l'autre LIVRE

Philippe ANNOCQUE

Mon jeune grand-père

Mon jeune grand-père

de Philippe ANNOCQUE

Parler debout (LUNATIQUE) | Paru le 09/11/2018 | 20,00 €

Philippe Annocque s’est appliqué à déchiffrer les cartes postales que son grand-père, Edmond, adressait à ses parents alors qu’il était prisonnier de guerre en Allemagne, de 1916 à 1918. Ses mots d’aujourd’hui — explications, réflexions, exclamations, questions — se mêlent à ceux écrits pour dire, 100 ans plus tôt, le rien des jours qui se succèdent indéfiniment et se ressemblent infiniment. Mais, le rien n’est pas anodin, et le prisonnier de guerre, contraint par la censure, occupe de son écriture resserrée jusqu’à l’illisible l’espace restreint des cartes, pour dire tout simplement qu’il est vivant.

Dans Mon jeune grand-père, l’auteur superpose sa lecture à ce qu’il retranscrit, et cette lecture aussi il la donne à lire.

Notes sur les noms de la nature

Notes sur les noms de la nature

de Philippe ANNOCQUE

GRANDS CHAMPS | Paru le 17/11/2017 | 12,00 €

La relation du langage au monde est la substance de ces Notes : la créature, élue parmi oiseaux, arthropodes, plantes, champignons…, surgit du nom que lui a donné l’homme. Les voilà condensés en un bref fragment – deux à dix lignes, il n’en faut guère plus à l’auteur pour faire émerger un petit monde –, fixés dans la mutuelle image qu’ils renvoient.

Pour jouer avec ces Notes, Florence Lelièvre a croqué et pioché en allant dans la nature, au musée d’Histoire naturelle ou au bout du pinceau et du fusain, afin de trouver un peu de justesse quand décidément, non, le dictionnaire ne pouvait plus rien pour elle.

Philippe Annocque a publié une dizaine d’ouvrages, dont les derniers, Pas Liev et Élise et Lise, ont paru chez Quidam.  

Mémoires des failles

Mémoires des failles

de Philippe ANNOCQUE

Alimage (ATTENTE (L')) | Paru le 22/04/2015 | 16,00 €

Comment dire la singularité au moyen d’un langage commun ? C’est dans cet élan que s’inscrit Mémoires des failles. Il y s’agit de retracer le parcours d’une vie entière (les premières notes concernant ce projet ont plus de trente ans) sans passer ni par l’autobiographie ni par la fiction traditionnelle, en faisant ressurgir les images les plus immédiates sans recourir à une construction vraiment réfléchie. Écrire ce texte n’a jamais cessé d’être une aventure. Ce sont comme des photographies intérieures dont l’auteur est le premier surpris, assis qu’il est coude à coude avec le lecteur. Ces clichés sont rassemblés en albums qui dessinent une vie entière, de l’enfance à la maturité, jusqu’à l’entrée dans l’écriture sans que jamais celui dont le nom est sur la couverture puisse jamais affirmer « J’ai vécu cela ».