l'autre LIVRE

GRAND OS (LE)

Salon 2018 : Retrouvez cet éditeur sur le stand B20

Le Grand Os est une maison d’édition spécialisée dans l'écriture et la poésie contemporaines et un lieu de création et de diffusion de livres d’artiste et de livres-objets à tirage limité. Concevant le livre comme un espace de mise en scène plus encore que de mise en page, le groupe crée également des spectacles hybrides où se mêlent poésie, théâtre, danse, performance et arts plastiques.

Adresse : 24 rue Raymond IV
31000 Toulouse
Téléphone :06 77 89 68 89
Site web :http://legrandos.blogspot.fr/
Courriel :nous contacter
Diffusion :Le grand os
Distribution :Le grand os
Forme juridique :Association
Racine ISBN :978-2-912528
Nombre de titre au catalogue :25
Tirage moyen :300
Mottes mottes mottes

Mottes mottes mottes

de Ana TOT

Lgo (GRAND OS (LE)) | Paru le 15/09/2018 | 12,00 €

Deuxième édition revue et augmentée. Cent-quatorze micro-poèmes. Reliure spirale par le haut.

Génial et génital

Génial et génital

de Soth POLIN

Poc ! (LE GRAND OS) | Paru le 02/10/2017 | 12,00 €

Pour beaucoup, le Cambodgien Soth Polin est l’écrivain d’un seul livre, L’Anarchiste, livre culte écrit en 1979, quelques mois après la chute du régime de Pol Pot. Il existe pourtant d’autres pépites, inédites en français, comme ce Génial et génital, publié dix ans plus tôt, où, avec une hargne et une lucidité extrêmes, l’auteur ruminait déjà ce désespoir proprement « polinien », désespoir à la fois personnel (je suis un minable), historique (la décadence, depuis Angkor) et métaphysique (il est humiliant d’être humain).

« La gueule fendue jusqu’aux oreilles ! GÉNIAL ! Un bon coup de burin dans la tête ! GÉNIAL ! Croître, vieillir et mourir ! GÉNIAL ! Tout ça parce que ma femme est une pondeuse de concours ! Sniff ! Sniff ! Quel parfum atroce et divin ! Atrocement GÉNIAL ! Divinement GÉNITAL ! »

À chaque nouvelle humiliation, à chaque nouveau coup porté à leur dignité, les personnages des quatre nouvelles de ce recueil en redemandent. Communiquer, disent-ils, Ordonne-moi d’exister, La mutation des êtres, C’est comme tu veux, Na, le ton est donné : les narrateurs, doubles de l’auteur, sont des faibles, moins soumis à la tyrannie de leur « petite-sœur » qu’à la spirale de leur désir masochiste. Un enfer (bouddhique) des passions où la jubilation et le rire, un rire sauvage, omniprésent, un rire nietzschéen, sauvent l’auteur et son œuvre du cynisme et de la noirceur.

Mensonge #09 : Juste une image

Mensonge #09 : Juste une image

de Béatrice DARNAL

13 Mensonges (LE GRAND OS) | Paru le 01/03/2016 | 17,00 €

Images : Béatrice Darnal. Textes : Ana Tot. Conception graphique : Jean-Pierre Bos. Neuvieme "Mensonge". Sur La Chute d'Icare de Pieter Bruegel, notre regard est attiré en bas à droite par un détail incongru, deux jambes qui se noient, seules. Sur la photographie de la plage de Biarritz - de structure fort similaire - nous découvrons en les grossissant jusqu'au pixel neuf détails inapparents.
Que s'est-il joué qui est insupportable ? Voler. Tomber. Tromper.
Ainsi fut fondée Carnaby Street

Ainsi fut fondée Carnaby Street

de Leopoldo María PANERO

Qoi (LE GRAND OS) | Paru le 22/09/2015 | 12,00 €

Leopoldo María Panero (1948-2014), fils d’un poète officiel du franquisme, a été poète, traducteur, nouvelliste, essayiste. À la parution de Así se fundó Carnaby Street, l’auteur a 22 ans et déjà, derrière lui, toute une vie d’écriture et d’expériences-limites?: il a connu les geôles de la dictature pour agitation politique, l’internement psychiatrique pour consommation de stupéfiants, plusieurs tentatives de suicide, l’alcoolisme... À partir des années 80, diagnostiqué schizophrène, il séjourne, sans interruption et jusqu’à sa mort, dans différents asiles de fous (l’écrivain récuse la dénomination « hôpital psychiatrique »). Figure à la fois isolée et majeure des Lettres espagnoles, poète autodestructeur à l’humour subversif, qualifié souvent, à tort ou à raison, de maudit, Leopoldo María Panero est à lui seul un phénomène culturel et intellectuel qui fascine plusieurs générations de lecteurs, fous et moins fous. Son œuvre, abondante, témoigne d’un engagement, d’une intelligence et d’une culture qui expliquent sans doute la place singulière qu’il occupe dans son propre pays, hors de toute filiation et communauté poétiques, malgré l’amitié fidèle, entre autres, d’un poète de l’envergure de Pere Gimferrer.

" S’appuyant sur une redoutable maîtrise de ce qu’on ne nomme pas encore, en ces années-là, la « pop culture », Panero cultive une vision à la fois hallucinée et affûtée de la mort programmée des rêves d’enfance et de la dissolution mercantile qui s’annonce déjà sous couvert de « libération ». "

Hugues Robert, librairie Charybde

Cambio y fuera

Cambio y fuera

de Christophe MACQUET

Livre muet (LE GRAND OS) | Paru le 31/01/2015 | 20,00 €

Cambio y fuera est constitué de 26 images que Macquet lui-même nomme des réinjections, c'est-à-dire des photographies de ses propres photographies affichées sur l'écran d'un ordinateur.

Livre muet.

20 exemplaires numérotés et signés

Cette fille à la peau verte

Cette fille à la peau verte

de Christophe MACQUET

Livre muet (LE GRAND OS) | Paru le 31/12/2014 | 20,00 €

Cette fille à la peau verte est constitué de 26 images que Macquet lui-même nomme des réinjections, c'est-à-dire des photographies de ses propres photographies affichées sur l'écran d'un ordinateur. Quant à la nature des prises de vue originales, réalisées en mars-avril 2014 à la Pointe de la Crèche-Wimereux-Ambleteuse (ce qui prouverait que l'auteur s'aventure encore parfois dans notre douce – aigre-douce ? – France) l'auteur parle à leur sujet de maréidolies, un bien joli mot-valise créé à partir de marée (basse) et de paréidolie (d'après Wikipedia : "sorte d'illusion d'optique qui consiste à associer un stimulus visuel informe et ambigu à un élément clair et identifiable, souvent une forme humaine ou animale"). Pas tout un programme, non — pas le genre de la maison — mais tout une poétique, ¡sí señor! 
50 exemplaires numérotés et signés 
L'oiseau : récit physique

L'oiseau : récit physique

de Christophe MACQUET

LE GRAND OS | Paru le 14/11/2014 | 32,00 €

Un livre "muet" – autrement dit : sans texte – constitué de 82 photographies couleurs réalisées en différents endroits du monde, principalement en Amérique du Sud, entre 2005 et 2012. 

Imprimé à 100 exemplaires, tous numérotés, sur papier couché demi-mat 150 g, sous couverture cartonnée, pelliculage mat, format à l'italienne 26 x 20 cm. 
 
Nocturama : textes-rêves & hypnagogies

Nocturama : textes-rêves & hypnagogies

de G-Mar .

Poc ! (LE GRAND OS) | Paru le 14/11/2014 | 12,00 €

Des villes s’écroulent dans des expériences de mort imminente – Des mercenaires virtuels traversent plusieurs guerres, exhumant au passage l’histoire familiale du rêveur de la fange des siècles – Une descente dans les limbes d’un continent sud-américain le mène jusqu’à la révélation d’un soleil fondu dans la bouche – Une fille conduit sous acide dans un paysage de campagne parsemé d’industries appelées à s’écrouler à la suite du mur de Berlin – Un amour de jeunesse refait surface sous les traits du personnage de Caddie dans Le bruit et la fureur de Faulkner – Des flics américains en carton déferlent toutes sirènes hurlantes jusqu’au seuil d’une inquiétante maison freudienne – Des images des attentats du 11 septembre défilent en boucle sur les eaux sénégalaises du Saloum…

Passablement étrangers à la psychologie des profondeurs, aux grandes effluves de l’introspection comme aux simples fantasmagories de l’absurde, les "récits" qui composent Nocturama esquissent la cosmologie mentale d’un monde en première personne du singulier dont la physique particulière, et les lois qui en régissent l’ordre sensible, est sourde aux règles de la narration bien comprise (espace homogène et temps des horloges). Si les rêves appartiennent ainsi à des temps pré-historiques (pré-narratifs), reste qu’ils s’ancrent dans l’inéluctable biographie du rêveur – son propre passé – mais aussi l’histoire impersonnelle à laquelle il appartient : l’histoire familiale en premier lieu (reçue en héritage), et l’Histoire tout court, ce cauchemar dont on essaie de s’éveiller comme le souligne Stephen Dedalus dans Ulysse. Mixte de matière personnelle et impersonnelle, ce recueil fait signe vers ce qu’on pourrait appeler de nouvelles mécaniques lyriques.

Quoi faire

Quoi faire

de Pablo KATCHADJIAN

Poc ! (LE GRAND OS) | Paru le 05/05/2014 | 12,00 €

Une question insoluble posée par un étudiant géant d’une université anglaise déclenche une série d’options invraisemblables qui se présentent aux deux protagonistes, Alberto et le narrateur, comme autant de sentiers qui se télescopent plutôt qu’ils ne bifurquent. Le pari de Pablo Katchadjian est osé autant que rusé, puisque on y trouvera tous les ingrédients laissant supposer qu’on est en train de lire un roman. Et, effectivement, c’est un roman, dans lequel les éléments constitutifs du genre sont tous au service de la langue et d’un ordre narratif singulier : l’intrigue, non linéaire, est une suite jubilatoire de croisements, de cercles, d’ondes de fréquences variables ; les personnages – élèves, soldats, simples d’esprit, buveurs… – se transforment en systèmes aberrants ; les décors – universités, tranchées, tavernes, bateaux, banques… – se substituent les uns aux autres sans toutefois ébranler la structure. Si les contenus sont irrationnels, dit le narrateur lors d’un énième retour à la scène de départ, le système des contenus, lui, est la seule chose rationnelle et nous devrions compter là-dessus. Peut-on compter sur l’avertissement pour décrypter la logique de ces rêves imbriqués ? Serait-ce au contraire un rapport mystérieux ? Une hypothèse erronée ? Un terrain miné ? Un double ? Une simple blague ? Et pour rejoindre cette île où il y a tout, faut-il plonger ou rester sur un pont qui est aussi un bateau ? Que décider ? Que faire ? Si le narrateur n’en sait rien, Alberto, lui, saura sûrement quoi faire 

« Le grand roman contemporain de l’expansion, du foisonnement, de la mutation du sens. (…) Le chef-d’œuvre de Katchadjian. Un chef-d’œuvre tout court. » 
Damián Tabarovsky

Le Citron métabolique

Le Citron métabolique

de Laurent ALBARRACIN

Lgo (LE GRAND OS) | Paru le 20/11/2013 | 9,00 €

"ici

épine

dormante

 

ici

pierre

moelleuse

 

citron

tel

que son jus

le presse

 

citron tel

que citron

le donne"

 

Tchoôl !

Tchoôl !

de Christophe MACQUET

Lgo (LE GRAND OS) | Paru le 08/04/2013 | 9,00 €

" vous croyez qu'on crie mieux et plus souvent là-bas, ça vous crierez, je vous promets, vous crierez d'autant pire que vous ne verrez rien ! "

KBACH

KBACH

de Christophe MACQUET

Lgo (LE GRAND OS) | Paru le 10/07/2012 | 8,00 €

«Tu brouilles (par pudeur et par stratégie), tu t'insinues (pour épouser les méandres), tu brises et tu te brises.»

LGO n°5

LGO n°5

de COLLECTIF

Revue LGO (LE GRAND OS) | Paru le 09/06/2012 | 12,00 €

Reliure spirale sous jaquette couleurs.

Occident Express

Occident Express

de Andrea D'URSO

Qoi (LE GRAND OS) | Paru le 01/10/2010 | 14,00 €

"L’autocar me ramène dans ma campagne abâtardie, / où pourtant – j’insiste – on voit encore les étoiles la nuit, / quand une envie de mayonnaise me prend aussi soudaine que profonde. / Un bon gros pot."

LGO n°4

LGO n°4

de COLLECTIF

Revue LGO (LE GRAND OS) | Paru le 01/06/2010 | 15,00 €

Reliure spirale sous jaquette couleurs.

Sommaire papier
Frank Melotti / Illes (extraits)
Eric Bouchéty / Labyrinthe des haches
Ana Tot / Colonnes-zé-pâtés
Olivier Lamarque / La poussière générale et autres poèmes  

(traduits de l'occitan par l'auteur)
Sébastien Lespinasse / Poèmes pneumatiques 
Aurelio Diaz Ronda / Autrousansfond et autres nouveaux trous
Ghislaine Chortey  / Huit dessins

+ CD-audio (65 min, 22 pistes)
"Anthologie sonore du festival Les Perforeilles 2009"
Lectures & performances de Edith Azam / André Gache / Olivier Lamarque / Sébastien Lespinasse / Marc Perrin
Conférence de Yves Le Pestipon 

Extraits du spectacle Le palmipède par Pasina et cie / textes de Ana Tot

Traités et vanités

Traités et vanités

de Ana TOT

Qoi (LE GRAND OS) | Paru le 09/11/2009 | 15,00 €

"nous allons et nous tombons / nous tombons et nous épongeons quelque chose / nous éprouvons quelque chose de bon quand nous tombons"

Simon le mage

Simon le mage

de Antoine BREA

Lgo (LE GRAND OS) | Paru le 01/06/2009 | 9,00 €

" Dans la lune séjournent la poésie la mort et les morts séjournent dans la lune / dans la mort résident la peinture l'amour les morts et les morts se recueillent sur les os de la poésie "

Mottes mottes mottes

Mottes mottes mottes

de Ana TOT

Lgo (GRAND OS (LE)) | Paru le 01/04/2009 | 10,00 €

" Ne rien faire / voilà qui est beau / rien d'autre ne peut l'être / ou alors c'est que beau / ne veut rien dire / ou bien tout dire "

77 micro-poèmes. Reliure spirale. Dessin de couverture : Valeria Pasina.

LGO n°3

LGO n°3

de COLLECTIF

Revue LGO (LE GRAND OS) | Paru le 01/02/2009 | 15,00 €

Reliure spirale sous jaquette couleurs.

Pantys mortels

Pantys mortels

de Antonio ANSON

Qoi (GRAND OS (LE)) | Paru le 01/03/2008 | 15,00 €

" est-ce que tu m'entends ?, eh bien réponds, / nom de Dieu, réponds, où as-tu rangé bordel / de merde la télécommande ? "

Dessins de Pepe Cerda.

LGO n°2

LGO n°2

de COLLECTIF

Revue LGO (LE GRAND OS) | Paru le 01/03/2008 | 15,00 €

Reliure spirale sous jaquette couleurs.

Cri & co

Cri & co

de Christophe MACQUET

Qoi (LE GRAND OS) | Paru le 01/02/2008 | 15,00 €

"Fais gaff' au rythm' / fais pas d'impair / c'est quasi-l'essentiel coco"

LGO n°1

LGO n°1

de COLLECTIF

Revue LGO (LE GRAND OS) | Paru le 01/06/2007 | 13,00 €

Reliure spirale sous jaquette couleurs.