l'autre LIVRE

Fanny CHIARELLO

Je respire discrètement par le nez

Je respire discrètement par le nez

de Fanny CHIARELLO

Sur La Lune (CARNETS DU DESSERT DE LUNE (LES)) | Paru le 02/05/2016 | 13,00 €

Le petit appartement que j’occupe de 2005 à 2007, au deuxième étage du 34 bis, dispose d’une cuisine, de toilettes séparées, d’une salle de bains et d’une chambre qui fait également office de salon, de bibliothèque, de studio et de bureau. Rien n’indique à première vue qu’il s’agisse d’un zeppelin et pourtant c’est bel et bien ce qu’il est : un zeppelin, déguisé en F1 bis de 36 m², incognito. Il flotte sur la petite ville, sur le bois et le canal. À son bord, j’écris un roman intitulé Le Zeppelin ; parallèlement, je tiens un journal qui pourrait s’appeler Journal du Zeppelin (2005-2007), mais non, il s’appelle Je respire discrètement par le nez. Le journal est la fourchette et Le zeppelin est le couteau. Le journal picore la petite ville et Le Zeppelin la taille en pièces. Leurs premiers mots à tous deux ont été griffonnés sur le bail du 34 bis, ainsi que mon nom, comme sur la couverture d’un livre mais tout en bas. Quant au point final du Zeppelin, il met un terme à la discrétion nasale et résilie le bail. Il préside au décollage, avec fanfare et majorettes ; le magnum de champagne rebondit sur la toile, cinq fois, avant de regagner son pyjama.

Fanny Chiarello vit à Lille. Ses romans sont publiés à L’Olivier, à la Contre Allée, à l’École des Loisirs et au Rouergue, tandis que ses poésies et nouvelles paraissent aux Carnets du Dessert de Lune.

Claire Fasulo vit à Lille. Elle explore des champs aussi différents que la photo conceptuelle, l’exploration d’espaces vides et le portrait.

 

 

Couverture : Premiers symptômes aériens

Collier de nouilles

Collier de nouilles

de Fanny CHIARELLO

Sur La Lune (CARNETS DU DESSERT DE LUNE (LES)) | Paru le 18/07/2008 | 15,00 €

Fanny Chiarello raconte plein d'histoires fort diverses avec un grand naturel et une vraie plume. La longueur n'a aucune importance, elles peuvent aller de deux lignes à plusieurs pages. Et les sujets sont les plus divers possible. Fanny Chiarello sait parler des cheveux en esthète et des insectes par exemple. Elle chasse la mouche agaçante ou fait converser des moustiques. Ce sont des scènes du quotidien, des états d'âme bien vus, de courtes fictions, des anecdotes express, des clips littéraires, des micro-fables. Ce qui fait l'unité de toutes ces cartes postales inventées, c'est le style, le côté emporte-pièce de l'écriture qui entraîne sans à-coup son lecteur. Elle n'a pas son pareil pour établir des comparaisons ou des similitudes les plus modernes et les plus exactes qui soient. Cette lucidité ne va pas sans l'humour qui va avec, ce qui achève de gagner son lecteur à sa cause, lecteur forcément séduit par cette voix si personnelle. © Jacmo

L’auteur : Fanny Chiarello est née en 1974 à Béthune dans le Pas-de-Calais. Plusieurs de ses romans et nouvelles ont été publiés par les Éditions Page à Page, Pocket et l’Olivier. Elle a publié aux Carnets du Dessert de Lune La fin du chocolat et, dans la collection Dessert, Je respire discrètement par le nez. Elle est également critique de musique pop. En 2000, son premier roman, Si encore l'amour durait, je dis pas, est sélectionné pour le Prix de Flore.

 

La fin du chocolat

La fin du chocolat

de Fanny CHIARELLO

Pleine Lune (CARNETS DU DESSERT DE LUNE (LES)) | Paru le 06/11/2005 | 10,80 €

Je lisais. Des américains, la plupart du temps. Pensant y trouver l’inspiration. J’essayais d’écrire ce roman dont j’avais parlé à tout le monde et que je n’avais toujours pas commencé. J’avais presque envie de partir. De m’en aller d’ici. Et puis un jour, les Poèmes de Fanny Chiarello sont venus habiter juste en dessous de chez moi. Les poèmes précédents avaient foutu le camp et, du même coup, l’appartement au rez-de-chaussée était redevenu libre. Au matin, les Poèmes de Fanny Chiarello partaient au travail ou bien choisissaient de rester au lit jusqu’à midi. Parfois aussi, ils passaient une bonne partie de l’après-midi à s’amuser avec les chats dans le jardin et les chats étaient très contents de trouver enfin, un peu d’herbe dans cette ville. Les Poèmes de Fanny Chiarello étaient très différents. Certains étaient allés plusieurs fois déjà à Los Angeles. D’autres, par contre, ne faisaient qu’en parler. L’un d’eux avait bien connu Timothy Leary mais c’était il y a très longtemps. Le week-end, les Poèmes de Fanny Chiarello invitaient tous les voisins de l’immeuble autour d’un barbecue géant et végétarien. Lorsque c’était l’heure de partir, ils se glissaient dans le fond de votre poche afin de vous empêcher de passer la nuit tout seul. Ils vous mettaient le réveil et fermaient les volets. Ils vous réchauffaient les pieds en attendant de trouver le sommeil. Et au bout d’un moment, vous finissiez même par oublier de déménager. © Jean-Marc Flahaut.

L’auteur : Fanny Chiarello est née en 1974 à Béthune dans le Pas-de-Calais. Plusieurs de ses romans et nouvelles ont été publiés par les Éditions Page à Page, Pocket et l’Olivier. Elle est également critique de musique pop. En 2000, son premier roman, Si encore l'amour durait, je dis pas, est sélectionné pour le Prix de Flore. Elle a publié aux Carnets du Dessert de Lune Collier de nouilles et  Je respire discrètement par le nez.