l'autre LIVRE

Méandre

L'amour a vaincu la mort

L'amour a vaincu la mort

de Philomena FRANZ

Méandre (PÉTRA) | Paru le 15/01/2019 | 22,00 €

Cet ouvrage a bénéficié du soutien de l'Institut Goethe.

Le présent ouvrage est composé, par ordre chronologique de parution, de :

1.    Contes.
       Zigeunermärchen, Bonn, Europa-Union, 1982. Rééd. en poche en 1989. Traduit par Aïka Mittler.

2.    Entre amour et haine. Une vie tsigane
       Zwischen Liebe une Hass. Eine Zigeunerleben, Freiburg im Breisgau, Herder, 1985. Plusieurs rééditions. Traduit par Aïka Mittler, avec la collaboration de Muriel Weiss.

3.    Poèmes. Si tu portes dans ton cœur une branche fleurie, il y aura toujours un oiseau pour venir y chanter.
       Tragen wir einen Blütenzweig im Herzen, so wird sich immer wieder ein Singvogel darauf niederlassen, Norderstedt, Books on Demand, 2012. Traduit par Jean-Pierre Siméon avec la collaboration de Sidona Bauer.

4.    Des mots : clés.
       
Stichworte, Norderstedt, Books on Demand, 2017. Traduit par Albane Gellé, Aïka Mittler, Sidona Bauer et Jean-Pierre Siméon (poèmes).

 

« J’ai parcouru l’enfer de l’inhumanité, les camps effroyables du système national-socialiste. La plupart d’entre nous n’ont pas survécu. Nous, les survivants, sommes marqués à jamais. Mais la vie m’a enseigné une chose : lorsque nous haïssons, nous perdons. Lorsque nous aimons, nous devenons plus riches. Nous avons tous le droit, aujourd’hui encore, d’évoquer nos souffrances. Pour nous retrouver, pour honorer les victimes, pour dire aux jeunes : c’était ainsi. Cela ne doit jamais se reproduire. J’ai écrit ce livre en tant que Tsigane, Tsigane du groupe des Sinti. Et en tant que femme qui a grandi dans ce groupe. Je souhaite donner à d’autres un signe de vie. Si j’ai le droit d’écrire quelque chose sur l’amour, quelque chose qui peutêtre paraîtra trop simple à certains, c’est parce sous le régime national-socialiste, j’ai fait l’expérience de son opposé absolu.  Je ne veux pas porter d’accusation. Je souhaite garder vivante une mémoire. À partir de ce que j’ai vécu. Et après une longue lutte avec le passé. Ceci est l’Holocauste et l’Holocauste de mon peuple. Nous Tsiganes n’avons pas l’esprit de vengeance. Mais nous avons nous aussi droit à ce que nos souffrances trouvent une place dans l’histoire. Et nous avons l’espoir que la paix viendra sur terre. Personne n’a le droit de répondre au mal par le mal. »
(Extrait de la préface de Entre amour et haine)

Quéménès, ô Kemenez. Mon île, ma vie... Et comment je largue les amarres!

Quéménès, ô Kemenez. Mon île, ma vie... Et comment je largue les amarres!

de Marie-Thérèse DARCQUE-TASSIN

Méandre (PÉTRA) | Paru le 10/08/2018 | 25,00 €

30 pages de photographies noir et blanc et couleur.

Cet ouvrage est une sorte de saga, rassemblant trois livres dont deux publiés et désormais épuisés, qui relate trois histoires d'amour avec l'île de Kemenez, à quelques encablures des côtes bretonnes, entre Le Conquet et Ouessant.

La première est celle de la famille Tassin qui y vécut tels des Robinson. C'est un hommage au père de l'auteure, mais aussi à la mer et au mode de vie îlien, une vie laborieuse empreinte de liberté et de poésie (Un bout de vie... sur l'île de Quéménès).

Cette histoire d'amour se poursuit avec José, le gendre de Henri Tassin, qui prend le relais en 1993, après le décès de ce dernier et s'efforce de poursuivre son oeuvre. Même lorsque l'île est vendue au Conservatoire du littoral en 2003, il lutte de toute son âme pour maintenir l'île et ses bâtiments en l'état, jusqu'à l'installation de "locataires" chargés par le Conservatoire de valoriser les produits agricoles et de s'occuper de chambres d'hôte. Mais l'absence de reconnaissance de l'administration conduira cet être fier et perfectionniste à rejoindre un ailleurs où il repose désormais en paix (L'île de Quéménès, mon paradis désenchanté).

Le troisième livre, L'île de Kemenez, comment je largue les amarres, est celui d'une rupture amoureuse très douloureuse, lorsque le conservatoire du littoral refuse de renouveler à l'auteure et à son fils la jouissance de l'île et d'une minuscule maison, leur penty. Le pot de terre doit-il continuer sa lutte contre le pot de fer, u risque d'y laisser sa santé déjà ébranlée par les désillusions et la maladie de Lyme, et alors que sa mère vient de décéder? Sagement, Marie-Thérèse Darcque-Tassin, soutenue par son fils Quentin, décide malgré son affliction de tourner la page et d'essayer de vivre désormais sans son île bien-aimée.

Damnatio memoriae

Damnatio memoriae

de Marie PERETTI-NDIAYE

Méandre (PÉTRA) | Paru le 31/05/2018 | 18,00 €

Palerme, début du XXIe siècle. Deux journalistes réalisent un documentaire sur les migrants. En déambulant dans les rues surchauffées de l’île, ils lient connaissance avec Youngest Son. Arrivé depuis peu en Italie, le musicien accepte de dérouler le ?l de son récit migratoire face caméra. Chrétien originaire du Nord du Nigéria, Youngest Son a traversé le Sahel puis une partie de la Méditerranée pour fuir les tensions à l’œuvre dans sa région. En Sicile, il est confronté à la précarité, au racisme et à la violence. Tous ses espoirs reposent désormais sur Abigail, sa sœur installée en Espagne depuis peu.

Cette rencontre conduit les deux journalistes de Palerme au quartier Son Gotleu de Palma puis dans les caboulots de Bastia à la recherche d’Abigail.

Dans ces trois îles méditerranéennes, proches et pourtant dissemblables, leur enquête sera rattrapée par le réel.

Sabino, ou les tribulations d'un soldat portugais dans la Grande Guerre

Sabino, ou les tribulations d'un soldat portugais dans la Grande Guerre

de Nuno GOMES GARCIA

Méandre (PÉTRA) | Paru le 16/05/2018 | 18,00 €

Casimiro Sabino est né un 29 février, signe selon lui de son anormalité. En parcourant le journal de son arrière-grand-père, négrier, il comprend qu’il souffre d’une malédiction familiale qu’il doit s’efforcer de cacher (« Sois ce que tu veux que l’on pense de toi ») jusqu’à ce qu’il ait trouvé l’antidote, à travers la mort in?igée aux autres. Cette recherche mortifère l’amène à fréquenter des lieux où règnent la mort et le chaos, que ce soit le régicide de Lisbonne en 1908, la révolution du 5 octobre 1910 qui instaura la République portugaise, sa contre-révolution, les guerres dans les colonies africaines, en passant par la Première Guerre mondiale et le Corps Expéditionnaire Portugais à Brest, en 1916, ou la bataille de La Lys, en 1918. À travers les tribulations de Sabino, tour à tour marchand de fruits, libraire ambulant, révolutionnaire, banni, déserteur, employé à la morgue, soldat, et le discours acerbe et sarcastique de son héros, c’est toute l’horreur d’un début du XXe siècle de violence que nous relate Nuno Gomes Garcia, mais aussi son amour pour tous ces villageois broyés par des guerres et des enjeux stratégiques qui leur sont totalement étrangers.

Le collégien

Le collégien

de Jean-Paul LE BIHAN

Méandre (PÉTRA) | Paru le 16/05/2018 | 19,00 €

Le collégien évoque le parcours chaotique d’un jeune garçon adopté à l’après-guerre, qui sauvera sa vie par la fréquentation assidue de l’école. À onze ans, il fait l’expérience, aussi douloureuse que cocasse, des cours complémentaires de campagne, aujourd’hui disparus, mais mis en place par la IVe République pour les classes sociales modestes. Violence, dénuement et instinct de conservation forment un garçon mal parti, mais obstiné, qui intègre et visite à son corps défendant, mais toujours en mal venu, toutes les institutions de l’Instruction publique disponibles (collège, lycée, école normale d’instituteurs, université). En dé?nitive, c’est à la peau d’un professeur puis d’un chercheur qu’il collera la sienne. Voici un récit à résonance autobiographique aussi lucide que tendre, aussi provocateur que con?ant, à propos d’une école aujourd’hui brocardée. Voici un formidable message d’espoir lancé par un auteur qui sentit, à maintes reprises, sa vie basculer dans le vide.

"Vous me le rendrez à Bucarest". La mission roumaine du général Berthelot (1916-1919)

de Francis B. D'AZAY & Michel DUBOIS

Méandre (PÉTRA) | Paru le 20/03/2018 | 25,00 €

« Stratégiquement repliés à Jassy avec le gouvernement et la famille royale, c’est à l’extérieur de notre légation que nous fêtons ce 14 juillet 1917. Tout est pavoisé de drapeaux bleu, blanc, rouge, radieux dans l’air léger.
Bien avant l’heure de l’événement, participants, officiels et badauds curieux composent une foule hétéroclite qui déborde largement jusqu’aux rues avoisinantes. Le photographe nous invite à passer dans la cour arrière de la légation, là où pour ne pas être bousculés par la foule, il a décidé d’installer son matériel.
Constatant que nous ne sommes qu’une petite vingtaine de messieurs trop sérieusement costumés, j’invite à nous rejoindre les deux charmantes infirmières de mes connaissances qui pouffent de rire, en face, nous trouvant trop guindés.
Des dégourdies !... Ni une ni deux, de suite elles courent se plaquer devant nous.
Clic clac ! Trop tard ! La photo est prise.
Tant pis si je suis immortalisé en flagrant délit de rigolade parce que je vois du coin de l’oeil la tête subitement contrariée du comte de Saint-Aulaire qui réprouve mon initiative spontanée !
Ah que non, notre ambassadeur n’a rien contre des présences féminines, c’est juste qu’il aime les choses préétablies !...
— Dommage, ma pose était bien étudiée... Vous m’avez tout gâché, général... »

Deux coeurs. Les révélations de l'arbre

Deux coeurs. Les révélations de l'arbre

de Isabelle NAIL

Méandre (PÉTRA) | Paru le 20/03/2018 | 19,00 €

Deux coeurs, celui d’une mère, celui d’une fille, une enfant « bleue ». Deux coeurs fragiles qui cessèrent un jour de battre, laissant une rouge blessure à celui de la survivante, moi en l’occurence. Dans le désir de comprendre les liens entre les événements, je décidai de descendre l’échelle transgénérationnelle, Attentive aux sens des maux et des prénoms, aux dates reliant mystérieusement entre eux certains personnages de l’arbre généalogique... Une plongée en profondeur, suivie d’une remontée depuis la Commune de Paris, jusqu’à nos jours, en passant par la Grande Guerre et la Seconde Guerre mondiale...
Cette tâche me fut inspirée par un rêve qui survint dans le cours de mon analyse de l’arbre généalogique. Dans ce rêve, ma mère m’indiquait clairement de me pencher sur ses racines. Dans un premier temps, je refis le chemin à l’envers et retrouvai les ressentis douloureux d’une petite fille confrontée à la mort de sa mère, avant de mener l’enquête et de m’immerger dans le flot de l’histoire familiale et de la grande histoire. J’en ressortis apaisée d’avoir découvert un sens à l’enchaînement des événements au sein desquels s’enracine mon existence et celle de mes descendants.

La pierre, le lac et l'ange

La pierre, le lac et l'ange

de Youri POCHTAR

Méandre (PÉTRA) | Paru le 01/02/2018 | 23,00 €

Emportés par les torrents apocalyptiques de la Collectivisation, du Goulag et de la Shoah, des êtres errent sur les chemins de l’Histoire et de sa démence politique.
Parmi eux, le héros principal, un banquier condamné aux affres de la réminiscence, entraîne le lecteur dans un voyage chaotique au coeur du Moscou des années trente, au tréfonds de la campagne russe, dans la Bessarabie et l’Ouzbékistan soviétiques des temps de guerre ainsi que la Suisse des années de prospérité.
Par-delà les péripéties des personnages, la douleur universelle partagée avec une paysanne russe ou une petite orpheline juive, la fin du monde – terrifiante – vécue avec un officier SS ou avec la femme d’un dignitaire stalinien, poussent sans relâche l’auteur à tenter de démêler l’Amour de la Haine, le Beau du Laid, jusqu’à une véritable parabole sur le Bien et le Mal, sans jamais rompre le suspens allant crescendo qui se trame au fil des pages, car ce livre reste avant tout une approche vivante et personnelle.

Nénènes, porteuses d'enfance (2e édition)

Nénènes, porteuses d'enfance (2e édition)

de COLLECTIF

Méandre (PÉTRA) | Paru le 06/12/2017 | 17,00 €

Nénènes. À La Réunion, ce sont des femmes s'occupant d'enfants et de maisons qui ne sont pas les leurs. Autrefois, dans les familles aisées, elles tenaient un peu le rôle de deuxième maman. Ce qu'elles faisaient avec dévouement, tendresse et fermeté, dit-on souvent. Mais ces images sont-elles bien conformes à la diversité des situations et aux mutations de la société contemporaine? Écrire sur les nénènes, c'est écrire sur l'enfance, les liens familiaux et la maternité. C'est dévoiler des rapports sociaux inégaux et faire une plongée dans la société réunionnaise. Sont-elles subalternes ces femmes qui tissent du lien entre des univers sociaux et cultures différents? Les dix nouvelles de ce recueil sont aussi diverses que leurs auteures. Elles font découvrir des nénènes imaginatives, idéalistes, originales, perverses, mystérieuses, rebelles ou éprises de justice... Des personnages de littérature.

Ce recueil rassemble les nouvelles de cinq écrivaines réunionnaises : Isabelle Hoarau-Joly, Céline Huet, Monique Mérabet, Huguette Payet, Monique Séverin. Ces auteurs ont publié des oeuvres de genres divers : poésie, haïkus, romans, nouvelles, contes, dictionnaire, lexique. Attachées à défendre et à promouvoir le patrimoine littéraire de La Réunion à travers diverses associations et interventions, elles écrivent pour la plupart en français et en créole. Certaines sont conteuses ou illustratrices et affectionnent la littérature jeunesse.

Dakar la dernière exécution

Dakar la dernière exécution

de Nicole VIRTUE

Méandre (PÉTRA) | Paru le 06/12/2017 | 18,00 €

Dakar La dernière exécution, n'est pas un simple roman, ni même un récit. C'est une histoire qui a sa musique propre. Elle commence avec un homme qui traverse le monde... 

L'homme, c'est Ergé Dupons, Français, inspecteur de police détaché au Commissariat central de Dakar pour y effectuer une mission spéciale, débusquer les conspirateurs d'un attentat. Ergé Dupons vivra un remarquable périple à travers un Sénégal toujours en devenir, où les idées modernes se confrontent aux traditions ancestrales.