l'autre LIVRE

De la migration comme souffrance à la mobilité comme droit de l'homme - Palerme une charte de la dissidence

de Jean DUFLOT

Jai décidé de dire et de redire aux Européens quils nont pas à être fiers de construire leurs murs contre les migrants, parce que nous sommes responsables dune ébauche de génocide qui rappelle les moments les plus atroces de notre histoire. Il na certes pas lenvergure de la solution finale nazi-fasciste. Mais ce quil y a de désolant dans la résurgence de ce moment de barbarie, cest lalibi de la défense de la démocratie, que les pouvoirs publics et une large fraction des populations européennes sous hypnose médiatique, invoquent pour justifier leur intransigeance européo-centriste. Dans le contexte de panmédiatisation actuelle, cette violence publique est intolérable. Nos grands-parents, nos parents pouvaient dans les années quarante quarante-cinq, prétendre à la rigueur quils ne savaient pas, mais à présent que le malheur et lhorreur sont promus comme marchandises télévisuelles, il nest plus possible de se fermer les yeux, les oreilles et la bouche. Ou de ressasser le slogan de la libération : « Plus jamais ça ». À croire que lamnésie est la chose la mieux partagée au monde.

Leo Luca Orlando Maire de Palerme extrait de l’interview par Jean Duflot (2017)

Fiche technique

Prix éditeur : 3,00 €


Collection : hors collection

Éditeur : A PLUS D'UN TITRE

EAN : 9782917486641

ISBN : 978-2-917486-64-1

Parution :

Façonnage : broché

Poids : 70g

Pagination : 48 pages