l'autre LIVRE

MOIRES

Les éditions Moires créées le 1er septembre 2012 sont domiciliées à Bordeaux. Elles publient huit livres par an d'auteurs contemporains dont la singularité littéraire et esthétique suscite la curiosité, l'imaginaire, la créativité. L'idée est de traverser les époques, découvrir de nouveaux espaces, de nouvelles formes, de nouvelles pensées, avec quatre collections :

Clotho, poésie-théâtre / Lachésis, roman-nouvelles-journal-récit / Atropos, philosophie-essais. Et Nyx, littératures arabes. www.leseditionsmoires.fr  

Pour la petite histoire : Les Moires sont les filles de Thémis et de Zeus. Selon d'autres sources, elles seraient les filles de Nyx. Elles demeurent dans un palais de bronze voisin de l'Olympe sur les murs duquel elles écrivent le destin des mortels. Clotho, la Fileuse, donne naissance au fil qui symbolise la vie de chaque homme. Lachésis, le Sort, veille à son déroulement. Atropos, l'Inflexible, le tranche l'heure de la mort venue. Elles seules décident de la vie et de la mort. Rien ni personne ne peut effacer ce qu'elles écrivent.

Adresse : 5 rue Dabadie
33000 Bordeaux
Téléphone :06 80 31 67 74
Site web :http://www.leseditionsmoires.fr
Courriel :nous contacter
Diffusion :autodiffusion
Distribution :autodistribution
Représentant légal :Virginie Paultes
Forme juridique :Entreprise individuelle
Racine ISBN :979-10-91998
Nombre de titre au catalogue :34
Tirage moyen :500
Spécialités :romans, nouvelles, théâtre, poésie, philosophie, littératures arabes
Compte petite, et deviens...

Compte petite, et deviens...

de Camille LYSIÈRE

Lachésis (MOIRES) | Paru le 24/09/2017 | 16,00 €

« Dix ! Je donne l’impulsion nécessaire pour projeter mon corps vers l’avant, rabattre au plus vite mes bras devant ma poitrine comme un oiseau referme ses ailes, les genoux fléchis, les talons pointés vers les remous de l’eau si claire, en bas, et les têtes casquées qui m’y attendent, comme posées sur le miroir translucide. Ça dure peu, je crois que j’ai fermé les yeux. Quand l’eau rentre dans ma combinaison néoprène par l’ouverture de mon col, je la sens descendre jusqu’à mes chevilles en un fil glacial qui parcourt ma peau de haut en bas. Ma respiration est coupée quelques secondes, je ne vois plus rien, je remonte à la surface, tousse un peu avant d’entendre les exclamations de ces fous qui m’ont entraînée là. »

Ce recueil rassemble dix histoires d’hommes et de femmes qui s’aiment, qui se déchirent, qui se cherchent, et puis tout bascule...

Camille Lysière (1973) a l’art de la chute. Sa passion, écrire des histoires. En 2017, le Prix Gaston Welter lui décerne la troisième place pour sa nouvelle, La Grande régalade, elle est finaliste du Prix Gérard de Nerval avec Silence dans les dunes. Camille Lysière est enseignante, elle vit près de Pau, Compte petite, et deviens... est son premier livre. 

Paysages nomades #4  Voyages suspendus

Paysages nomades #4 Voyages suspendus

de Création à SEIZE MAINS

Clotho (MOIRES) | Paru le 21/09/2017 | 12,00 €

Quatre auteurs francophones sont invités à découvrir Bordeaux, et nous livrent chacun une histoire qu’ils ont vécue – ou peut-être pas – dans les rues de la ville. On les suit à travers les Chartrons, les Bassins à flot, la Bastide, Saint-Michel, et beaucoup plus loin encore... Jusqu’au cœur des turbulences de nos existences.

Quatre auteurs : Hakim Bah, Luisa Campanile, Guillaume Corbeil, Sonia Ristic. Quatre dessinateurs : Alfred, Christian Cailleaux, Régis Lejonc, David Prudhomme. Une directrice artistique : Monique Garcia. Un compositeur : Guillaume Flamen. Un comédien (qui chuchote !) : Jérome Thibault. Une nouvelle installation nomade du Glob Théâtre réalisée dans le cadre d’Agora 2017, Biennale de Bordeaux architecture- urbanisme-design 2017. Et cela se passe tranquillement installés dans des fauteuils-boule, avec un écran géant, des casques et un micro. 

Le désespoir de Noé

Le désespoir de Noé

de Nouri AL-JARRAH

Nyx (MOIRES) | Paru le 21/07/2017 | 15,00 €

Dans ce nouveau volume, inédit, Nouri Al-Jarrah se sert de figures bibliques et coraniques pour écrire la tragédie du peuple syrien. À ce titre, il s’agit plus d’une épopée que d’une série de poèmes, car ces textes, écrits entre 2013 et 2017, se conjuguent, s’articulent et résonnent ensemble dans un seul et même élan : celui qui a fait que de la lumière du cri et du sursaut d’un peuple, les ténèbres et la désolation aient aussitôt pris le dessus. Nouri Al-Jarrah n’est cependant pas désespéré. Son chant fait des Syriens les Troyens du XXI? siècle et par là même les destine à un avenir certain. C’est moins une prophétie qu’une foi humaniste exprimée par la poésie. Comme le poète, nous croyons en l’avenir du Printemps...

Né à Damas en 1956, Nouri Al-Jarrah vit en exil, à Londres, depuis 1986. Il dirige le Centre arabe de littérature géographique et la revue Damas. En 2016 paraît Une barque pour Lesbos et autres poèmes dans la collection Nyx. Il est élu en 2017 à la tête de la Ligue libre syrienne des écrivains indépendants.

Né à Hammam-Sousse en 1981, Aymen Hacen est enseignant de langue, civilisation et littérature françaises à l’École normale supérieure de Tunis. Il dirige la collection Nyx. Il reçoit en 2017 le Prix Roger Kowalski des Lycéens de la ville de Lyon pour son livre de polèmes, Tunisité (éditions Fédérop, 2015). 

Sous le pont

Sous le pont

de Abdulrahman KHALLOUF

Nyx (MOIRES) | Paru le 08/07/2017 | 12,00 €

« Tu devrais venir en Syrie, toi ! Tu vas être heureux, tu verras c’est quoi une vie de chien. » C’est ainsi que parle Jamal, énième réfugié qui a la chance, ici, d’avoir un nom, à moins que celui-ci ne soit pas vraiment le sien.

Dans cette pièce de théâtre, représentative de la misère qui domine le monde, le dramaturge et metteur en scène Abdulrahman Khallouf opère chirurgicalement, donc théâtralement, comme pour nous mettre en face de nous-mêmes – paradoxaux, hypocrites, indigents ou tout bonnement tous, nous tous, humainement – Sous le pont.

Né en 1977 à Damas, en Syrie, Abdulrahman Khallouf vit en France depuis 2002. Diplômé de l’Institut supérieur des arts dramatiques de Damas, il met en scène, en 2015, Secret de famille, un texte d'Amre Sawah. En 2017, il publie en français, aux éditions Ici&là Reportages Poétiques, un livre de chroniques, Ne parle pas sur nous, et travaille à la mise en scène de son texte, Le gant, pour une sortie publique programmée en 2018. 

Lisières des saisons

Lisières des saisons

de Roselyne SIBILLE

Clotho (MOIRES) | Paru le 10/04/2017 | 15,00 €

Il faudrait peut-être
faire du pain avec les montagnes                                                                                 déchiqueter le connu
le jeter dans l'espoir 

Un poème comme un élan vers la réconciliation avec le monde déchiré – celui d'une Sibille prénommée Roselyne et sans doute aussi le nôtre... En lisière des saisons un être se dénude jusqu’au dénument. Une voix sur un fil, sur le bord de rien, qui nous dit cinq saisons de la vie d’une femme cisaillée d'histoires qu’elle dévoile doucement, par lambeaux de mots. Une vie inscrite dans l'écorce des arbres, le vol des oiseaux, le parfum des fleurs, la rosée des herbes, la pénombre et la clarté. Une poésie où le temps et la lumière finissent par s'épouser.

Roselyne Sibille (1953) vit en Provence. Géographe de formation, bibliothécaire, elle est poète, écrivain de voyages et traductrice. Depuis 2001, treize recueils ont été publiés, des livres de bibliophilie, des livres d’artistes, ainsi que des poèmes, traductions et récits de voyage parus en revues et en anthologies. Toute sa poésie est portée par ce que le poète argentin Roberto Juarroz nommait : la verticalité de la. transcendance. 

funky collège

funky collège

de Patrice LUCHET

Clotho (MOIRES) | Paru le 06/03/2017 | 17,00 €

Dans une forme poétique qui interroge le rythme, la répétition, la notion de personnages à travers l’usage du prénom, le funky collège raconte la vie d’un collège qui pourrait être n’importe quel collège. Il nous trace les moments de la vie de jeunes adolescents dans ce qu’ils ont de plus abrupt comme dans ce qu’ils ont de plus vivifiant, de plus enthousiasmant. On suit ainsi une rentrée des classes, un anniversaire un peu particulier, une lecture à voix haute, une promenade dans une zone commerciale, un conseil de classe, le retour d’une élève après une longue absence, un déjeuner de cantine, et bien d’autres réjouissances et déconvenues qui peuvent se vivre au collège. Leur quotidien crée alors un suspense, une attente. Que peut-il se passer entre ces collégiens ?

Poète-performeur, Patrice Luchet (1971) vit à Bordeaux où il écrit et oralise ses textes, parfois improvisés. Il travaille en particulier sur la notion de poésie relationnelle et explore à travers une grande partie de ses écrits le monde urbain. Il est par ailleurs enseignant de lettres classiques et membre actif des collectifs Boxon, p&P et de l’association Poésie mobile. 

L'Impasse

L'Impasse

de Aymen HACEN

Lachésis (MOIRES) | Paru le 02/01/2017 | 15,00 €

« Je dois l’avouer : j’aurais aimé apprendre tout de go le décès d’Arkam Mantri. Ça aurait été une lourde peine sur le moment, doublée d’un réel soulagement dans les jours et les mois suivants. Bien sûr, à sa mort, aussi bien les couteaux que les fanfares auraient été tirés, ainsi que les bannières, les louanges et les diatribes, mais chacun aurait trouvé son compte et je n’aurais pas été personnellement impliqué dans tout ça. »  

Les retrouvailles entre un mentor et son disciple, séparés par la Révolution, s’avèrent d’autant plus difficiles que le maître semble être impliqué dans la disparition d’une femme. Sur fond de chaos politique, une histoire d’amour finit de sceller le destin d’un homme, d’une génération, et plusieurs pages de l’histoire d’un pays ? tous acculés à l’impasse. 

Né en 1981 à Hammam-Sousse en Tunisie, Aymen Hacen est poète, prosateur, essayiste, traducteur et chroniqueur littéraire. Enseignant de langue, civilisation et littérature françaises à l’École normale supérieure de Tunis, il considère que l’enseignement et l’engagement politique sont indissociables de l’ écriture. En novembre 2016, dans la collection Nyx (éditions Moires) qu’il dirige, il a traduit et présenté Une barque pour Lesbos, du poète syrien Nouri Al-Jarrah. 

Une barque pour Lesbos

Une barque pour Lesbos

de Nouri AL-JARRAH

Nyx (MOIRES) | Paru le 11/11/2016 | 15,00 €

Traduit par Aymen Hacen

Une barque pour Lesbos, poème épique et polyphonique fait des Syriens les nouveaux Troyens, où la poétesse grecque Sappho prend dans ses bras, dans son giron, sur son île, Lesbos, dont elle avait été exilée en Sicile, les enfants syriens qu’elle fait siens.

« Quels sont tes invités portés par les vagues, vivants et assassinés

Et l’écume tend sa langue pendue léchant le cou de l’enfant en refluant sur un bleu silencieux.

Sappho, toi qui apprends la passion aux jeunes gens, voici les petits amoureux de Syrie venus silencieux à toi,

légers,

et leur beauté éclair occupant les fenêtres.

Prépare-leur le banquet

Et avoue-leur qu’il s’agit de leur dernier repas. »

À ce texte essentiel de la poésie arabe de notre temps, nous avons ajouté d’autres poèmes où Nouri Al-Jarrah réécrit quelques-uns des mythes grecs à la lumière desquels l’actualité brûlante est déchiffrée. Sans doute est-ce pour nous une façon de retrouver la lumière de la mer Méditerranée, mer aujourd’hui semblable à une grosse tache de sang.

Né à Damas en 1956, Nouri Al-Jarrah vit en exil, à Londres, depuis 1986. Il dirige le Centre arabe de littérature géographique et la revue Damas. Il a été rédacteur en chef à Beyrouth, Nicosie et Londres pour des revues littéraires et culturelles : Fiker, Alkatibah, Al Rihla. Ses œuvres complètes, composées de deux volumes, ont été publiées en langue arabe en 2008.

en 1981 à Hammam-Sousse en Tunisie, Aymen Hacen est poète, prosateur, essayiste, traducteur et chroniqueur littéraire. Enseignant de langue, civilisation et littérature françaises à l’École Normale Supérieure de Tunis, il considère que l’enseignement et l’engagement politique sont indissociables de l’écriture.

Le phare de Babel

Le phare de Babel

de Yannick ANCHÉ

Lachésis (MOIRES) | Paru le 03/09/2016 | 16,00 €

Des tempêtes sévissent depuis trois mois, rendant inaccessible le phare de Babel. Deux hommes sont à l'intérieur, luttant contre le froid, l'abattement et la folie. Pour la quatrième fois le Kélouane tente d'accoster. La houle est encore trop forte, le bateau ravitailleur fait demi-tour et s'éloigne, laissant les deux hommes dans un accablement absolu. Le magasin est inondé, la porte du bas a cédé. Au-dessus, la salle des machines commence à essuyer des vagues. Il faut réparer la porte. L'eau s'infiltre, les provisions s'amenuisent, les deux collègues sont épuisés, ils ne se parlent plus. Il est temps d'allumer le phare. Pour atteindre la lanterne, il faut gravir trois cent dix-sept marches. Une fois allumé, le phare ne doit jamais rester sans surveillance, mais le collègue pour la relève ne vient pas. Il semble avoir disparu. Ce roman à rebondissements raconte l'histoire d'un homme, gardien de phare, et de sa fuite désespérée.

Yannick Anché (1964) est auteur, compositeur et interprète sous le pseudonyme de Bordelune. De 2003 à 2012, il a réalisé quatre albums : Exil poétique, Ma fleur du mal, La commode à malice, Au bois des Dames. Depuis 2013, il se consacre à l'écriture tout en continuant à exercer son métier de créateur lumière pour des spectacles de théâtre et de danse. Yannick Anché vit à Bordeaux, Le phare de Babel est son premier roman.

Enterrer maman

Enterrer maman

de Maud SIMON

Lachésis (MOIRES) | Paru le 18/08/2016 | 13,00 €

Après dix ans d'absence, Mathilde retourne à Caen, sa ville natale, pour l'enterrement de sa mère. Elle y retrouve sa sœur entourée de ses quatre enfants et de son mari, son frère venu seul, son père au regard toujours aussi triste, un oncle, un ami du lycée, des proches de la famille qu'elle ne connait plus et puis un homme étrange qu'elle n'a jamais vu. La cérémonie religieuse se déroule à l'Abbaye-aux-Dames et se poursuit dans la maison familiale autour d'un repas. Mathilde se souvient de sa mère qu'elle n'a jamais aimée et qui ne l'a jamais aimée, des repas familiaux, de l'ennui des dimanches, rien ne semble avoir changé dans la maison. Autour d'elle les convives s'animent, les langues se délient. Les souvenirs ressurgissent, ravivant les blessures, dénonçant les non-dits. Et survient l'inattendu. Un roman au style grinçant qui révèle, derrière le quotidien ennuyeux d'une vie de famille en province, un secret bien gardé.

Maud Simon (1984) a passé son enfance à Caen et vit depuis 2002 à Paris. Diplômée en lettres modernes et en sciences politiques à l'université Paris-Sorbonne, elle travaille actuellement comme collaboratrice parlementaire. Enterrer maman est son premier roman.

Parce que les arbres marchent

Parce que les arbres marchent

de Thézame BARRÊME

Clotho (MOIRES) | Paru le 02/07/2016 | 15,00 €

Parce que les arbres marchent est un chant, celui d'une femme qui dit la sidération dans laquelle la violence de Monsieur l'a plongée pendant des années. Une poésie admirable et singulière dans sa forme, au plus près des ressentis de l’enfermement et de la spirale espoir/désillusion dans laquelle s’installe l’intolérable auprès d’un conjoint paranoïaque et violent. La poésie de Thézame Barrême chante dans le noir ton histoire, ma sœur, celle d'une femme prisonnière de l'enfer domestique, celle d'un monsieur, celle d'un petit garçon. Elle dit la pensée qui ne respire plus, presque plus, ta honte, ta peur. Et  tout doucement, parce que les arbres marchent, ma sœur, tu réussis à te lever, à te tenir debout, en un lieu qu'on ne trouve sur aucune carte. Une poésie bouleversante, puissante, lumineuse. Qui nous rappelle, sans jamais tomber dans le sensationnel, l'insupportable réalité des violences conjugales. Une lettre ouverte, pleine d'espoir et de vie.

Auteur-compositeur, écrivain,Thézame Barrême a grandi en Baie de Somme et partage son temps entre Arles et Paris où elle est née (1963). Maître ès Sciences économiques à l’Université de Picardie, diplômée de  l'ENSCI – Les ateliers, du CELSA – La Sorbonne et de l'IRMA – Paris X en gestion de projets musicaux, elle est professeur au Cours Florent Musique à Paris, Montpellier et Marseille. Thézame Barrême conçoit et anime en parallèle des ateliers d'écriture à la Maison du Passage, qu'elle a créée en 2001.

J'irai dehors

J'irai dehors

de Didier DELAHAIS

Clotho (MOIRES) | Paru le 25/03/2016 | 12,00 €

Un homme parle tout seul, à tout le monde. Dans un endroit entre dedans et dehors, il erre dans ce qui pourrait être sa maison. Il pense tout haut, cherche son adresse, confie, invente, répertorie, espère. Il dit ses obsessions, ses résolutions et ses doutes, perd son fil, annonce ce qu'il va faire quand il sera prêt. Arpenteur de lui-même, il cherche dans son for intérieur ce qui lui permettrait de croire à la réalité de son existence, s'éprouve dans la relation avec les mots. Il essaie de dire son rapport intime avec le dehors, un extérieur convoqué ou aperçu, rentrant par la fenêtre, bruissant aux alentours. Une parole incertaine nue sous l'éclairage, comme elle vient.

Comédien et auteur, Didier Delahais (1960) expérimente plusieurs formes de théâtre : la rue, l’adaptation de la littérature à la scène, la performance. Des rencontres ont initié et influencé son travail, en particulier : André Riot-Sarcey (Lecoq) pour l’exigence du travail du clown et Jean-Pierre Ryngaert par son approche du théâtre contemporain en prise directe avec le réel. Son écriture met en lumière ce que la parole ordinaire contient comme enjeux d’existence. Il est l’auteur de Faut Voir, éd. Moires, 2013, il performe et joue ses textes, il anime des ateliers d’écriture à Bordeaux.

iench

iench

de Béatrice MAURI

Clotho (MOIRES) | Paru le 26/02/2016 | 15,00 €

Préface d'Edith Azam / livre publié avec le soutien du CNL 

Une mère vieillissante et tyrannique, La fierce, qui fuit sa vie dans des excès de sexe et d'alcool. Un père absent. Deux fils, Le munch, l'aîné, et Le bundle, ni homme ni enfant. L'un pied-bot, à bicyclette, l'autre, bègue, en monologues continus, ils crient leur révolte. Un putrain familial que l'auteure photographie et dévoile dans une poésie magnifiquement scandaleuse par son audace. Une poésie qui détourne la langue, qui joue avec les mots, qui plonge le lecteur dans un huis clos infernal.

Béatrice Mauri est l'auteure de "Marasme" (éd. La Crypte, 2014), "Mortier" (éd.Tarabuste, 2010), Baigneur à froid (éd. Atelier de l'agneau, 2009). Elle lit publiquement ses textes et anime des ateliers d'écriture à Bordeaux.

Paysages nomades #3  T'es qui toi ?

Paysages nomades #3 T'es qui toi ?

de Création à SEIZE MAINS

Clotho (MOIRES) | Paru le 03/12/2015 | 12,00 €

Drôles d'histoires quand même... Une petite fille qui entend par la bouche, un petit garçon qui vit avec des cochons, une petite femme bleue qui ne voit que la nuit, un petit homme qui regarde des sauterelles, un petit chat-huant dans son arbre, une petite chatte rose sans poil qui a froid, et un Glob jeu !

Et toi, tu sais qui t'es ?

Quatre auteurs : David Dumortier, Thimothée de Fombelle, Sylvie Nève, Anna Nozière. Quatre dessinateurs : Carole Chaix, Régis Lejonc, Anne Montel, Olivier Tallec. Un livre jeunesse illustré, pour les 6/12 ans.

ODA matériau

ODA matériau

de Arnaud POUJOL

Clotho (MOIRES) | Paru le 23/11/2015 | 14,00 €

De l'obscurité des Enfers surgissent les voix de quatre femmes non-voyantes qui se racontent et disent leur quête pour retrouver l'être aimé. Un homme les écoute et leur répond avec la dureté de ceux qui portent la souffrance comme un privilège. En dévoilant son nom, Orphée devient le témoin de leur métamorphose en ménades. / La nuit, à l'orée du bois, un veilleur s'adresse à une jeune marginale qui feule comme un chat sauvage afin de fuir le désir qu'elle inspire aux hommes. Il lui raconte le mythe de Daphné, ensemble ils se découvrent une langue commune. / Au fond des forêts, nous retrouvons les ménades, elles sont là pour perpétuer l'histoire d'Actéon et garantir le prolongement de leur espèce en offrant la plus jeune d'entre elles, au fils du fils des fils du roi cornu. / Après l'étreinte, l'homme dépose sa défroque de cerf et raconte à celle qu'il vient de déflorer l'histoire d'Eros et de Psyché.

Arnaud Poujol (1969) entre au conservatoire de région de Bordeaux puis intègre, en 1992, le Conservatoire national supérieur d'Art dramatique de Paris. En 1997, il monte au Jeune Théâtre national sa première pièce, Les veilleurs. Depuis 2006, il écrit pour différentes compagnies et met en scène ses propres textes. En 2015, Arnaud Poujol publie Dorian & les télétubbies (éd. Moires), et travaille sur une création scénique de ODA matériau.

Paysages nomades #2  Derrière la porte

Paysages nomades #2 Derrière la porte

de Création à SEIZE MAINS

Clotho (MOIRES) | Paru le 15/09/2015 | 12,00 €

Nous sommes tous les jours, du matin au soir, abreuvés d'histoires. Des histoires entendues, vues, rêvées, jouées, chantées, lues, vécues aussi. Mais que faut-il pour que l'une d'entre elles nous atteigne plus sensiblement? Et comment certains fragments de vie peuvent-ils résonner en nous? La réponse se trouve peut-être derrière la porte ou bien dans le chuchotement de ceux qui un jour nous les confient.

Onze artistes mettent en texte, en dessin, en musique et en voix les turbulences de nos existences. Quatre auteurs, Baptiste Amann, Myriam Boudenia, Mariette Navarro et Arnaud Poujol, nous livrent des brèves séquences dramatiques illustrées par quatre dessinateurs, Adrien Demont, Richard Guérineau, Laureline Mattiussi et Guillaume Trouillard, mises en musique par Guillaume Flamen, et chuchotées à l'oreille du public par deux comédiens, Laetitia Andrieux et Jérôme Thibault. Une installation nomade de Glob Théâtre, intime et atypique, programmée lors de la présentation de saison 2015/2016 de l'OARA, au Molière-Scène d'Aquitaine.

Préface de Joël Brouch

parcs & Parques

parcs & Parques

de Jean PALOMBA

Clotho (MOIRES) | Paru le 26/06/2015 | 14,00 €

Avant d’écrire, je me disais enfin non je ne me disais rien. J’avais : les mots chute, lèvres et feuilles ; le souvenir de pensées dans une hutte toute pleine de sensations végétales, et cette image lointaine comme une respiration de femme au verger sous la lune d’agrume ; aussi Livia, son rire de pomme acidulée. Tout ça n’était pas qu’érotique, il y avait cette idée de variations autour d’une Parque, une qui file.

Enfin, avant d’entrer, et pour faire court, il faudrait t’imaginer dormant, rêvant et tes paupières frémissent. Tu traverses les parcs que tu as au fond, et qu’au fond tu as toujours voulu parcourir... sur un pied, (parfois tu trembles), sur deux, sur les mains, sur la cime des arbres. Le parc, tu le serres entre tes bras car dedans, il y a la vie, toute la vie possible. Presque toute. Pourquoi ? Parce que...

Jean Palomba (1964) est bibliothécaire musical et anime des ateliers d'écriture à Arles où il vit. Il collabore avec des écrivains, musiciens, plasticiens et met en voix, sur scène et ondes, ses textes et ceux d'auteurs contemporains. Après un poème romanesque, Rage Mue (2013), parc & Parques est son deuxième livre publié. On ouvre les parcs, on suit les Parques, en vers, en prose. La poésie de Jean Palomba est unique.

Dorian & les télétubbies

Dorian & les télétubbies

de Arnaud POUJOL

Clotho (MOIRES) | Paru le 02/06/2015 | 14,00 €

Ils sont quatre : Tinky Winky, Dipsy, Laa-Laa et Po. Voici les télétubbies. Ils ont dû quitter (pour des raisons supérieures sur lesquelles nous ne pouvons revenir) les pelouses peuplées de lapins, de fleurs, d’oiseaux et de haut-parleurs. (C’est ainsi.) Au milieu d’eux, on distingue ce que l'on appelle une barre de pole dance généralement utilisée par les strip-teaseuses. Un jeune homme se trémousse en chemise et sans pantalon. Il porte des escarpins à talons aiguilles avec autour de son cou une pancarte sur laquelle est écrit : «Achille's lover ». 

Arnaud Poujol (1969) rentre au conservatoire de région de Bordeaux puis intègre le Conservatoire national supérieur d'art dramatique en 1992, à Paris. En 1997, il monte au Jeune Théâtre National sa première pièce, Les veilleurs. Depuis 2006, il écrit pour différentes compagnies et met en scène ses propres textes (festivals 30''30' Les rencontres du court, Hors jeu/En jeu, Les Chantiers de Blaye) : Corpus Europa, Vox Cordis, Orfeu Cego, Le danseur, Les larmes de Tanaïs, Orphéo. Arnaud Poujol écrit et vit à Eysines (Gironde).

Paul & Tristan

Paul & Tristan

de Frédéric ARANZUEQUE-ARRIETA

Lachésis (MOIRES) | Paru le 09/04/2015 | 22,00 €

Paul & Tristan

Roman panique, préface de Fernando Arrabal

Deux frères, âgés de quelques heures, sont retrouvés un matin dans une poubelle de tri sélectif, miraculeusement vivants. Ils passent leur petite enfance dans un foyer d'accueil, avant d'être adoptés par un jeune couple, les Arenas. Les années passent, les jumeaux grandissent, suivent une scolarité et reçoivent une éducation religieuse, puis survient l'adolescence au cours de laquelle ils se lancent dans une quête identitaire absolue. Paul se construit une armure de muscles pour se protéger du monde extérieur. Tristan passe un pacte avec Méphistophélès pour atteindre la Connaissance. La raison épouse leurs folies, tandis que la vertu engendre leurs vices. Un roman panique qui mène le lecteur aux confins de la perversion, de la démence et de l'absurde.

Frédéric Aranzueque-Arrieta est un auteur et essayiste franco-espagnol, né en 1975. Hispaniste de formation, ses recherches portent sur l'œuvre dramaturgique de Fernando Arrabal (La perversion et le sacré, L’Harmattan, 2006) et sur le  mouvement Panique (Panique, Arrabal, Jodorowsky, Topor, L’Harmattan, 2008). Il tient depuis 2009, en marge de son activité d'écrivain, un blog de critique littéraire. 

Les bijoux de Nout

Les bijoux de Nout

de Stephan FERRY

Lachésis (MOIRES) | Paru le 13/03/2015 | 19,00 €

Un matin de décembre 1968, entre Noël et le jour de l'an, Balthazar prend la fuite, seul à bord de l'ID 19 break de son père, alors que s'annonce une tempête de neige. Il s'élance dans une quête éperdue depuis l'Alsace jusqu'au Sud de la France, dans l'espoir de rejoindre à Bordeaux une troupe de musiciens tsiganes en partance pour l'Amérique. Une épopée baroque et une formidable course contre le temps qui le mèneront en des lieux inquiétants, aux confins du réel, avec les étoiles pour seuls repères...

Dessins de Benjamin Freudenthal

Stephan Ferry (1970) est journaliste et auteur de fictions. Natif de la forêt vosgienne, il a débuté sa carrière en Jordanie - où il a activement contribué à fonder, en 1995, la revue littéraire franco-arabe En Attendant... - puis, en Chine, au sein de l'agence de presse Xinhua, avant de s'établir en Aquitaine, en 1997. Il exerce actuellement son métier de journaliste à Bordeaux et Périgueux. Les Bijoux de Nout est son premier roman.

 

Un élastique dans le dos

Un élastique dans le dos

de Alice POPIEUL

Atropos (MOIRES) | Paru le 20/11/2014 | 15,00 €

"Je ne peux me défaire de cette idée : natura naturans, la nature naturante. J'y vois une définition très juste de l'activité du lecteur face au texte. Par l'interprétation singulière qu'il en fait, pas sa réappropriation, il le fait vivre. Et j'irais même jusqu'à dire qu'il en partage la création, sans aucun doute." Alice Popieul, février 2014

Avec ici six textes de pensées philosophiques illustrées, Alice Popieul nous livre ses préoccupations : le corps organique, la nécessité, la liberté, le souvenir, la maternité, l'identité. Des pensées qui disent "la nature en train de se faire", une allusion au panthéisme de Spinoza, au work in progress des plasticiens. Une approche qui fait écho à l'idée deweyenne "d'apprendre en faisant", mettant ainsi l'expérience esthétique et l'expérimentation au coeur de la pulsation artistique.

Préface de Serge Ritman

Alice Popieul (1978), artiste pluridisciplinaire, vit et travaille à Dunkerque. Spécialiste en esthétique et en philosophie de l'art, elle a enseigné les Lettres et la Philosophie et programmé des projets pédagogiques pour le cinéma. En parallèle, elle poursuit ses recherches autour de la vidéo, du dessin, de la peinture et de l'écriture. Depuis 2011, Alice Popieul fait partie du collectif d'artistes Fructôse. Elle publie ici son premier livre.

Micro Climats 2.0 zone de turbulences

Micro Climats 2.0 zone de turbulences

de Création à SEIZE MAINS

Clotho (MOIRES) | Paru le 07/11/2014 | 12,00 €

Comment certains fragments de vies en nous peuvent-ils résonner et cheminer? La réponse se trouve peut-être dans l'intimité et la chaleur de la voix de ceux qui portent le récit et qui un jour nous le confient. Ou bien dans l'étonnement visuel de voir naître le dessin de ces aventures. Micro Climats 2.0 est conçu comme un spectacle nomade et intime qui invite à être, l'espace d'un instant, au plus proche de ces nouvelles voix qui nous parlent du monde.

Dix artistes mettent en texte, en dessin et en voix les turbulences de nos existences. Quatre auteurs, Virginie Barreteau, Didier Delahais, Solenn Denis, Gianni-Grégory Fornet, nous livrent des brèves séquences dramatiques illustrées par quatre dessinateurs, Alfred, Christian Cailleaux, Régis Lejonc, David Prudhomme, chuchotées à l'oreille du public par deux comédiens, Laetitia Andrieux et Jérôme Thibault. Monique Garcia, directrice artistique du Glob Théâtre, propose une installation atypique : trois fauteuils-boule, des casques pour le public, un micro pour les comédiens et un écran sur lequel sont projetés les films réalisés pendant la création des dessins. Une installation programmée par le festival novart bordeaux dont la supervision artistique est confiée en 2014, à Catherine Marnas.

Ce nuage à côté de toi

Ce nuage à côté de toi

de Florence VANOLI

Clotho (MOIRES) | Paru le 04/07/2014 | 12,00 €

" - ta souffrance est ton rêve

et seule ma chimère a tenu mon nom dans ton coeur

je ne t'appelais pas

tu venais

traînant la mélancolie

ébauche d'une coquille

sous un marteau

le quotidien

où saborder l'habitude de vivre

tu m'infligeais l'orage

comme la froide saison

dessèche le monde

 - j'ai cru je croyais qu'il était

possible d'aimer sans être aimé"

 

Entre caresse et morsure, un homme et une femme apostrophent la toute puissance du désir. Pour empêcher la catastrophe du quotidien, ils s'inventent une langue-poème capable d'abolir les frontières de leur histoire, vieille comme le monde.

 

Poète et performeuse, Florence Vanoli (1966) vit à Bordeaux. Elle a publié (en bilingue espagnol) chez Arte Activo Ediciones : Hier l'oiseau veuve (2008), Pollen des nuits (2011) et Alcoove 36 (2014). En 2012, elle s'engage à écrire pour le théâtre. Dans une langue étonnante et à la syntaxe destructurée, elle donne à entendre des fulgurances poétiques.

 

Préface de Mireille Sacotte

Livre publié avec le soutien du CNL

Ombre monde

Ombre monde

de Roselyne SIBILLE

Clotho (MOIRES) | Paru le 04/07/2014 | 14,00 €

En février 2011, mon père a eu un accident vasculaire cérébral qui l'a laissé paralysé et aphasique pendant quatorze mois, jusqu'à sa mort en avril 2012. Et pendant une année, nous l'avons accompagné en soins palliatifs à domcile, lourde charge qui m'a permis de vivre une relation extraordinaire avec lui, par-delà les mots. Durant tous ces mois auprès de lui, j'ai écrit des poèmes, qui sont devenus un recueil : Ombre monde. Cette ombre qui, parfois, envahit le paysage, le fait changer de couleur et de définition. Ce recueil est l'écho de cette relation et de la façon dont j'ai affronté cette ombre.

Roselyne Sibille (1953) vit en Provence. Géographe de formation, bibliothécaire, elle est poète, écrivain de voyages, traductrice, formatrice en écriture créative. Depuis 2001, elle publie ses écrits en recueils (Lumière froissée, éd. Voix d'encre), en revues (Culture coréenne, Qantara, Terre à ciel, Asymptote), en anthologies (Pas d'ici pas d'ailleurs, Bacchanales, Diptyque). Roselyne Sibille fait des lectures publiques de ses poèmes, le plus souvent accompagnée de musiciens. Toute sa poèsie est portée par ce que le poète argentin Roberto Juarroz nommait : la verticalité de la transcendance.

Jours de mûres et de papillons

Jours de mûres et de papillons

de Marie EVKINE

Lachésis (MOIRES) | Paru le 04/03/2014 | 14,00 €

« Depuis toujours, j’aime Paris. J’y ai vécu quinze ans auparavant, avant de revenir ici pour toi. J’aime Paris malgré le bruit, l’insolence, l’assourdissance, l’absence, l’absence de bienséance aussi. J’aime Paris, pour ses quais et ses filles, pour ses aubes et ses nuits, et jamais je ne m’y ennuie. J’aime les ponts de Paris la nuit. Nous marchons près du pont des Arts, le long de la Seine. La ville est en lumières, Tour Eiffel et réverbères. Paris est au printemps et cette saison lui va bien. »

La rupture, l'incompréhension, le désespoir, la solitude, la révolte et le calme qui revient. C'est l'après. Avant, il y a deux femmes qui s'aiment. Une séparation douloureuse pour elle, longue, avec ses détresses et ses pulsions. Une histoire où le désir et la jouissance sont racontés sans voyeurisme.

Marie Evkine est née en 1965, en Bretagne et vit à Paris. Journaliste, elle écrit des guides pratiques sur la santé, le médico-social, la sexualité ainsi que des ouvrages touristiques. Poète, elle a longtemps collaboré à la revue franco-belge Reg’Art, et a publié trois recueils (Et la nuit, 2006). Jours de mûres et de papillons est son premier roman.

Rage Mue

Rage Mue

de Jean PALOMBA

Clotho (MOIRES) | Paru le 12/12/2013 | 16,00 €

Merde, il paraît que je suis Muihr, à son rythme, lent, résistant, égoïste, centré sur nous-mêmes. Que sous notre air de doux compassionnel, nous sommes un fameux salopard. Sans tact ni écoute : lâche, moralisateur, ne sachant satisfaire que nos besoins, et encore, pas toujours avec diligence. Qu’on ne peut pas nous faire confiance. Fuyants, non motivés, nous trouvant toujours des excuses pour ne pas faire les choses, ou des gens pour les faire à notre place. Que j’énerve, qu’il emboucane, avec mon pathos et ses airs de Jeannette, que nous demandons une endurance à autrui comme c’est pas permis, et toujours sans reconnaissance. Que j’exagère tout, que sitôt qu’on nous fait connaître mes torts, je nous ferme, m’enferme dans un mutisme revanchard. Enfin, depuis notre sale silence, que je nous fomente une échappée, prêt à tout pour fuir plutôt que de s’expliquer. 

Jean Palomba (1964),est bibliothécaire musical et animateur d'atelier d'écriture à Arles où il vit. Il collabore avec des écrivains, musiciens, plasticiens, et met en voix sur scène et ondes des textes d'auteurs contemporains, comme ses propres textes. Il conte dans ce premier livre la vie textuelle d'un graphomane illuminé. Quelqu'un (je), une voix (Muihr), traversés d'amours et de haines, cheminent par erreurs hallucinées. 

Derrière les grilles du Luxembourg

Derrière les grilles du Luxembourg

de Pablo MEHLER

Lachésis (MOIRES) | Paru le 03/09/2013 | 16,00 €

Jardin public mais aussi lieu secret, le Luxembourg est la toile de fond commune aux sept nouvelles de ce recueil. Celui qui flâne régulièrement dans ce Jardin voit des détails qui demeurent invisibles au promeneur occasionnel. Nombre de visages lui sont familiers. Il les croise toujours aux mêmes endroits, figés dans des rôles immuables. Il ne s’émeut plus car, avec le temps, il a appris que le Jardin est un univers à part et qu’il est illusoire de tenter d’en comprendre les usages et les règles. Il se plaît juste à observer ces intimes inconnus. Peut-être qu’en découvrant ces histoires, le lecteur retournera au Luxembourg avec un regard légèrement altéré. Il observera alors davantage les gens que rien ne distingue de l’ordinaire, conscient cette fois que derrière l’apparente banalité se cache parfois une histoire hors du commun.

Né en 1965 à Boston dans une famille cosmopolite ayant quitté l'Argentine au début des années soixante, Pablo Mehler a passé la majeur partie de sa vie en France. Après des études à Sciences Po, il a travaillé plus de vingt ans dans l'audiovisuel et la production cinématographique. Il vit à Paris. Derrière les grilles du Luxembourg est son premier recueil de nouvelles.

Faut Voir

Faut Voir

de Didier DELAHAIS

Clotho (MOIRES) | Paru le 03/09/2013 | 12,00 €

« faut pas dire ça ça se dit pas faut pas le dire c’est personnel si tu commences à parler de ça après tu sais pas où tu risques de faut faire gaffe à ça faut taire parce qu’après l’autre y va savoir et là tu fais comment après trop tard t’as dit tu voudrais pas mais tu peux plus alors faut pas ça doit rester dedans faut pas qu’ça sorte pas comme ça pas maintenant »

Sous forme de courts monologues, un type parle mais de quoi il parle ? Contrairement à ce qu'on peut penser au début on finit par entendre quelque chose qui nous fait dire qu'on n'est pas les seuls. C'est une parole directe qui embarque, de ces figures de tous les jours qui tiennent à leurs mots pour ne pas tomber, en gardant au fond, c'est pas plus mal, ce désir maintenu de savoir si l'autre aussi.

Lecteur, comédien, auteur, Didier Delahais (1960) expérimente plusieurs formes de théâtre : la rue, l'adaptation de la littérature à la scène, la performance. Des rencontres ont initié et influencé son travail, en particulier : André Riot-Sarcey (Lecoq) pour l'exigence du travail du clown et Jean-Pierre Ryngaert par son approche du théâtre contemporain en prise directe avec le réel. Son écriture met en lumière ce que la parole ordinaire contient comme enjeux d'existence, la voix de l'un tentant de rejoindre l’autre, interrogeant dans cette situation la relation entre identité et langage.

Rire

Rire

de Benoit MARCHON

Atropos (MOIRES) | Paru le 29/03/2013 | 9,80 €

Pensées en poche est une collection de recueils de textes d'écrivains, poètes, penseurs, aux cultures et époques différentes, qui tentent de répondre aux questions que chacun peut se poser un jour autour de thèmes fondamentaux. Ici, Benoit Marchon s'interroge sur le rire ou plutôt, sur les rires. Peut-on rire de tout ? Pourquoi je ris ? Comment je ris ?

Après des études de lettres et d'histoire de l'art, Benoit Marchon a travaillé pendant plus de trente ans comme journaliste et auteur au sein du groupe Bayard.

Ecrire

Ecrire

de Benoit MARCHON

Atropos (MOIRES) | Paru le 29/03/2013 | 9,80 €

Pensées en poche est une collection de recueils de textes d'écrivains, poètes, penseurs, aux cultures et époques différentes, qui tentent de répondre aux questions que chacun peut se poser un jour autour de thèmes fondamentaux. Ici, Benoit Marchon s'interroge sur les raisons qui poussent à écrire : Pourquoi écrire ? D'où vient cette passion ? Comment la vit-on ?

Après des études de lettres et d'histoire de l'art, Benoit Marchon a travaillé pendant plus de trente ans comme journaliste et auteur au sein du groupe Bayard.

Mourir

Mourir

de Benoit MARCHON

Atropos (MOIRES) | Paru le 29/03/2013 | 9,80 €

Pensées en poche est une collection de recueils de textes d'écrivains, poètes, penseurs, aux cultures et religions diverses, qui tentent de répondre aux questions que chacun peut se poser un jour autour de thèmes fondamentaux. Ici, Benoit Marchon s'interroge sur la mort : Comment je vis la mort d'un proche ? Comment je vis ma propre mort ?

Après des études de lettres et d'histoire de l'art, Benoit Marchon a travaillé pendant plus de trente ans comme journaliste et auteur au sein du groupe Bayard.

Parler aux oiseaux

Parler aux oiseaux

de Gianni-Grégory FORNET

Clotho (MOIRES) | Paru le 12/12/2012 | 0,17 €

L'espace est sans fond et le temps sans but. En une poignée de secondes, il sent qu'il doit piloter à la vitesse de l'angoisse. Avant l'abattement, l'amertume, quoi, l'amertume et le vide de quelqu'un qui ne connaît pas la direction que sa vie prend. Il fait face à des souvenirs, à des mots étrangers comme "Smrti" qui signifie, je crois, la "mémoire" en sanscrit. Ah, cette mémoire! - Tu fais chier tout le monde avec ta mémoire! a t-elle eu le temps de lui crier avant qu'il ne détale dans le couloir de l'hôtel.

Gianni-Grégory Fornet écrit, compose, interprète, met en scène des textes déroutants. Il y a dans ses pièces urgence à courir, à fuir, à poursuivre. Auteur de Pourtant la mort ne quitte pas la table publié dans la même collection, il évoque dans ce second livre une traversée organique nourrie de réminiscences obsessionnelles et de pratiques ascétiques.

Pourtant la mort ne quitte pas la table

Pourtant la mort ne quitte pas la table

de Gianni-Grégory FORNET

Clotho (MOIRES) | Paru le 12/12/2012 | 14,00 €

VIRAGE DANS LE COULOIR. A petits pas - un problème aux hanches - je m'égosille en parlant bas - comme pour observer - je me rapproche. J'ouvre une porte qu'est couverte de traces que le temps a laissées en sortant. C'EST CA QU'ON CHERCHE ? J'ai retrouvé ce harnais dans un carton. Et puis ce petit blouson qu'était au chien. C'est insignifiant. Ca c'est le tee-shirt d'un gamin. Il a dû servir à essuyer des boulons... c'est du cambouis? QU'EST-CE QUE J'AI BIEN PU PERDRE QUE J'AI OUBLIE? Et pourquoi cette curieuse atmosphère?

Gianni-Grégory Fornet, artiste de scène à Bordeaux, écrit, compose, interprète, met en scène des textes déroutants. Il y a dans ses pièces urgence à courir, à fuir, à poursuivre. Réitérative, obsessionnelle, la chute y est omniprésente. L'auteur nous livre ici un recueil de quatre textes, à travers lesquels il nous invite à revisiter des lieux oubliés.

Sur le quai, petites nouvelles du large

Sur le quai, petites nouvelles du large

de Michel BéNéZY

Lachésis (MOIRES) | Paru le 12/12/2012 | 14,00 €

Vous pensez sans doute que cette histoire est trop belle pour être vraie, qu'elle est du genre de celles qu'on écrit à Hollywood pour fabriquer des films à faire pleurer les amoureux. Alors, allez savoir pourquoi depuis toujours les hommes s'en vont sur les mers, pourquoi chaque fois qu'un bateau rentre dans un port, ne viendrait-il que de l'Île en face, il y a un marin à son bord qui rêve que tout à l'heure, au moment de l'accostage, il y aura une fille sur le quai qui ramassera l'amarre et lui sourira. Peut-être tout simplement parce que c'est comme ça que les choses se passent...

Michel Bénézy livre ici son tout premier recueil de nouvelles. Une balade en mer sur les eaux douces et salées des bords et du large.