l'autre LIVRE

LA CRYPTE

Salon 2018 : Retrouvez cet éditeur sur le stand D06

Les éditions de La Crypte publient 10 livres par an de poésie contemporaine au sein de 4 collections :

- (le pays qui grandit) : ce qui ouvre, questionne, bouleverse : avec un texte et un auteur, poésie de la rencontre

- Moins les murs : collection bilingue : faire voir, lire et entendre la voix des poètes dans leur langue et en français grâce à leurs traducteurs

- Dans le blanc des mots : essai poétique

- le prix de La Crypte : créé en 1984 par Pierre Seghers, il s'adresse aux poètes de moins de 30 ans n'ayant jamais publié à compte d'éditeur. Le livre lauréat est publié à 300 exemplaires.

- Jean Lalaude : venue s'ajouter au prix de La Crypte accompagner un 1er texte d'un jeune auteur 

Outre la publication de livres, La Crypte a créé un festival de poésie Mopour ins les murs, qui a lieu chaque année lors du long week-end de la Pentecôte. Ce festival qui se déroule dans les Landes propose durant 3 jours des lectures, performances, expositions, etc. 

La Crypte, ce sont aussi des ateliers (écriture, mise en voix) et des résidences, notamment en milieu scolaire

Adresse : 473 chemin de peyroulet
40700 Hagetmau
Téléphone :0627131586
Site web :http://www.editionsdelacrypte.fr
Courriel :nous contacter
Représentant légal :Christian Marsan
Forme juridique :Association
Racine ISBN :36739
Nombre de titre au catalogue :72
Tirage moyen :300
Spécialités :poésie contemporaire française et étrangère (édition bilingue)
Attractions terrestres

Attractions terrestres

de François GRAVELINE

Voix de La Crypte (ÉDITIONS DE LA CRYPTE) | Paru le | 8,00 €

La route est longue les heures sans fin

quelque chose se pressent dans les lointains

je l’attends je l’espère je le guette je l’implore je ne le vois pas je l’imagine

 

Quelque chose se devine

dans l’air dans l’esprit 

condensation du ciel

idée surgie de la brume des pensées

 

La route est longue les heures sans fin

le jour est noir comme la Toussaint

un pan de montagne lève son ciel de terre c’est la nuit

un monde m’étreint et ferme les yeux sur moi

Cardinal des loups

de Maxence AMIEL

(le pays qui grandit) (EDITIONS DE LA CRYPTE) | Paru le | 14,00 €

L’heure de ma danse était venue.
Assis sur le promontoire j’assistais à la dernière chute.
L’encre tachait déjà mon doigt d’enfant.
Je rêvai d’une coupure saignante, d’un troupeau
qui viendrait, et je me pris à rire pour la première fois
de la sagesse de mon écart.
L’heure était dite.

Le cavalier au cheval livide

Le cavalier au cheval livide

de Jack CHABOUD

En Bref (ÉDITIONS DE LA CRYPTE) | Paru le | 8,00 €

J’étais un chevalier infâme, j’étais le seigneur de Reichenberg. Mes rapines, mes meurtres et mes viols s’étendaient au-delà de mes terres en toute impunité. J’étais condamné par les hommes. Mes blasphèmes et mes orgies se tenaient à la face de Dieu. J’étais excommunié de la sainte table.

Je voulais être un de ces « Mages étudiant de lugubres algèbres », dans la crypte profanée de ma chapelle j’avais installé les cornues, alambics et athanor d’un savant chenu, que j’avais torturé pour connaître le secret de l’alchimie. Mais jamais je ne réussis l’union du soufre et du mercure. Le vieil prétendit que le sel de la sagesse me manquait, mais je n’en croyais rien, car je faisais régner la folie sans en rendre compte à âme qui vive. Ainsi passait ma vie, pleine de fureur, de sang et de poésie, car j’aimais à rimer jour et nuit. Non loin de mon manoir, à l’orée d’une forêt proche du Rhin, une ville sombre s’allongeait aux flancs d’une montagne. J’aimais son vin et ses femmes. Or, dans une taverne, un soir, un baladin chanta la beauté d’une demoiselle…

Demain ne viendra jamais

Demain ne viendra jamais

de Theombogü

Moins les murs (ÉDITIONS DE LA CRYPTE) | Paru le | 8,00 €

Ô Éternité,

J’ai mal à croire

Que demain ne viendra jamais…

Et pourtant

Tout autour de moi

Il n’y a que l’espoir

L’espoir d’un demain radieux

D’un demain mieux qu’hier

D’un demain mieux qu’aujourd’hui…

Ô Éternité, 

J’ai mal à croire

Que demain est un mirage

Que demain ne viendra jamais…

Digicode Songs

Digicode Songs

de Patrice DURET

Voix de La Crypte (ÉDITIONS DE LA CRYPTE) | Paru le | 8,00 €

tes doigts mouillés

couscous poisson 

arêtes sacrées

ta joue citron

 

et sous les pives 

22e chambre 

dessous les eaux

Domanial

Domanial

de Cyrille GUILBERT

(le pays qui grandit) (EDITIONS DE LA CRYPTE) | Paru le 15/12/2018 | 17,00 €

La falaise est une harpe de fissures où souvent le vent joue. Un pays pur. Un visage abrasé jusqu’à l’os. Une face nue, avec, visibles, les strates mises à nu de la mémoire.

 

Articuler des mots c’est se gargariser d’une cruauté qui remonte à la naissance. C’est lécher, du bout de la langue, des canines d’enfant. C’est rendre au pays le seul hymne qui vaille.

 

Alors je prends un galet gris. Il pèse un peu, s’incruste au creux de ma paume. Dans son effraction douloureuse, il vaut tous les mots.

 

La bouche, oui, à force est maculée de pureté.

Le garçon renoncé

Le garçon renoncé

de Matthieu FREYHEIT

Voix de La Crypte (EDITIONS DE LA CRYPTE) | Paru le 01/06/2017 | 16,00 €

Je suis la fuite et la demeure je suis la fuite sans exil chaque jour de voyage prolongeant le désert chaque avancée nouvelle renouvelant la steppe
Je suis la fuite sans danger je suis le corps sans besoin d’amis je suis la parole sans besoin d’entente je suis la fuite et le village celé et l’abdication de la terre
Je suis la fuite et je suis la demeure en territoire jamais acquis je suis la tangente et le lieu sans rencontre et je suis les amis oubliés
Je suis la touche du corps la chair en devenir je suis les gestes déplacés je suis la fuite des gestes et la main qui s’offre trop tard à la caresse
Je suis la peau dure et sèche et la fuite des désirs je suis les mains vides et sèches et les gestes arrêtés je suis le garçon arrêté et le geste empêché
Je suis la fuite et la demeure du repos sans fatigue je suis le garçon déposé celui de la marche assurée de la marche
Je suis le garçon renoncé
Par avance.

Hier héros, poète aujourd'hui le Perceval d'Emmanuel Merle

de Hélène BASSO

dans le blanc des mots (EDITIONS DE LA CRYPTE) | Paru le | 9,50 €

« Le goût du fer a emporté mes lèvres :
Je ne saurai jamais ce que j’aurai pu sauver »
Emmanuel Merle
Hélène Basso, dans une lecture passionnée
et pénétrante des Dernières paroles de
Perceval d’Emmanuel Merle, montre
l’impossibilité d’exprimer le monde
autrement qu’ « avec des mots qui
furent témoins et peut-être complices
de l’horreur » autant que celle de se taire
et suggère que « la parole n’a peut-être
pas pour horizon la capture du sens
mais la célébration de l’être. »

IScle

IScle

de Gilles KERLORC'H

En Bref (ÉDITIONS DE LA CRYPTE) | Paru le | 8,00 €

Chaque parcelle de l’île est visitée, touchée, humée ; il s’en imprègne, caressant le fût des arbres, appréciant la rugosité ou la douceur de chacun. Allongé dans des litières de mousse, il regarde l’infiniment petit passer devant ses yeux, les insectes, nullement dérangés par sa présence, poursuivent une route connue d’eux seuls. Les odeurs l’enivrent : le parfum douceâtre et gorgé d’humidité du lichen, les effluves de vase lorsqu’il longe les rives, les senteurs fortes des coulemelles qui poussent en groupe dans des percées de lumière.

 

Immobile, il observe les oiseaux durant de longues heures, les rouges-gorges sont les moins craintifs. Adossé à un tronc, il devient prolongement de l’arbre, les mains enracinées dans la terre molle de l’île.

Kaïa

de Chan DARGERY

Voix de La Crypte (ÉDITIONS DE LA CRYPTE) | Paru le | 14,00 €

Lisianthus

Lisianthus

de Sylvie MAROT

Voix de La Crypte (ÉDITIONS DE LA CRYPTE) | Paru le | 12,00 €

Lache, sa jupe. Amincies, ses hanches. Noire, sa jupe. Blanches, ses hanches. Japonaise, sa jupe. Muettes, ses hanches. Mate, sa jupe. Amantes, ses hanches. Austere, sa jupe. Adulteres, ses hanches. Plissee, sa jupe caresse ses hanches, ses cuisses et ses mollets a chaque pas. Plats, les plis de sa jupe. Pleines, ses hanches. Amples, son bassin et ses seins. Talaire, sa jupe. Laches, ses cheveux qui tombent presque sur ses hanches. Tombee, sa jupe. Nues, ses hanches. 

Marasme

Marasme

de Béatrice MAURI

Voix de La Crypte (ÉDITIONS DE LA CRYPTE) | Paru le | 8,00 €

la main perce le papier d’instants posés plus de mouvement dedans l’iris fixe ce dehors chaotique ici un compte-fil zoome un temps immobile sur des reins écrasés tenter d’atteindre le trait sonore de mots dits sans distinction près d’une fêlure qui traîne en vibrato électrique persistant jusqu’à l’inondation précipitée d’ondes acouphènes en script de mots appuyés chargés de ce plein consommation dehors la main s’arrête un instant tente d’extirper au corps resté vide un cri devant ce marasme social qui demeure ici sans écluse

L'ombre remue

de Lajus CLAIRE

(le pays qui grandit) (EDITIONS DE LA CRYPTE) | Paru le 01/02/2018 | 12,00 €

La marge est notre domaine jalouses de notre liberté
nous demeurons sauvages à d’autres les cases nous
faussons le jeu et sur nos chemins de traverse nos
quêtes suivent la persévérance nous pistons notre désir
farouche guide exigeant les autres nous colleront des
images voudront nous défigurer sans cesse nos collets
attraperont des doutes à l’affût nos failles nous ferons
mal nous souffrirons mais nous préserverons la marge
Poèmes du visage derrière la fenêtre

Poèmes du visage derrière la fenêtre

de Louis RAOUL

Voix de La Crypte (ÉDITIONS DE LA CRYPTE) | Paru le | 8,00 €

Saison d’un arbre

Qui se cache sous ses feuilles 

D’ici

Avec l’aube

Je vois un paysage

Ajustant ses longes

Et c’est avec le vent qui se lève 

Que je devine au sens des nuages 

Que s’inverse

Mon départ

 
Primes Voix

Primes Voix

de François GRAVELINE

(le pays qui grandit) (EDITIONS DE LA CRYPTE) | Paru le 01/02/2018 | 17,00 €

J’écris
des mots de neige
qui fondent
sur la page
j’écris pour m’effacer
pour que tu sois
les mots ne sont pas vains
puisqu’ils mènent jusqu’à toi

Prismes

Prismes

de Martin WABLE

Prix de La Crypte (ÉDITIONS DE LA CRYPTE) | Paru le | 12,00 €

Il est des hommes perdus dans ce monde, qui n’ont pas d’histoires dont ils sont les héros, qui n’ont pas de refuge pour mettre en lumière leurs souvenirs, qui n’ont même pas d’espaces pour recueillir le vent. 

À peine peuvent-ils le saisir dans le creux de leurs mains. Et lui leur souffle dessus. Il passe immense et grave entre les montagnes, il ne les entend pas. Mon frère était un de ces hommes. Je le savais marchant le dos dépourvu de tout regard. S’oubliant lui-même, sur le lit d’une rivière glaciale. Il a regardé le cours cinglant de l’eau, il n’a pas senti ses larmes sur son visage, il n’a pas senti ses genoux fléchir. Il a fini avec son ombre au ventre. Peut-on courir après le fleuve ? Je sais que son écorce est sèche, qu’elle est dans un espace trop large pour que le mien l’insuffle. Il est temps pour moi de devenir arbre.

Le ravin aux ritournelles

Le ravin aux ritournelles

de Axel SOURISSEAU

Prix de La Crypte (EDITIONS DE LA CRYPTE) | Paru le 01/05/2018 | 14,00 €

Le ravin aux ritournelles duquel, selon la légende,
ont surgi la musique et les chants au premier jour
du monde, effraie par son silence. Au creux des
rochers, plus un son ni de bouche, seulement des
dents éparpillées. Les langues sont sable, et dans
leurs noeuds des nuages, voiles blancs transportant
des tombeaux.

Recul du trait de côte

Recul du trait de côte

de Vincent MOTARD-AVARGUES

Voix de La Crypte (ÉDITIONS DE LA CRYPTE) | Paru le | 8,00 €

Quelques empreintes à peine marquées

la brise veut

avaler les ombres que je tutoie

j’aime à

crayonner le

rivage qui

me profile

et le temps

est un ressac

de rêve vague

recul du trait de côte sur hiers de sable

 

je navigue.

 
La Saison des pluies

La Saison des pluies

de Khaled EZZEDINE

Voix de La Crypte (ÉDITIONS DE LA CRYPTE) | Paru le | 12,00 €

Et voilà la pluie

Sur les berges du Saloum

Si vite

Que s’étouffe

Le cri du tisserin

Et plus haut

Qu’aucune trace

Dans le ciel d’une saison

Et cela qui monte

En vrille

Et fuse d’entre

Les frondaisons

Du vieil acacia

On oublie à force

Que c’est les morts

Qui passent

D’une frontière

À l’autre

Dans le vent déchaîné

Sorgue

Sorgue

de Maël GUESDON

Prix de La Crypte (ÉDITIONS DE LA CRYPTE) | Paru le | 8,00 €

une semaine contre elle à dormir la pièce 

toute entière vers sa bouche

 

cri 

famine 

aspire

 

le chemin

elle filme du rêve à nous

 

leçon-promenade 

tu lances

 

clarté

 

elle montre du doigt le tableau noir

Un pays que je ne verrai jamais

Un pays que je ne verrai jamais

de ELJANABI A.

Moins les murs (EDITIONS DE LA CRYPTE) | Paru le | 17,00 €

Oui ! C’est un pays que je ne verrai jamais :
Il pousse dans la tête
Ses traits grandissent
Comme une lumière flottant sur les rivières
Le lys et la cendre le gardent
Et dans les souterrains de son passé il s’éclipse et renaît.
La poésie d'Abdul Kader El Janabi s'impose à nous avec la force
mystérieuse et l'éclat saisissant de l'évidence. Les poèmes qui composent ce
recueil parlent au poète que chaque lecteur recèle en son jardin secret. Si les
mots sont les restes d'une vie qui n'est plus, si le poème de l'appel et de la
révolte qui seul pouvait changer l'homme en l'humain est mort avec
Rimbaud depuis déjà un siècle, El Janabi ne désespère pas qu'en ce nouveau
siècle notre enfance se réveille resplendissant.
Les mots du poète, comme lui, s'accrochent à un mirage. Les mots et lui
toujours au rendez-vous de la lucidité et de l'humain, par-delà la souffrance.
Tel est le mystère de l'étincelle du poème dans l'obscur couloir de la parole.
Telle est la pierre de ce poète des deux rives.
Sylvestre Clancier