l'autre LIVRE

Elisabeth JACQUET

Mon mari et moi

Mon mari et moi

de Elisabeth JACQUET

Serge Safran (SERGE SAFRAN ÉDITEUR) | Paru le 09/03/2017 | 14,90 €

Finalement qu’est-ce qu’un mari ? De quelle nature est cette relation entre une femme demeurée femme et un homme devenu mari ?
Quels sont les contours de ce petit ensemble constitué par le mariage ?
Partageant sa vie avec son mari, la narratrice relate son expérience en cours. Avec humour, sérieux, tendresse ou gravité, sa réflexion l’amène à poser le concept de mari, le considérer, l’interroger, s’en étonner : chercher des éclaircissements.
Essai décalé sous forme de précis marital, Mon mari et moi est une exploration attentive et ludique, une variation contemporaine autour d’un thème universel, à l’heure du mariage pour tous.

Quand j'étais petite

Quand j'étais petite

de Elisabeth JACQUET

Alimage (ATTENTE (L')) | Paru le 10/04/2012 | 13,00 €

Quand j’étais petite est constitué de 133 souvenirs de préadolescence, un âge où les questionnements fusent, où les rêves prennent des dimensions fantasmagoriques. La naïveté devient parfois cinglante, le loup se cache derrière chaque objet. Une sensation de virtuel avant l’heure dans un univers très années 70, sous les traits d’une écriture singulièrement appropriée où le souci du détail alimente les mots d’enfance. Enfance qui, en chacun, ne cesse de rester.

Eva Gonzalès - Rencontre avec une jeune femme moderne

Eva Gonzalès - Rencontre avec une jeune femme moderne

de Elisabeth JACQUET

Monographies (ATELIER CONTEMPORAIN (L')) | 25,00 €

« Cédant au narcissisme contemporain et tapant un jour son nom sur un moteur de recherche, mon héroïne aurait vu son existence virtuelle supplantée par celle d’une femme du temps passé, mieux référencée sur les pages web. » Cette femme, c’est Eva Gonzalès (1847-1883), peintre et unique élève d’Édouard Manet, auteure d’une œuvre trop tôt interrompue par la mort et, sinon héroïne contemporaine, du moins jeune femme moderne. Bien digne de cette étrange genèse, l’ouvrage adopte une forme singulière où se mêlent monographie, enquête biographique, récit et notes autobiographiques.

 

PRÉSENTATION PAR L’AUTEUR :

Impressionnisme et Internet
Peu de gens connaissent aujourd’hui Eva Gonzalès, et pourtant :
elle était une peintre remarquable — troisième du trio avec Berthe Morisot et Mary Cassatt.
Elle choisit de travailler dans l’atelier d’Édouard Manet dont elle fut l’unique élève.
Elle sut tracer son chemin dans la société corsetée et redingotée du XIXe siècle, hostile aux femmes et plus encore à leur accession au statut d’artiste.
Son mari Henri Guérard, grand artiste lui-même, fut sans doute le seul mari de son époque à se présenter comme « l’élève » de son épouse.
J’ai rencontré Eva Gonzalès sur Internet à travers son portrait effectué par Manet.
Je me suis demandé qui était cette femme peignant dans cette tenue et cette pose invraisemblables.
J’ai découvert son œuvre essentiellement par Internet, ensuite dans un catalogue raisonné, puis j’ai vu quelques toiles au musée.
Ce livre relate cette rencontre, évoque notre relation à l’art, à l’effet que produit sur nous la découverte d’une artiste et d’une œuvre, les prolongements que nous y trouvons dans notre propre vie, même à l’époque d’Internet. Il s’interroge aussi sur la spécificité de l’image peinte à l’ère du tout image.

Un livre d’art littéraire ou un livre de littérature illustré
Par un cheminement poétique et thématique intégrant les éléments d’une biographie non linéaire d’Eva Gonzalès (1847-1883), j’ai voulu rendre sensible la qualité de son travail, la vigueur de sa touche, la modernité de cette jeune femme qui choisit sa voie, s’y maintient sans bruit, persévère dans sa relation profonde et formidable avec Manet.
Son amour pour son mari Henri Guérard et leur complicité créative, comme sa vie avec sa sœur Jeanne, son modèle essentiel, leur aventure si singulière à tous trois, forment encore aujourd’hui une variation sur le couple émouvante et peu banale.
Ce portrait kaléidoscopique d’une jeune femme artiste du XIXe est aussi celui où nous reconnaissons notre visage et nos aspirations. Il appartient à notre présent et à notre histoire : celle de l’émancipation des femmes.

Un ouvrage impressionniste contemporain
La reproduction de plusieurs œuvres d’Eva Gonzalès et les images liées à mon enquête personnelle ponctuent, rythment, complètent le texte, nourrissent un dialogue entre la peinture et la littérature, faisant résonner le XIXe siècle dans le XXIe, l’œuvre et la vie d’une femme peintre de cette époque dans celles d’une femme auteure contemporaine, sa sensibilité dans celle du lecteur.
Chacun de mes livres possède sa propre forme : ici se lient l’impressionnisme et la littérature contemporaine pour créer un ouvrage impressionniste contemporain qui offre une place au regard du lecteur, à ses propres perceptions et interrogations.