l'autre LIVRE

Les ombres solitaires : Essai sur la pièce de théâtre Dans la solitude des champs de coton, de Bernard-Marie Koltès

de Paul BERNARD-NOURAUD


Après avoir étudié le théâtre à l'Université Libre de Bruxelles et à l'Université de Séville, Paul Bernard-Nouraud est actuellement doctorant en Théorie de l'Art et du Langage à l'École des Hautes Études en Sciences Sociales de Paris.


Dans la solitude des champs de coton, la pièce majeure de Bernard-Marie Koltès, met en scène la venue de deux hommes, le Dealer et le Client. Dans l’espace de leur rencontre, entre hostilité et rapprochement, se joue le commerce du temps, un commerce qui, peu à peu, rappelle au spectateur que les hommes entre eux sont liés par une obligation réciproque, qu’ils sont tenus par la dette. Dans la solitude des champs de coton donne à voir cet événement de l’endettement mutuel qui porte en lui aussi bien les promesses de l’entente que celles de la tragédie. En inscrivant l’œuvre dramatique de Koltès dans la perspective d’une généalogie de la dette au théâtre, notamment au travers des pensées de Paul Ricœur et d’Emmanuel Levinas, cet essai tente de préciser les voies singulières que Dans la solitude des champs de coton emprunte pour faire retentir cet immémoré mémorable de la dette. Car en effet, chaque fois que le texte est porté sur une scène à la parole, celle-ci ravive la mémoire assoupie de la dette ; comme s’il revenait aux ombres du théâtre d’exposer cette ombre de la dette qui lie et délie les hommes de leur solitude.

Sommaire

Introduction

Prolégomènes – Des ombres et de leurs déplacements

• Ruses de l’auteur et illusions du théâtre
• Le concret et l’abstrait
• Le langage de la parole
• La question de l’adresse

I. Figures de l’autre et retentissements de la dette
• La proie des dieux, l’ombre de la cité ; endettement du héros tragique
• Portrait du Roi en Atlas souffrant
• L’homme réduit à l’homme, endettement contemporain et destin politique

II. À cette heure et en ce lieu, le corps avant la parole
• Fatalité du corps jeté
• Immédiateté de l’endettement – sous le regard de l’autre

III. Rencontre de l’un et de l’autre
• Approche de l’autre en désirant
• La séduction par la parole
• La promesse de la parole

IV. Seul à soi – l’étranger
• La fraternité refusée
• L’amour impossible

V – La violence possible
• Au seuil de la parole-cheval
• Retour à la barbarie : l’affrontement – l’ensauvagement
• Retour à la solitude : la retraite – l’apolitisme
• Retour au néant : mort de l’autre et mort de soi

VI. L’autre pays
• L’habit des mots, l’homme parole
• L’autre réel : rhétorique de la comparaison et fraternité de la métaphore
• L’espace de l’œuvre
• Le temps de l’œuvre
• Retour au pro-logos : l’œuvre zahir, l’aleph, le kairos et le bongo

Oh ombres vaines, sauf en leur apparence !

Remerciements

Bibliographie

 

Mots-clés :

Fiche technique

Prix éditeur : 28,00 €


Collection : Usages de la mémoire

Éditeur : PÉTRA

EAN : 9782847430578

ISBN : 9782847430578

Parution :

Façonnage : broché

Pagination : 324 pages