l'autre LIVRE

Z4 EDITIONS

Z4 EDITIONS est une maison d’édition indépendante aux valeurs humanistes.  Ses champs d’activité sont principalement (mais pas exclusivement) l’histoire et la mémoire, les faits marquants de société, la poésie, ainsi que les livres en esperanto.

Nos livres sont disponibles en versions papier ainsi qu’en versions ebook, sur notre site ou via Amazon, Ingram ou Barnes & Nobles dans le monde entier. N’hésitez pas à nous joindre pour plus d’informations sur : z4editions@gmail.com

Créé en 2012 par Daniel Ziv, ancien directeur de banque, producteur de documentaires, réalisateur, l’idée première de Z4 EDITIONS était de publier les livres d’auteurs se trouvant dans des pays où la liberté d’expression est muselée.

Depuis le projet a évolué et notre volonté est de publier dans le monde entier des livres de tous les pays et dans toutes les langues.

 

Adresse : Le Monthury
39300 Les Nans
Téléphone :0752037894
Site web :http://www.z4editions.fr
Courriel :nous contacter
Représentant légal :Daniel Ziv
Forme juridique :Association
Racine ISBN :978-2-490595
Nombre de titre au catalogue :130
Tirage moyen :120
Spécialités :Mémoire, histoire, poésie, faits marquants de société, mémoire, livres régionaux
Et le ciel deviendra pourpre

Et le ciel deviendra pourpre

de Anne MULPAS

La diagonale de l'écrivain (Z4 EDITIONS) | Paru le 12/12/2019 | 10,00 €

Je ne crois pas au hasard, je ne crois qu’aux rencontres, disait René Char. Billie Holiday, Emilie Dickinson, Malala Yussafzai sont des rencontres. Alors, réunir ces trois portraits de femmes que j’aime et respecte en un livre, c’est réaffirmer mes tentatives de ne pas/plus dissocier le désir intime du devenir artistique, inscrire mon chemin dans ce qu’il révèle de tours et détours, d’errances aussi, et le partager en une « diagonale » imprévue. Et c’est très bien.
Diagonale brute, bifurcation sensible qui m’offrent la possibilité de réunir certains de mes propres fragments, d’affirmer une identité ouverte au devenir, au mouvement – et donc à l’imprévu, à l’imaginaire.

Les amours circulaires

Les amours circulaires

de Pierre LEPERE

Z4 Editions (Z4 EDITIONS) | Paru le 20/11/2019 | 12,00 €

Une atmosphère en noir et blanc (Gabin)

Un ton libertaire dans la lignée d’Henri Calet et de Georges Darien

Un désespoir tranquille, teinté d’humour

Libertinage et délices aussi .

Jacques Cauda

S.O.S pour la paix

S.O.S pour la paix

de Gérard LECHA

Z4 Editions (Z4 EDITIONS) | Paru le 20/11/2019 | 20,00 €

A l’heure où dans les rues de nos villes, on voit de grandes affiches appelant à rejoindre les Armées, il est plus qu’urgent de reconsidérer notre position par rapport à nos véritables aspirations. Souhaitons-nous encore nous laisser entraîner dans une troisième grande « boucherie » ? L’auteur réalise ici un colossal travail de fourmi qui nous donne non seulement l’occasion de découvrir ou re-découvrir l’Histoire des deux premières guerres mondiales mais aussi de connaître ou re-connaître les véritables héros, non de la guerre mais de la paix.

LETTRES À CREIDDYLAD

LETTRES À CREIDDYLAD

de Gérard CAMOIN

Les 4 saisons (Z4 EDITIONS) | Paru le 20/11/2019 | 14,00 €

Lettres à Creiddylad  est un recueil de poèmes qui va du haïku au sonnet, en passant par les vers libres. Gérard Camoin adresse ses lettres-poèmes à Creiddylad mythique déesse celte de la mer et des eaux. En vérité, il parle à la Bretagne. À la Baie de Douarnenez au bord de laquelle il a choisi de vivre. « Camoin se situe dans une longue et grande tradition française de poésie populaire qui va de François Villon jusqu’à nos jours. Pratiquée par lui, elle est démocratique, directe, et surtout ouverte à tout le monde. C’est un antidote à l’ennui académique, aux tristes théories universitaires qui arrachent la poésie à la rue et l’enferment dans des salles de séminaire. » Professeur Mike Spingler, Clark University.

L’auteur a été acteur et comédien-marionnettiste, scénariste-dialoguiste, auteur dramatique, parolier, puis éditeur et bibliothécaire. Il a déjà publié plusieurs recueils de poèmes.

ILS NE TOURNENT PAS ROND suivi de Revue

ILS NE TOURNENT PAS ROND suivi de Revue

de Emmanuel MOSES

Les 4 saisons (Z4 EDITIONS) | Paru le 12/11/2019 | 14,00 €

« Ils ne tournent pas rond » est né d’une vision : j’étais dans un train et soudain, des formes humaines sont apparues devant moi., dans l’allée entre les deux rangées de sièges, gracieuses comme des danseurs et des danseuses d’autrefois. Et elles m’ont renvoyé à des mots, à des sons, pareilles à des allégories du langage verbal et musical. « Revue »,provient du souvenir que je garde du « Septième sceau » de Bergman et des «Clowns » de Fellini. Mais plus encore, il s’agit d’une déploration à la mémoire des juifs assassinés dans les camps. D’une certaine manière, ces textes ont été écrits avec la volonté d’ériger un monument à la mémoire de celles et ceux, sans nom, fantômes bien réels, « que la vie exila », pour citer Verlaine…

LE BOXON DE X

LE BOXON DE X

de Jean-Paul GAVART-PERRET

La Bleu Turquin (Z4 EDITIONS) | Paru le 08/11/2019 | 12,00 €

Il faut se méfier d’un tel récit. La dissimulation s’impose et s’y expose. En ce sens sa « vérité » reste aussi dérisoire que précieuse, fallacieuse que réelle. Chacun peut entrer dans ce jeu. C’est comme, à l’image de certains des personnages, de prendre le train. Dans la danse des bogies boogies s’attachent des souvenirs, des rêves, des fantasmes, des chagrins. Qui n’a pas eu la volonté de sauvegarder de la vue du monde, un tel univers privé qui échapperait aux lois du monde ? Toutefois la nudité que l’écriture exhibe n’est que trace, bavure. Un autour. Un atour. Ce n’est donc pas forcément le corps qui apparaît. Il se voudrait un mollusque à ventouses il n’est que pieuvre littéraire. On pourrait se contenter de moins.     

Dans les landes de Hurle-Lyre

Dans les landes de Hurle-Lyre

de Compère-Demarcy MURIELLE

Z4 Editions (Z4 EDITIONS) | Paru le 24/10/2019 | 14,00 €

« Respire, respire / libère l’aire thoracique / Crache tes démons, tes lames de fond / décrasse l’air-pollution / Risque toi au poème /et avant de l’écrire, n’oublie pas de le vivre »… Que ce soit à bord du Transsibérien de Blaise Cendrars, ou sur son vélo qu’elle enfourche au quotidien (« Vélocipoème »), au « Tournoi des VI Poèmes-nations » où le drop joue la gagne, ou encore chez les Indiens dans « Montana Nuage rouge », Murielle Compère-Demarcy -alias MCDem.- nous entraîne dans les landes de Hurle-Lyre, escortée de la Fille de Hurle-Lyre portée par le Cerveau-Cigale, où marcher/danser le Poème dans le souffle d’une réalité décalée à étreindre nous emporte dans un Voyage continu pour continuer d’avancer, aller plus haut, toujours plus loin… Dans les landes de Hurle-Lyre poursuit la trame/ transe locomotrice poétique lancée … dans la danse de Hurle-Lyre et de Hurlevent…(2018).

Mes Années voyages 1964 – 1972 2 – Les Marches du ciel

Mes Années voyages 1964 – 1972 2 – Les Marches du ciel

de Marie-Claude PAPIGNY

Z4 Editions (Z4 EDITIONS) | Paru le 20/10/2019 | 26,00 €

À 10 ans, nourrie de Jules Verne et de Tintin je voulais être exploratrice. À 12 ans, par crainte des moustiques et du mal des transports, je me voyais plutôt bibliothécaire ou professeur. Les livres ou les voyages, je n’ai pas eu à choisir. Si la vie m’a offert les deux, c’est grâce à ma rencontre avec Georges, le capitaine de mes expéditions, que j’ai vécues comme son fidèle lieutenant, son apprenti, son associé, solidaire, complémentaire et différent. Le petit plus : nous étions homme et femme. Nous avons ainsi parcouru en voiture les routes et les chemins du Mexique, de la Grèce, la Turquie, l’Iran, l’Afghanistan, le Pakistan. Puis, au-delà de l’Inde, du Népal et de Ceylan, jusqu’à Bali, entre 1965 et 1972, dans cette brève fenêtre de temps où c’était encore possible. On ne revient pas intact de ce genre d’aventure. Au retour, on est différent. On espère avoir grandi.

Ozu-san

Ozu-san

de Jacques SICARD

La diagonale de l'écrivain (Z4 EDITIONS) | Paru le 03/09/2019 | 11,50 €

Pasolini, parlant de son travail de metteur en scène et de théoricien, disait qu’il faisait un Cinéma de Poésie. À sa suite, en modestie mais avec assurance, je soutiens que j’écris une Poésie de Cinéma (de – et non pas du). Ce poème pour en faire image : La poésie de cinéma est une plainte Cette plainte est absolue À savoir qu’elle n’a adresse ni fondement. La forme de la plainte est le cœur brisé La particularité de cette brisure est que le cœur la veut.

Loulou, chatte sentimentale

Loulou, chatte sentimentale

de Jean STREFF

Z4 Editions (Z4 EDITIONS) | Paru le 02/09/2019 | 16,00 €

Une chatte siamoise un poil snob, très cultivée et un brun déjantée, raconte à sa manière sa vie aventureuse, ses rencontres philosophiques avec d’autres chats, ses amours, ses enfants, ses rêves de plus en plus délirants, et en profite pour jeter quelques regards griffus sur la gent humaine. On croisera Baudrillard, Freud, John Wayne, Frankenstein, un chat qui traverse dans les passages piétons, Nicolas Sarkozy, Tintin, Sherlock Holmes, Françoise Dolto, un lapin géant, Jeff Koons, le père Noël, les vaches aux yeux de velours de l’Aubrac, Jean-Luc Godard, un scientifique qui cultive des bonzaïs, Luis Mariano, et même un chat maso. Bref, que du beau monde ! Jean Streff est essayiste, romancier, scénariste, réalisateur. Il a reçu le prix Sade en 2005 pour son Traité du fétichisme à l’usage des jeunes générations, paru chez Denoël.

Chants de la Commune, suivi de / Jean Jaurès : Poèmes en prose

Chants de la Commune, suivi de / Jean Jaurès : Poèmes en prose

de JEAN JAURÈS & Jean-Claude PECKER

Z4 Editions (Z4 EDITIONS) | Paru le 17/06/2019 | 12,00 €

Très rarement un mouvement populaire aura donné autant d’espérance et autant de chants et de chansons que La Commune de Paris. C’est pour cela entre autre que la répression fut aussi violente. Notre société n’aime pas les idéaux qui risquent de devenir réalité.
Jean Jaurès de son côté symbolise, en dehors des partis, le rêve et la liberté ; il était logique et absurde à la fois qu’il fut assassiné.
Les valeurs de la Commune nous les retrouvons chez Jaurès bien entendu, comme par la suite nous retrouverons Jaurès chez Léon Blum. Ce ne sont que des maillons qui s’enchaînent.
Il est bien normal 101 ans après l’assassinat de Jaurès, d’y associer certains de ses poèmes aux chants des barricades.
La préface originale de ce livre est de Jean-Claude Pecker, astrophysicien, peintre et poète, membre de l’Académie.

Voyage en Aplostan

Voyage en Aplostan

de Robert NOTENBOOM

Z4 Editions (Z4 EDITIONS) | Paru le 28/05/2019 | 16,00 €

Serge Wellens, dans sa correspondance avec Robert Notenboom, écrivait : « Je découvre une écriture limpide et lumineuse… J’aime cette transparence, cette absence d’emphase, cette liberté de chacun de vos poèmes qu’il faut lire à haute voix pour en ressentir toute la charge émotionnelle. » « La simplicité n’est pas un but dans l’art, mais on arrive à la simplicité malgré soi en s’approchant du sens réel des choses », disait Constantin Brâncusi , un des plus grands sculpteurs du siècle dernier. La poésie de Robert Notenboom, pour qui « tout mot qui n’est pas indispensable est nuisible », relève précisément de cette simplicité essentielle. Ce sera comme un sommeil Dont peu à peu les rêves Se seront retirés Ce sera comme une mer étale Par très beau temps.

La parole

La parole

de Séverine MAYER

Z4 Editions (Z4 EDITIONS) | Paru le 23/05/2019 | 18,00 €

La parole est un témoignage, le récit des violences subies par une petite fille de la part d’un pédocriminel qu’elle devait appeler « papa ». Un récit, sans haine, dans le but de dire ce qui s’est passé. C’est un livre de souvenirs, de ressentis et d’analyses, avec l’espoir de faire comprendre ce que vit un enfant incestué et condamné au silence. C’est dire avec quelles difficultés on devient un adulte amoché quand on n’a pas eu d’enfance, lorsque l’on a grandi dans la honte, la culpabilité et le mensonge.

C’est un moyen de se rendre justice, car quand il n’y a plus rien à espérer de ceux qui auraient dû demander pardon, que l’on vous jette la pierre pour avoir osé exprimer de la colère, de la douleur : c’est que le moment est venu de vider son sac et de plus être enchaîné au silence.

C'était Champagnole... Avant l'an 2000

C'était Champagnole... Avant l'an 2000

de Constance RAMEAUX & Daniel ZIV

Z4 Editions (Z4 EDITIONS) | Paru le 20/05/2019 | 18,00 €

Voilà le petit ouvrage que de nombreux Champagnolais attendaient : reposant entièrement sur les témoignages de ses habitants, il retrace l’histoire récente de la « Perle du Jura » – celle de la seconde moitié du siècle dernier. Tous les grands thèmes qui ont marqué notre petite cité y sont présents, depuis les beaux jours de la piscine de l’Angillon jusqu’aux colos de Boulouris, en passant par les galas d’athlétisme, la clinique Saint-Joseph, les Forges, les bains-douches, le lycée Javel ou les anciens bouchers…

       Le tout narré le plus simplement du monde – de la bouche même de « vrais gens », ceux que vous croisez tous les jours dans les rues de Champagnole. Et c’est ce qui fait toute la force émotionnelle de ce petit livre d’histoires.

Actes d’une recherche

Actes d’une recherche

de Alain MARC

La diagonale de l'écrivain (Z4 EDITIONS) | Paru le 20/05/2019 | 14,00 €

Qui mieux qu’Alain Marc peut personnifier cette collection « La diagonale de l’écrivain » chargée de révéler la « fabrique » d’un auteur ? Plonger dans « Actes d’une recherche », carnet 1986 – 2019, c’est s’immerger dans le quotidien fantasmatique, analytique, rêveur, criminel (pour la littérature) du poète : ses notes, fragments, morceaux choisis transgressent les règles de l’écriture, élèvent les emportements intellectuels au statut d’œuvre d’Art. Que nul ne soit surpris d’un usage immodéré de virgules, parfois ; alors la respiration se fait haletante, hachée, les idées que l’on croyait établies volent joyeusement d’une ponctuation l’autre pour finir dans une… virgule justement, échappée en bas ou en haut de page, comme pour dire : « C’est là que niche la vérité, dans ce tracé apostrophe. » « Écoutez écrire » Alain Marc, ici,

Encres marines

Encres marines

de Barbara LE MOËNE

Z4 Editions (Z4 EDITIONS) | Paru le 19/05/2019 | 12,00 €

La mer, jour après jour. Cent courts poèmes, sensuels et légers comme les flots, comme  des encres sur le papier. Mais sous la légèreté apparente affleure parfois la gravité.

Barbara le Moëne partage son temps entre Lyon et la Catalogne. Après une formation composite (EM Lyon business school, agrégation de Lettres) et un parcours professionnel varié, se rend compte qu’elle a longtemps vécu un peu à côté d’elle-même et saute le pas en 2017 pour se consacrer pleinement à la peinture et à l’écriture.

Ses peintures, dessins, poèmes sont une tentative de déchiffrement du monde en même temps qu’un chemin de découverte de soi.

Dolce vita

Dolce vita

de Emilie PANISSET-BARACHANT

Les 4 saisons (Z4 EDITIONS) | Paru le 18/05/2019 | 14,00 €

Emilie Panisset-Barachant écrit des mots à nu,

sans appel et sans miséricorde,

au plus près de la sensation vraie,

directs comme des uppercuts,

traversés d’images qui émergent 

à la façon de « sourires de victoire,

celle de la poésie

sur le prosaïsme cruel de la vie courante.

                                                                              Pierre Lepère

Flamencorsa

Flamencorsa

de Anna Maria CELLI

Les 4 saisons (Z4 EDITIONS) | Paru le 07/05/2019 | 12,00 €

Née au Maroc, Anna-Maria Celli est fille de pieds-noirs d’origine espagnole du côté maternel, corse par son père. Ses études de philosophie la mènent à un mémoire de D.E.A., « Evolution des représentations de la mort chez les Bantous ».

Elle enseigne aujourd’hui en région parisienne. Elle a publié quatre recueils de poèmes, dont un qui mêle le français et la langue corse, ainsi que trois romans.

Léa dit qu'elle va bien

Léa dit qu'elle va bien

de Marie-Claude BARBIN

Z4 Editions (Z4 EDITIONS) | Paru le 24/04/2019 | 16,00 €

À travers le récit de Léa, l’auteure dénonce le fait qu’au pays des droits de l’homme et du citoyen, les droits des enfants sont bafoués, tandis que les pédocriminels bénéficient trop souvent d’une forte impunité.

Quand l’enfant ose dénoncer, on ne le croit pas, ou refuse de l’entendre. Si la présomption d’innocence prime pour l’agresseur, la victime est présumée coupable. Et le délai de prescription vient sceller ce qui, au 21è siècle, demeure un inadmissible déni de justice.

L’Évangile bleuNUIT

L’Évangile bleuNUIT

de Christian EDZIRÉ DÉQUESNES

Z4 Editions (Z4 EDITIONS) | Paru le 24/04/2019 | 12,00 €

C’est un texte hérissé, t’sais ? hirsute, tout héru (hirsute). Qui crisse sous l’œil, hein, tu l’entends ? Texte mal rasé, et ce qui lui pousse, c’est du poil de leuwairou (loup-garou). – Non, il faut qu’il continue son errance, sa traversée de la nuit. Et c’est récit brut, chantier et charnier. « Mécrit », disait quelqu’un-chchaipuqui. – Ton charnier, du Char nié, ah ! ah ! ah non ce n’est pas de la belle poésie !… C’est l’ossuaire qui se moque de la Sorgue ! Et ton chantier : mais de chantier à chant il n’y a pas qu’un pas, fieu****. Il y a une allure à trouver, une façon de se glisser, de se faufiler mais parfois de passer en force, et puis un tempo à trouver, battement. – Ce texte n’a pas encore trouvé ses aises dans son cours, son vautrement. Il faut trouver une fluidité dans ses cahots, son brinquebalement, ses embardées, ses emballements. Une fluidité, oui : c’est le chant. Texte qui a besoin de bouger encore, de « mousser », des se trémousser dans sa propre écume : c’est un grand chant qui n’a pas fini de se couler et de se caler, de se carrer, dans son propre espace.

Ivar Ch’Vavar, lettre à Christian Edziré Déquesnes

Lamento

Lamento

de Jean-Claude PECKER

Z4 Editions (Z4 EDITIONS) | Paru le 31/03/2019 | 12,00 €

 

La sekvaj tekstoj estis skribitaj longe post la malapero de miaj gepatroj en la abismo de Auschwitz.

 Ili estis arestitaj en majo 1944. Pli precize la 10an de majo; estis la tago de mia 21a naski?datreveno.

 Nelly estis pensema, dol?anima kaj amema virino.

 Victor estis forta, vibra kaj aktiva viro.

 Mi neniam resani?is de ilia malapero. Ili estis arestitaj ?ar ili estis judoj. Post restado en Drancy, terura trajno alportis ilin al Auschwitz. De tie, ili neniam revenis.

J-C. P.

Les textes qui suivent ont été écrits longtemps après la disparition de mes parents dans le gouffre d’Auschwitz.  

Ils ont été arrêtés en mai 1944.  Le 10 mai pour être plus précis c’est-à-dire le jour de mon 21e anniversaire.

Nelly était une femme pensive douce et aimante.

Victor était un homme fort vibrant et actif.

Je ne me suis jamais remis de leur disparition. Ils ont été arrêtés parce qu’ils étaient juifs. Après un séjour à Drancy un horrible train les a amenés à Auschwitz. Ils n’en sont jamais revenus.

J-C. P.

Aurore… Pavillon K

Aurore… Pavillon K

de Denis WETTERWALD

Z4 Editions (Z4 EDITIONS) | Paru le 31/03/2019 | 12,00 €

un jour

Ça

tombe vous êtes dessous

mais
Ça
n’est pas plus grave
que
Ça

juste quelques poussières
qui s’immiscent désormais
dans les pages de votre agenda

                                                   et la vie continue…

                                                                                                           D.W.

Henri Beyle et son curieux tourment

Henri Beyle et son curieux tourment

de CHARLES DUTTINE

Z4 Editions (Z4 EDITIONS) | Paru le 18/03/2019 | 16,00 €

Comment peut-on être ému, séduit et déstabilisé par une œuvre d’art ? Pourquoi certaines d’entre elles nous fascinent-elles au point d’entrainer parfois de curieux troubles ? Dans « Rome, Naples et Florence », Stendhal rapporte avoir connu un tel tourment à Florence devant les œuvres de Santa Croce.

Ce roman de Charles Duttine revisite cet épisode en le replaçant à notre époque et en parcourant de nombreux cas étranges vécus et observés par le personnage de Norbert Ledan, un médecin psychiatre. Et le récit accompagne le docteur Ledan dans un voyage en Italie, de Florence à Naples, sur les pas du grand écrivain, à la quête de ce  « syndrome » de Stendhal. Norbert Ledan connaîtra un étrange temps fort à Capodimonte, célèbre musée napolitain.

Ce récit au ton léger, aigre-doux et curieux de Charles Duttine effleure la relation mystérieuse et étrange que nous entretenons avec ce que nous nommons la beauté.

Charles Duttine enseigne les lettres et la philosophie. Il collabore régulièrement à plusieurs sites ou revues littéraires. Auteur de nombreux récits courts dont Douze Cordes (Prix Jazz en Velay 2015), il a publié deux recueils de nouvelles, Folklore aux Editions La P’tite Hélène et Au Regard des Bêtes chez Z4 Editions. Dans ses différents écrits, il ne cesse d’interroger l’inquiétante étrangeté du quotidien.

INDESTRUCTIBLE chronique des jours ordinaires

INDESTRUCTIBLE chronique des jours ordinaires

de Pierre BARACHANT

Z4 Editions (Z4 EDITIONS) | Paru le 15/03/2019 | 16,00 €

Les textes contenus dans cet ouvrage s’étalent sur une quinzaine d’années, de Nyons (Drôme) à Berlin. Ils ont été écrits au fil des humeurs changeantes de leur auteur, de ses rencontres, coups de gueule, coups de blues, coups de cœur, ainsi qu’au gré de ses pérégrinations. Certains de ces textes en ont été extraits afin de former « C’est là », son précédent ouvrage, paru dans la collection « La diagonale de l’écrivain », chez le même éditeur.

Pierre Barachant vit et écrit à Berlin depuis une dizaine d’années.

Familles Inces-tueuses

Familles Inces-tueuses

de Séverine MAYER

Z4 Editions (Z4 EDITIONS) | Paru le 26/02/2019 | 16,00 €

« Familles Inces-tueuses » est une manière de décortiquer les mécanismes qui contraignent une victime d’inceste au silence. L’inceste est un crime qui prend racine au sein d’une famille et s’en nourrit, asphyxiant la victime qui se retrouve invariablement rejetée pour protéger le criminel qui est aussi mari et père.

Cet ouvrage ouvre des portes vers une compréhension de ce qu’est le phénomène de mémoire traumatique, réactivée à l’occasion d’un ou plusieurs événements. Un questionnement « Mais pourquoi, Maman ? », quand on découvre que, finalement, on n’a eu qu’une génitrice, un ventre qui nous tient enchaîné au silence, à la souffrance.

Ce livre est également un plaidoyer : si l’imprescriptibilité n’est toujours pas actée en France concernant les crimes sexuels sur mineurs, il existe pourtant des faits qui la justifient amplement et mériteraient d’être connus, de chacun.

Survivante de 14 années d’inceste, Séverine Mayer lutte depuis plusieurs années pour le respect de la dignité des personnes vulnérables, notamment des victimes d’agressions sexuelles, des personnes migrantes ou des sans-abris.

https://lejournaldugers.fr/article/34601-familles-inces-tueuses-de-severine-mayer?fbclid=IwAR149WusSjCjbmVxYggm1BcLEK4m0IwqaJ_UkqhFmaqP4NzsQb5L8t4dCdY

Pour en savoir plus sur l’inceste, nous vous conseillons le lien vers  l’Association Enfants Prévention Actions Pédocriminalité Inceste : EPAPI France Les Masques Blancs

Une vie : livre 1, les années soviétiques

Une vie : livre 1, les années soviétiques

de Daniel ZIV

Z4 Editions (Z4 EDITIONS) | Paru le 24/11/2018 | 14,00 €

« Une vie », c’est la (vraie) histoire de Galia Gourevitch, huit ans, et de son père Mikhaël, camarade de Lénine, qui doivent s’enfuir de Moscou sous la terreur stalinienne. Ce premier volume, Les années soviétiques, raconte le périple rocambolesque réalisé par Mikhaël et Galia depuis Moscou jusqu’à Harbin en Chine, un voyage effectué d’abord en train, puis à pied lorsqu’il fallut éviter les contrôles du KGB et des douaniers de Staline. Dans le second tome, Les années chinoises, Galia raconte les quatorze années qu’elle passera en Chine (jusqu’à l’avènement de Mao Ze Dong) avant de s’installer en France où elle deviendra la journaliste Jacqueline Dubois.

Une vie : Livre 2, les années chinoises

Une vie : Livre 2, les années chinoises

de Daniel ZIV

Z4 Editions (Z4 EDITIONS) | Paru le 25/09/2018 | 14,00 €

Le premier tome de cette trilogie (Les années soviétiques) racontait comment Mikhaël, camarade de Lénine, et sa fille Galia, alors âgée de huit ans, avaient dû fuir l’Union Soviétique pour échapper aux purges staliniennes. C’est en partie en train et en partie à pied qu’ils avaient pu s’évader jusqu’en Chine.
Dans cette seconde partie, Galia résume les quatorze années qu’elle passa ensuite à Tientsin, la vie de tous les jours en marge de la seconde guerre mondiale, l’invasion japonaise, sa rencontre avec un avocat français lui aussi d’origine russe – Greg dit « Bogart ». Dans son propre journal, Greg (qui de son côté avait dû fuir la France occupée par les nazis et se retrouve en Chine par le plus grand des hasards) relate à sa façon les mêmes événements.
Exilés par la force des choses, ces deux-là voient le monde et vivent leur histoire d’amour avec des sensibilités bien différentes : leurs témoignages sont souvent à l’opposé l’un de l’autre. En 1949, les jeunes gens devront à nouveau s’enfuir pour s’installer dans un autre pays – une aventure qui sera au centre du troisième et dernier volume de la trilogie : Les années françaises.