l'autre LIVRE

Gilles VINCENT

Cabines

Cabines

de Gilles VINCENT

LES CAHIERS DE PAROLE (EDITIONS PAROLE - GROUPE ALTERMONDO) | Paru le 01/03/2021 | 4,00 €

Sur la place d’un village, un homme se retrouve enfermé dans une cabine téléphonique.
Cabines est le récit de cette journée particulière, de cette vie provisoirement arrêtée. Mais c’est aussi, en filigrane, l’annonce des orages totalitaires qui menacent aujourd’hui le cœur de nos existences.

« Ce texte, c’est d’abord l’illustration de mes peurs citoyennes. Depuis des années, j’assiste au naufrage démocratique de mon pays, comme si les hommes, face à la peur de tout, avaient rendu les armes. Cabines est un texte sombre. Un texte où l’angoisse se fait crescendo jusqu’à la chute. Vertigineuse.
Un récit au format de littérature noire pour que nous ne puissions pas dire « On ne savait pas… »
Gilles Vincent  – Janvier 2021
«Cabines» inaugure Les cahiers de Parole. Un Cahier de Parole, c’est une carte blanche à une autrice, un auteur. Toute liberté sur le genre et la forme lui est offerte. La seule contrainte, pas plus de 32 pages à l’intérieur. Ce sont donc des textes courts : fiction, essai, sciences humaines, carnet de voyage, autobiographie, autofiction, poésie, théâtre…
Et toujours, des découvertes pour les lecteurs. Un cahier, c’est une surprise !

Si je cessais de vous écrire…

Si je cessais de vous écrire…

de Gilles VINCENT

REGARD D'HOMME (EDITIONS PAROLE - GROUPE ALTERMONDO) | Paru le 20/03/2019 | 13,00 €

Pourquoi Emma choisit-elle l’intranquillité en répondant aux lettres d’un inconnu ? Que lit-elle entre les lignes de celui qui l’entraîne dans la danse de leur correspondance ? Pourquoi dévoile-t-elle ses blessures profondes en écho à ses mots à lui ? 

Ce roman, baigné de musique, de peinture et de suspens, tresse deux existences passionnées qui remettent en jeu leurs tragédies dans une subtile chorégraphie des sentiments. Alors que l’on pensait le mystère dévoilé, la rencontre rebondit sur un chaos de la relation.

« J’avais envie d’écrire un roman qui nous parle de nos drames, de nos chutes comme de nos belles délivrances. Une histoire sombre et lumineuse où le flamenco et la peinture de Diego Velásquez se partagent une part des vérités. » 

Connu et récompensé pour ses polars et ses romans noirs, Gilles Vincent sort cette fois-ci de sa route habituelle. En empruntant ce que l’on pourrait penser être un chemin de traverse, il nous entraîne dans une réalité qui réveille quelque chose en nous.

Si je cessais de vous écrire… a reçu le prix du meilleur roman La ruche des mots 2019.