly – 75012 Paris
www.editions-brunodoucey.com

Umberto Saba, Choses dernières

nouveauté littérature

 
 

Umberto Saba
Choses dernières

Traduction & postface de Bernard Simeone

11,5 x 17 cm | 112 pages | 15 €
ISBN 978–2–35654–098-0

? Lire un extrait
? Voir la fiche du livre

Poète et rien d’autre, Umberto Saba (Trieste, 1883 – Gorizia, 1957) réussit à vivre et à survivre pendant l’une des époques les plus tragiques de l’histoire de l’humanité probablement grâce à cette nécessité d’écrire qui est la sienne. Honnête et irrépressible. Chez Saba, la poésie est l’une des fonctions vitales de l’homme, c’est un évènement naturel. Chaque saison, chaque geste est confié au papier. Et dans ce livre de la maturité, Saba continue et intensifie son travail de polissage et de synthèse afin que les « mots », portés à leurs conséquences extrêmes, se fassent « choses ». Les 43 poèmes de ce recueil sont écrits en 8 ans, entre 1935 et 1943, quand il est obligé de se cacher pour fuir la persécution fasciste et nazie — il doit alors ramasser ses choses pour résister.
 

Umberto Saba est né le 9 mars 1883 à Trieste, ville cosmopolite, brassant les langues et les populations. Il est né Umberto Poli, fils d’Eduardo Abramo Poli et de Felicia Rachelle Cohen. Par amour son père se convertit au judaïsme, qu’il va vite abandonner, ainsi que sa famille. Dans un univers austro-hongrois, Umberto se sent italien avant tout. Il est confié à une nourrice slovène, Peppa Sabaz, qui sera sa source d’amour et de tendresse, sa « mère-joie ».
       En 1903, il part à Pise étudier à l’université. Après son service militaire il épouse, selon la tradition juive, Carolina Woefler, la Lina de ses poèmes d’amour, le 28 février 1909. Leur fille Linuccia naît en janvier 1910. Son premier recueil Poesie paraît en 1911. Le second Coi miei occhi date de 1912.
       Il prend le pseudonyme de Saba, autant hommage à sa nourrice, qu’à son judaïsme. Dès 1920, il fait légaliser ce nom. En 1919, il achète une librairie de livres anciens au 30 de la Via San Nicolò qu’il va tenir presque toute sa vie. Entre le travail de libraire, des crises de neurasthénie et la psychothérapie, il édifie son œuvre poétique contenue dans Il Canzoniere, mal reçue par le public et les critiques (d'où la création d’un Saba critique de lui-même et son Storia e cronistoria del Canzoniere paru en 1948). Il devient l’ami d’Eugenio Montale et d’Italo Svevo dès 1923. Carlo Levi l’admire. Elsa Morante aussi.
       À la déclaration de la guerre en 1939, poursuivi par les lois raciales, il est à Rome où Giuseppe Ungaretti essaie de l'aider. Ses livres sont interdits. Pendant l’occupation allemande, il doit se cacher à Florence en tant que juif et il échappe à la déportation en fuyant sans cesse. À la libération, il revient dans sa chère ville de Trieste. Il meurt le 25 août 1957 à la clinique San Giusto di Gorizia.
 

la littérature italienne chez ypsilon

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Ypsilon éditeur
34 bis rue Sorbier | 75020 Paris
+33 (0)9 82 37 50 15
contact@ypsilonediteur.com
www.ypsilonediteur.com

22 octobre 2020 Confessions inachevées Ye Lingfeng

logo1

 

Traduit du chinois par Marie Laureillard
 
entete
 
 
safran-copie-2Serge Safran
 
22 octobre 2020
Confessions inachevées
Ye Lingfeng
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

À la sortie d’une librairie de Shanghai, l’écrivain Ye revoit Han Feijun, jeune homme jadis riche et dandy. Il n’est plus que l’ombre de lui-même. La rencontre se transforme vite en confession. D’abord par la proposition que Feijun lui fait de lire son journal intime, puis en conversations à l’hôpital où il est soigné pour une dépression. M. Ye finit par faire la connaissance de Chen Yanzhu, la jeune et jolie danseuse qui a bouleversé la vie du jeune homme. Leur histoire d’amour ressemble à s’y méprendre à celle de La Dame aux camélias. Il s’agit donc bien de l’histoire d’un amour impossible rongé par la jalousie, dans les années trente, à Shanghai. Et de l’admirable portrait d’une femme moderne !

 
en_savoir_plus
7146-1ere-de-couv-confessions-inachevees-v2
 

Confessions inachevées
Ye Lingfeng
ISBN : 979-10-90175-94-7
Format: 14 x 21
Pagination: 192  p.
Prix : 18, 90 €
En librairie le : 22 octobre 2015

 

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
photo-ye-lingfeng
© DR

 

YE Lingfeng (1905-1975), né à Nankin, est une figure littéraire importante de la littérature chinoise des années trente. Peintre surnommé le « Beardsley chinois », il adhère à la société littéraire Création, aux côtés de Yu Dafu, son mentor. Il édite à Shanghai plusieurs revues littéraires et publie plusieurs romans dont Wei wancheng de chanhuilu (Confessions inachevées) en 1936. Marqué par une veine confessionnelle empreinte de romantisme, cet écrivain représente une littérature moderniste au style vivifiant et haut en couleur, adepte du courant littéraire « néo-sensationniste » d’inspiration japonaise. Confessions inachevées est le premier roman de Ye Lingfeng traduit en français.
Traduit du chinois par Marie Laureillard

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Parutions août-octobre 2020
 

• Les Garçons de l'amour de Ghazi Rabihavi
• Autobiographie d'un personnage de fiction d'Alain Arias-Misson

The Lazy Tour, les pérégrinations paresseuses de deux apprentis oisifs L'AUTRE LIVRE, 04-09-20

 

Vendredi 4 sept. 2020, à l’espace l’autre LIVRE (75005 Paris)

Lecture bilingue et Présentation du récit de voyage de Charles Dickens et Wilkie Collins The Lazy Tour, les pérégrinations paresseuses de deux apprentis oisifs par Christian Petit Jean, membre du collectif Les Inséparables Traducteurs

suivi d'un entretien en trio avec

l’éditrice, Françoise Faveretto (Atelier de l’agneau éditeur)

et la responsable du collectif Annpôl Kassis, représentant en France l'Internationale Dickens' Fellowship-Londres

https://www.lautrelivre.fr

http://atelierdelagneau.com

 

Rentrée 2020 : Blier, Aubier, Godard

Rentrée 2020 : Le cinéma français est à l'honneur aux éditions Marest, avec trois livres portant sur les réalisateurs Pascal AubierJean-Luc Godard et Bertrand Blier.

 

La première monographie consacrée à Bertrand Blier en 30 ans.


C’est l’histoire d’un malentendu. Dès Les Valseuses, en 1974, Bertrand Blier suscite des réactions violentes ; une partie de la critique encense le film, l’autre s’enflamme, allant jusqu’à le qualifier d’« authentiquement nazi ». C’est aussi l’histoire d’un auteur, d’un franc-tireur qui, film après film, se fait un devoir de ne jamais aller là où on l’attend, mais témoigne d’une vision du monde personnelle, singulière, teintée de misanthropie. C’est surtout une page de l’histoire du cinéma français, écrite par un découvreur de talents, un artiste qui a toujours tracé sa route à sa manière, qu’importent les réactions qu’il a pu susciter. C’est enfin l’histoire d’un monde qui change, d’un pays où l’on voit surgir des concepts anglo-saxons (female glaze, test de Bechdel), d’une pensée qui cède souvent à un manichéisme ravageur, et d’un cinéaste qu’il était grand temps de réhabiliter.

Sans jamais sombrer dans l’hagiographie, le critique de cinéma Vincent Roussel livre une dense et vaste monographie où il analyse, film après film, l’œuvre de Bertrand Blier, son accueil public et critique, et rappelle sa cruelle beauté.
 

En librairie le 12 novembre 2020
Prix TTC : 19 € – ISBN : 979-10-96535-33-0 
Rayon : Cinéma – Genre : Essai – 352 pages – 13,7 x 21 cm – Cahiers cousus, rabats

EN LIBRAIRIE LE 6 OCTOBRE 2020

 

LE DORMEUR

La dernière aventure cinématographique.
 

Il y a trois ans, l’écrivain Didier da Silva a découvert un court métrage de Pascal Aubier intitulé Le Dormeur — une adaptation du poème de Rimbaud. Subjugué par la beauté du film, il décide d’enquêter. Il part à la rencontre d'Aubier, cinéaste quelque peu oublié, ancien assistant de Godard, auteur de trois longs métrages et d’une quarantaine de courts métrages, genre auquel il a hautement contribué à donner ses lettres de noblesse, notamment avec ce Dormeur. Ce film est le premier à utiliser de manière artistique la Louma, un dispositif de caméra spectaculaire qui permet de longs plans-séquences. Son usage impressionnera tellement que Steven Spielberg, notamment, qu'il s’en servira à son tour. L’enquête de l’écrivain trouve sa conclusion dans les Cévennes, sur les lieux mêmes où fut tourné le film, en 1974. La boucle est bouclée ; parti d’une subjugation artistique, l’écrivain a renoué avec le réel. 
 

En librairie le 6 octobre 2020
Prix TTC : 14 € – ISBN : 979-10-96535-30-9
Rayon : Littérature – Genre : Roman – 128 pages – 13,7 x 21 cm – Cahiers cousus, rabats

 

LE ROMAN DE GODARD

"Ceux qui racontent la vie comme une histoire bien ordonnée sont des faussaires."


Michel Vianey dresse un portrait de Jean-Luc Godard à la fois tendre et espiègle. Venu couvrir le tournage du Mépris pour L'Express, Vianey décide de faire, de JLG, un livre.

Il le suit, interroge Anna Karina, puis s'arrête longuement sur le tournage du film Masculin féminin (1966). Jean-Pierre Léaud, Chantal Goya ou Marlène Jobert y côtoient Brigitte Bardot, le chef opérateur Willy Kurant, la monteuse Agnès Guillemot, sans oublier un assistant réalisateur nommé Pascal, et qui n’est autre que Pascal Aubier, auquel Didier da Silva a consacré un ouvrage intitulé Le Dormeur, et qui paraît conjointement avec ce Roman de Godard*. 


En librairie le 6 octobre 2020
*Déjà paru sous le titre En attendant Godard, chez Grasset (1967).
Prix TTC : 17 € – ISBN : 979-10-96535-20-0 
Rayon : Littérature – Genre : Récit/Roman – 192 pages – 13,7 x 21 cm – Cahiers cousus, rabats

 
Télécharger l'argumentaire du Blier
Télécharger l'argumentaire du Dormeur.
Télécharger l'argumentaire du Roman de Godard

 

LES AUTEURS

Vincent Roussel anime depuis 2004 un blog (Le Journal cinéma du Dr Orlof) où il analyse le septième art sous toutes ses coutures. Il écrit aussi régulièrement des chroniques (dvd, livres) pour divers sites cinéphiles ou culturels : Kinok, Interlignages, Culturopoing, et participe à différentes revues (Zoom arrière, Abordages, Videotopsie, Medusa). Il est également l’auteur de La Brigandine : les dessous d’une collection (Artus films, 2017).

Michel Vianey (1930-2008), fut journaliste à L’Express, au Nouvel Observateur et coanima, auprès de Michel Polac, l’émission télévisée Bibliothèque de Poche (1966-1970). Cinéaste, il s’illustre notamment dans le genre policier : Un assassin qui passe (1981) ; Un dimanche de flic (1983) ; Spécial police (1985).
Il est par ailleurs l’auteur de plusieurs romans (dont Élégie pour saxo et La Trahison, tous deux parus chez Julliard).

 
Didier da Silva est né en 1973 et a fait paraître son premier roman, Hoffmann à Tôkyô(Naïve), à l’âge où d’autres sont crucifiés. Le temps de s’en remettre, ont suivi, chez L’Arbre vengeur, L’ironie du sort (2014) et Toutes les pierres (2018).
Il a également publié un bref hommage à un film de chevet (Louange et épuisement d’Un jour sans fin, Hélium, 2015), un hommage plus bref encore à un ami mort (Cyril, ekphr@sis, 2018) et un copieux éphéméride (Dans la nuit du 4 au 15, Quidam, 2019).
 

Informations :


Épreuves & SPs :
marestediteur@gmail.com

Relation Libraires :
Tristan // tristan.marestediteur@orange.fr
***
Relation Presse :

Marion // m.fremont@marestediteur.com
07
***
Contact éditeur : 
marest.pj@gmail.com

Rappel de nos conditions commerciales :
Les éditions Marest sont en auto-distribution depuis le 1er janvier 2020. Elle travaillent avec Prisme pour la Province, avec un Coursier pour Paris.
Dès deux exemplaires : 40 % franco de port, droit de retour sur demande.


http://www.marestediteur.com

Prix Anne Ténès 2020 pour Nécrologie du chat d'Olivia Resenterra (éd. Serge Safran)

 

Prix Anne Ténès 2020 pour Nécrologie du chat d'Olivia Resenterra

C’est  le 15 juin que le Prix Anne Ténès des collégiens et des lycéens du nord du Lot a été attribué à Olivia Resenterra pour son livreNécrologie du chat (Serge Safran éditeur). Les élèves ont eu  à choisir entre 3 romans ; Le Nom du père, de Michèle Gazier (Ed. du Chemin de fer), Laisser des traces, d’Arnaud Dudek (Anne Carrière) et Nécrologie du chat, d’Olivia Resenterra (Serge Safran éditeur). 
Ce prix Anne Ténès (documentaliste au collège les 7 Tours de Martel) est attribué en partenariat avec l’association Désir de Livres, présidée par Pascale Leroy. Le prix est remis lors du Festival du livre du Haut Quercy à Martel, dans le Lot, cette année le 19 septembre 2020.

 

 

En savoir plus

 

À l’air, au vert, à la mer ou remis le couvert ?

À l’air, au vert, à la mer ou remis le couvert ?

Que vous soyez encore au vert, à l’air ou à la mer, ou que vous ayez remis le couvert, comme après chaque période estivale, avec ou sans crise sanitaire, vous avez le « bourdon », encore envie de vous évader de ce quotidien revenu.

Le Petit Pavé vous propose de retrouver cette évasion du quotidien avec ses livres, ses histoires, ses auteurs. Nous vous conseillons, par exemple :

Pour les aventuriers nostalgiques :
Maria et le Templier, de Béatrice Nourry
Pour avoir le frisson :
Contes du malin, de diables et de démons, de Dominique Camus
Pour retrouver l’ambiance des vacances :
La petite fille aux coquillages, de Jean-Claude Lumet
Pour suivre sa trace dans l’hexagone :
Le mystère Gilles de Rais, d’Elie Durel
Pour un rire déconfiné :
Se (re)former dans l’humour, de Hugues Lethierry
Pour les amoureux du dépaysement :
Le pont des chutes, Bertrand Constantin
 
Mais il y a plein d’autres titres à savourer sur le site du Petit Pavé pour retrouver l’esprit du découvreur, de l’aventurier, du routard, de l’oisif ou du rigolo que vous étiez pendant vos congés.
 

www.petitpave.fr

  1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15