l'autre LIVRE

Genre, migrations et emplois domestiques en France et en Italie. Construction de la non-qualification et de l'altérité ethnique

de Francesca SCRINZI

Dans de nombreux pays d’Europe, l’expansion des emplois domestiques (aide aux personnes âgées, ménage) s’articule autour de la progression des migrations internationales. L’externalisation du travail gratuit, traditionnellement accompli par les femmes dans les familles, a créé un besoin d’emplois non qualifiés et flexibles, auquel répondent des travailleurs et travailleuses migrant.e.s. Ce livre examine les processus par lesquels ces emplois féminisés sont construits comme non qualifiés, au regard de l’articulation des rapports sociaux de sexe, de classe et du racisme. À travers l’analyse ethnographique des pratiques de recrutement, de placement et de formation professionnelle des employé.e.s domestiques migrant.e.s, il montre le rôle crucial du racisme dans les nouveaux arrangements de la division sexuelle du travail, dans deux sociétés aussi différentes à cet égard que la France et l’Italie. Un de ses apports originaux est d’éclaircir les mécanismes de la discrimination raciste dans l’aide à domicile en France, et leurs implications du point de vue de la professionnalisation de ces emplois.

Francesca Scrinzi est Maître de conférences en sociologie à l’Université de Glasgow, Royaume-Uni, et membre du laboratoire CRESPPA/GTM Genre Travail Mobilités, CNRS. Elle travaille depuis quinze ans sur les migrations, le racisme et le travail dans une perspective de genre. Elle s’intéresse actuellement aux rapports sociaux de sexe dans les partis « anti-immigration » en Europe, dans le cadre d’un projet financé par le Conseil Européen de la Recherche : « Gendering Activism in Populist Radical Right Parties. A Comparative Study of Women’s and Men’s Participation in the Northern League (Italy) and the National Front (France) », 2012-2014,. Parmi ses dernières publications : « Gender, Migration and the Ambiguous Enterprise of Professionalizing Domestic Service », Feminist Review et « Masculinities and the International Division of Care », Men and Masculinities.

Sommaire

Remerciements

Introduction

Un terrain d’observation privilégié pour analyser l’articulation entre les différents rapports sociaux

Construction de la non-qualification, féminisation et racisation de l’emploi

Emplois domestiques et migrations dans une perspective comparative

Remarques méthodologiques

Chapitre 1

Les emplois domestiques à l’articulation des rapports sociaux
de sexe, de classe et de « race »

Les effets sexués des politiques d’immigration et de l’emploi dans le cadre de la division internationnale du travail domestique

Production de l’altérité ethnique et rapports sociaux de sexe

L’invisibilisation du travail émotionnel dans les emplois domestiques

 

Chapitre 2

L’organisation des emplois domestiques d’aide aux personnes âgées

en lien avec les migrations en France et en Italie

L’aide à domicile aux personnes âgées en France : le secteur associatif

L’assistance aux personnes âgées en Italie : l’emploi direct

Politiques publiques et mise au travail des femmes migrantes dans les emplois domestiques en France et en Italie

 

Chapitre 3

Formation et placement des employés de maison en Italie

La formation des employ.é.es de maison migrantes : construction et idéalisation de la « culture sud-américaine »

Au marché des impressions : le placement des employées de maison entre validation et contournement du racisme

Un service de placement géré par les migrantes : les « spécialisations ethniques » démenties

 

Chapitre 4

Formation et recrutement des aides à domicile en France

Cultures domestiques : l’injonction d’intégration au cœur de la formation professionnelle

La logique d’insertion au cœur de la formation des aides à domicile : « employabilité » et rapports sociaux de « race »

Le rôle des associations dans le recrutement et dans la gestion des aides à domicile

 

Chapitre 5

Construction de la non-qualification et racisation dans les emplois domestiques :

Une analyse comparative France/Italie

Deux registres de racisation des « qualités féminines »

L’invisibilisation des rapports sociaux à l’œuvre

Le rôle ambigü des intermédiaires

 

Conclusion

 

Bibliographie

Mots-clés :

Fiche technique

Prix éditeur : 25,00 €


Collection : intersectionS

Éditeur : PÉTRA

EAN : 9782847430813

ISBN : 9782847430813

Parution :

Façonnage : broché

Pagination : 214 pages