l'autre LIVRE

Michaël GLÜCK

L'Épine blanche

L'Épine blanche

de Jacques MOULIN

Littérature (ATELIER CONTEMPORAIN (L')) | Paru le 19/09/2018 | 20,00 €

Jaboc cherche à retrouver sa mère – morte – en consignant quelques notes très brèves sur des carnets de deuil. D. comme deuil d’épine blanche et comme Denise.

La mère dans le souvenir comme dans la vie se tient le plus souvent face au littoral d’une ville normande portuaire. Le fils en aime la porosité calcaire. Tout remonte alors par la vertu de la craie et des marées et leurs façons de déposer leurs matières sur les grèves : le père la mère la guerre le préau l’école primaire le silex et la brique.

Trois sources d’écriture construisent le texte : le carnet, la prose, le poème. Chacune des sources tisse un fil d’écriture du souvenir. Souvenir vécu noté dans la matière première du carnet puis nourri des mots lancés dans le rythme des phrases. Phrases poétiques croisant çà et là la voix du poème surgi comme une scansion.

La mère est veuve depuis toujours dirait-on, tant le père est loin dans le temps des morts. Le fils est fils unique. Le père est l’incarnation des douleurs de guerre et du gâchis des vies. Des villes aussi écrasées sous les bombes. La mère tient bon comme les phares qu’elle peut observer depuis son appartement maritime. Puis la vieillesse qui fragilise. Puis la mort qui laisse le fils dans la nécessité d’écrire. De retrouver la mère – voix et corps – dans la poussée étincelante des aubépines en fleurs et toujours épineuses.

SUR L'AUBE D'UN CIEL TACHÉ D'ENCRE

SUR L'AUBE D'UN CIEL TACHÉ D'ENCRE

de Michaël GLÜCK

PROPOS À DEMI (PROPOS 2) | Paru le 15/01/2018 | 13,00 €

Chaque matin, depuis le 29 août 2013,

chaque matin je tente de poser un distique de peu.

Passent les heures et il s’efface.

La journée s’envenime.

M.G.

nuova prova d'orchestra

nuova prova d'orchestra

de Michaël GLÜCK

Pousse-Café (CARNETS DU DESSERT DE LUNE (LES)) | Paru le 13/10/2017 | 9,00 €

Le livre : Une suite d'aphorismes sur et autour de la musique et des compositeurs par l'auteur de « Prova  d'orchestra (divertimento) » paru en 2014 dans la même collection, à nouveau illustré par Pascaline Boura et cette fois-ci préfacé par Francesco Pittau « où présence et absence s'intriquent, forment une sorte tresse tout le long du livre, à peine masqués par la malice des jeux de mots. »

Les auteurs : Michaël Glück est né vers la fin de la première moitié du siècle dernier, est encore, croit-il, vivant. A été enseignant, lecteur et traducteur, directeur d’un théâtre, dramaturge associé à une compagnie de théâtre. Se consacre essentiellement à l’écriture depuis une vingtaine d’années.Multiples collaborations artistiques, théâtre, danse, marionnettes, arts plastiques musique, cinéma, vidéo… Il a publié aux Carnets du Dessert de Lune Prova d’orchestra (divertimento) illustré par Pascaline Boura.

Pascaline Boura exerce depuis 1993 le métier d’éducatrice de jeunes enfants à temps complet. Elle étudie l’art par correspondance avec le CNED entre 1993 et 1996, et en 2001. Elle présente son travail depuis 2011. Expose en 2014 à la librairie L’Éternel Retour à Paris, en 2013 à La Lucarne des écrivains à Paris. Ses travaux sont choisis en couvertures d’ouvrages et en livres d’artistes. Son site : www.maisondumiroir.com

La mémoire écorchée

La mémoire écorchée

de Michaël GLÜCK

livres (FAÏ FIOC) | Paru le 15/12/2015 | 9,00 €

Je n'avance plus avec les mots,

je me tourmente en eux, je les tourmente en moi. 

Le livre est fait pour la nuit; le livre est fait avec la nuit.

Dans la suite des jours

Dans la suite des jours

de Michaël GLÜCK

Fonds Poésie (L'AMOURIER) | Paru le 03/12/2014 | 26,00 €

Ensemble des sept volumes de cette Suite publiée à L’Amourier, ce nouveau recueil est augmenté d’un avant-dire et d’un texte de fin Plus une nuit.

Sept livres s’ouvrent, œuvrent dans les marges du livre de la Genèse ; ni imitations, ni commentaires, plutôt questions, questions de la création face au silence. Dire comment ce livre-là, – explique l’auteur – se lit jour après jour, comme poème et objet de pensée…
Un lent dépli du temps – plus de dix ans d’écriture –, un lent dépli de la langue, font émerger de ces huit textes réunis par L’Amourier comme un murmure et sans doute aussi, in fine, une grande paix, dont témoigne le 7ème titre, Le repos.

Prova d'orchestra

Prova d'orchestra

de Michaël GLÜCK

Pousse-Café (CARNETS DU DESSERT DE LUNE (LES)) | Paru le 24/10/2014 | 7,00 €

Voici un petit livre plein de vivacité. Un livre pétillant. Dans le registre musical qu’il semble connaître très bien, Mickaël Glück nous livre des textes brefs où l’apparente spontanéité n’interdit pas la réflexion. L’humour participe de l’intérêt de ces textes : brèves, remarques, aphorismes, annotations qui composent une partition cohérente et plaisante dotée d’une charge d’humanité tantôt grave, tantôt légère. © Alain Boudet

 

Les auteurs :  Michaël Glück est né vers la fin de la première moitié du siècle dernier est encore, croit-il, vivant. A été enseignant, lecteur et traducteur, directeur d’un théâtre, dramaturge associé à une compagnie de théâtre. Se consacre essentiellement à l’écriture depuis une vingtaine d’années. Multiples collaborations artistiques, théâtre, danse, marionnettes, arts plastiques musique, cinéma, vidéo... https://www.facebook.com/michael.gluck.7777/about Pascaline Boura exerce depuis 1993, le métier d’éducatrice de jeunes enfants à temps complet. Elle étudie l’art par correspondance avec le CNED en 2011. Elle présente son travail depuis 2011. Expose en 2014 à la librairie L’Eternel Retour à Paris, en 2013 à La Lucarne des écrivains à Paris. Ses travaux sont choisis en couvertures d’ouvrage et en livres d’artistes. http://www.maisondumiroir.com/

 

n°14 - (H)OR(S)

n°14 - (H)OR(S)

de COLLECTIF

Revue Sarrazine (AICLA/SARRAZINE) | Paru le 21/10/2014 | 16,00 €

Passion Canavesio

Passion Canavesio

de Michaël GLÜCK

Grammage (L'AMOURIER) | 16,00 €

Premier volume de ce qui serait un triptyque qui trouve son inspiration dans les fresques du peintre Canavesio (peintre italien du XVe siècle) en la chapelle de Notre-Dame des Fontaines à La Brigue, dans les Alpes-Maritimes.
Dans l’ensemble de ces fresques, qui représentent la Passion du Christ et le Jugement dernier, Michaël Glück s’est attaché particulièrement au personnage de Judas, car c’est essentiellement une Passion de Judas que l’auteur “lit” dans ces peintures, Passion librement interprétée par Canavesio.
Michaël Glück renoue ici avec le long poème narratif – vers libres en sept “chants” pour ce premier volume (moi, Judas), prose dominante pour le second en chantier (al fresco), alternance des deux pour le troisième (pittore, traditore).
Un fragment de la fresque (Judas pendu) est reproduit en fronstispice de ce livre.