l'autre LIVRE

Pascal PRATZ

Version originale

Version originale

de COLLECTIF

ANTIDATA (ANTIDATA) | Paru le 12/04/2013 | 11,50 €

CASTING (direction Olivier Salaün) Par ordre d'apparition à l'écrit Eric Pessan (Dans tout est mieux sans toi) Laurent Banitz (Dans Rencontre avec X) Malvina Majoux ( Dans Fast and Manouche) Stephane Monnot (Dans Lulu et les châteaux en Espagne) Pascal Pratz (Dans mon cinéma intime) Christophe Segas (Dans Fernando et le crabe domestique) Ludmila Safyane (Dans Petite sotte) Gilles Marchand (Dans Deux demi-truites) Karine Medrano (Dans Mourir comme Bette Davis) Jean-François Dormois (Dans La neige en sang) Stephane Le Carre (Dans Des pas de travers sur des lignes droites) Murielle Renault (Dans Projection privée) Les personnages et les situations de ces récits étant la plupart du temps fictifs, toute ressemblance avec des personnes ou des situations existantes ou ayant existé ne saurait être bien méchante. Aucun animal n'est mort, ni n'a été blessé, pendant la publication de ce livre, 100 % des scènes impliquant des animaux ayant été créées dans l'imagination des auteurs.

Quelques jours en Palestine

Quelques jours en Palestine

de Pascal PRATZ

Quelques (PETIT PAVÉ (LE)) | 15,00 €

Si les voyages forment la jeunesse, un voyage en Palestine forme énormément. Pascal Pratz nous raconte son voyage en Palestine en Novembre 2006 et 2007. Un voyage plein de rencontre, de quotidien, d'engagement...

« Voyager forme. Particulièrement la jeunesse, paraît-il. Voyager en Palestine forme énormément.
Se retrouver tout à coup au beau milieu de l’occupation, des violences, des militaires, de ceux que l’on nomme ?terroristes?, du quotidien plus que difficile de ce peuple opprimé, cela forme, certainement, cela bouleverse, cela vous change. Même si l’on est un très ancien militant de la cause des Palestiniens. »
Pascal Pratz

« Je repense à l’élégance absolue de H., au c?ur gros comme ça de Y., à la rigueur de B., à tous ces enfants adorables, à tous les sourires, tous ces bras ouverts. A l’indignité politique et morale qui m’animait avant mon départ, j’ai ajouté une dimension émotionnelle. Je militerai maintenant non plus seulement pour faire respecter le droit mais aussi pour sauver des gens que j’aime. »