l'autre LIVRE

Rosmarie WALDROP

La revanche de la pelouse

La revanche de la pelouse

de Rosmarie WALDROP

Philox (ATTENTE (L')) | Paru le 29/12/2012 | 11,50 €

« De la pensée qui se manifeste comme sentiment. Ces poèmes en prose questionnent mythe et histoire des sciences. Ils naviguent dans les inextricables revendications conflictuelles du corps (surtout féminin) et de l’esprit d’une part, et les sentiments dans un espace de logique et de physique d’autre part.
Tous dialogiques, ces poèmes tendent à travers un écart synaptique et souvent drôle vers un possible « tu », bien qu’il puisse s’agir, en rhétorique, d’un autre point de vue du même esprit. » (Marie Borel)


« L’un des livres de poésie les plus enrichissants… Rosmarie Waldrop tisse des fragments en une évocation personnalisée. C’est exactement le genre de connections philosophiques spécifiques dont parle Wittgenstein. » (Charles Bernstein)

La route est partout

La route est partout

de Rosmarie WALDROP

Alimage (ATTENTE (L')) | Paru le 03/10/2011 | 14,00 €

Cette séquence de quatre-vingt sections consigne le flux de conscience d’une automobiliste filant sur les routes de Nouvelle-Angleterre. Le plan de la réalité extérieure (habitacle, chaussée, paysage) et de la réalité intérieure se télescopent et se chevauchent continuellement faisant du poème une bande de Möbius, un miroir biface promené simultanément le long de la route et de la langue. Les objets se brouillent, leurs contours bavent. La vitesse rend manifeste les limites de nos capacités de perception, l’incapacité de notre vue à saisir les objets. Éparpillement des détails, dissolution du cadre, medium opaque, objet fuyant et sujet instable caractérisent l’anti-paysage qui défile. Plus que tout, nous voyons les panneaux de signalisation qui rompent la continuité de l’écrit et obligent le lecteur à changer de code, du textuel au visuel, et à les articuler comme il peut, tâtonnant pour énoncer leurs instructions et les raccorder au texte. (Abigail Lang)


Ce livre est magnifiquement traduit de l'américain et postfacé par Abigail Lang. Intitulé "The road is everywhere", ce fut le deuxième livre de Rosmarie Waldrop, publié aux États-Unis en 1978.