l'autre LIVRE

Luc FORI

Vade retro satanas

Vade retro satanas

de Luc FORI

Pavillon Noir (CORSAIRE) | Paru le 24/03/2017 | 14,00 €

Dans un contexte de Djihad et d’attentats, une enquête décapante dans le milieu des mosquées et de la mouvance salafiste qui prend à contre-pied bien des préjugés.

« Faut que tu changes, Will, faut que tu changes… », qu’elle répétait. Du coup, j’ai essayé de changer, de changer de femme… ça n’a évidemment pas fonctionné comme prévu et j’ai dû bientôt poser mes valises ailleurs, en face d’un immeuble peuplé de cas sociaux et de mahométans forcément inquiétants. J’avais tout perdu, Heike, mon fils et le fil de ma vie. Alors, pour m’occuper, j’ai dû accepter de boire du thé, et même d’aller à la mosquée. Et comme je ne sais pas dire non, je me suis bientôt retrouvé à suivre la trace de deux apprentis djihadistes… Une trace qui m’a conduit jusqu’à Bruxelles, avec pas mal de surprises, mais je n’en dirai pas plus sur cette histoire belge ! Pendant ce temps Heike -commissaire de police à Bourges- était aux prises avec un psychopathe pas piqué des hannetons. C’est mon pote Roger, lui qui n’est pourtant pas bavard, qui a eu le dernier mot.

 La passion du langage et des belles lettres conduit Luc Fori à mener de front son métier d’enseignant et ses activités d’auteur de polars. Il a publié dans la même collection Choc Berry blues, Connexions tragiques, Si les petits cochons te mangent pas où l’on découvre le regard décalé et plein d’humour de son enquêteur atypique.


 

Si les petits cochons te mangent pas

Si les petits cochons te mangent pas

de Luc FORI

Pavillon Noir (CORSAIRE) | Paru le 27/03/2015 | 14,00 €

« Dans le cochon, tout est bon ! » Pas sûr se dit William Carvault en sortant de sa ouature et en respirant le moins possible pour échapper aux remugles fangeux de l’élevage industriel de son ami Robert… Drôle d’histoire en plus : un mort qui fait des excès de vitesse, une fille à moitié braque qui manque de vous écraser, l’élevage de porcs n’est vraiment pas un lieu de villégiature…sauf pour les deux sujets de sa Majesté qui ont décidé d’y poser leurs valises… Ils sont fous ces anglais, mais William n’en a cure : quand on est agent immobilier, on ne s’arrête pas à ce genre de détail !

Tombé par hasard au milieu d’une intrigue complexe mettant  la police en échec, William  va démêler une incroyable vérité !


 

Connexions tragiques

Connexions tragiques

de Luc FORI

Pavillon Noir (CORSAIRE) | Paru le 30/11/2012 | 14,00 €

Connexions tragiques met aux prises un détective atypique,  adepte des interrogatoires au décapeur thermique, et un serial killer fascisant qui pourchasse les femmes seules sur la toile. William Carvault (W.C. ) pensait pouvoir se mettre au vert et soigner son blues à la bière extra-light après ses premières aventures (Choc Berry blues, même éditeur), mais le hasard d’une rencontre avec une jolie allemande va l’obliger à reprendre du sévice…euh du service !

Le roman multiplie les points de vue , points de vue du tueur, de ses victimes, du détective et même de ceux qui profitent du système, les patrons des sites de rencontre. Au fil du récit et des rencontres de notre enquêteur, se dessine une galerie de portraits distrayants et vitriolés : enseignante nombriliste, ouvrier paumé, bourgeoise oisive, journaliste véreux, le monde d’aujourd’hui en prend pour son grade avec humour et justesse. Une intrigue bien ficelée,  des actions qui rebondissent comme un ballon de rugby, le lecteur est captivé par l’histoire et ne peut qu’en ressortir moins bête : « castigat ridendo  mores ».
Aussi désabusé et désopilant que dans Choc Berry blues, William mène une enquête qui rebondit comme un ballon de rugby dans les marais de Bourges et sur « la toile » .

Amateur de romans noirs et de blues, Luc FORI partage son temps entre son métier d’enseignant et l’écriture. Il a déjà semé quelques nouvelles et quelques chansons enregistrées par le groupe Jo Sature dont il fut le guitariste.


 

Choc Berry blues

Choc Berry blues

de Luc FORI

Pavillon Noir (CORSAIRE) | Paru le 08/06/2011 | 14,00 €

J’étais déjà englué dans un blues à couper à la machette : un boulot chiant, Claire qui me faisait un petit dans le dos et une habitude fâcheuse à tout voir à travers mes lunettes noires. Alors, quand j’ai appris qu’un bouseux teigneux avait moissonné mon meilleur pote, ça a été le déclic des claques : j’ai plaqué mes soucis domestiques pour aller présenter l’addition aux ploucs du Berry qui avaient fait ça. Pas déçus les gars : gros gnons, sauvignon et tabac blond, ça a bardé pas mal mais j’ai fini par y voir plus clair ! Sauf que Claire, par contre, elle ne voulait plus me voir. Si tu veux savoir pourquoi, t’as plus qu’à ouvrir ce volume, à tes risques et périls : went to the crossroad, fell down on my knees…

Grand lecteur de romans noirs et amateur de blues, Luc Fori signe là, comme un hommage à Jim Thompson, le premier volant décapant des aventures de l’horrifique William Carvault, le détective au décapeur thermique.