l'autre LIVRE

Mireille BARBIERI

À fleur de pierre

À fleur de pierre

de Mireille BARBIERI

MAIN DE FEMME (EDITIONS PAROLE - GROUPE ALTERMONDO) | Paru le 25/06/2021 | 13,00 €

« Je cherche la clé sous la pierre, à gauche de la chapelle. Les grosses pierres près des maisons servent toujours à cacher une clé. » En ouvrant la porte de cette chapelle pas comme les autres, Anna ne sait pas encore que rien ne sera plus comme avant... Un village du pays d’oc veillé par ses vieux, un maître verrier taiseux, une jeune femme viscéralement attachée à ces lieux, et la lumière, en toute majesté, qui transfigure ce modeste univers. Les routes de Firmin, Victor, Georges, Anna, Éric se sont croisées ; hier, aujourd’hui, rien ne les destinait à se rencontrer, et pourtant, ils vont un temps faire vie ensemble à Saint-Sauveur-les-Bois. La langue de Mireille Barbieri est vivante, vibrante, d’une simplicité qui amène, peu à peu, ses personnages attachants vers l’universel.

C'était en février

C'était en février

de Mireille BARBIERI

MAIN DE FEMME (EDITIONS PAROLE - GROUPE ALTERMONDO) | Paru le 25/06/2021 | 13,00 €

Un jeune homme cherche sa voie, choisit la marche et le dessin en guise d’exutoire. Sa route bute sur un village. Une vieille femme étrange, un peu baronne, très solitaire, regarde inlassablement les oiseaux de son jardin. Une aubergiste énergique et chaleureuse s’emploie à faire vie de tout.

Des liens forts vont se nouer et quelque chose se dénouer dans ce village du fin fond de la France des années 70, qui étouffe ses secrets et se meurt inéluctablement.

À l'encre violette

À l'encre violette

de Mireille BARBIERI

MAIN DE FEMME (EDITIONS PAROLE - GROUPE ALTERMONDO) | Paru le 25/09/2017 | 13,00 €

Il y a le voyage qui vous amène et celui qui vous emporte. Celui de l’exil est toujours l’un et l’autre. Il vous pose ici et vous a fait quitter là-bas. Généralement sans retour, il ferme une porte pour en ouvrir une autre devant laquelle va se construire un nouveau monde, une nouvelle vie. Dans ce roman, la narratrice écrit à l’encre violette le parcours d’exil de deux femmes. Ce faisant, elle se reconstruit et finit par livrer sa propre histoire. Le plus troublant est qu’elle réveille en chacun de nous un exil que nous ignorions, ou presque.