l'autre LIVRE

La Construction idéologique slave orientale : Langues, races et nations dans la Russie du XIXème siècle

de Virginie SYMANIEC

Virginie Symaniec est docteure de l'Institut d'Études théâtrales de Paris III et habilitée à diriger des recherches en sciences Sociales de Paris. Elle est l'auteure de nombreuses contributions sur les relations entre culture et politique en Russie, en Biélorussie et dans les républiques du Caucase.

CET OUVRAGE A BÉNÉFICIÉ D'UNE AIDE À L'ÉCRITURE ATTRIBUÉE PAR LE CENTRE NATIONAL DU LIVRE


RÉSUMÉ
Comment a-t-on patiemment élaboré les principales entités modernes qui fondent aujourd'hui les trois piliers de la slavicité orientale (Russie, Biélorussie, Ukraine)? Comment a-t-on fini par légitimer l'existence de frontières entre elles dans ce qui, pour le XVIIIe siècle, appartenait aussi au vaste domaine de la langue ruthène? Dans ce livre qui décrit pas à pas et de façon minutieuse la manière dont, tout au long du XIXe siècle, la notion de langue a été instrumentalisée au miroir des thèses de l'école de raciologie européenne pour créer, puis pour élargir, la notion de "race russe", Virginie Symaniec montre ce qui a motivé l'invention de la Biélorussie. Regardera-t-on l'image de ce pays de la même manière après avoir lu ce livre, qui nous révèle que, loin d'être une terra incognita ou un pays méconnu, sa création à cet endroit de l'espace mer Baltique-mer Noire a été, au contraire, l'enjeu de réelles stratégies de conquête, elles-mêmes sources d'âpres débats entre savants des grandes puissances? C'est ainsi une véritable plongée dans l'histoire européenne des idées que nous propose La Construction idéologique slave orientale, où l'on percevra l'importance du bagage de luttes, de conflits, de ressentiments, voire de haines que quelques mots peuvent charrier lorsqu'ils sont invoqués dans le déni quasi total de leur histoire.

Sommaire

AVERTISSEMENT

INTRODUCTION : Sortir de l’empire ?

PREMIÈRE PARTIE
Prolégomènes à l’étude de la notion de « slavicité orientale »


I - Les catégories du discours
1. Un écheveau complexe de représentations
2. Traductions et interprétations
3. Amalgames impériaux
4. Ambivalences de l’édifice intellectuel « slave oriental
5. Comment les langues se comportent-elles ?

II - Le cadre France, Allemagne, Pologne, Russie
1. La nation au seul miroir de la langue ?
2. Le « paradigme racial »
3. Nouvelles interrogations sur l’influence du « paradigme racial » en Russie
4. La « civilisation » et la Russie

DEUXIÈME PARTIE
La « nation » et les « nationalités » dans l’entre-deux de la langue
et de la race dans l’Europe du XIXe siècle


III
Ontologie nationale versus ontologie impériale au début du XIXe siècle

1. « Race parlante » et ontologie nationale selon Johann Gottlieb Fichte
(1762-1814)7
2. Du bois majestueux de la langue russe à l’ontologie impériale

IV
Généalogies linguistiques et circularités raciales au XIXe siècle

1. Les langues comme instruments de classement et de nomination
2. Du principe étymologique à la « physiologie » du langage
3. L’invention du quatrième règne
4. L’espèce en question
5. Familles humaines et « visions du monde »
6. Inégalité, conquête et altération

V - La Spirale des langues et des races
1. Unité de race et/ou unité de langue ?
2. L’invention des « métis blancs »
3. Race pure versus race impure
4. Le mérite des langues relatif à celui des races
5. Les triomphes de la linguistique
6. Laisser faire la nature ?


TROISIÈME PARTIE
Russie slave ou Moscovie touranienne sous le gouvernement de Napoléon III


VI
Le sang des langues au service des rêves d’unité

1. Une « race » linguistique ou « historique »
2. La face politique de la « question slave »
3. Voyage « linguistique » en Riphatie
4. De l’orientalisme des Slaves aux Slaves d’Orient
5. De quelques exercices de consolidation de la branche « russe »
6. Le « chaînon » manquant du russe littéraire et le paradoxe du ruthénien :
la question de la zone frontalière entre Slaves d’Orient et d’Occident

VII
La question ruthène et le nom des Russes

1. Slavisme polonais versus panslavisme russe ?
2. Ruthénité, russité et « moscovitisme »
3. La première Moscovie ouralienne de Franciszek Henryk Duchinski
(1816-1893)

VIII
La stratégie politique du touranisme des Russes

1. La notion controversée de Touran
2. La seconde Moscovie touranienne de F. H. Duchinski
3. La notion de Russie d’Europe
4. Le modèle franco-germanique de narration de l’histoire

QUATRIÈME PARTIE
La fabrique russienne

IX
L’engouement pour la langue russe

1. La position officielle du gouvernement russe
2. Rappels sur le mariage d’intérêt entre russianité et/ou russité et slavicité
3. Les ambivalences linguistiques du récit des ans
4. De l’autochtonie des Russes

X
Assimilation linguistique des Varègues et supériorité de la langue russe :
le modèle de Nikolaj Mixajlovic Karamzin

1. Séparer l’histoire de Russie de l’histoire grecque
2. Les Varègues « slavonophones »
3. Les Goths contre les Huns
4. Le russe, langue chrétienne

XI
Penser la « russianité russe » [russkost’]

1. Définir la « russianité russe »
2. « Ruskij jazyk », langue mixte ou « russkij jazyk », langue pure ?
3. Langues, niveaux de langue et sujets de la « nation »
4. La notion de « dialecte » dans la logique russophile

CINQUIÈME PARTIE :
Englober ou diviser ?

XII
Russianité englobante ou russianité divisée ? De quelques modifications
territoriales, administratives et idéologiques sous le règne de Nicolas Ier

1. Unifier les dénominations régionales
2. Des fondements philosophiques et linguistiques de la doctrine de la
« nationalité officielle »
3. Bascule sémantique et malentendu théorique
4. Prolégomènes à l’étude des « questions russiennes »

XIII
La « langue oubliée » d’une origine grecque à établir

1. Pourquoi nommer le même par des noms différents ?
2. Diviser les anciens Ruthènes pour unir les Russes modernes ou unir au
présent ce qui a été divisé par le passé
3. Diviser au présent ce qui était uni par le passé ou pourquoi donc inventer
un dialecte blanc ruthène (ou blanc russe) ?
4. Affilier la langue primordiale « du » peuple ou de l’ethnie à celle de la
« fraction ethnique » des Grecs
5. Natio Ruthena, gens Ruthena

XIV
De l’origine du Verbe russe [Slovo] à celle de la race russe [russkaja poroda]

1. Éloge de la philosophie essentialiste
2. Recomposer le monde russe [russkij mir]
3. Faire évoluer les catégories linguistiques pour modifier les rapports internes à la « famille » Russe
4. Du paradigme racial dans la philologie de M. Maksimovic

XV
Autour de la théorie des « deux nationalités russiennes »

1. Les premiers « ukraïnophiles » : de la fédération slave au peuple ukrainien
2. Le combat des chefs
3. La Russie « lituanienne » de M. Pogodin

SIXIÈME PARTIE
Blanche Russie ou Russie occidentale ?

XVI
Voyage au pays des « Krivici »

1. La « blanche russianité d’essence polonaise »
2. Le glorieux passé du « rusin » [jezyk rusinski en polonais, rusinskaja mova en blanc russien]
3. Le kryvic comme facteur d’élargissement de la blanche russianité d’essence russe
4. Slaviser pour russianiser

XVII
Quelques rappels sur le projet local de « russification » du comte
Mixajl Nikolaevic Murav’ev (1796-1866)

1. Le « droit » paysan
2. La thèse « litvine » contre la théorie des deux Russies, lituanienne et moscovite
3. Essor du « russisme occidental » [zapadno-russizm]
4. Le Messager de Russie occidentale [Vestnik Zapadnoj Rossij] de
Xénophon Gavorskij

XVIII
Le « troisième élément » ou comment nommer ce qui se trouve entre la Pologne et la Russie ?

1. Le « peuple de Russie occidentale » selon Mixalaj Osipovic Kojalovic
2. Petit russe + blanc russien = langue russe ?
3. Déjudéiser

XIX
Révolution sociale ou guerre des races ?

1. Les « indigènes polonisés » et « le colosse aux pieds d’argile »
2. Le point de vue libéral
3. Race, langue et socialisme
4. Prolétaires de tous les pays, unissez vous !
5. M. Bakunin contre le « patriotisme physiologique »

SEPTIÈME PARTIE
Les identités implicites du projet impérial


XX
Le recouvrement des questions politiques et sociales par la logique raciale

1. Au nom de « la race non privilégiée » de l’empire
2. La « Russie Rouge » et l’avenir russe de la Pologne selon le prince
Alexandre Trubetzkoy
3. Les apports de la lexicologie à l’affirmation de l’usage racial du nom de la Russie


XXI
Des « fractions nationales » russiennes à la « nationalité générale » russe

1. Croiser des langues et des dialectes pour croiser des races et des fractions ethniques
2. Russiens Blancs + Russiens Noirs = Blancs Russes ?
3. Bonnets blancs et blancs bonnets ou Russes + Russiens = Russes ?
4. La solution théorique du panslavisme moderne aux problèmes de « digestion »
de la Russie occidentale

XXII
La citoyenneté impossible

1. Les extrêmes du « darwinisme impérial » russe
2. De l’utilité politique des « arriérés » de la russité
3. À race harmonieuse, langue harmonieuse : de l’organicisme linguistique d’A. Šaxmatov

HUITIÈME PARTIE
La révolte des « fractions ethniques » ?

XXIII
La « blanche russité pure » au miroir du nationalisme russe

1. Le « nationalisme impérial » contre le danger séparatiste
2. La « blanche russité » comme zone frontalière ou cordon de protection
contre l’ennemi intérieur polonais
3. L’invention de la « blanche russité pure » comme instrument d’assujettissement
4. Un nationalisme tardif ou des nationalismes ?
5. De l’autonomie de la « branche » blanche russe

XXIV
De l’avènement d’une science impériale de la « blanche russité pure »

1. Normer le lexique du « blanc russe »
2. Pallier le délit d’indigénophilie
3. Le « blanc russe » comme système linguistique
4. Le monologue nationaliste de résistance à l’État impérial russe

CONCLUSION
• Une épistémé de l’insensé
• Une quête de sens
• Fragmenter pour englober
• De l’expérience impériale de la biopolitique
• La stratégie « Biélorussie »

BIBLIOGRAPHIE INDICATIVE
INDEX DES NOMS

Fiche technique

Prix éditeur : 36,00 €


Collection : Sociétés et cultures post-soviétiques en mouvement

Éditeur : PÉTRA

EAN : 9782847430455

ISBN : 9782847430455

Parution :

Façonnage : broché

Pagination : 633 pages