l'autre LIVRE

Charles PENNEQUIN

Rev(u)e 17

Rev(u)e 17

de COLLECTIF

Revue (UN THÉ CHEZ LES FOUS) | Paru le 01/03/2018 | 30,00 €

La Rev(u)e : 17 entend bien prendre l'époque à contre-pied.

L'utilisation forcenée de l'estampe et du travail de la main humaine en général s'inscrit pour nous dans un principe de modernité, et non pas de tradition.

La Rev(u)e : 17 n'est pas sourde.

La Rev(u)e : 17 renoue le fil dénoué de l'art et de l'artisanat, mais à des fins révolutionnaires.

Il s'agit bien de transformer le réel. Pas de le reproduire.

La Rev(u)e : 17 a une bonne vue ; elle voit loin. Si besoin, elle portera des lunettes.

La Rev(u)e : 17 considère que pour voir, il faut regarder.

Nous sommes l'uchronie de notre temps. 

Gruppen n°9

Gruppen n°9

de COLLECTIF

revue (GRUPPEN) | Paru le 09/06/2014 | 16,00 €

Chouette, un nouveau Gruppen !
... avec en vrac : Simha Arom et les Pygmées - Ryan Trecartin - une louche de géographie psychique -  la photographe Ester Vonplon - pas mal de xylophone - un poil de Ligeti - du Charles Pennequin et du lourd - une pincée de Marx/Engels - Miss Djeck, l’éléphante-star assassinée - drogue et Capital VS  BLACK PANTHER - Bergson & Bergson - le cinéma des « sales » - un zeste de Serge Pey - et l’obstétrique du Jarfer.
Du Gruppen certifié…  "
Gruppen n°6

Gruppen n°6

de COLLECTIF

revue (GRUPPEN) | Paru le 15/01/2013 | 16,00 €

Pour son N°6, Gruppen accueille l'artiste roumain Dan Perjovschi, dont les oeuvres furent notamment exposées au MOMA de New-York ainsi qu'à la Tate Modern de Londres, et vous offre une sélection de dessins qui retrace, à ce jour, le parcours d'un artiste qui mêle dessin, performance et critique sociale.
Gruppen publie une Entrevue dans chacun de ses numéros. Nous sommes heureux de pouvoir vous présenter ici une rencontre des plus rares avec le compositeur Michaël Levinas. Une occasion de revenir sur le parcours et les préoccupations de celui qui fut notamment l'un des fondateurs de l'école spectrale.
Pour défendre la poésie, aux côtés de Serge Pey et Laurent Jarfer qui présenteront leurs derniers travaux, deux textes de Charles Pennequin, dont une adresse au lecteur, très mignonne, en ouverture de la revue. Bartolome Ferrando, poète et performer espagnol, nous livrera quant à lui Quelques réflexions sur l'art-action.
Yann Beauvais, cinéaste et co-fondateur de Light Cone, poursuivra son travail de mise en lumière de quelques pépites du cinéma expérimental. Après Mark Morrisroe et Harry Smith, il nous invite à découvrir le travail de la cinéaste américaine Su Friedrich, auteure notamment du magnifique Sink or Swim.
Fausto Romitelli. Ce nom ne vous dit peut-être rien, et pourtant il s'agit d'un des plus grands compositeurs du XXe siècle, un artiste qui révolutionna, dans les années 90, la musique comtemporaine. Ilan Kaddouch, pianiste et compositeur, participe à réparer cette injustice de l'Histoire en révélant aux non-initiés les talents de celui qui composa, entre autres, Professor Bad Trip et An index of Metals.
Concernant la philosophie, nous accueillons Gabriel Condé, spécialiste de philosophie politique et de philosophie de l'art, qui signe dans ce numéro un article intitulé Proletkult. Dépasser l'avant-garde. À ses côtés seront présents Sébastien Miravète ( Le philosophe et le pédagogue : Henri Bergson et Robert Kaddouch ) et Pierre-Ulysse Barranque ( La spatialité de l’Etat : remarques sur l’origine de l’Etat en général et sur l’effondrement de l’Etat soviétique en particulier).
D'autre part, certains de nos ancêtres ayant considéré que la lecture du visage peut nous révéler l'âme humaine, nous accueillons aussi la médiéviste Rosa Piro pour une cartographie de l’âme : la physiognomonie dans une traduction italienne médiévale.
Enfin, rappelons que tout ceci ne pourrait prendre corps, s'agissant de la mise en page, du graphisme, ou des illustrations qui accompagnent les textes, sans le travail de notre précieuse et talentueuse Laurence Gatti, graphiste et animatrice, qui est à l'art de l'édition ce que le couteau suisse est au canif.

Au Ras des Paquerettes

Au Ras des Paquerettes

de Charles PENNEQUIN

hors collection (DERNIER TÉLÉGRAMME) | Paru le 22/04/2012 | 11,00 €

La poésie est au ras des pâquerettes. La poésie, c’est ce qu’on nomme ici les poèmes délabrés, qui sont des sortes de poèmes ratatinés, ainsi que les spots, qui sont vraiment au ras des pâquerettes. Il a fallu nécessairement en venir là pour déblayer le terrain et pour se rapprocher le plus possible de ses obsessions : la parole de l’autre, la bouche de la télé, la vie plus bas que terre et les yeux et la langue qui sortent de la tête quand on les regarde de trop près (les poèmes). Les poèmes délabrés ont été édités une première fois dans le numéro 1.2 de la revue Nioques en septembre 1996. Les Spots ont été pour la plupart publiés dans le premier numéro de la revue Fusées, datant de septembre 1997. Ils sont ici augmentés de quelques autres ratatinements parfois plus récents.

Moins ça va, plus ça vient

Moins ça va, plus ça vient

de Charles PENNEQUIN

hors collection (DERNIER TÉLÉGRAMME) | Paru le 06/11/2008 | 10,00 €

Publié une première fois en 1999 par “ Le jardin ouvrier ”, ce texte permet une prise de contact véritable avec le travail d’écriture de Charles Pennequin. Depuis plus de dix ans sa réflexion porte notamment sur l’ensemble des discours qui nous entourent et participent de nos vies, souvent en les envahissant. Charles Pennequin s’interroge sur les possibilités de vivre, vraiment, encore aujourd’hui. Comment se sentir vivant à l’intérieur de sa propre vie ?