l'autre LIVRE

Pierre POUVESLE

Pourtant que la campagne est belle

Pourtant que la campagne est belle

de Pierre POUVESLE

Roman (EDITIONS DE LA FRÉMILLERIE (LES)) | Paru le 01/06/2011 | 20,00 €

Le livre

Qui a bien pu mettre le feu dans la grande forêt domaniale ? Le jeune Jean Pouilloux est soupçonné. Bien vite innocenté, mais  écœuré, il part. Il entre au Chemin de Fer et découvre Paris.

À la campagne une épidémie de croup sévit, deux enfants en meurent. Malgré tout, la foire de Pâques se tient. À cette occasion deux jeunes gens, Henri et Liliane font connaissance. Un grand amour naît. De son côté, Jean qui est revenu voir sa mère malade, déclare sa flamme à son amoureuse Yvonne et pour preuve d’amour lui offre une bicyclette.

Survient l’accident de la carrière où travaillent des Italiens qui extraient de la marne.    

Les années 1920 apportent des transformations décisives au village de Lavau : insatisfaits de la vie rurale, les jeunes trouvent des opportunités à la ville et quittent la campagne. On les surnomme les « chardonnerets ».

 

L'auteur

Paperassier, passionné d’histoire locale, Pierre Pouvesle a dépouillé pendant des années tous les documents relatifs au village de Lavau. Il aura passé un temps infini à rechercher ses racines. Grâce à ses recherches il livre en 1998 son premier livre intitulé « Mémoire d’un village de Puisaye ».

Le chemin des nèfles rousses

Le chemin des nèfles rousses

de Pierre POUVESLE

Roman (EDITIONS DE LA FRÉMILLERIE (LES)) | Paru le 27/06/2010 | 18,00 €

Le livre

            Lavau, un petit village de l’Yonne, en 1903. Maret et Angéline tiennent le bistrot de la Grande rue. Maret est aussi Facteur des Postes. Tout au long des 18 km de sa tournée il partage la misère et le malheur, rarement la joie, de ces familles humbles et parfois pataudes.

            Tranquillin est le second facteur de Lavau. Une grande amitié lie les deux hommes. Ils sont de l’Assistance Publique.

            En 14, Tranquillin est mobilisé et ne revient qu’en 17, grand blessé. Il est borgne et manchot. Durant son absence une femme, Joséphine, l’a remplacé au courrier. Il reprend son emploi et ne semble pas souffrir de son handicap, il est trop heureux de s’en être sorti vivant, alors qu’il y a des dizaines de morts au village. Un an après l’Armistice on prévient Joséphine que son mari est définitivement porté disparu. Peu à peu Tranquillin a de l’attirance pour cette veuve qui a deux filles en bas âge. Mais voudra-t-elle d’une gueule cassée ?                 

L’auteur

Paperassier, passionné d’histoire locale, Pierre Pouvesle a dépouillé pendant des années tous les documents relatifs au village de Lavau. Il aura passé un temps infini à rechercher ses racines. Grâce à ses recherches il livre en 1998 son premier livre intitulé « Mémoire d’un village de Puisaye ».