l'autre LIVRE

Jean-François TROIN

Carnets de géographie anecdotique. Ce que les géographes ne disent pas

Carnets de géographie anecdotique. Ce que les géographes ne disent pas

de Jean-François TROIN

Alter-Narratives (PÉTRA) | Paru le 07/12/2018 | 23,00 €

Le géographe, une variété mal connue de chercheur, parcourt du "terrain" et note sur des carnets des observations dites "scientifiques", mais uassi des anecdotes vécues tout au long de ses pérégrinations. Il raconte, dessine, écrit des bouts de chansons, photographie, filme parfois. De tous ces exercices annexes, il ne dira mot dans ses publications.

Or, autant que ses observations de terrain, ces morceaux de vie sont révélateurs et influencent sa démarche, voire ses résultats.

Reprenant sur une durée de 60 ans (1958-1968) ses carnets, l'auteur a voulu les faire parler et accompagner l'évolution de la discipline "Géographie" sur cette longue période. Mêlant dans une sorte d'album croquis, cartes, schémas, relevés, dialogues, notes et réflexions, photos, couplets, etc., il propose donc des Carnets de géographie anecdotique et en tire un constat : les géographes sont des discrets.

Jean-François Troin souhaiterait qu'ils soient plus visibles et lisibles, en révélant davantage "ce qu'ils ne disent pas". Mais il voudrait aussi faire connaître à un public, mal informé sur leur discipline, ce qu'elle est réellement : une science précieuse pour les décideurs d'aujourd'hui et, ce qui ne gâche rien, une science... joyeuse.

la Planète des Z'u

la Planète des Z'u

de Jean-François TROIN

Agora (PETIT PAVÉ (LE)) | Paru le 16/03/2014 | 25,00 €

Trois ambiances différentes, mais des comportements et des spécimens très semblables : luttes mesquines 
pour un soi-disant pouvoir, frustrations, isolements, machisme, mais aussi recherche désespérée de considération, d’affection, tristes sires côtoyant de joyeux drilles, profs consciencieux au milieu de tire-au-flanc organisés…
Tout un monde de Z’u s’agite sous nos yeux, le plus souvent à l’écart du monde réel. Il existe donc bien une « planète des Z’u » qui se décline sur tous les continents, attachante mais un brin décalée.