l'autre LIVRE

EDITIONS QUART MONDE

"Le refus de la misère, une culture qui rassemble"

Branche éditoriale du mouvement ATD Quart Monde, les Editions Quart Monde ont un triple objectif :

- témoigner de la vie et de la pensée des personnes vivant dans la grande pauvreté en leur donnant la parole le plus directement possible

- contribuer à changer les mentalités

- permettre de réfléchir et d'agir, à partir des actions de fond menées par ATD Quart Monde.

Adresse : 63 rue Beaumarchais
93100 MONTREUIL
Téléphone :01 42 46 41 44
Site web :http://www.editionsquartmonde.org
Courriel :nous contacter
Spécialités :Témoignages, essais, fiction, jeunesse : publications sur le thème du refus de la misère et de l'exclusion.
En finir avec les idées fausses sur les pauvres et la pauvreté

En finir avec les idées fausses sur les pauvres et la pauvreté

de COLLECTIF

EDITIONS QUART MONDE | Paru le 17/10/2016 | 5,00 €

Plus la crise économique et sociale s’accentue, plus les idées reçues sur les pauvres se répandent. Plus cette crise est présentée comme une catastrophe naturelle, plus ils sont convoqués au tribunal de l’opinion publique : s’ils sont pauvres, ce serait « de leur faute ».

« S’ils sont à la rue, c’est qu’ils l’ont choisi. »
« S’ils font des enfants, c’est pour les allocations familiales. »
« Ce sont des assistés qui coûtent cher à la société. »
« D’ailleurs, s’ils voulaient vraiment chercher du travail, ils en trouveraient. »
« De toute manière, on gagne plus au RSA qu’avec le SMIC. »
« Ils perçoivent des allocations alors qu’ils élèvent mal leurs enfants. »

Ce livre répond point par point à plus de 80 de ces idées reçues sur la pauvreté. Alors que l'on accuse les pauvres d'être des assistés et des fraudeurs, il révèle par exemple que le montant des aides sociales non réclamées par ceux y ayant droit s'élève à plus de 11 milliards d'euros par an !

Accessible à un grand public, cet ouvrage défait la chape de plomb du fatalisme. Il invite à sortir des préjugés où les uns sont bons et les autres mauvais, se connaître au lieu de s’ignorer pour inventer ensemble une société où la misère n’aura plus droit de cité.

La petite fille numéro 624

La petite fille numéro 624

de Colette TER & Didier WILLIAME

En un mot (EDITIONS QUART MONDE) | Paru le 16/10/2016 | 3,00 €

« Je n’ai pas écrit pour me plaindre. Je ne veux pas que les gens me plaignent. Surtout pas. » Ce que veut Colette, c’est que plus personne, jamais, ne vive ce qu’elle a vécu : le placement, les frères et sœurs dispersés, l’enfance brisée, les adultes qui manquent à leur devoir, les larmes, la colère, la violence. Alors les mots se précipitent, s’entrechoquent, les phrases crépitent pour dire aussi le courage, les rencontres… tout ce qui permet de se reconstruire et de vivre enfin.

Sur le chemin de l'eau

Sur le chemin de l'eau

de Pascal LALLEMENT & Liliane LARMOYER

En un mot (EDITIONS QUART MONDE) | Paru le 15/10/2016 | 3,00 €

À Thiaroye Guinaw Rail Nord, à la périphérie de Dakar, au Sénégal, nombreux sont ceux qui n’ont pas une vie facile. Alima est de ceux-là. L’accumulation de difficultés est venue à bout de ses forces, elle est en train de baisser les bras. Il faut l’aider, mais comment ? Comment éviter les pièges, les fausses solutions plus destructrices à terme que les problèmes qu’elles sont censées résoudre ? Cette question est au cœur de la formidable aventure humaine que le livre nous invite à partager, nous laissant entrevoir comment, à partir de la personne la plus exclue d’une société, une dynamique collective peut se créer et permettre à tous d’être gagnants.

Agir avec les pauvres contre la misère

Agir avec les pauvres contre la misère

de Bertrand VERFAILLIE

Pouvoir d'agir (EDITIONS QUART MONDE) | Paru le 14/10/2016 | 10,00 €

Les idées reçues, naïves ou négatives, sur les pauvres et sur la misère, ne mènent nulle part. Elles sont démenties par les initiatives menées un peu partout en France par et avec les personnes en situation de pauvreté.

“ Aller vers l’autre est souvent risqué, nous dit Christophe Géroudet, membre de la délégation nationale d’ATD Quart Monde, dans la préface de l’ouvrage. Mais ne pas le faire peut l’être encore plus. Agir avec les pauvres contre la misère est possible et cela profite à tous. C’est la grande leçon de ce livre. Le lecteur la découvre au fil des rencontres que Bertrand Verfaillie a faites partout en France. ”

Des campements de migrants, des coformations avec des gens du voyage et des migrants demandeurs d’asile aux réunions des universités populaires Quart Monde, des accueils de personnes sans domicile aux expériences pilotes d'emploi d'utilité sociale, des rues des cités aux tribunes de l'Union européenne, l’auteur analyse une trentaine d'actions sur l’ensemble du territoire. Les acteurs interrogés sur leurs démarches en tirent des enseignements à la fois réalistes et stimulants.

Quand un peuple parle

Quand un peuple parle

de Bruno TARDIEU

EDITIONS QUART MONDE | Paru le 13/10/2016 | 13,50 €

C’est en 1957, dans un bidonville de la banlieue parisienne, que le mouvement ATD Quart Monde a vu le jour. Créé par Joseph Wresinski  et des personnes en situation de grande pauvreté et d’exclusion, bientôt rejoints par Geneviève de Gaulle Anthonioz, ATD Quart Monde est un mouvement de libération dont tous les membres partagent une même volonté de ne pas laisser la misère et le gâchis humain qui lui est inhérent s’imposer comme une fatalité. Petit à petit, ce courant d’engagement, d’action et de pensée s’est diffusé à travers le monde et il est aujourd’hui présent dans plus de trente pays, mobilisant des dizaines de milliers de familles très pauvres, ainsi que des citoyens de tous les milieux pour éradiquer la misère.

Bien qu’il ait essaimé à l’international, ATD Quart Monde demeure assez peu connu en France. Quelles sont ses méthodes, ses principes, son esprit, son analyse politique ? Telles sont les questions que ce livre aborde, afin de mieux faire connaître un mouvement porté par un refus de l’assistanat, du contrôle ou de l’embrigadement, et par une volonté de libérer les potentiels des populations très pauvres et de tous les citoyens.

De fait, nombre de projets innovants et de combats politiques lui sont redevables : ATD Quart Monde a ainsi introduit la notion fondamentale d’« exclusion sociale » – la misère n’est pas seulement le problème de ceux qui la vivent, elle corrompt la société –, ainsi qu’une nouvelle approche de la lutte contre la pauvreté fondée sur la connaissance que les plus démunis ont du monde, la défense des droits de l’homme, le refus du tri social et la nécessité d’une mobilisation citoyenne. En France, cette approche a notamment permis de créer la couverture maladie universelle (CMU) et le droit au logement opposable (Dalo). En s’interrogeant sur le rôle politique des plus démunis, ce livre ouvre des perspectives pour inventer des alternatives au totalitarisme de l’argent.

Dans les cicatrices de la ville

Dans les cicatrices de la ville

de Jaime SOLO

EDITIONS QUART MONDE | Paru le 12/10/2016 | 9,00 €

« Dans cette décharge à ordures ne passe aucune procession. Et ces hommes et ces femmes n’iront se promener nulle part. Parce que ici, ils ont leur refuge, parce que leur misère est une vaste prison. Parce que la peur, l’indigence, l’habitude ou la paralysie disent à leurs jambes qu’elles ne doivent plus obéir, qu’elles ne doivent pas s’éloigner. […]

Et nombreux sont les camions qui sont passés devant nous avec leurs nuées de charognards affolés et les gens accrochés à leur allure cahotante. […] Mais Carlos est resté ici. […]

“Regardez, prof”, a-t-il insisté. Et il est resté en extase, à contempler le vert, le noir, le jaune, le rouge… Surpris et émerveillé de voir la beauté qui est sortie de ses mains. “C’est beau, hein ?”, […] a-t-il dit.

Tant de soirées à nous réhabiliter les yeux et les mains, et l’humanité, la nôtre. Art, création, respect, au milieu de tant de choses qui hurlent, pourrissent et meurent. Nous, nous tous, d’une façon ou d’une autre, nous faisons une révérence au sacré, à force de patience, en découvrant ensemble la beauté.

Et ce cimetière de couleurs, cette décharge à ordure des hommes, vu d’en haut, n’est peut-être rien d’autre qu’une tapisserie géante jetée aux pieds du ciel. »

 

Les bibliothèques de rue

Les bibliothèques de rue

de Marie AUBINAIS

EDITIONS QUART MONDE | Paru le 11/10/2016 | 17,00 €

Pourquoi lire ? Pour inciter les enfants qui ne liraient plus à renouer avec l’écrit, comme on l’entend dire parfois ? Pour réhabiliter le livre menacé par l’image ou l’écran ? Contrairement aux idées reçues, « jamais aucune société n’a lu autant, jamais on n’a publié autant de livres ». Dans ce contexte, le manque de maîtrise de l’écrit constitue un véritable handicap. Malgré la scolarisation obligatoire, l’illettrisme touche aujourd’hui 9 % de la population française et reste statistiquement lié à la grande pauvreté. S’ajoutant à d’autres facteurs, il contribue à exclure radicalement de la vie citoyenne.

Initiées par le Mouvement ATD Quart Monde en région parisienne en 1968, les bibliothèques de rue visent à combattre l’exclusion en favorisant l’accès à la lecture et la rencontre entre personnes d’origines sociales différentes. Elles existent aujourd’hui dans de nombreux pays. Certes, depuis leur création, l’accès à la lecture a évolué : les bibliothèques municipales se sont multipliées, et des professionnels de la médiation culturelle vont au-devant d’enfants et de leurs parents grâce à des bibliothèques extérieures appelées « bibliothèques hors les murs », proches dans leurs pratiques des bibliothèques de rue. Mais l’offre de proximité est loin d’être généralisée et les publics en situation d’exclusion restent globalement peu touchés. C’est pourquoi les bibliothèques de rue d’ATD Quart Monde, et celles qui ont le même objectif, restent nécessaires.

Afin de guider et d’encourager ceux qui voudraient en créer, avec ou sans ATD Quart Monde, ou de répondre aux interrogations que pose la démarche qui les sous-tend, il est précieux d’expliquer le fonctionnement des bibliothèques de rue, de faire connaître leur impact à ceux qui, de près ou de loin, sont interpellés par la grande pauvreté et l’accès à la culture. Si les modes d’action mis en œuvre dès la fondation des premières bibliothèques de rue sont toujours en vigueur aujourd’hui, chacune d’elles doit cependant inventer sa manière d’être adaptée au contexte qui est le sien. C’est la raison pour laquelle ce livre fait la part belle aux témoignages.

Aboubakar, 9 ans, à qui l’on demande de définir la bibliothèque de rue répond spontanément qu’il n’aime pas lire, « parce que je ne lis pas vite, moi ». Après réflexion, il se ravise : « La bibliothèque de rue, c’est là où il y a des livres pour lire, là où il y a de l’air ; on peut y aller, venir lire, repartir. Et moi, j’aime bien les histoires. Quand on me les raconte, quand on me lit quelque chose, je pense, je lis dans ma tête… Non, en fait, je ne lis pas. C’est après que j’essaie de lire ce qu’on m’a lu, je prends le livre et je retrouve les mots. » Puis, Aboubakar poursuit : « En fait, j’aime bien lire, car les livres, ça fait perdre la tête. Et lire, c’est bien aussi pour l’école, pour avoir un bon métier. » Enzo, 8 ans, ajoute : « Avec la bibliothèque de rue, ce qui est bien, c’est qu’on a le temps, on parle et on se fait des copains », tandis que Marion, une animatrice, confie : « Je suis étonnée de l’incroyable potentiel des enfants, et je n’imaginais pas qu’ils vivent à ce point, aujourd’hui, une telle exclusion, eux et leurs parents. »

Les bibliothèques de rue sont tissées de rencontres et de moments magiques, qui n’ont rien de spectaculaires, mais qui disent que la culture et tout particulièrement le livre peuvent rassembler et agir en profondeur contre l’exclusion. Au-delà d’une action culturelle et sociale, préventive ou réparatrice à l’égard d’enfants très éloignés du livre et de la lecture, la bibliothèque de rue offre l’occasion d’être ensemble, tout en restant soi-même. Quiconque a connu le plaisir de partager un petit chef-d’œuvre de littérature enfantine, sur une couverture, dans la rue, avec un enfant qui le savoure autant que lui, peut en témoigner.

Tous peuvent réussir

Tous peuvent réussir

de Régis FÉLIX & Collectif ATD QUART MONDE

EDITIONS QUART MONDE | Paru le 10/10/2016 | 16,90 €

Pourquoi l’école est-elle impuissante face à l’échec scolaire de beaucoup d’enfants et de jeunes de milieux très défavorisés ? Comment construire une école qui ne laisse personne sur le bord du chemin, une école qui permette la réussite de tous les élèves, y compris ceux qui sont le plus en difficulté ?

Pour répondre à ces questions, les auteurs ont analysé des pratiques pédagogiques qui ont fait la preuve de leur efficacité et ils nous livrent ici les savoirs d’action, les clés qui leur ont permis de lever les obstacles.

Ils nous amènent à réfléchir sur ce que notre système éducatif et tous ses acteurs peuvent apprendre des parents, des jeunes, des enfants qui connaissent la grande pauvreté et qui savent, non pas ce qui manque à l’école, mais comment il faut la refonder pour qu’elle devienne vraiment l’école de tous.

Le principal, il nous aime pas

Le principal, il nous aime pas

de Régis FÉLIX

EDITIONS QUART MONDE | Paru le 09/10/2016 | 14,50 €

Au carrefour de deux quartiers que tout sépare en apparence, la dernière année d’un principal de collège au parti pris affirmé : être vigilant d’abord aux jeunes les plus en difficulté, ceux qui font l’expérience de la discrimination scolaire, premier visage de l’exclusion sociale. À ces élèves en échec, la langue française a réservé un barbarisme dont elle a le secret : « les décrocheurs ».

L’histoire de ce livre est celle du combat que mène un principal, Victor Mesnil, le plus souvent avec son équipe éducative, mais parfois contre elle, pour éviter que ces jeunes voient les portes de l’École se refermer devant eux. Nous suivons donc Yann, Raphaël, Joël, Jennifer, Cyril dans leurs confrontations avec leurs camarades et leurs enseignants, dans leur scolarité trouée d’absences et ponctuée d’actes de rébellion, dans les liens chahutés avec leur famille, dans leurs rêves fous de vies déjà adultes, dans leurs fragilités aussi. Ils interpellent cette École à laquelle ils disent à la fois leur rejet et leurs espoirs.

Des tranches de vie racontées dans un rythme alerte au fil d’une année scolaire. Rédigé à la manière d’un carnet de bord, l’ouvrage est truffé de dialogues, de scènes de la vie de tous les jours et de portraits croqués sur le vif. Humour, tendresse, violence, nous sommes dans le quotidien de ce qui fait l’École aujourd’hui.

D’abord professeur de physique au lycée puis en classe préparatoire, militant du Mouvement d’ATD Quart Monde durant plus de trente ans, l’auteur témoigne de son expérience de principal d’un collège de banlieue pendant sept ans.

Des pailles dans le sable

Des pailles dans le sable

de Niek TWEEHUIJSEN & Jean-Michel DEFROMONT

EDITIONS QUART MONDE | Paru le 08/10/2016 | 14,00 €

« Je finis par distinguer quelques bosses dans la pénombre, puis bientôt une dizaine et, près de chaque monticule de sable, un trou, comme une tombe en attente, tout un cimetière préparé au ras des vagues. « C’est nous qui allons nous enterrer là, dit Doula. Y en a qui montent la garde. Dès qu’ils voient les torches des flics, ils sifflent. On file tous dans notre trou, on ramène le sable sur nous et hop, plus personne ! »
« Et vous faites comment pour respirer ? »
Tout sourire, l’œil malin, Doula fait un geste, aspirant entre le pouce et l’index qu’il colle à ses lèvres, puis il dit comme une évidence :  « Avec des pailles ! Des pailles dans le sable… » ».

En 1998, Niek Tweehuijsen est parti en Tanzanie avec l’idée de retrouver un personnage clef de son enfance, Patricia, une jeune Africaine qui avait partagé le quotidien de sa famille, aux Pays-Bas, lorsqu’elle était étudiante. Cette quête va l’entraîner beaucoup plus loin que prévu, dans une vertigineuse plongée au plus profond de lui-même, à la rencontre de femmes et d’hommes avec lesquels il va lutter, jour après jour, pour faire triompher l’espoir et la vie.

De la participation au croisement des savoirs

De la participation au croisement des savoirs

de Delphine DUQUESNE

EDITIONS QUART MONDE | Paru le 07/10/2016 | 8,00 €

Est-ce que des personnes en grandes difficultés économiques, sociales et culturelles peuvent être des partenaires à part entière de notre processus démocratique, ayant une réflexion à apporter sur les grands enjeux de notre société – lutte contre la pauvreté, développement durable, mieux vivre ensemble au sein de son quartier ?
Pour ATD Quart Monde, ce partenariat n’est pas un but à atteindre mais une donnée de départ qui nécessite de mettre en place des conditions.

La caméra de Delphine Duquesne nous invite à découvrir la démarche du croisement des savoirs et des pratiques, à travers une série de séances de travail. Et nous entrons dans la dynamique.

– Etonnés d’abord de réaliser à quel point nous sommes tous enfermés dans des codes qui nous empêchent de comprendre la logique de l’autre et de trouver des solutions adaptées aux problèmes.
– Impressionnés de voir à l’œuvre une pédagogie qui permet de confronter le savoir des personnes en situation de pauvreté aux savoirs théoriques, d’action.
– Interpellés par ces citoyens qui développent cette démarche de coformation, de recherche et d’action au sein de leurs institutions, de leurs associations et font grandir la démocratie.

En Bonus, des clés pour l’action sous la forme de trois entretiens :
– le point de vue d’une universitaire
– le point de vue d’une professionnelle de terrain
– le point de vue d’une personne en situation de pauvreté
et un livret pour en savoir plus.

Se nourrir lorsqu'on est pauvre

Se nourrir lorsqu'on est pauvre

de COLLECTIF

Dossier et document de la Revue Quart Monde (EDITIONS QUART MONDE) | Paru le 06/10/2016 | 10,00 €

« L’alimentation, c’est du “ je fais comme je peux ”... et pas comme j’en ai envie... » Lorsqu’on est pauvre, le quotidien est marqué par des difficultés d’accès à une nourriture de qualité, quand ce n’est pas à la nourriture tout court : « C’est toujours les enfants d’abord.? C’est sûr, ma mère, quand on étaient petits, combien de fois elle est allée au lit la faim au ventre… » Enjeu de santé publique, le sujet a fait l’objet de nombreuses études visant à élaborer des solutions. Mais ces travaux ont été menés sans tenir compte de l’expérience des personnes qui connaissent la pauvreté, sans leur compréhension du problème. Et force est de constater que les solutions préconisées ne fonctionnent pas.

Se nourrir lorsqu’on est pauvre rassemble l’ensemble des réflexions et des analyses élaborées avec des militants Quart Monde au sein du Réseau santé Wresinski. Dans cette étude, les militants démontrent qu’une approche de l’alimentation ne saurait se résumer à une comptabilisation d’apports énergétiques et nutritionnels. Au-delà de la satisfaction d’un besoin biologique vital, ils mettent en évidence le rôle de l’alimentation dans la construction de l’identité individuelle, sa contribution au positionnement de la personne dans les sphères familiales, culturelles, sociales et sociétales – se nourrir est un moteur puissant d’inclusion sociale, or ce moteur est actuellement en panne. Les écouter, envisager le problème dans sa complexité serait un premier pas pour avancer vers des solutions durables.

Quand des voix se rencontrent et s'accordent

Quand des voix se rencontrent et s'accordent

de Delphine DUQUESNE & Caroline GLORION

Documentaire (EDITIONS QUART MONDE) | Paru le 05/10/2016 | 10,00 €

Chaque DVD retrace des moments de la vie de l’atelier chant d’ATD Quart Monde en Île-de-France, à différentes étapes de son évolution : une véritable aventure humaine dont l’histoire s’est écrite pas à pas pendant 10 ans…

Une aventure humaine, culturelle et musicale qui fait écho aux préoccupations constantes des personnes engagées dans le Mouvement ATD Quart Monde :

Comment permettre à des personnes en grande difficulté, du fait de leurs conditions de vie, d’entrer dans un processus d’apprentissage ambitieux avec d’autres personnes qui ont une place dans la société ? Comment faire naître des ateliers de création vraiment ouverts à tous ? Comment créer une rencontre de vérité où personne ne peut se cacher derrière l’autre et où chacun peut être fier d’apporter qui il est ?

"Quelles que soient nos vies, nous faisons travailler le même instrument : notre corps, chacun avec ses peurs et ses enthousiasmes. Nous faisons l’expérience de la beauté et de l’harmonie, pour moi véritable antidote à la violence trop souvent présente dans la vie quotidienne." (B. Bourcier, coordinatrice du projet)

"J’ai été à l’Atelier chant pendant dix ans et j’y ai mieux appris mes chants qu’autrefois mes leçons d’école ! Ça m’amusait et j’ai pu transmettre mes chants à ma famille, ça m’a donné beaucoup de joie, j’ai fait beaucoup de rencontres et j’en suis très contente. Le chant nous donne du courage, nous aide à vivre en harmonie, nous fait avancer dans l’avenir et nous permet de rester nobles." (J. Pierrat, participante)

Je ne suis pas comme ils disent !

Je ne suis pas comme ils disent !

de Julien PRAUD

EDITIONS QUART MONDE | Paru le 07/08/2009 | 10,00 €

S’occuper des petits frères et sœurs, pêcher, planter le maïs ou les haricots… Aux quatre coins du monde, Leah, Jacinto, Ono et les autres se démènent pour aider leur famille.

Souvent les enfants autour d’eux ne voient pas tous leurs efforts et se moquent d’eux parce qu’ils ne sont pas comme les autres.

Mais un jour, René, Antony ou Marilyn vont oser aller à leur rencontre. Très vite, ils vont découvrir que Leah, Jacinto et Ono ne sont pas des « fous », des « bons à rien », bien au contraire…

Quand les boussoles perdent le nord...

Quand les boussoles perdent le nord...

de Ursula MASCARAS

EDITIONS QUART MONDE | Paru le 11/06/2009 | 15,00 €

Sympa la classe de Monsieur  Bauer !
On y travaille, on s’y chamaille, comme dans toutes les classes ! Manuel, Kevin, ces deux-là se bagarrent pour tout, pour rien ou presque. Sauf que, derrière ces disputes d’enfants, couvent de vraies tempêtes, le chômage, le spectre de l’expulsion…

Avec le soutien des voisins, des amis, du commerçant turc du coin, la famille de Manuel, comme d’autres, résiste pour garder le cap. Parfois, il arrive qu’elle craque…

En classe, on prépare aussi activement le grand concours « Nous inventons un monde nouveau ». Manuel, passionné comme son père d’objets volants, a imaginé un avion nommé « Lafuite ». Puisque tout fout le camp… Seulement, il va placer dans la soute toute sa colère, sa rage et ses trésors. Quand tout tourne mal… même les boussoles perdent le nord !

Je serai cascadeur

Je serai cascadeur

de Detty VERRYDT

EDITIONS QUART MONDE | Paru le 09/05/2006 | 8,00 €

Le premier jour de classe dépasse les espérances de Wim, car non seulement il retrouve Hans, son meilleur ami, mais sa nouvelle institutrice, Kristin, est vraiment très sympa.

À côté de Wim, un nouvel élève s’est assis : Andy. Il vient d’arriver et la maîtresse demande à Wim de lui montrer l’école.

Une amitié va naître entre les deux enfants, même si Andy est un peu bizarre : il utilise des prospectus pour couvrir ses livres, mange des barres de chocolat au lieu d’aller à la cantine et ses devoirs sortent de son cartable tout froissés.

Très vite, les autres élèves de la classe se moquent d’Andy et, petit à petit, Wim va, lui aussi, se retrouver mis à l’écart parce qu’il défend son nouvel ami. La seule fois où les élèves ne se moquent pas d’Andy, c’est lorsqu’il dit à la maîtresse quel métier il veut exercer plus tard : cascadeur !

Mais, quand un vol est commis dans l’école, Andy est le coupable idéal, et même Wim se met à douter de son ami.

Et l'on chercha tortue

Et l'on chercha tortue

de Collectif D'ENFANTS DU BURKINA FASO

EDITIONS QUART MONDE | Paru le 06/07/1992 | 4,00 €

Un jour la sécheresse s'abat, terrible, et de la peur jaillit la haine dont sera victime l'animal le plus démuni: Tortue... jusqu'à ce que tous les animaux de la brousse comprennent leur erreur.

La boîte à musique

La boîte à musique

de Jean-Michel DEFROMONT

EDITIONS QUART MONDE | Paru le 02/03/1989 | 8,00 €

 

La vie est dure, rue des Orchidées, mais un jour, une mystérieuse boîte à musique vient y glisser ses notes d’espoir… Dès les premières lignes, David nous plonge dans son monde. Avec ses mots à lui, c’est toute une enfance qui se raconte.

Ce n’est pas tout à fait un roman : pas une page, pas une phrase qui ne s’enracine dans le vécu des gamins les plus pauvres. Ce n’est pas non plus un documentaire : pas une anecdote, pas un récit qui ne soit traduit en termes de poésie, qui ne soit recréé par le regard de l’amitié.

Ce livre doit son existence au mouvement Tapori. Celui-ci, depuis ses origines, rassemble les enfants de tous les milieux, ceux des « rues des Orchidées » comme ceux des beaux quartiers, recueillant jour après jour leurs pensées, leurs joies, leurs peurs, leurs rêves, comme autant de pièces d’un même puzzle.

C’est ce puzzle traversé par un rayon de soleil que l’auteur a reconstitué pour nous car il sait d’expérience que la misère n’est pas une histoire ancienne, d’un autre monde : cette histoire, aujourd’hui, des milliers de gosses la vivent, chez nous.

Mon coeur est dans ce caillou

Mon coeur est dans ce caillou

de Noldi CHRISTEN

EDITIONS QUART MONDE | Paru le | 9,00 €

Il était une fois... cinq mille pierres. Et, avec chacune de ces pierres, un message... des milliers d'histoires et de messages envoyés par des enfants du monde pour dire leur façon à eux de contribuer à la construction d'un monde plus juste.

Funambule

Funambule

de Caillardaud FRANÇOISE

En un mot (EDITIONS QUART MONDE) | Paru le | 3,50 €

Alfred, Célimène, Louis, Gisèle... aucun des personnages qui ont inspiré ces neuf nouvelles n'a une vie facile. Pourtant, tous nous impressionnent : leurs bonheurs, leurs rages, leurs espoirs, leurs doutes nous interrogent et nous invitent à jeter aux orties jugements trop rapides et idées toutes faites. En refermant le recueil, on se prend à rêver que l'auteure, volontaire permanente d'ATD Quart Monde, nous les présente pour pouvoir partager leurs éclats de rire et leurs larmes.

Quelle école pour quelle société

Quelle école pour quelle société

de ATD QUART MONDE & Pascal PERCQ

EDITIONS QUART MONDE | Paru le | 5,00 €

Que faire face au gâchis humain que représente l’échec scolaire, avec plus de 150 000 enfants sortant chaque année du système sans diplôme ? Un projet d’école ne peut se distinguer d’un projet de société.

Pour ATD Quart Monde, qui lutte depuis plus de 50 ans contre la misère, l’échec n’est pas inéluctable. Mais la réussite scolaire de tous les enfants ne peut être envisagée que si les familles vivant dans la pauvreté sont réellement partie prenante, avec tout ce qu’elles peuvent apporter.

Parents de milieu très défavorisé ou non, enfants, jeunes, enseignants, chercheurs, pédagogues, syndicalistes : tous s’expriment ici et disent « Comment construire ensemble l’école de la réussite de tous ».

ATD Quart Monde appelle chacun à concrétiser ce rêve. C’est possible.

Fati

Fati

de Jean-Michel DEFROMONT

EDITIONS QUART MONDE | Paru le | 10,00 €

Du sud au nord, de « Ti-Paradis » à la cité des Myosotis, ce roman croise des destins d’hommes et de femmes que tout sépare. En choisissant la fiction, l’auteur Jean-Michel Defromont parvient à nous faire entrevoir ce que signifient la présence auprès de l’autre, les liens que l’on tisse par le biais du livre et des activités créatrices, la quête du sens de l’existence. Pourquoi s’enfuit-elle avec son bébé, cette jeune femme que personne n’est venue voir à la maternité ? Pourquoi offre-t-elle à Élisabeth, sa voisine de chambre, cette mystérieuse statuette africaine, seul présent qu’elle tenait du père de sa fille ?

Cette « Mère à l’enfant », Élisabeth l’emportera sur une île lointaine, où une autre vie commence pour elle et sa famille. C’est là, près de  » Ti-Paradis « , une trentaine de cases en tôle rouillée accrochées entre la montagne et la mer, qu’elle va se lier d’amitié avec Fati, une petite créole, vive et curieuse de tout.

Cette statuette, Fati la recevra en cadeau lorsque, devenue institutrice, elle choisira de quitter son île pour rejoindre, en France, un mouvement engagé aux côtés de familles démunies. Elle y apportera sa présence, les mots, les livres dont elle se régalait comme de friandises, quand elle était enfant. Elle y rencontrera Élodie, adolescente métisse à l’histoire familiale brisée, dont on découvrira progressivement l’origine…

Du sud au nord, de  » Ti-Paradis  » à la cité des Myosotis, ce roman croise des destins d’hommes et de femmes que tout sépare.

Basé sur des faits authentiques, Fati nous emmène à la rencontre de familles en proie à la grande misère, en France et dans un pays du Sud. En choisissant la fiction, Jean-Michel Defromont réussit, hors du discours militant, à nous faire saisir ce que signifient la présence auprès de l’autre, la création de liens grâce au livre et aux activités créatrices, la quête du sens de l’existence.

Dancing nuage

Dancing nuage

de Georges-Paul CUNY

EDITIONS QUART MONDE | Paru le | 14,00 €

Simon, 10 ans, vit avec ses parents, dans une roulotte baptisée par son père Dancing Nuage, le nom d’un cheval sur lequel il avait parié et gagné il y a fort longtemps. Comme il disait : « J’ai eu ma chance dans la vie. C’était un dimanche aux courses. Ça a duré deux minutes ». En rentrant chez lui, après le dernier jour de classe avant Noël, l’enfant apprend par sa mère que son père vient d’être emprisonné.

Effrayée par la police qui menace de lui retirer son fils, la mère quitte la roulotte et s’enfuit avec lui.

Ils essaient d’abord de trouver refuge auprès d’une amie, puis d’une sœur, qui les rejettent sans pitié. De village en village, de porte en porte, ils vont affronter, sous les lumières de Noël, l’indifférence ou le harcèlement des gens. Ils mangent et dorment au hasard des chemins et des gares, acceptant leur sort, sans révolte.

Mais ils sont ensemble et l’amour familial, l’amour de la vie restent présents malgré la misère. À la fin de leur errance, après avoir retrouvé Dancing Nuage, ils attendront le retour du père sorti de prison.

 

 

Le secret de l'espérance

Le secret de l'espérance

de Geneviève DE GAULLE-ANTHONIOZ

EDITIONS QUART MONDE | Paru le | 5,00 €

Dans ce livre-testament, Geneviève de Gaulle Anthonioz témoigne de ses combats à la présidence d’ATD Quart Monde, notamment pour que l’État français agisse contre l’exclusion.

Le 9 juillet 1998, alors qu’avec ses compagnons du Quart Monde, elle obtient du parlement français une loi affirmant « l’égale dignité de tous les êtres humains », « Paris, dit-elle, délire d’enthousiasme pour le Mondial ». Aujourd’hui alors qu’un tout autre spectacle envahit nos écrans, Le Secret de l’Espérance est sa riposte à elle.

Après sa Traversée de la nuit, 4 mois au secret dans un camp de la mort, Geneviève de Gaulle Anthonioz nous livre quarante ans de son combat dans le camp de la vie, auprès de ceux qui lui ont fait découvrir Le Secret de l’Espérance. « S’il y a une espérance dans ce monde si dur et si injuste, elle est dans le cri silencieux de ceux qui savent ce qu’est la liberté parce qu’ils vivent sous la dépendance, l’égalité puisqu’ils sont traités en inférieurs, l’honneur d’être homme, eux qui supportent le poids du mépris. »

Ce livre, plus que jamais, chacun en a besoin pour retrouver en lui-même l’être humain qu’il se doit d’être. Le diffuser partout, c’est faire un geste citoyen, un acte de résistance, de défense de la dignité humaine.

Agir avec Joseph Wresinski

Agir avec Joseph Wresinski

de Marie-Hélène DACOS-BURGUES

EDITIONS QUART MONDE | Paru le | 17,10 €

Fondateur du Mouvement international ATD Quart Monde, Joseph Wresinski (1917-1988), après avoir fait lui-même l’expérience de la pauvreté, a été en 1987 l’inspirateur de la Journée mondiale du refus de la misère célébrée chaque 17 octobre. Il est également l’auteur du rapport sur la grande pauvreté qui est à l’origine de la loi française sur la lutte contre les exclusions votée en 1998.

Il a consacré sa vie à la lutte contre la misère en promouvant des actions concrètes et une réflexion visant à :

  • considérer les plus pauvres comme les premiers acteurs de la lutte contre la pauvreté ;
  • associer les plus pauvres à la conception, la mise en œuvre et l’évaluation des politiques qui les concerne ;
  • porter l’ambition d’un monde sans pauvreté, un monde où les droits à la vie familiale, au travail décent, à la participation sociale, culturelle et politique sont premiers.

Cet engagement s’est situé délibérément dans une démarche républicaine donnant pleinement leur sens aux termes Liberté, Égalité, Fraternité.

L’ouvrage restitue le parcours, la réflexion et l’action de cet homme exceptionnel en les développant par thèmes en cinquante questions et trois parties : l’Égalité c’est le fait, la Liberté c’est le droit, la Fraternité c’est le devoir,  l’ensemble s’appuyant sur des textes, des conférences, des interviews souvent inédits.

Une occasion pour découvrir cet homme et alimenter nos réflexions et nos débats à propos des actions contre la misère.

Citoyens, les Universités populaires Quart Monde

Citoyens, les Universités populaires Quart Monde

de Delphine DUQUESNE

EDITIONS QUART MONDE | Paru le | 8,00 €

Comment oser prendre la parole, comment se penser citoyen lorsque l’on vit l’exclusion ?
C’est l’un des défis qu’aident à relever les Universités populaires Quart Monde. Elles réunissent des personnes venant de tous milieux sociaux – les unes en situation de pauvreté, les autres solidaires – partageant un même engagement pour défendre les droits et la dignité de tous, pour lutter contre la misère. Le savoir n’y est pas transmis, il s’y construit, à partir de l’expérience des personnes qui vivent la grande pauvreté.

Ce film nous entraîne dans la dynamique des Universités populaires Quart Monde. Les participants se réunissent d’abord au niveau du quartier, puis au niveau régional ou national autour d’un thème particulier, ici « Tous citoyens pour une Europe active contre la misère ».
Tous les deux ans, une Université populaire européenne rassemble des délégués des différents pays et des représentants des institutions européennes.

La caméra de Delphine Duquesne suit Aimée, Patrick, Jan… dans leur préparation de la session européenne qui s’est tenue en 2012 à Bruxelles. Nous partageons leurs doutes, leurs réflexions et l’émotion de les voir témoigner dans l’immense salle du Conseil économique et social européen. Une belle leçon d’intelligence et de courage.

Il existe aujourd’hui des Universités populaires Quart Monde dans huit régions en France et dans une dizaine d’autres pays.