l'autre LIVRE

Saïd MOHAMED

Un Toit d'Etoiles

Un Toit d'Etoiles

de Saïd MOHAMED

Art Poésie (APEIRON) | Paru le 01/11/2019 | 36,00 €

« En me levant ce matin j’ai secoué la tête / des étoiles sont tombées de mes cheveux / ça m’apprendra à dormir dehors… ». Ainsi débute ce récit qui, par des mots et des images, témoigne des échanges entre les hommes, des flux migratoires qui redessinent la planète, se jouent des frontières et des temporalités, entre ciel et terre.

Une traversée de paysages, de contrées, de mots, de vies, de mers, de couleurs, de souvenirs, un mouvement qui ne cesse - teinté de tendresse – de se battre pour ses rêves, pour le Rêve, pour que jamais ils ne s’essoufflent.

Cette ode à la liberté se retrouve également dans le CD (Grand prix international de l’Académie Charles Cros) où se mêlent étroitement lectures, chants et musiques, que relève la présence délicate de l’orgue de cristal (Cristal Baschet) de Karinn Helbert.

 « Voyager quoiqu’il en coûte / de dérives en déroutes / vivant dans l’exil intérieur / /de ces noms imprononçables ».

Le Cafard hérétique n° 10

Le Cafard hérétique n° 10

de COLLECTIF

Revue (LUNATIQUE) | Paru le 16/03/2018 | 15,00 €

Ce numéro s’est élaboré sur la base d’une sélection de tableaux de Gilles Ascaso et de Saïd Mohamed. Mêlant, avec la désinvolture qui lui est désormais coutumière, genres littéraires, thèmes et écritures, Le Cafard hérétique partage ses pages entre talents confirmés – qu’il lui plaît de suivre et d’encourager – et voix nouvelles, grinçantes ou graciles.

Le Cafard hérétique n°10 ne déroge pas à la règle : couleur (peinture), saveur (écriture)... que du bonheur (lecture) !

Le Cafard hérétique HS 1

Le Cafard hérétique HS 1

de COLLECTIF

Revue (LUNATIQUE) | Paru le 22/05/2017 | 15,00 €

Les nouveaux : Alexandre Nicolas, Alteilton Fonseca (traduit du brésilien par Stéphane Chao), Ève Vila, Gérard Chambre, Jean-Pierre de Sélys, Jessica C., Julien Boutreux, Léo Lecomte, Mael Le Guennec, Marie-France Ochsnbein, Philippe Vourch, Saïd Mohamed, Sandra Bechtel, Stéphanie Marius, Thierry Moral & Viviane Campomar

Les récidivistes : Antonin Crenn, Angèle Casanova, Cleo Jansen, Guillaume Siaudeau, Jean-Marc Sire, Marlène Tissot, Wim de Vlaams & Yan Kouton

Éditeurs à l'honneur : Pearlbooksedition & Le Temps des rêves

 

Édito :

Le Cafard hérétique n’a de cesse de muer, pourvu qu’il s’amuse. Ça peut prendre du temps – et alors?? Quel mal y a-t-il à faire les choses bien??

Après un clin d’œil et deux numéros Timult-ueux? ourlés de bleu, Le Cafard hérétique s’est laissé séduire par les coups de pinceau de Francis Caudron, un artiste rouennais à l’univers bigarré, chamarré, inventif et luxuriant, tantôt facétieux, tantôt grave, qui sans cesse dans un mouvement spontané ou étudié interroge le signe, l’écriture, en quête d’une lecture qu’offrent ici les mots des poètes recueillis.

Ce sont quelques-unes de ses œuvres qui rehaussent superbement ce numéro spécial. À votre tour, laissez-vous séduire. Et, bonne lecture?!

Passage des Indes

Passage des Indes

de Saïd MOHAMED

Récit de voyage (ARTISANS VOYAGEURS) | Paru le 01/12/2016 | 14,00 €

Quand à l’occasion d’une mutation professionnelle, Saïd Mohamed pose ses valises du côté de Pondichéry, c’est sûr, son regard verra et sa plume dira des choses différentes de ce que l’on peut trouver dans bien des guides ou des récits pour touristes goguenards. 
Avec ce voyageur-narrateur on croise des familles d’intouchables, on côtoie mendiants et lépreux, on passe un moment dans une salle de cinéma, film Bollywood garanti : romantisme dégoulinant et sensualité bien trop suggestive à l’écran pour une jeunesse à la libido bridée. On se retrouve au cœur d’un mariage où le Blanc fait figure de porte-bonheur. Au marché aux poissons, les femmes vendent leur camelote à même le sol. L’orphelinat de sœur Dolorès ne manque ni de surprises ni d’enseignements. Ajoutez un petit tour aux urgences ou dans un commissariat… Tout cela ne manque pas de surprendre ou d’étonner comme ces scènes rapportées dans les gares, les trains ou les bus, qui « non contents de rouler à tombeaux grands ouverts sur des chaussées défoncées, se tirent la bourre ».
Monsieur Mohamed, citoyen français, découvre l’exil, « ressentant ce que peut ressentir un étranger dont la civilisation d’origine est à l’opposé de celle dans laquelle il se trouve parachuté. [...] Plus rien n’a de sens ». 
« Tout le vernis s’effrite, tombe. Rien ne résiste à ce maelström ».
« La raison, le cartésianisme, il est urgent d’en faire un paquet juste bon pour la déchetterie. Ça, c’était l’autre civilisation, cela n’a plus cours en ces lieux. »

Monsieur Ernesto

Monsieur Ernesto

de Saïd MOHAMED

36e Deux Sous (LUNATIQUE) | Paru le 04/07/2015 | 5,00 €

« Monsieur Ernesto », baptisé ainsi par les habitués de Chez Nicole, eu égard au béret enfoncé jusqu’aux oreilles qu’il portait en permanence et à son art de tout contester. Longtemps il a réclamé le « monsieur » devant son pseudonyme. Quand un voisin de bar le hélait d’un « Ernesto, viens boire un coup », il corrigeait : « Non, Ernesto ne veut pas boire un coup... Mais, monsieur Ernesto accepte volontiers qu’on l’invite à déguster un verre de grand cru. »