l'autre LIVRE

SORENSEN PER

L'INTRANQUILLE N°16

L'INTRANQUILLE N°16

de COLLECTIF

L'INTRANQUILLE (ATELIER DE L'AGNEAU ÉDITEUR) | Paru le 05/03/2019 | 16,00 €

Jamais seul toujours entouré de ses racines profondes

Jamais seul toujours entouré de ses racines profondes

de SORENSEN PER

nouvelles (TOUBAB KALO) | Paru le 16/03/2018 | 12,00 €

Sa vieille mère lui avait tant raconté sur ces vieilles RACINES, maniok, igname, taro, "notre seule nourriture pendant la guerre !"

C'est à la recherche des RACINES - comprises dans le sens : origines profondes - qu'est parti le héros de la petite prose qui donne son titre au recueil entier. Le voyage, bien qu'émancipateur, finit par déclencher chez lui le besoin de retourner arroser d'autres ROOTS, tout aussi importantes : celles de "la cité" natale, qui suffoquent et se déssèchent !

 

 

 

 

Le tunnel sous l'Afrique

Le tunnel sous l'Afrique

de SORENSEN PER

Prose (TOUBAB KALO) | Paru le 16/11/2011 | 10,00 €

Pour atteindre Paris, "ville lumière", trois copains, prisonniers de leur paradis tropical infernal, vont creuser un tunnel sous l'Afrique.

Des filles aux mollets costauds atteignent, elles, leur destination et y découvrent, en faisant des sales boulots, leurs propres valeurs véritables.

Un jazzman, croyant qu'il ne vaut rien, décroche... et apprend qu'il a un public fidèle et sincère des plus inattendus.

Un français au bout du rouleau, xénophobe irrationnel, exécute son dernier twist dans le giron accueillant de ses voisins étrangers.

Grâce à leurs tentatives respectives - pour des raisons totalement différentes - de s'immoler par le feu, deux jeunes gens, qui autrement ne se seraient jamais rencontrés, s'unissent d'amour.

C'est sous le signe de l'amour que les cygnes, après la mort, élisent domiciled dans des personnes humaines qui les ressemblent...

La liste est longue. Les histoires sont courtes. Parfois très courtes.

Le genre a la réputation de "ne pas marcher en France" alors que, nous dit PER SORENSEN, il correspond à un besoin, au moment où de plus en plus de non-lecteurs, poussés par leurs activités sur internet, se remettent héroïquement à la lecture !

Just Like Home

Just Like Home

de SORENSEN PER

Freestyle (TOUBAB KALO) | Paru le 26/09/2009 | 3,00 €

"This is not a Black people's war / This is not any people's war / This is an oilman's war"

 

"Cette guerre n'est pas la guerre du peuple noir / Ce n'est pas la guerre de quelque peuple que ce soit / C'est la guerre des mecs du pétrole"

Retordre retordre les fibres du tissu ancestral

Retordre retordre les fibres du tissu ancestral

de RISTEN SOKKI

Traductions (TOUBAB KALO) | 17,00 €

L'histoire des Sâmes fait partie de l'histoire des peuples aborigènes du monde. C'est une histoire de répression, politique, sociale, spirituelle.

En Norvège, sous l'égide de l'église protestante, les tambours chamaniques étaient récupérés et brûlés.

En 1852, à Kautokeino, un des conflits entre Sâmes et l'administration dégénéra en affrontement violent. L'important épicier/cafetier et le bailli royal furent tués. Des Sâmes moururent de leurs blessures.

La majorité des rebelles subirent la prison à vie. Deux, la décapitation. Leursz crânes furent déposés à l'Institut d'Anatomie de l'Université d'Oslo, à des fins de recherches "raciales" ou ethniques".

RISTEN SOKKI, arrière-petite-fille d'un de ces martyrs, tisse dans le poème Retordre retordrel les fibres du tissu ancestral sa trame à la mémoire de ses ancêtres, des héros pour les uns, des "fous" pour les autres. Elle le fait à sa façon, émouvante, dépourvue de sensiblerie : en célébrant la beauté de la vie quotidienne.

Les fibres de ce tissu sont, à la fois, les tendons des rennes, indispensables pour l'économie domestique, et les liens familiaux.

Quand les tendons sont tranchés, les liens le sont aussi.