l'autre LIVRE

Colette KLEIN

Les Obstinés

Les Obstinés

de Gérard GAILLAGUET & Colette KLEIN

La merlette moqueuse (WALLADA) | Paru le 01/11/2017 | 10,00 €

     Activiste du texte, qu’il aime partager en public en donnant de la voix et du geste, Gérard Gaillaguet écrit chansons, poèmes, théâtre et même, sur le tard, en 2015, un premier roman. Il avait, en sa jeunesse, conçu Les Obstinés – ce manifeste politico-lyrique contre le goût du malheur – comme la moitié d’un opus dont l’autre face serait dessin ou peinture, mi-abstraite mi-suggestive.

     C’est chose faite, enfin, grâce à la rencontre de l’artiste Colette Klein, poète elle-même et éditrice de poètes, auteur elle aussi de prose et de théâtre, mais qui ici intervient en tant que peintre inspirée, avec ses paysages nébuleux hantés de formes fantastiques. Artiste souvent exposée, dont une toile justement est retenue pour le Salon d’automne 2017 : consécration qui coïncide, par magie, avec la parution de ce livre.

     Et s’il a fallu toutes ces années pour aboutir à une telle jonction espérée entre mots et images, n’est-ce pas une belle confirmation de la véracité du titre ?

     « Entre rêve et révolte, ce poème inspiré se dresse devant nous, par la force d’une plume et d’une voix, dans sa singularité violente et tendre, illustré par les superbes peintures de Colette Klein.
     Un texte coup de poing pour un coup de cœur.
     C’est tout Gégé, ça, cette fraternité rebelle... Ce qui est magnifique, ce qui me touche tout particulièrement, c’est que ce qui fait la pérennité de la jeunesse, la faculté d’indignation, persiste en lui avec autant de sève et de fièvre. A 70 ans passés, Gégé s’obstine ! Il nous bouleverse, il nous bouscule, il nous embarque. »
Claude Lemesle

 

En couverture et intérieur
Peintures et clichés
Colette Klein

La guerre et après...

La guerre et après...

de Colette KLEIN

Méandre (PÉTRA) | Paru le 30/10/2015 | 25,00 €

La guerre et après…, n’est pas un roman mais un document dans lequel s’entre-croisent un journal de deuil, la recherche de l’auteur qui tente de déceler dans ses origines son obsession de la mort incarnée dans un destin qui trouve ses racines dans L'Histoire, et le journal de guerre que son père a rédigé au retour de ses années de captivité. Document primordial qui met en évidence les traumatismes engendrés par la guerre, servi par l’écriture de Colette Klein.

L'auteur s'interroge, et interroge le lecteur, sur la nécessité de survivre dans un monde dominé par la guerre, tout en construisant, malgré elle, une œuvre qui inscrit sa mémoire individuelle dans le livre de la mémoire universelle.

 

Poète et peintre, romancière, auteur dramatique, Colette Klein, née en 1950, a créé en 2008 Concerto pour marées et silence, revue qui met à l’honneur la poésie contemporaine. Elle est également active dans divers cercles littéraires et a collaboré de nombreuses années à la revue Phréatique. Auteur d’un livre de nouvelles, elle a de même publié 13 recueils de poèmes dont plusieurs aux Éditions Alain-Lucien Benoit. Le plus récent Mémoire tuméfiée suivi de Lettres de Narcisse à l’ange a été publié aux Éditions Editinter.