l'autre LIVRE

Véronique GENTIL

Les grands arbres s'effacent

Les grands arbres s'effacent

de Véronique GENTIL

Grands poèmes (PIERRE MAINARD) | Paru le 06/10/2014 | 11,00 €

20 poèmes écrits en anglais et traduits en français par l’auteur prolongent la prose des premières pages de ce recueil : Véronique Gentil s’éloigne des rivages de sa langue maternelle pour conjurer l’impossibilité de dire la perte de l’être aimé.

Fers

Fers

de Véronique GENTIL

Les Echappées (VAMPIRE ACTIF (LE)) | Paru le 31/10/2011 | 13,00 €

« Dans une vie d’homme et de lecteur, il est de ces moments de grâce où quelques mots sur une page font soudain basculer dans un autre moment de l’existence, induisant une rupture dans le continuum lent du temps qui passe et que, l’âge aidant, plus rien ne semble pouvoir étonner. Je n’ai le souvenir d’un pareil bouleversement que lors de la découverte, il y a de cela bien longtemps, de Claudel et de Guillevic : comme si d’un coup toute évidence s’affaissait, comme si le monde se transformait sous la puissance d’une parole révélée et qui nous fait mûrir plus vite que la succession des années. [...] Il ne fait aucun doute à mes yeux que nous sommes face, avec l’œuvre actuelle de l’auteur de Fers et dans ses développements à venir, à l’une de ces grandes œuvres auxquelles se confronte – et se confrontera – notre destin. »
 
(Lionel-Édouard Martin, extrait de la postface)