l'autre LIVRE

Françoise ASCAL

Entre chair et terre

Entre chair et terre

de Françoise ASCAL & Jean-Claude TERRIER

L'orpiment (LE RÉALGAR EDITIONS) | Paru le 28/02/2017 | 16,00 €

Noir-racine

Noir-racine

de Françoise ASCAL

Récits et nouvelles (AL MANAR) | Paru le 12/11/2015 | 15,00 €

Qu’on le veuille ou non, chacun s’inscrit dans une lignée. On peut se croire libre de toute attache ou se vivre indéfectiblement lié aux ancêtres. 
Lorsque ceux-ci sont gens de peu, paysans obscurs ayant traversé l’épreuve d’une guerre dont on perçoit en soi-même les ultimes résonances, le désir de saluer leur courage quotidien, leur opiniâtreté s’impose, insiste. On cherche alors une vérité fuyante cachée entre les lignes de quelques cartes postales de 1915 écrites au crayon par une main fébrile et retrouvées dans une vieille ferme menaçant ruine au fond des bois. La nature, dans sa luxuriance,  travaille à effacer les traces de ce qui fut.
On rêve alors de sauver de l’oubli, si peu que ce soit,  ces Joseph, Élise, Gabriel, Marthe, humbles anonymes qui sont notre source.


Françoise Ascal est poète et écrivain. Elle a souvent travaillé avec des peintres, et donné de nombreuses lectures accompagnées de musiciens. À travers différentes formes (poèmes, récits, notes de journal, livres d’artistes) ses textes interrogent la matière autobiographique, explorent la mémoire et ses failles, croisent l’intime et le collectif.

Marie Alloy est peintre, graveur, auteur et éditeur ; elle aime accompagner d’encres ou de peintures les textes avec lesquels elle est en résonance.

Des voix dans l'obscur

Des voix dans l'obscur

de Françoise ASCAL

Ecri(peind)re (AENCRAGES & CO) | Paru le 10/07/2015 | 21,00 €

Frontière poreuse, entre soi et le paysage originel, entre la chair et les mots, entre les vivants et les morts...
Comment ouvrir des brèches, vivre ici et maintenant, dans un corps envahi de voix qui ne veulent pas disparaître ?
Comment résister aux noirceurs passées comme aux douleurs du jour - celles que nous inflige l'Histoire - avec le langage pour tout viatique ?
Accompagnés de nouveau par Gérard Titus-Carmel, ces poèmes en quête de lumière forment avec ceux de Lignées une manière de diptyque.