l'autre LIVRE

Emmanuel RUBEN

Le coeur de l'Europe

Le coeur de l'Europe

de Emmanuel RUBEN

Fictions d'Europe (CONTRE ALLÉE (LA)) | Paru le 18/05/2018 | 8,50 €

Terminus Schengen

Terminus Schengen

de Emmanuel RUBEN

L'orpiment (RÉALGAR (LE)) | Paru le 15/03/2018 | 15,00 €

Sous les serpents du ciel

Sous les serpents du ciel

de Emmanuel RUBEN

RIVAGES (RIVAGES) | Paru le 16/08/2017 | 20,00 €

Sur le blog Charybde 27 : 

Ils ou elles s’appellent Daniel, Mike, Tina, Djibril, Samuel, Khalil, Nida, Yasmina, Firas, Moussa, Majed, et de bien d’autres noms encore. Palestiniens, Israéliens ou d’abord étrangers à la région, ils hantent les nuits ou s’accrochent aux aspérités de ce qu’Emmanuel Ruben, dans ses travaux préparatoires à ce « Sous les serpents du ciel », devenus une échappée belle, étrange et fascinante, sous le titre de « Jérusalem terrestre » (2015), appelle l’Archipel, les myriades d’îlots de terre ferme (et le plus souvent aride) qui forment le territoire sous juridiction apparente de l’Autorité palestinienne, morcelé de colonies légales ou sauvages, quadrillé de zones de sécurité et d’exclusion, ceint désormais de hautes murailles pour séparer et matérialiser. Ils ou elles sont employés de l’ONU, militaires, moines, coureurs de toits, iconoclastes ou révoltées de moins en moins silencieuses. Dans ce futur incertain où les drones sont rois, où les plus sages et les plus fous ne croient plus aux attentats-suicide et aux roquettes, toutes et tous gravitent, éventuellement à leur corps défendant, autour de la figure de Walid, l’adolescent de quinze ans dont les cerfs-volants défiaient si joliment et si puissamment la gravité et le mur, tué dans des circonstances mal élucidées vingt ans plus tôt, et aujourd’hui symbole d’un mouvement qui ne dit pas exactement son nom, mais qui semble vouloir enfler au-delà de toutes les limites précédemment connues.

Dans les ruines de la carte

Dans les ruines de la carte

de Emmanuel RUBEN

Les Entretiens (VAMPIRE ACTIF (LE)) | Paru le 01/10/2015 | 17,50 €

Entre la carte et le territoire, entre le réel et sa perception, il y a toujours un autre monde probable, un potentiel utopique, un réservoir d’imaginaire; si le peintre ou l’écrivain a tenté la représentation à l’échelle 1/1 de notre monde que les siècles se sont efforcés d’abîmer, c’est au lecteur ou au spectateur qu’il appartient d’en explorer les ruines, d’en retrouver les contours, c’est lui et lui seul qui peut réécrire ou redessiner l’archipel des possibles.
Invitation à explorer l’oeuvre de nombreux peintres et écrivains, de Vermeer à Kirkeby, de Stendhal à Julien Gracq et W. G. Sebald, Dans les ruines de la carte propose une réflexion audacieuse sur les liens entre peinture, littérature et géographie de l’âge classique à l’ère du numérique.

Écrivain et dessinateur, géographe de formation, Emmanuel Ruben est né en 1980 à Lyon. Sélectionné en 2014 pour le Prix Goncourt avec La Ligne des glaces (Rivages), il livre avec Dans les ruines de la carte, son 5e ouvrage. Parallèlement, il publie Jérusalem terrestre aux éditions Inculte.

Ouvrage publié avec le soutien de la Région Rhône-Alpes.

L’auteur a bénéficié d’une résidence de deux mois à la Maison Julien Gracq (Saint-Florent-le-Vieil) et d’une bourse du CNL pour l’écriture de cet ouvrage.

 

Icecolor

Icecolor

de Emmanuel RUBEN

LE RÉALGAR (RÉALGAR (LE)) | Paru le 12/09/2014 | 17,00 €