l'autre LIVRE

Christian JAMET

Antigna ou La passion des humbles

Antigna ou La passion des humbles

de Christian JAMET

Corsaire (CORSAIRE) | Paru le 13/09/2017 | 25,00 €

Malgré sa présence dans un grand nombre de musées et de collections particulières, Alexandre Antigna (1817-1878) reste aujourd’hui encore un peintre assez largement méconnu du grand public.

Natif d’Orléans où il a passé une partie de sa jeunesse, cet ancien élève de Delaroche fut pourtant à son époque un artiste renommé souvent exposé et récompensé. Homme de cœur sensible et généreux, il est avant tout le peintre qui a haussé sur la scène picturale du XIXe siècle « les drames de la vie des pauvres ».

À travers des compositions magistrales comme L’Éclair (1848), L’Incendie (son tableau le plus célèbre de 1850) ou encore La Halte forcée (1855), Antigna révèle toute la souffrance du petit peuple victime des transformations engendrées par la révolution industrielle.

Situé dans la mouvance « réaliste » incarnée par Gustave Courbet, Antigna se distingue du maître d’Ornans par la poésie dont il imprègne ses sujets, s’attachant particulièrement à exalter le rôle de la femme et à représenter avec tendresse la figure de l’enfant.

Pour Christian Jamet, « Antigna est un des artistes les plus talentueux de son temps. Après l’avoir découvert au musée des Beaux-Arts d’Orléans, je n’ai eu de cesse de le faire connaître. Ce nouveau livre, financé en partie par un appel aux dons sur une plate-forme de financement participatif, permettra aux lecteurs de découvrir de nouvelles choses sur la jeunesse d’un artiste peintre qui fut également un remarquable dessinateur d’une grande sensibilité. »

Enrichie de documents iconographiques inédits et de recherches complémentaires, cette nouvelle édition revue et augmentée du seul ouvrage de référence consacré à ce jour à Antigna devrait contribuer à la redécouverte de l’artiste auprès du grand public et lui rendre hommage en cette année du bicentenaire de sa naissance.

Docteur en littérature comparée, Christian Jamet s’est orienté vers l’écriture et l’histoire de l’art parallèlement à son travail d’enseignant. Auteur d’une Introduction à la peinture destinée aux étudiants, il a également consacré des monographies à des artistes comme Botticelli, Delacroix ou Robillard. Son ouvrage portant sur les années orléanaises de Paul Gauguin (Gauguin à Orléans) lui a permis d’être récompensé du Prix Laurier vert lors de la Forêt des livres 2013, événement littéraire créé en Indre-et-Loire par Gonzague Saint Bris.

 

Le Loiret des écrivains et des artistes

Le Loiret des écrivains et des artistes

de Christian JAMET

Corsaire (CORSAIRE) | Paru le 05/11/2016 | 25,00 €

Il n’est guère de lieux du Loiret qui ne soient habités par le souvenir d’un enfant du pays ou d’un hôte célèbre dans le monde des arts et des lettres : la petite cité de Meung-sur-Loire enferma jadis dans ses geôles le célèbre Villon mais elle s’honore d’avoir vu naître, deux siècles plus tôt, Jehan Chopinel qui poursuivit, après Guillaume de Lorris, le fameux Roman de la Rose ; Montargis perpétue depuis longtemps, à travers son musée, le souvenir de Girodet tandis qu’Orléans, ville natale de Charles Péguy, n’a également pas oublié le séjour de Marcel Proust à la caserne Coligny ou celui de Georges Bataille à la bibliothèque municipale ; durant plus de trente ans, Vieira da Silva a créé et trouvé le repos dans sa Maréchalerie de Yèvre-le-Châtel, près de Pithiviers, tandis que l’académicien Henri Troyat écrivait une partie de son oeuvre à Bromeilles, non loin de Puiseaux…

Alliant le texte et l’image, Christian Jamet, Orléanais d’adoption, nous invite ici à une promenade culturelle dans le Loiret, sur les traces d’écrivains ou d’artistes de jadis et de naguère. Des chemins de mémoire conduiront ainsi le promeneur, ou simplement le lecteur, dans diverses localités du département, à commencer par son chef-lieu, où des rues, des monuments, des châteaux comme de simples demeures raviveront des souvenirs de lecture ou de contemplation et inciteront peut-être à emprunter ensuite d’autres chemins, ceux qui mènent aux musées et aux bibliothèques.