l'autre LIVRE

Sonia RISTIC

Née en 1972 à Belgrade, Sonia Ristic a grandi entre l’ex-Yougoslavie et l’Afrique, et vit à Paris depuis 1991. Après des études de lettres et de théâtre, elle a travaillé comme comédienne, assistante à la mise en scène et avec plusieurs ONG. Dans les années 2000, elle a fait partie du collectif du Théâtre de Verre et a créé sa compagnie, Seulement pour les fous. Elle encadre régulièrement des ateliers d’écriture et de jeu en France et à l’étranger. Après La Belle Affaire paru en 2015, Des fleurs dans le vent est le deuxième roman de Sonia Ristic publié aux éditions Intervalles.

Des fleurs dans le vent

Des fleurs dans le vent

de Sonia RISTIC

INTERVALLES (INTERVALLES) | Paru le 12/04/2018 | 18,00 €

« Elle a vingt-quatre ans, une licence de lettres modernes avec laquelle elle peut au mieux espérer trouver un boulot de vendeuse au rayon librairie de la Fnac, toujours autant de comptes à régler avec papa, maman et docteur Freud, trois cents mots d’allemand et une centaine de thaï, deux histoires d’amour ratées et, à force de frimer en portant cinq assiettes à la fois, une tendinite chronique au poignet gauche.

Summer sent les larmes monter lorsque soudain, dans la foule, elle reconnaît les silhouettes de JC et Douma. Elle lâche son chariot et court vers eux. En un cillement, les deux années et demie, les routes, les villes, les questions existentielles, les tendinites s’envolent. Elle court se jeter dans les bras de Douma et JC, et elle pense que ce n’est pas grave, parce qu’elle finira bien par se trouver, parce qu’elle a aussi deux histoires d’amour réussies et parce qu’elle vient de rentrer à la maison. »

Paris, lumières étrangères

Paris, lumières étrangères

de COLLECTIF

Les ancres contemporaines (MAGELLAN & CIE) | Paru le 26/03/2017 | 19,50 €

Vingt écrivains venus d'ailleurs (ils sont nés en Afrique, au Liban, au Chili, à Cuba, en Europe de l'Est, en Russie, en Iran, en Inde, au Japon, en Haïti, à l'île Maurice, en Turquie...) proposent ici un récit où Paris joue le rôle principal. Il y a des textes émouvants, des témoignages, des impressions, il y a la vie et la charge symbolique, des références et des quartiers, il y a aussi beaucoup d'amour. Plusieurs expriment le pouvoir d'attraction mythique qu'exerce encore la capitale. Bien sûr, « Paris est une fête ». Paris est aussi une ville monde en perpétuelle métamorphose, pas seulement un musée où l'on croit reconnaître des personnages de roman à tous les coins de rue. Fallait-il donc ces « lumières étrangères » pour donner aux Français, et aux Parisiens en particulier, une image du désir qu'éveille toujours l'une des plus belles villes du monde, par-delà le temps et les frontières ? Cette leçon de tolérance à rebours mérite que le lecteur s'y arrête pour en apprécier la profondeur, l'énergie, et remercier l'étranger de sa confiance.

Une Ile en Hiver

Une Ile en Hiver

de Sonia RISTIC

200 000 signes (VER À SOIE (LE)) | Paru le 30/11/2016 | 18,00 €

En montant sur ce bateau, je ne savais encore rien. Je ne pouvais m’imaginer qu’embarquer sur le Marco Polo, c’était traverser le miroir. Je suis monté à bord du Marco Polo et je me suis cogné aux regards des passagers. Personne ne parlait. Dans la cabine, ils étaient tous assis, alignés, silencieux, étonnamment paisibles. Et ils me regardaient.

Dans leurs yeux, il n’y avait pas d’animosité. Aucune curiosité non plus. Rien. Et pourtant, ils me regardaient, tous.

Lorsque j’ai salué d’un signe de tête, les têtes se sont inclinées en cadence pour me répondre. J’ai cherché un regard pour y prendre appui, mais dans tous les yeux il y avait la même chose. De la bienveillance, un peu d’amusement et des tonnes de mémoire. Une infinité d’images dans ces regards, tellement qu’il n’y avait plus de place pour les mots. Et puis, c’était comme s’ils savaient quelque chose dont je ne pouvais pas me douter, comme s’ils partageaient un secret que je ne pourrais jamais percer.

Née en 1972 à Belgrade, Sonia Ristic a grandi entre l'ex-Yougoslavie et l'Afrique. Elle vit à Paris depuis 1991. Après des études de Lettres et de Théâtre, elle travaille comme comédienne, assistante à la mise en scène, mais aussi avec des ONG importantes (France Libertés, FIDH, CCFD) autour des guerres en ex-Yougoslavie et de la défense des Droits de l’Homme. Dans les années 2000, elle fait partie du collectif du Théâtre de Verre, et crée sa compagnie, Seulement pour les fous. Elle encadre régulièrement des ateliers d’écriture et de jeu en France et à l’étranger. La plupart de ses textes ont été publiés, créés ou mis en ondes. Elle a notamment bénéficié de bourses du CNL (2005, 2008 et 2014), de la DMDTS (2006), du CNT (2007), de Beaumarchais/SACD (2008), de la région Île de France (2010 et 2011), du Conseil Général du 93 (2013), et a été plusieurs fois primée pour ses textes.

Voir aussi

La Belle Affaire

La Belle Affaire

de Sonia RISTIC

INTERVALLES (INTERVALLES) | Paru le 24/08/2015 | 15,00 €

Comme l’héroïne de Breton dont elle porte le nom, Nadja est légèrement étrange. Un peu « off », diraient les Américains dans cette université du Vermont où elle enseigne l’écriture durant le semestre d’été. Absente à elle-même et au monde, comme déconnectée de son corps, de sa carrière d’auteur et de sa famille, qu’elle a laissée en France. 

Durant ces quelques semaines de canicule et d’orages, dans ces instants charnières à l’approche de la quarantaine et à l’heure des premiers bilans, dans cette Nouvelle Angleterre follement cinématographique, les souvenirs d’une première passion adolescente ressurgissent, réveillés par une rencontre amoureuse impromptue. Et Nadja de plonger dans une danse de la mémoire, valsant entre souvenirs et présent, entre trois hommes qui ont marqué sa vie de femme, trois moments de vérité, trois continents. Que reste-t-il de ce premier amour vécu sur la terre rouge et ocre qu’elle foulait pieds nus sous des pluies diluviennes ?

Toutes les douleurs doivent-elles à tout prix être guéries ?