l'autre LIVRE

COLLECTIF

Désir

Désir

de COLLECTIF

Textes Courts (MUSIMOT ÉDITIONS) | Paru le 10/03/2021 | 10,00 €

L'OUROBOROS N°1

L'OUROBOROS N°1

de COLLECTIF & SILBERMANN JEAN-CLAUDE

hors collection (A PLUS D'UN TITRE) | Paru le 01/12/2020 | 25,00 €

L’Ouroboros…
…ou serpent qui se « mord » la queue, est le symbole quatre fois millénaire qui relie les quatre coins du monde : de la Chine antique au Quetzalcoatl ailées Aztèques, en passant par les papyrus de l’ancienne Égypte, il a été le glyphe purifiant de l’alchimie avant d’être consacré en archétype jungien. Il parle de totalité (son corps bouclant l’unité du divers donné), de croissance & de vie, il annonce l’Éternel Retour nietzschéen qui ne garde que l’affirmatif. il délivre le temps de sa plate linéarité, et le mouvement très-fécond qui l’anime l’oppose à la st édilité mortifère de son auto-cannibalisme apparent. Il est souvent lemniscate dressé en 8, symbole connu de l’infini. Sa souplesse, inouïe, scelle un mystère qui invite à rêver, à inventer sans fin dans un réel qui ne demande qu’à changer de peau…
Notre logogramme s’autorise une couronne qui vient inverser la valeur du signe Ø.

 

Le Cafard hérétique n° 10

Le Cafard hérétique n° 10

de COLLECTIF

Revue (LUNATIQUE) | Paru le 16/03/2018 | 15,00 €

Ce numéro s’est élaboré sur la base d’une sélection de tableaux de Gilles Ascaso et de Saïd Mohamed. Mêlant, avec la désinvolture qui lui est désormais coutumière, genres littéraires, thèmes et écritures, Le Cafard hérétique partage ses pages entre talents confirmés – qu’il lui plaît de suivre et d’encourager – et voix nouvelles, grinçantes ou graciles.

Le Cafard hérétique n°10 ne déroge pas à la règle : couleur (peinture), saveur (écriture)... que du bonheur (lecture) !

Si rien ne demeure

Si rien ne demeure

de COLLECTIF

hors collection (OTRANTE) | Paru le 15/03/2018 | 34,00 €

« Aimer les Fleurs aux dangereux parfums »

Du sourire dérobé au froissement d’un tissu, du souvenir d’une rose, d’un regard, d’une ondine, du premier émoi au secret des coussins, de la première étreinte au tout dernier hommage, quelques milliers de vers parmi les plus précieux, délicats ou fougueux mots d’amantes.

Sélection de près de quatre cents poèmes, de la deuxième moitié du dix-neuvième siècle au coeur des années folles, un demi-siècle de poèmes de femmes, et de femmes uniquement, vers d’amour, vers saphiques, vers d’adieu, de Marceline Desbordes-Valmore à Lucie Delarue-Mardrus, de Judith Gautier à Renée Vivien, d’Anna de Noailles à Natalie Clifford Barney et quelques autres plus discrètes.

« Etrange souvenir que le parfum précise »

« Car la nuit est à nous comme à d'autres le jour »

Tant qu'il y a de la vie

de COLLECTIF

Jasmin Littérature (JASMIN (ÉDITIONS DU)) | Paru le 20/01/2017 | 18,00 €

Quand on parle d’espoir à 13 auteurs, ils donnent à lire 13 visions du monde. Un monde cruel, dur aux malheureux, mais dans lequel s’insinue la force fondamentale de l’humanité : toujours croire à la possibilité d’un lendemain.
Dans ces univers très différents, du roman noir à l’histoire d’amour en passant par l’anticipation et la violence sociale, hommes, femmes et enfants affrontent souvent une réalité tragique qui les dépasse : la guerre, l’exil, la souffrance.
Parfois, c’est un malheur du quotidien qui les frappe, commun à toutes les époques et à tous les milieux : le deuil, l’abandon, le chagrin d’amour… Son destin semble échapper à l’être humain, et pourtant, obstinément, il refuse d’abdiquer et s’accroche à l’existence, à la conviction qu’en dernier ressort, sa vie lui appartient.

Le désir de l'Autre : René Girard et Michel Henry

Le désir de l'Autre : René Girard et Michel Henry

de COLLECTIF

Cahiers de l'ARM (PÉTRA) | Paru le 01/12/2016 | 14,00 €

Le 7 novembre 2015, avait lieu à la BNF un colloque confrontant les pensées de René Girard et Michel Henry, intitulé « Le désir de
l’Autre ».
Cette rencontre eut lieu trois jours après le décès de René Girard. Elle fut ainsi pour tous les participants l’occasion de lui rendre
hommage. A la suite des confrontations déjà organisées par l’Association Recherches Mimétiques entre René Girard et des
penseurs français du XXe siècle (Bourdieu, Levinas, Lévi-Strauss, Derrida, Sartre, etc.), il apparaissait nécessaire de mettre la théorie
mimétique en présence, cette fois, de la phénoménologie de Michel Henry, chez qui la question de l’Autre est cruciale.
Nos travaux nous ont permis de manifester, peut-être contre toute attente chez des penseurs aux méthodes si différentes, une convergence, voire une complémentarité, dans la définition du désir, dans celle de la nature de la violence qu’il suscite, et aussi
dans celle de la possibilité de son dépassement.

Contributions de Thierry Berlanda, Benoît Chantre, Grégori Jean, Jean-Philippe Milet, Adrian Navigante et Jérôme Thélot.

1 2 3 4 5