l'autre LIVRE

Yves PINGUILLY

Même les poissons du fleuve pleuraient

de Yves PINGUILLY

Jasmin Littérature (JASMIN (ÉDITIONS DU)) | Paru le 14/09/2014 | 19,90 €

« Est-ce que c'était un mauvais quelqu'un ? »
Dans la République du Juste Milieu, le dictateur Bocou Sanfouté, bien en place, dictate tous les jours. Entre la France et l'Afrique, il surveille son peuple d'un oeil et ses femmes de l'autre. Mais dictater n'est pas chose aisée, surtout quand des rebelles menacent son pouvoir…
Avec un humour cynique et percutant, Yves Pinguilly nous offre un texte inattendu et nous raconte la barbarie de ces petites guerres qui, comme les grandes, n'épargnent personne.

Celui qui voit avec ses pieds

de Yves PINGUILLY

Roman Jeunesse (JASMIN (ÉDITIONS DU)) | Paru le 26/06/2009 | 8,00 €

Koudoubi s’envole pour la France. Le jeune Burkinabé a été engagé par un sélectionneur pour jouer dans l’équipe de football de Guingamp. Mais à Roissy, son entraîneur l’attend en vain. Koudoubi a mystérieusement disparu.

L'histoire du pêcheur

L'histoire du pêcheur

de Yves PINGUILLY

Karé (JASMIN (ÉDITIONS DU)) | Paru le 30/05/2007 | 12,50 €

Après plusieurs pêches infructueuses, un pauvre pêcheur a la surprise de remonter un vase dans son filet. Dedans, un génie, mais pas celui qu'on attend : c'est un génie si aigri par les longs siècles d'attente dans son vase qu'il s'est juré de tuer celui qui le délivrera.

Par la ruse, le pêcheur arrivera à sauver sa vie et de renvoyer le génie dans les profondeurs de l'océan.

Un conte des 1001 nuits, raconté par Yves Pinguilly.

Direct au cœur

de Yves PINGUILLY

Roman Jeunesse (JASMIN (ÉDITIONS DU)) | Paru le 30/09/2005 | 8,00 €

« Nous avons fait un beau voyage », c’est ce que Jessica aurait pu répéter mille fois à Russ Clifford, inspecteur de police au commissariat de la 82e rue, à New York. C’était l’exacte vérité, elle avait fait un beau voyage pour venir voir boxer son père.
Pour Jessica, qui est à peine une adolescente, difficile de deviner que la grande ville et tous les chemins qui y mènent peuvent être des territoires sans foi ni loi, où la mort trop souvent n’a rien de naturel.