l'autre LIVRE

L'Absent

(L'Absent)

de François-Xavier FRELAND

Années 1949-1950, l’armée française s’essouffle en Indochine. Le gouvernement y envoie des renforts par bateau depuis Marseille. Jean Duchemin, jeune lieutenant, et résistant de la dernière guerre, s’est engagé pour défendre la liberté et l’avenir de la France.

Grâce au journal de Jean, et aux lettres qu’il échange avec Jeanne, son épouse, nous suivons cette expédition militaire sur le pont du Skogum, dans les langueurs de Diego Suarez à Madagascar, lors du débarquement des troupes à Haiphong, puis à travers l’érosion violente des positions françaises face aux troupes de Ho Chi Minh. Nous découvrons aussi avec émotion la dureté, la fidélité et la beauté d’un amour par correspondance.

 

Deux générations ont passé et toute cette histoire aurait été oubliée si un jour l’un des petits-fils n’avait retrouvé le journal et les lettres dans un tiroir du bureau de sa grand-mère… Peut-être allait-il enfin lever le secret de ce grand-père Jean ? Ce grand « Absent » des discussions familiales, cet officier disparu en 1950 sur la RC4, la route qui mène de Cao Bang à Lang Son, là-bas, si loin, en Indochine ? Peut-être allait-il aussi pouvoir percer le mystère de l’autre Jean, Jean Lefrand, son deuxième grand-père, que Jeanne épousa en secondes noces ?

 

Sur fond de guerre coloniale, les deux acteurs sous-jacents de ce roman ont pour nom le temps et l’éloignement. Ces deux réalités qui enfantent l’inquiétude, le manque, l’absence, le doute, le drame et parfois même l’oubli. Heureusement les écrits restent et nous permettent, par la plume captivante et l’humanité communicative de l’auteur, de dépasser la fiction et de renouer avec l’émotion de nos secrets de famille, les vrais ou faux héros, l’impériosité pour chaque génération de connaître l’histoire de la précédente. Reconnaissons que nous avons toutes et tous un « Absent » dans nos arbres généalogiques, comme nous le rappelle si bien ce récit dont chaque page est une lettre adressée, en poste-restante, à notre mémoire collective…

 

Bonus

Biographie de l’auteur

François-Xavier Freland est auteur et grand reporter. Il couvre essentiellement l’Afrique de l’Ouest, l’océan Indien et l’Amérique latine. Historien et journaliste de formation, il a d’abord été photographe dans un studio de mode et de publicité à Madrid, avant de devenir le correspondant de RFI en Espagne (1997-2001). À son retour à Paris, il intègre France Info, la radio d’information en continu, où il occupe successivement les postes de reporter au service « Monde et Culture », puis présentateur de la revue de presse du weekend.

En 2005, il quitte Paris pour une mission à l’Unesco qui l’entraînera aux quatre coins du globe : chargé d’écrire un livre sur le patrimoine oral et immatériel. En 2006, il s’installe sur l’île rouge – Madagascar – comme correspondant de plusieurs médias. En février 2007, juste après des élections présidentielles contestées, il quitte le pays et s’installe au Mali en tant que correspondant régional de France 24. Sur place, il va couvrir le début de la rébellion Touareg et observer le glissement du pays vers l’islamisme radical. Fin 2008, il devient le correspondant de France 24/TV5/RFI au Venezuela. Il s’intéresse alors à la personnalité charismatique d’Hugo Chavez. Rentré fin 2012 en France, il travaille depuis comme grand reporter polyvalent vidéo-radio-presse écrite et couvre entre autres la guerre au Sahel contre le terrorisme ainsi que la dérive autoritaire du régime Maduro au Venezuela. 

Fiche technique

Prix éditeur : 15,00 €


Collection : Roman

Éditeur : ENVOLÉMOI ÉDITIONS

EAN : 9791095749042

ISBN : 9791095749042

Parution :

Façonnage : broché

Poids : 400g

Pagination : 250 pages