l'autre LIVRE

TARMAC

Salon 2018 : Retrouvez cet éditeur sur le stand E7

La base de lancement des éditions TARMAC a été la revue FPM, Festival Permanent des Mots. Revue de création littéraire crée par Jean-Claude Goiri en septembre 2014, publiée d'abord à un rythme bimestriel, puis trimestriel après ouverture de TARMAC, elle a connu une certaine notoriété.

 

TARMAC est une association à but non lucratif qui a pour objet l’édition de revues et de livres de littérature exclusivement contemporaine. Poésies, nouvelles, récits et romans.

L'intégralité de l'argent versé à l'association est investie dans la fabrication, la promotion et la diffusion des livres.

 

TARMAC, ce sont des écritures distinctes et singulières.

Des voix qui nous poussent à tendre l'oreille vers le bruit des êtres et des choses

Un bourdonnement de l'intime.

Adresse : 18, rue Edmond About
54000 Nancy
Téléphone :03 83 28 52 92
Site web :http://www.tarmaceditions.com/
Courriel :nous contacter
Représentant légal :Jean-Claude Goiri
Forme juridique :Association
Racine ISBN :979-10-96556
Nombre de titre au catalogue :1
Tirage moyen :100
Spécialités :Poésie, nouvelles, récits
Sans cesse

Sans cesse

de Gilles VENIER

12 x 21 (TARMAC) | Paru le 01/05/2018 | 14,00 €

« Je n’ai jamais su écrire. J’ai cru un temps savoir parler. Mais je suis trop rempli d’images et de silence. Je n’ai donc jamais vraiment su entretenir que des conversations très discrètes. Du reste ma tête est triste et c’est vrai habite l’absence. Alors dans une belle solitude j’ai tenu tête à la parole le visage bien appuyé contre les mots qui gardent pourtant je le savais le rêve en laisse. Et c’est en compagnie de rares mais solides fraternités que j’ai composé une histoire à ciel ouvert. Dans l’obscure impression d’un infini clos et de la pâle brillance des corps. Une manière comme une autre de tenir, de vivre entre les pleins et les vides une banale histoire de cœur, de poursuivre tant bien que mal dans les empreintes laissées par mes premiers pas dans la neige en 1965, j’avais 8 ans, mal chaussé, pieds trempés. Alors prose de l’histoire désordonnée des heures, des femmes et des hommes qui m’apprirent à aimer et à marcher à m’ouvrir doucement sur le vide ; à pénétrer d’infinis corps-langues, à deviner les traces que leur parole nomade dépose sur notre propre chemin. – Prose de l’histoire d’une mer obscure où derrière chaque vague, chaque facette de l’espace – aussi petites soient-elles – une floculation musicale tour à tour apparaît et disparaît sans cesse. »

 

 

Sans cesse. Une légende. Une légende du vivre.  De l’écrire. Une musique qui vous envoûte. A ne plus savoir qu’on est reclus. A se croire libre. De parler. D’entendre. D’entendre cette musique des corps. Inévitable.

« Prie le monde parlé de redevenir visible. »

 

Dernier atome d'un horizon

Dernier atome d'un horizon

de Christophe BREGAINT

12 x 21 (TARMAC) | Paru le 01/05/2018 | 14,00 €

« Une explosion sourde, venue des profondeurs, nous rappelle juste à temps que les autres, aussi, chavirent. Alors tout fusionne. L'eau, la terre, le sang, la lumière et le vent. Leurs nuits. Nos jours. Tout se fond en un silence blanc. Matière intra-terrestre dont les poèmes sont faits. Énergie nécessaire pour nous mener, d'une parole, à la destination. Reste juste à s'orienter en relisant cette carte dont l'encre n'attendait plus qu'un regard de nous. Pour apparaître. Encore. »

 

Extrait de la préface de Stéphane Bataillon

 

 

Se défaire

D’un Visage

 

S’en refaire un

D’un peu de tout

 

Au gré des mirages

 

En mouvement

Dans ces sables mouvants

 

L’apparence

Désespère

Les profondeurs

Si

Si

de Céline WALTER

12 x 21 (TARMAC) | Paru le 01/03/2018 | 12,00 €

« Le manque est une terre qui vous accueille en vous tel que vous êtes avec les choses telles qu’elles sont. L’absence de manque en est une autre qui ne vous laisse plus aucune place nulle part. Plus aucun endroit où aller qui que vous soyez. Ça revient à mesurer la distance entre le ciel et la terre. Essayez un peu. Vous êtes là avec votre mètre à vous demander lequel des deux, du bleu ou du vert, va vous gober le premier. Vous mesurez, je mesure.  Moi, c’est fait. C’est bien fait. »

Trans' Hôtel Express

Trans' Hôtel Express

de Jean AZAREL

12 x 21 (TARMAC) | Paru le 01/03/2018 | 10,00 €

L’amour, l’errance, la dépendance, d’hôtel en hôtel pour tenter d’oublier l’inoubliable jusqu’à ce que..., « Trans’ Hôtel Express »...

« La marque de mes chemises est sans importance. Toute ma vie, bercé par l’habileté de leurs mains, je me suis laissé habiller par les femmes autant que j’ai aimé les dévêtir. Il m’arrive de veiller tard pour échapper aux rêves. Les lieux transitoires où se nouent puis se dénouent l’espace d’une nuit des destins poignants sont pendus à mes lèvres. »

Les Gens

Les Gens

de Christophe SANCHEZ

12 x 21 (TARMAC) | Paru le 01/01/2018 | 14,00 €

Journal d’une traversée entre les gens, leurs lieux, leurs instants. Un regard déformé sur eux et sur ce qu’ils dégagent parce que je ne connais pas ces gens, parce qu’ils sont pris dans la musique d’une écriture qui croit à la surprise des histoires ordinaires. Ces portraits, ces moments de vie, ces gens anonymes sont brossés dans le sens de mon poil et rabattu sur le front de la réalité, si elle existe.

Ce n'est rien

Ce n'est rien

de Yannick TORLINI

Complément de lieu (TARMAC) | Paru le 27/10/2017 | 10,00 €

ce qui tient toute cette terrible ambiguïté de la langue, dans la langue et les os. on savait pourtant. l’ambiguïté. l’angoisse. la respiration.
chaque instant chaque douleur derrière les côtes. chaque pression sur les poumons. chaque contraction des muscles et du coeur. on savait.
comme une voix. et derrière la voix plus loin que la voix j’entendais murmurer. plus loin que ma voix j’entendais tout ce qui murmurait, dans la voix, derrière la voix.
il y a quelque chose dans les arbres. il y a comme une ombre dans les arbres. j’entendais murmurer."

Nous étions de ceux-là

Nous étions de ceux-là

de Julien TARDIF

Complément de lieu (TARMAC) | Paru le 01/09/2017 | 10,00 €

Quatre saisons passent sous le pont de pierres et celui-ci ne tremble pas ; il ne semble le même d'année en année que par la mémoire et l'oubli qui nous offrent l'image que nous avons de lui. L'écriture sensible des paysages que je vois alentour s'étend pourtant, et cette colère que je sens monter jaillit d'elle-même sur la page.

Car si les saisons se ressemblent d'une année sur l'autre, le cours des choses, des êtres animés ou inanimés, évolue, vibrant de plus en plus violemment, et il semble que plus aucun sol jamais ne sera assez stable pour y tenir debout. L'écriture dès lors est un exutoire, une forme de rébellion à l'égard des derniers optimistes encore sérieux ; je ne parle pas ici des touristes de la vie moderne qui seuls encensent le vice : j'écris pour les êtres encore vivants, aliénés ou expropriés que nous sommes, passés ou présents, à venir s'il en reste demain.

Babel tango

Babel tango

de Nolwenn EUZEN

Complément de lieu (TARMAC) | Paru le 01/06/2017 | 10,00 €

Nolwenn Euzen pose avec ce livre sa « petite valise de silence » à ouvrir délicatement avant d’entrer dans un vertigineux et enivrant récit à la poésie hors norme.

« Ceux qui peuplaient peuplaient si fort qu'ils pensaient que cela suffirait pour tous. Qu'il suffisait de partager. Pour être heureux pourtant, chacun avait besoin du petit peuple de l'instant qui ne court pas sans l'autre, gonfle à la vitesse des choses douces. »

Là où l'humain se planque

Là où l'humain se planque

de Angèle CASANOVA

Complément de lieu (TARMAC) | Paru le 01/05/2017 | 8,00 €

Il tourne en rond. A longueur de temps. Sa vie tourne en rond. Dans son appartement rectangulaire. Avec vue rectangulaire sur le ciel. Certes plein sud. Mais les soleils rectangulaires n’illuminent jamais tout l’espace. Ils s’arrêtent aux lisières de l’improbable. Là où l’humain se planque. Là où règne l’inquiétude. Les soleils rectangulaires s’en moquent, de l’inquiétude. Ils lui chatouillent la barbe, se marrent, et s’en vont dès le soir. Pour laisser l’ombre envahir tout l’espace. La poitrine. La gorge. Pour l’obliger à reculer au-delà du rectangle. Dans les coins. Dans ses 20 pourcents. Dans le noir.

Morning à la fenêtre

Morning à la fenêtre

de Christophe SANCHEZ

12x21 (TARMAC) | Paru le 01/09/2016 | 11,00 €

Morning d’hiver. Durant dix semaines d’insomnie matinale, s’attacher à écrire le petit jour et les émotions qui pointent. Ce que disent, en quelques vers libres, les vagues qui poussent à la fenêtre l’âme des sans-réveils.

 

A l’insomnie du matin

Aucun chagrin ne vient

Tant l’aube à la nuit sourit

Et secoue le jour sans

Discourir

 

A un moment donné

A un moment donné

de Thierry RADIÈRE

12x21 (TARMAC) | Paru le | 11,00 €

A un moment donné, dans un lieu précis, à cause d’un détail particulier, tout bascule, a basculé ou basculera avec des conséquences marquantes. Que ce soit à une intersection, dans l’océan, une épicerie, un couloir, à table ou dans un ascenseur. A un moment donné, la prise de conscience de l’importance de la vie est une histoire à raconter. Cette révélation, même si elle a lieu à tout âge, nous renvoie souvent à nos peurs d’enfant. A des angoisses métaphysiques.

Dans la course, hors circuit

Dans la course, hors circuit

de Compère-Demarcy MURIELLE

Carnet de route (TARMAC) | Paru le | 8,00 €

Les Carnets de route veulent être un état des
lieux de notre société et une manière de dire
"non" à la barbarie sous toutes ses formes qui
se débat à nos portes, et, même si la poésie ne
sert à rien et que nos cris sont lancés dans le
désert, laissons au moins à nos enfants une
mémoire de ces Hommes qui voulaient se battre
autrement que par la violence, les armes et la
terreur, laissons au moins des traces qui
prouvent que nous n'étions pas d'accord.
Parce que se donner du mal pour les petites
choses nous mène parfois aux grandes.
Rien de pire que le silence.