l'autre LIVRE

ELENN B.

Empreintes impromptues

Empreintes impromptues

de Serge BACH

Poésie (LA MAISON ROSE) | Paru le 01/04/2018 | 16,00 €

De la poésie pour le plaisir de la partager avec vous…
En cheminant d’un mot à l’autre, au détour d’une virgule, tout à coup, vous êtes surpris.
Vous devenez poète, votre propre poète…
Les mots résonnent comme à l’inaccoutumé, des univers se forment, s’entrecroisent, des émotions s’étonnent…
Le bonheur de lire vous accueille…

***********

Ce petit mot pour vous dire MERCI. Merci pour la belle dédicace inspirée et, principalement, MERCI pour le magnifique livre ! C’est comme si vous écriviez avec de la Lumière…Quelle Joie et quel privilège pour vous et pour vos lecteurs !

S.S. – Rédactrice littéraire Genève

Quel bonheur, le facteur m’a apporté ton nouveau livre de poésie ! Je suis heureuse que tu continues à travailler dans ce sens.

Je trouve que ton langage s’est encore enrichi et que les symboles gagnent encore en profondeur… un grand bravo !

M.F. – Compositeur

La Fille au coeur cadenassé

La Fille au coeur cadenassé

de Patricia TELLA

La Maisonnette (LA MAISON ROSE) | Paru le 01/01/2017 | 12,00 €

Depuis sa naissance, par suite d’un pacte de sorcellerie, une jeune fille est condamnée à vieillir prématurément et à avoir le cœur « cadenassé », l’empêchant de tomber amoureuse. Elle devra affronter le terrible propriétaire des terres où elle vit, jusqu’à ce que les événements prennent une tournure inattendue.

****

Ce que je trouve vraiment super, avec ton livre « La fille au cœur cadenassé », c’est que les symboles que tu évoques travaillent après à l’intérieur, en venant poser des questions. Parce que la fille à la clé, c’est un peu chacun d’entre nous, me semble-t-il, dans le sens où chacun à sa façon cherche sa clé.Ton écriture épurée (mais sans être clinique) va vite, et prend avec le lecteur.

Et au final j’ai ressenti ce que tu as écris comme un super message d’espoir. Le fait d’être vraiment vu par quelqu’un : c’est cela qui donne envie d’être là.

Voilà. Merci de ce que tu m’as donné au travers de ton Livre.

H.D

Léo et Louan

Léo et Louan

de Bénédicte GANDOIS

La Maisonnette (LA MAISON ROSE) | Paru le 01/10/2015 | 9,00 €

Léo a un petit frère. Mais comment montrer son amour à un tout petit bébé quand on est soi-même encore si petit?

Un bel album pour les tout-petits sur la relation entre frère et soeurs.

Journal de Sulpicia

Journal de Sulpicia

de Françoise HESSENS-LODIER

la Maison Rose (LA MAISON ROSE) | Paru le 01/04/2015 | 12,00 €

Rome, 1e siècle. A côté des exploits guerriers et discours politiques et judiciaires perce une voix féminine… Sulpicia est sans doute la première femme poète romaine. De cette contemporaine d’Auguste, issue d’une noble famille, nous savons peu de choses, sinon qu’elle aima passionnément un homme qui lui inspira les six poèmes que l’on a conservés d’elle...

Avec délicatesse, Françoise Hessens-Lodier retrace son histoire.

Pastorel

Pastorel

de Serge BACH

Poésie (LA MAISON ROSE) | Paru le 01/04/2015 | 16,00 €

De la poésie pour le plaisir de la partager avec vous.

Cultiver le chant de l’âme, se promener au gré d’une mémoire vagabonde,
Recueillir la fleur de l’aube, ouvrir sa fenêtre à l’oiseau-livre,
Aimer l’aventure d’une chanson à écrire…

Une parole habitée de silence, de respiration,
Quelques mots, l’horizon de l’imagination s’ouvre…
Une phrase reste suspendue sur la toile du temps qui passe…
Que la journée vous soit belle au gré de votre lecture !à la fois compositeur et poète, exprime l’émotion à travers les mots et les sons…

Serge Bach, à la fois compositeur et poète, exprime l’émotion à travers les mots et les sons…

J’ai commencé à lire votre livre « Pastorel ».
Cela me permet de prendre du temps pour moi, de me poser, de me ressourcer.
Votre écriture est vraiment débordante de créativité, elle est apaisante et bienveillante.
Elle permet de de se reconnecter avec soi-même, avec les choses simples de la vie, avec la nature… et de réfléchir…
CB

 

L'Arc-en-soleil

L'Arc-en-soleil

de Miss B

La Maisonnette (LA MAISON ROSE) | Paru le 01/10/2014 | 14,00 €

Après l’exploration du petit monde magique de la forêt et de la pluie dans une autre histoire, nous retrouvons Sara, au cours d’une chaude journée d’été, à la poursuite d’un arc-en-ciel. L’occasion de belles rencontres, d’amitié, de rêve et d’imaginaire.

Tout l’univers féerique de Miss B dans un deuxième récit attachant.

Apprendre à lire

Apprendre à lire

de Viviane FONTAINE

Ma petite école (LA MAISON ROSE) | Paru le 01/01/2013 | 25,00 €

Viviane Fontaine est orthophoniste depuis plus de 20 ans. Elle a développé, au cours de ses années de pratique, sa propre méthode d’apprentissage de la lecture.

Ce livre est le résultat de ses années de recherche et d’application sur un large échantillonnage d’enfants ayant eu des difficultés à apprendre à lire. Son efficacité n’est plus à démontrer et les enfants sont séduits par la simplicité de l’approche très graduelle.

Ils acquièrent ainsi une bonne compréhension de la construction de la langue.

Chaque lettre est clairement présentée de manière à prévenir ou corriger des confusions possibles.

Il contient de nombreuses astuces qui expliquent de manière ludique certaines complexités des sons et des mots qui ravissent les enfants et surtout leur permet de les retenir facilement.

Cette progression permet de passer sans heurt de la connaissance de la lettre à celle du son, puis du mot et à la lecture de petits textes.

De bonne heure le chemin

De bonne heure le chemin

de Serge BACH

Poésie (LA MAISON ROSE) | Paru le 01/04/2012 | 14,00 €

De bonne heure, le chemin, un recueil de poèmes où chaque mot, chaque silence, chaque respiration vous emportent. Serge Bach aime à écrire de la poésie pour le plaisir de la partager avec vous. Une sensibilité à fleur de plume, la griffe du poète.

Au Fil du temps défunt

Au Fil du temps défunt

de Angélique TUSCHER

Poésie (LA MAISON ROSE) | Paru le 01/10/2010 | 20,00 €

« C’est un re-commencement de pur chant de source, enrichi des apports,souterrains et cachés, que le monde dispensa
pour mon cœur au fil du temps défunt. »

« Tu les publieras peut-être un jour, si le cœur t’en dit… »  C’était dans les années 80. Il y a trente ans.

Pourquoi ai-je tant différé à transmettre le précieux dépôt ? Difficile à dire. Le départ de ma mère m’a d’abord pétrifié. Il m’a sans doute fallu vieillir pour qu’évoquer sa mémoire me devînt supportable… (Extrait de la préface de Félix Tuscher, fils de l’auteure)