l'autre LIVRE

Île, mémoire, enfance

de Alexandra W. ALBERTINI, Jacques ISOLERY

Pour l’écrivain(e) qui cherche à faire remonter et exprimer avec le moins de pertes possibles les images, émotions, perceptions et sensations fragmentées du passé, celui de l’enfance tout particulièrement, l’île n’est-elle pas la métaphore unificatrice par excellence ? N’est-elle pas susceptible de suggérer le bercement nostalgique du proche et du lointain, les tempêtes des émois, la clôture du refuge, le labyrinthe des jeux ? 
 N’y a-t-il pas en elle cette ambiguïté dynamique qui organise le rapport de l’enfant au monde adulte comme de l’île au continent, celui de la coupure et du lien tout ensemble, du lointain et du proche ? De surcroît, l’île est un espace fini, comme l’enfance est un temps achevé lorsqu’on se met à l’invoquer : leur richesse tient à la multiplicité foisonnante de leurs espaces mais aussi à la double focalisation interne vs externe qu’elles impliquent. Vues de l’extérieur, l’île comme l’enfance semblent marquées au sceau d’un secret qui paraît être d’ordre immanent. Est-ce l’enfance qui dira l’île ou l’île qui rappellera l’enfance ? Dans bien des cas, il en va d’un rapport difficile et exigeant à l’écriture pour exprimer, pour traduire dans la langue de l’adulte les expériences d’un espace-temps si différent, sans en trahir l’aura ni en déformer les images. Au même titre que l’autobiographie, ne faut-il pas sortir de l’île comme de l’enfance pour pouvoir y venir et en revenir ? 

Sommaire

Jacques ISOLERY
Préface
 
Ferdinand LAIGNIER
Paysages de la désillusion dans L’Isola di Arturo d’Elsa Morante
 
Elléa PHILOMIN
Lucy de Jamaica Kincaid : enfance, (ex)ile et résilience
 
Sara DEL ROSSI
Contes d’ex-île : comment conter la diaspora haïtienne ?
 
Florence FIX
L’île matricielle : transmission de la mémoire des îles au féminin chez Gisèle Pineau 
 
Sonia DOSORUTH
La figure fantomatique du passé chez Nathacha Appanah :  des empreintes autobiographiques ?
 
Éric FOUGÈRE
Le complexe de Jonas à l’épreuve du complexe de Peter Pan :  l’île et l’enfant dans Pinocchio et Peter Pan 
 
Samuel BIDAUD
Le motif de l’île dans Tintin

Pauline FABIANI
Les îles “enfantines” de Valery Larbaud
 
Alexandra W. ALBERTINI
L’Île du jour d’avant d’Umberto Eco : entre mémoire, apprentissage et savoir
 
Emanuele ARIOLI
L’enfance insulaire d’un héros médiéval :  Ségurant et l’Île Non Sachant
 
Axel Richard EBA
Le kitsch au centre des souvenirs de chambres “insulaires” dans Du côté de chez Schwann de Marcel Proust

Fiche technique

Prix éditeur : 25,00 €


Collection : Fert'îles

Éditeur : PÉTRA

EAN : 9782847432626

ISBN : 978-2-84743-262-6

Parution :

Façonnage : broché

Pagination : 274 pages