l'autre LIVRE

Pierre SOLETTI

Rev(u)e 17

Rev(u)e 17

de COLLECTIF

Revue (UN THÉ CHEZ LES FOUS) | Paru le 01/03/2018 | 30,00 €

La Rev(u)e : 17 entend bien prendre l'époque à contre-pied.

L'utilisation forcenée de l'estampe et du travail de la main humaine en général s'inscrit pour nous dans un principe de modernité, et non pas de tradition.

La Rev(u)e : 17 n'est pas sourde.

La Rev(u)e : 17 renoue le fil dénoué de l'art et de l'artisanat, mais à des fins révolutionnaires.

Il s'agit bien de transformer le réel. Pas de le reproduire.

La Rev(u)e : 17 a une bonne vue ; elle voit loin. Si besoin, elle portera des lunettes.

La Rev(u)e : 17 considère que pour voir, il faut regarder.

Nous sommes l'uchronie de notre temps. 

Quand le vent chante

Quand le vent chante

de Sylvie DURBEC & Pierre SOLETTI

Lalunestlà (CARNETS DU DESSERT DE LUNE (LES)) | Paru le 25/06/2014 | 8,00 €

 

Quand le vent chante est le 9e titre de la collection Lalunestlà, un petit livre qui vous souffle, souffle ses poèmes au creux de l’oreille.

Pierre Soletti est un tricoteur de mots, bidouilleur de sons, tripatouilleur d’encres diverses (de celles qui s’obstinent longtemps sur les doigts…). Il a publié des livres pour la jeunesse, notamment Comptines qui collent aux doigts chez Asphodèle, J’aime aux éditions Møtus ou encore Je travaille pas, dans la collection Petit VA ! (édité par le Centre de Créations pour l’Enfance de Tinqueux). Il confectionne des expositions, illustre des livres pour lui-même parfois mais surtout pour les autres et fait des lectures publiques… Il a publié chez le même éditeur J’aurais voulu t’écrire un poème, 2008 Je dirais que j’ai raté le train, 2011.

Après ses études à Aix-en-Provence, Sylvie Durbec est devenue professeur de lettres jusqu’en 2006. Elle écrit depuis plusieurs années (poésie, théâtre, littérature jeunesse, romans). Elle expose également son travail plastique. Elle vit à Boulbon avec son mari dans un vieux moulin où elle a ouvert « La petite librairie des champs » où sont régulièrement organisées des rencontres, lectures d’auteurs, des ateliers et des expositions. Elle a publié chez le même éditeur Chaussures vides/Scarpe Vuote, 2010 Parfois silence, (collection Dessert), 2011

 

Je dirais que j'ai raté le train

Je dirais que j'ai raté le train

de Pierre SOLETTI

Pleine Lune (CARNETS DU DESSERT DE LUNE (LES)) | Paru le 15/05/2012 | 8,00 €

 

Pierre Soletti : « Je suis né tout au long de ma vie. Je n’ai jamais réussi à trouver un seul champignon comestible lors de mes balades

en forêt et accumule les contraventions pour excès de vitesse.

Je fais des lectures publiques, seul, ou avec mon frère, le musicien Patrice Soletti, et des concerts avec le duo facteur cheval. J’interviens régulièrement en bibliothèques, milieux scolaires et chez moi, sur mon canapé. C’est là qu’on a le plus de chance de me

surprendre. Pour le reste, je dirais que j’ai raté le train. »

 

Amélie Harrault est plasticienne et réalisatrice de cinéma d’animation. Ses personnages poétiques semblent tout droit sortis de la réalité d’un rêve tant il incarnent une sorte de magie ordinaire et permanente. Actuellement, elle termine son premier court-métrage «Mademoiselle Kiki et les Montparnos» produit par le studio Les trois ours.

Urgent !! : Volume 2

Urgent !! : Volume 2

de COLLECTIF

hors collection (DERNIER TÉLÉGRAMME) | Paru le 14/01/2012 | 14,00 €

URGENT !! volume 2 est le fruit d’une rencontre croisée entre musique improvisée, écriture spontanée & arts plastiques en temps réel. Cette manifestation est le second volet d’un cycle de création in situ, impulsé par Patrice Soletti et réalisé au Centre Européen de Poésie d’Avignon les 11, 12 & 13 mai 2006. Ce que vous tenez entre vos doigts est le résultat sans retouche des concerts et poèmes réalisés en direct sur ces trois jours. Nicolas Claveau, le graphiste et plasticien auteur des projections éphémères de ces trois soirées, a réalisé la mise en page de ce livre.

Accompagné d’un CD, en coédition avec L’Oreille Électrique.

J'aurais voulu t'écrire un poème

J'aurais voulu t'écrire un poème

de Pierre SOLETTI

Pleine Lune (CARNETS DU DESSERT DE LUNE (LES)) | Paru le 18/07/2008 | 8,00 €

Le titre apparaît dans le livre comme un refrain. Il est une relance de l’écriture avec le mot « pour », les verbes à l’infinitif : « pour parler/pour me taire…pour vous tous et pour toi seule ». Le désir d’écriture est mis en mots. Ce livre est illustré en noir et blanc par Valère Argué : bandes verticales, coulures de peinture, empreintes de main, ajouts à la composition de mots et de lettres. On pourrait imaginer une exploitation en écriture en partant des mots relances « j’aurais voulu…pour… » puis de  les mettre en scène sur un support en arts plastiques. Exploitation orale aussi. Pierre Soletti fait des lectures publiques avec son frère musicien Patrice Soletti. © Odile Bonneel.

Les auteurs : Pierre Soletti a publié des livres de poèmes chez divers éditeurs, ainsi que des nouvelles en revues & livres collectifs. Nombreuses lectures publiques avec son frère, le musicien Patrice Soletti, notamment au festival Voix de la Méditerranée à Lodève, au Centre Européen de Poésie d’Avignon, au Musée d’Art Moderne de Cordes sur Ciel, etc. Récemment, deux de ses textes ont été emmusiqués par la Fanfare Électrique : BUILDINGS au festival quARTier LIBRE de Montpellier (octobre 2007) & SUR LA CORDE RAIDE (lettres alphabétiques à Lucien Suel) à la Salle Victoire 2 de Montpellier en février 2008. S’étonne à foison. Se surprend de trop. Mais reste debout. Valère Argué ne croit pas au travail. Rien que d'y penser, ça l'épuise. Il est pour la libération de l'homme (& de la femme, par la même occasion). D'ailleurs, il n'aime pas le pognon. C'est pour ça qu'il n'en a ni sur ses comptes, ni dans ses pognes. Valère Argué ne croit en rien, mais ça lui arrive de temps en temps d'illustrer des textes auxquels il croit. Un livre de lui est prévu aux éditions Chépaki pour mai 2068, si tout va bien, il aura trouvé le titre d'ici-là... car avec un mai 68, on n'est jamais sûr de rien...