l'autre LIVRE

Étienne GOMEZ

Frankentruc

Frankentruc

de Jeremy BANX & Étienne GOMEZ

Dos au mur (LUNATIQUE) | Paru le 13/03/2018 | 16,00 €

Le monstre créé par le docteur Frankenstein ne savait pas quoi faire. Il avait passé presque toute la matinée à se fabriquer des trolls en origami, après quoi, ayant épuisé son stock de feuilles, il s’était mis à regarder le plancher fixement pendant une heure. Le docteur Frankenstein était au désespoir.

— Mon monstre a besoin d’un compagnon de jeu ! s’écriat-il. Il faudrait que je lui fasse un petit ami.

Et c’est ainsi que de ce qu’il restait d’un rongeur de nature indéterminée, rapporté au château par Igor, le chat, le docteur Frankenstein créa pour le monstre un ami, à qui il donna le nom de Frankentruc. Les deux compagnons immédiatement s’entendent à merveille et font les quatre cents coups jusqu’au jour où, à cause d’un accident dans le laboratoire, ils mettent en miettes le pauvre docteur Frankenstein...

Jere my Banx croque l’actualité mondiale dans le Financial Times depuis une trentaine d’années. Il est également l’un des quatre fondateurs du premier site entièrement consacré à l’actualité quotidienne de la Grande Faucheuse, www.thereaper.rip.

Le Garçon en polaroïds

Le Garçon en polaroïds

de Shaun LEVIN

Des villes et des vies (SIGNES ET BALISES) | Paru le 17/11/2017 | 11,00 €

Seize photographies prises à la volée, extraites de l’album de famille, et seize textes qui disent l’enfance : l’amour indicible pour le père, le déracinement, les questions sur l’identité.
Un livre qui mêle l’intime et l’exil, la famille et la solitude, le souvenir lancinant et le flash éblouissant, dans une langue à la fois concise et concrète, tendre et virulente.
Shaun Levin est né et a grandi en Afrique du Sud  dans les années 60. Son adolescence s’est déroulée en Israël et, devenu adulte, il s’est installé à Londres. Son œuvre – nouvelles, romans, chroniques –, qui fait la part belle aux thèmes de l’exil et de l’identité, est marquée par une écriture d’une grande poésie et d’une forte sensibilité. Le public français a le plaisir de la découvrir depuis quelques années grâce au travail d’Étienne Gomez, qui sait rendre à la perfection les finesses de ces explorations intimes.