l'autre LIVRE

Jonah RASKIN

Marijuanaland

Marijuanaland

de Jonah RASKIN

Sacrilège (FONDEURS DE BRIQUES (LES)) | Paru le 17/05/2013 | 16,00 €

En novembre 2012, le Colorado et l'État de Washington ont voté la légalisation de l'usage de la marijuana. Alors qu'une vingtaine d'États (dont la pionnière Californie depuis 1996) autorisent déjà son usage thérapeutique, l'évolution de la législation aux États-Unis remet en question des décennies de politique répressive à l'échelle planétaire.

Poursuivant une enquête initiée au début des années 1980, Jonah Raskin nous plonge au coeur du Triangle d'Émeraude, ces trois comtés de Californie du Nord qui produisent la plus grande part du cannabis consommé aux E-U. Nous y rencontrons tous les acteurs du monde de la marijuana : cultivateurs et usagers, policiers et avocats, journalistes et médecins. Dans la tradition du journalisme gonzo de Hunter Thompson, J. Raskin rapporte des dépêches de ces territoires en guerre où d'avides entrepreneurs ont souvent remplacé la
contre-culture hippie.

Proche des mouvements de contestation des années 1960, Jonah Raskin devint journaliste, tendance radical indépendant. Il a enseigné la littérature à l'université de Sonoma (Californie du Nord) et écrit des ouvrages
sur Jack London, Allen Ginsberg et Abbie Hoffman. Les Fondeurs de Briques ont publié son À la recherche de B.Traven en 2007.

À la recherche de B. Traven

À la recherche de B. Traven

de Jonah RASKIN

CALAVERAS (FONDEURS DE BRIQUES (LES)) | Paru le 12/03/2007 | 23,00 €

B. Traven reste l’un des écrivains cachés les plus mystérieux du XXe siècle, s’effaçant derrière des changements de pays (Allemagne, Angleterre, Hollande, Etats-Unis, Mexique) et d’identité (la liste de ses pseudonymes est impressionnante !). Donné par certains pour le fils illégitime de Guillaume II, il aurait pris une part active à la Commune de Munich en 1919 sous le nom de Ret Marut avant de réapparaître en 1924 au Mexique. Lui qui cultivait l’anonymat, le film de John Huston, tiré de l’un de ses romans, Le Trésor de la sierra Madre, le rendit célèbre. Il aurait participé au scénario et assisté au tournage sous une fausse identité ! Ses textes demeurent une virulente attaque contre la société et des plaidoyers en faveur des opprimés.

Au début des années 70, Jonah Raskin est accueilli à Mexico par la veuve de B. Traven, mort quelques années auparavant. « L'un de ceux qui voulurent écrire sa biographie, Jonah Raskin, faillit y perdre la raison. Dès le début il bénéficia de la collaboration de Rosa Elena Luján, mais il se rendit vite compte que la veuve ne savait pas non plus très bien qui diable pouvait bien être Traven. (…) Jonah Raskin finit par abandonner son projet de biographie et préféra écrire l'histoire, l'histoire délirante et romanesque de sa vaine quête du véritable nom de Traven. Il résolut de mettre un point final à ses recherches lorsqu'il s'aperçut qu'il y allait de sa santé mentale; il avait commencé à porter les vêtements de Traven, mettait ses lunettes… » [Bartleby et Compagnie, Enrique Vila-Matas, Christian Bourgois, 2002.]

Malgré cette identification et cette immersion dans l’univers de l’écrivain, Jonah Raskin abandonne l’idée de biographie. Son périple mexicain le mène jusque dans la jungle lacandonienne; il n’y découvrira pas l’identité de l’écrivain aux dizaines de pseudonymes. Mais il en ramènera ce récit en forme de quête qui, plus qu’un livre sur Traven, devient une mise en abîme des mystères de l’écriture.