l'autre LIVRE

Cités imaginaires

de Éric LEROY DU CARDONNOY

Ce recueil s’intéresse, dans une perspective pluridisciplinaire, à différentes formes de cités imaginaires : le but est de comprendre dans quelle mesure les représentations imaginaires, créations de l’esprit, déterminent la perception de la réalité au lieu d’en être un simple supplément. Les contributions sont agencées en deux parties qui se répondent – « Non-lieu de la cité » et « architectures de l’imaginaire » – afin de mettre en valeur le côté u-topique – au sens premier du terme – de ces cités ainsi que la construction qu’elles représentent. Qu’il s’agisse de la littérature, de la peinture ou de l’architecture, les cités imaginées par les hommes ont toujours revêtu une fonction compensatoire, prescriptive ou visionnaire et ont été le reflet de l’organisation intellectuelle de leurs concepteurs. Cependant, peu d’ouvrages ont, dans une thématique transversale, envisagé l’interaction entre monde imaginaire et monde réel : ce volume rassemble les contributions d’universitaires de différentes sphères culturelles européennes afin de dresser un panorama de ce paysage si particulier que sont les cités imaginaires à travers les âges et les représentations et identités collectives auxquelles elles ont pu donner naissance.

Éric Leroy du Cardonnoy, ancien élève de l’École Normale Supérieure de la rue d’Ulm, agrégé d’allemand, est Professeur de littérature et civilisation des pays de langue allemande à l’Université de Caen Basse-Normandie. Après une thèse (Peter Lang 1997) consacrée aux formes d’écriture brève chez Elias Canetti (Prix Nobel de littérature 1984), il s’est tourné vers le XIXe siècle pour réfléchir aux relations entre événements historiques et représentations collectives des pays germaniques dans une Europe oscillant entre restauration et conservatisme d’une part, progressisme et mutations culturelles d’autre part.  En 2013 sortira Adalbert Stifter : la lettre et le monde ou les limites de la littérature, Paris, Belin, Collection « Voix allemandes » (dir. Michel Espagne).

Sommaire

Présentation

NON-LIEU DE LA CITÉ

Vienne L’ancienne dans la littérature autrichienne de 1880 à 1930 : la ville qui ne fut jamais ?

Marc Lacheny


GeorgTrakl et la grande ville : histoire d’une présence discrète

Corona Schmiele


L’exemple du double mariage franco-espagnol de 1615, iconographie d’une utopie politique de la paix

Frédérique Sicard


L’Atlantide en Suède

François Emion


Du Pays des mines à Civilisation atlantique, la peinture morale d’André Fougeron comme cité imaginaire

Yves Chèvrefils Desbiolles


La structure de l’au-delà, la carte des dimensions de l’esprit

Tuula Laakkonen

 

ARCHITECTURES DE L’IMAGINAIRE


La ville imaginaire : quête d’un idéal rationnel ?

Bahia Kebir


La Scarzuola de Tomaso Buzzi, exemple d’architecture pseudo-urbaine

Jacqueline Spaccini


Le passage parisien chez Walter Benjamin : la miniature d’une cité imaginaire ?

Florent Perrier


Cités imaginaires comme modèles de société dans Les Aventures de Neznaïka de Nikolaï Nossov  

Anatoly Tokmakov


La cité dans l’oeuvre narrative de Maria Zayas

Eva Tilly


« La ville que j’évoque, que j’essaye de faire vivre ou revivre, existe-t-elle vraiment ou l’ai-je inventée ? » La ville de Berlin dans les écrits littéraires de Jean-Michel Palmier

Hélène Lhomer


La Maison des Roses dans L’Arrière-saison d’Adalbert Stifter : une authentique topothésie

Eric Leroy du Cardonnoy


Bibliographie
 

Résumés         

Mots-clés :

Fiche technique

Prix éditeur : 26,00 €


Collection : Littérature comparée / Histoire et critique

Éditeur : PÉTRA

EAN : 9782847430493

ISBN : 9782847430493

Parution :

Façonnage : broché

Pagination : 298 pages