l'autre LIVRE

EDITIONS BRUNO DOUCEY

Salon 2018 : Retrouvez cet éditeur sur le stand C27

Pour le poe?te Bruno Doucey et la romancie?re Murielle Szac qui ont fonde? cette maison d’e?dition en 2010, la poe?sie est un art vivant en prise avec le monde, qui se nourrit du partage avec autrui et de la confrontation de nos imaginaires. Il convenait donc de sortir des perspectives de laboratoire et des expe?rimentations langagie?res dans lesquelles la poe?sie franc?aise s’est longtemps enferme?e, pour retrouver une vitalite? cre?atrice, impulser un souffle nouveau et donner a? la poe?sie contemporaine la pleine mesure du me?tissage culturel et humain dont nous avons aujourd’hui besoin.

Quatre axes fondent d’emble?e la de?marche e?ditoriale de cette maison :

• L’ouverture aux poe?sies du monde et la primaute? accorde?e aux e?ditions multilingues.
• La de?fense des e?critures contemporaines qui ne dissocient pas lyrisme et engagement, expression de
l’intime et force des valeurs collectives.
• Le refus de re?server la poe?sie a? un cercle restreint de spe?cialistes et l’ouverture au plus grand nombre.

• L’importance accorde?e a? la mise en voix des textes dans des rencontres toujours renouvele?es avec le public.

En moins de neuf ans, les E?ditions Bruno Doucey auront publie? quelque 140 ouvrages a? travers neuf collections, dont un nombre important d’anthologies rassemblant des voix venues de tous les horizons. Les cinq continents sont repre?sente?s dans leur catalogue, le plus souvent en e?dition bilingue, et la place faite aux femmes, quasi pre?ponde?rantes, est sans pre?ce?dent dans l’e?dition franc?aise de poe?sie.

Adresse : Cour d'Alsace-Lorraine
67, rue de Reuilly
75012 PARIS
Téléphone :0967350574
Site web :http://www.editions-brunodoucey.com
Courriel :nous contacter
Diffusion :Harmonia Mundi
Distribution :Harmonia Mundi
Représentant légal :Bruno Doucey
Forme juridique :SARL
Racine ISBN :978236229
Nombre de titre au catalogue :140
Tirage moyen :1200
Spécialités :poésie du monde poésie contemporaine
Venger les mots

Venger les mots

de Serge PEY

Soleil noir (EDITIONS BRUNO DOUCEY) | Paru le 20/10/2016 | 14,50 €

Venger les mots… Serge Pey aura écrit ce livre comme on érige une barricade face au maintien de l’ordre. Ici, il nous invite à multiplier les foyers de poésie pour « mettre le feu à la plaine » ; là, il en appelle à la libération de Leonard Peltier, militant de l’American Indian Movement emprisonné depuis 1976. Ailleurs encore, il compose une «prière punk» pour les Pussy Riot, collectif de féministes russes violemment malmenées par le pouvoir de Vladimir Poutine, ou un hommage aux héros du réseau Sabaté qui bravèrent la dictature franquiste par des actions à visage découvert. D’un texte à l’autre, un même appel à l’insoumission. Une même conviction que la poésie est action. Un même désir de venger les mots et les morts. Ma maison d’édition, qui ne publie que des poètes contemporains, est heureuse d’ouvrir ses portes à la parole insurgée de Serge Pey. 

Au vent de la piroguière

Au vent de la piroguière

de Flora Aurima DEVATINE

L'autre langue (EDITIONS BRUNO DOUCEY) | Paru le 15/09/2016 | 15,00 €

Un enfant dans sa pirogue, « le ciel tout en haut » et « la mer tout autour ». Puis un chemin de vie, « l’impatience du temps », la crainte du départ... Il ne faut que quelques poèmes à Flora Aurima Devatine pour brosser le portrait d’une enfance polynésienne partagée entre le « respect atavique des mystères d’autrefois » et l’ouverture à d’autres horizons. Mais très vite le voyage de la vie se confond avec celui du langage, oscillant entre oralité et écriture. Un vent de liberté se lève, qui fait avancer la pirogue des mots ; la poésie devient l’archipel de tous les possibles. Si l’auteur a tenu à rassembler sa poésie sous le nom tahitien « Tifaifai », qui signifie patchwork, c’est que son oeuvre, faite de pièces assemblées, n’aspire qu’à « renouer, rénover et retresser la natte humaine ». Une voix majeure de la culture polynésienne que je suis heureux d’accueillir.

Se donner le pays

Se donner le pays

de Imasango & Déwé GORODÉ

Tissages (EDITIONS BRUNO DOUCEY) | Paru le 01/09/2016 | 16,00 €

Pendant de longs mois, deux femmes de Nouvelle Calédonie ont entretenu un dialogue par la poésie. Deux femmes de générations, de conditions et de couleurs de peau différentes, qui partagent la même terre et veulent parcourir ensemble les mêmes chemins de paix. Pour écrire ce livre, Déwé Gorodé et Imasango se sont rencontrées, tantôt chez l’une à Nouméa, tantôt chez l’autre à Ponérihouen, dont le nom en langue paicî désigne l’embouchure d’un fleuve. Les déchirures du pays, le deuil au seuil de la case, la lutte indépendantiste, les accords de Nouméa, la crainte de nouveaux conflits, la place des femmes, la sexualité « imposée ou non », l’éducation des enfants, la puissance tellurique de la Grande Terre, aucun sujet n’a été écarté, aucun tabou n’a fait taire leur « parole jumelle ». C’est pour publier de tels livres que je suis devenu éditeur. Un appel à résister par la poésie.

Voix Vives de méditerranée en méditerranée 2016

de COLLECTIF

Tissages (EDITIONS BRUNO DOUCEY) | Paru le 18/08/2016 | 20,00 €

Cette anthologie comporte un texte inédit de tous les poètes invités au festival de Sète à la fin du mois de juillet 2016. Les quatre Méditerranée qui nous sont familières y sont présentes – celles des pays latins, d’Afrique du Nord, des Balkans, d’Orient – ainsi qu’une cinquième, celle dont l’Histoire a «exporté» la culture dans le monde, outre-Atlantique ou en Afrique. Plus de cent poètes venus de tous les horizons constituent la mosaïque de ce livre, voué à la polyphonie des voix et des cultures. Chacun d’eux est édité dans sa langue, à laquelle nous réservons la «belle page», et traduit en français. Le lecteur peut ainsi savourer la musique des mots, sans perdre de vue cet incessant tissage du dialogue entre les êtres, les cultures et les langues. Un livre qui ne connaît pas de frontières.

Longtemps j'ai courtisé la nuit

Longtemps j'ai courtisé la nuit

de Jean JOUBERT

Soleil noir (EDITIONS BRUNO DOUCEY) | Paru le 10/08/2016 | 16,00 €

Jean Joubert nous a quittés en 2015. Sa voix nous manque, « c’est en silence désormais » qu’il nous parle. Mais avant de partir, le poète a pris soin d’adresser à ses amis les poèmes qu’il écrivait au fil des jours, depuis la publication de L’alphabet des ombres, comme autant de lettres pour conjurer l’absence. Ce sont ces poèmes inédits, fidèlement rassemblés, qui constituent ce livre. Pour avoir longtemps « courtisé la nuit », le poète n’ignore pas celle qui « s’avance à pas de louve ». Mais son inquiétude est ailleurs, dans la brutalité qui s’est emparée du monde, la violence faite aux femmes ou le « grognement des tueurs souterrains », menaces auxquelles il objecte une « promesse d’aube » et un « parfum d’enfance », fidèle en cela aux voeux de son premier recueil, Les Lignes de la main.

Telles des guitares désaccordées

Telles des guitares désaccordées

de Maria POLYDOURI & Kostas KARYOTAKIS

Soleil noir (EDITIONS BRUNO DOUCEY) | Paru le 02/06/2016 | 15,00 €

Ils se sont rencontrés, se sont aimés, ont échangé lettres et poèmes, mais la vie les a séparés. Maria Polydouri et Kostas Karyotakis, deux étoiles filantes de la littérature, chères au coeur du peuple grec. Il aura fallu ce livre, imaginé par la traductrice Michèle Justrabo, pour que ces êtres se trouvent réunis dans un dialogue poétique où s’expriment tour à tour le désir et la révolte, l’espoir et le désenchantement. 

Leurs poèmes s’y répondent, dans des duos d’amour et de peine qui font émerger ce qui unissait et séparait ces êtres au destin prématurément brisé. Telles des guitares désaccordées nous invite à découvrir leurs chants dans une édition bilingue où la langue grecque et le français reposent tête-bêche. Une manière de suggérer que chaque être est l’impossible reflet de l’autre.

Je veille, incorrigible féticheur

Je veille, incorrigible féticheur

de Anthony PHELPS

Soleil noir (EDITIONS BRUNO DOUCEY) | Paru le 04/05/2016 | 15,00 €

Quatre ans après la publication de Nomade je fus de très vieille mémoire, le poète haïtien Anthony Phelps nous ouvre à nouveau les portes de son imaginaire. La première partie du livre nous fait entrer « dans l’amitié tranquille du texte ». En une suite de poèmes ludiques, il réinvente origine et mémoire, formes et couleurs, romances et paroles, arpentant les territoires du rêve en « affranchi de la Liberté ». Dans la seconde partie, écrite « sous encre délirante », son surréalisme caraïbéen cède l’initiative aux mots. En d’incessants vertiges, sa poésie nous délivre « des détresses de la nuit », offrant ce « regard bleu » qui « calme les paysages ». Et j’ai bonheur à entendre la parole de ce magicien des mots, « incorrigible féticheur », se jouer des harmoniques de la langue, avec une science éprouvée du rythme et de la musicalité.

Ceux qui se taisent

Ceux qui se taisent

de Bruno DOUCEY

Soleil noir (EDITIONS BRUNO DOUCEY) | Paru le 04/05/2016 | 15,00 €

Quels points communs entre les habitants d’un village de Grèce, un lit d’hôpital où se meurt un ami et la femme d’une cité de banlieue dont le fils a choisi le Coran ? On ne les entend pas, on ne les voit pas. De la Crète à Créteil, de elle à il, le talent de Bruno Doucey est de savoir donner vie à ceux qui sont privés de parole. Sous sa plume, « les mots remontent du silence comme l’odeur de la terre sous une pluie d’été ». Ses poèmes sont autant de chroniques d’une crise violente d’où émergent des noms et des visages : ceux d’un peuple qui ne veut pas vivre à genoux, d’un homme qui combat le crabe entouré des siens, des migrants qui se massent aux portes de l’Europe, d’une mère alliée à d’autres mères. Avec son dernier recueil S’il existe un pays (2013), il nous invitait à un voyage autour du monde ; avec Ceux qui se taisent, c’est le monde qui vient à nous. Le livre témoin d’une époque.

Sur les berges du Chari, district nord de la beauté

Sur les berges du Chari, district nord de la beauté

de NIMROD

L'autre langue (EDITIONS BRUNO DOUCEY) | Paru le 01/04/2016 | 15,00 €

Pour la première fois, Nimrod affiche sur une couverture un nom qui le relie à son pays. Sur les berges du Chari nous entraîne sur les rives du fleuve qui se jette dans le lac Tchad. L’occasion nous est alors donnée de découvrir des paysages, des ciels, des oiseaux, une terre « qui renoue avec l’eau » ; sans omettre ces êtres qui tirent leur subsistance du fleuve, où se déploient leurs éperviers, et qui connaissent les violents soubresauts de l’Histoire en marche. Nimrod ne passe sous silence ni « la honte noire » des concessions négrières ni la répression qui menace le pays dont il est aujourd’hui un lointain exilé. Et parce que tout cours d’eau scinde en deux le paysage qu’il traverse, le poète s’attache au « district nord de la beauté » qui tient lieu, pour lui, de boussole et de cap. Le livre d’un homme avec qui je partage un autre fleuve : celui de la fraternité.

La liberté guide nos pas

La liberté guide nos pas

de Pierre EMMANUEL

En résistance (EDITIONS BRUNO DOUCEY) | Paru le 01/04/2016 | 15,00 €

Pendant la Seconde Guerre mondiale, Pierre Emmanuel s’engage dans la résistance littéraire avec une véritable « obsession de la liberté ». La plume devenue arme, il défend la parole face au mensonge et la condition humaine face au joug totalitaire. Trois recueils publiés lors de ces années de plomb sont rassemblés dans ce livre que j’éprouve une grande fierté à publier : Cantos, brèves chansons parues à Alger dans la revue Fontaine de Max-Pol Fouchet, ainsi que deux recueils édités par Pierre Seghers : Combats avec tes défenseurs et La liberté guide nos pas. Ces textes ne font pas seulement de Pierre Emmanuel un poète de la Résistance, au même titre qu’Aragon, Eluard ou Desnos : ils questionnent aussi la nature profonde des êtres face au mal, et rappellent la nécessité de prendre en charge le destin spirituel de nos frères humains. Une haute vision de l’Homme.

Des flocons de neige rouge

Des flocons de neige rouge

de Jin EUN-YOUNG & Hyunja KIM

Soleil noir (EDITIONS BRUNO DOUCEY) | Paru le 03/03/2016 | 15,00 €

Des flocons de neige rouge...Trois mots suffisent à Jin Eun-young pour mêler drame et légèreté, douceur et douleur, violence et réenchantement du monde par la poésie. Ce recueil nous fait entrer dans la conscience d’une génération, celle des années 70, qui a vu la Corée s’ouvrir à la démocratie et qui s’intéresse à la position de l’individu moderne dans un monde en perte de repères. La jeune femme qui a écrit ce livre refuse de taire ses propres interrogations. Mais elle nous les livre sans pathos, avec fantaisie et un goût permanent de l’étrange. Nourrie de poésie et de philosophie européennes, elle risque cet aveu : « J’ai grandi en fillette occidentale à peau jaune. Difficile de me définir moi-même. » Surtout, ne vous en excusez pas, chère Jin Eun-young : l’éditeur français qui publie cette édition bilingue de vos poèmes, est heureux de vous accueillir !

Europ'oètes

Europ'oètes

de COLLECTIF

Embrasures (EDITIONS BRUNO DOUCEY) | Paru le 03/03/2016 | 25,00 €

À l’heure où l’Europe paraît engluée dans une crise qui dépasse les frontières de l’économie, nous vous invitons à découvrir, dans un joli coffret de cinq titres, une Europe des peuples, des langues et des imaginaires. Cinq jeunes poètes, sélectionnés par Versopolis, organisme chargé de promouvoir la poésie européenne, composent ce coffret : une Islandaise, un Polonais, une Lituanienne, un Slovaque et une Macédonienne, tous publiés dans leur langue d’origine et traduits en deux langues, l’anglais et le français. Et parce que la poésie est un art de l’hospitalité, cinq auteurs confirmés de la maison d’édition préfacent leurs recueils (Murielle Szac, Bruno Doucey, Stéphane Bataillon, Aurélia Lassaque et Yvon Le Men) et et les accueillent en France pour le Printemps des Poètes. Une poignée de mains fraternelles.

Bris de vers

Bris de vers

de Christian POSLANIEC

Tissages (EDITIONS BRUNO DOUCEY) | Paru le 18/02/2016 | 20,00 €

Bris de vers... L’anthologie que nous publions pour la 18ème édition du Printemps des Poètes s’apparente à un voyage dans les territoires, connus et inconnus, de la création poétique du XXe siècle. Tout commence avec Apollinaire et sa lassitude du monde ancien. Le vers se brise comme un éclat de rire, annonçant la déflagration dadaïste et surréaliste, un désir de vivre et d’écrire autrement, une rupture de la fonction des poètes et de la poésie. Mais le siècle de l’imagination créatrice est aussi celui des guerres, de l’exposition coloniale, de la Shoah et de la bombe atomique. En quinze chapitres, et quelques cent vingt poètes, Christian Poslaniec et Bruno Doucey nous invitent, dans le foisonnement des revues et des livres, à suivre « les émeutiers du XXe siècle ». Il en va de la lecture comme du voyage ferroviaire : les paysages se transforment à une vitesse étonnante. Une énergie cinétique est à l’oeuvre dans ce siècle ; une tension élastique est à l’oeuvre dans ce ce livre.

Les obus jouaient à pigeon vole

Les obus jouaient à pigeon vole

de Raphaël JERUSALMY

Sur le fil (EDITIONS BRUNO DOUCEY) | Paru le 18/02/2016 | 15,50 €

Trouillebleu, Dontacte, Père Ubu, Jojo la Fanfare, ils se sont trouvés de sacrés sobriquets les hommes de Cointreau-whisky. Parce que dans les tranchées, personne ne garde son véritable nom. « Ce sont des appellations d’état civil qui puent la naphtaline. Des inscriptions sur des tombes. Les prononcer porte la poisse.» Pour conjurer la peur, pour échapper à la balle perdue et au mauvais coup du sort, chacun a son petit rituel. Apollinaire, lui, écrit. Des lettres, mais aussi ce journal de la tranchée, où il collecte l’instant. Dialogues de soldats qui guettent dans la boue la mort en face et dont l’humanité nous bouleverse. 

Avec tendresse et finesse, Raphaël Jerusalmy offre une dimension d’épopée à ces héros ordinaires dont la guerre dévore la vie. Mais la force magistrale de Jerusalmy est de nous amener, petit à petit, à entrer dans les pensées d’Apollinaire, à comprendre ce geste incompréhensible du poète : s’engager. Au nom de la poésie. « Il joue avec les mots comme d’autres avec le feu ». Ses poèmes, il sait bien que jamais un poilu ne les lira, et pourtant ils leur sont dédiés. Et l’émotion nous étreint, lorsqu’on le surprend à guetter la source du vers, à polir la strophe, à faire jaillir la création et l’acte poétique du chaos et de la destruction. 

Une île en terre

Une île en terre

de Yvon LE MEN

Soleil noir (EDITIONS BRUNO DOUCEY) | Paru le 21/01/2016 | 14,50 €

Cette île en terre, quelle est-elle ? Pour Yvon Le Men, qui nous livre ici le premier recueil d’une trilogie, l’île est d’abord le hameau où se déroule une enfance en noir et blanc, aux lisières de la pauvreté, un lieu où des vies humbles ont tracé le sillon de leur humanité. Celle d’un père trop tôt parti, d’une mère chevillée au réel, d’un voisin, l’inénarrable Jean-Claude, que chacun pourrait avoir rencontré « dans la banlieue de sa vie ». Cette île est aussi celle que l’enfant s’invente pour grandir : des premières lectures une pile électrique sous les draps, aux rêves qui traversent la fenêtre comme des oiseaux blancs, il laisse à la poésie le soin de gouverner son coeur. Un voyage pour « aller à l’étranger comme chez son ami, et chez son ami comme à l’étranger ». Un livre pour lequel mon engagement d’éditeur est total. 

Quand on n'a que l'amour

Quand on n'a que l'amour

de Bruno DOUCEY & PEGLION SABINE

Poés'idéal (EDITIONS BRUNO DOUCEY) | Paru le 20/11/2015 | 8,50 €

"Je respire par tes mains

Je me couvre de tes veines

Je te bois

Je deviens

Soleils rouges

Tu es mon paysage mon tempo ma cadence

Mon naufrage et ma rime ma vague et mon volcan

Mon îlot de lumière ma bouteille à la mer

Mon homme argile"

Imasango

Le rapt

Le rapt

de Maram AL-MASRI

L'autre langue (EDITIONS BRUNO DOUCEY) | Paru le 02/10/2015 | 15,00 €

"j'avais un enfant

je l'ai caché dans mon ventre

il a partagé mon corps

je l'ai nourri de mon sang

je lui ai fait partager mes rêves

j'ai chanté pour lui, il souriait

je l'ai porté, il cessait de pleurer

ils l'ont arraché à mes bras

j'ai cessé de chanter"

Je ressemble à une chambre noire

Je ressemble à une chambre noire

de Roja CHAMANKAR

Soleil noir (EDITIONS BRUNO DOUCEY) | Paru le 02/10/2015 | 15,00 €

"À nous

Les gants noirs et silencieux

À nous

Les mensonges faciles

À nous

Les exécutions en masse

À nous

La patrie en déroute

À nous

Les manches de couteaux

Tu sais

Ô combien le goût de l'eau est amer."

Un lent dépaysage

Un lent dépaysage

de Mireille FARGIER-CARUSO

Soleil noir (EDITIONS BRUNO DOUCEY) | Paru le 20/08/2015 | 13,50 €

"Entre les blancs

Le retour inlassablement

Des images

L'une

Puis l'autre

Arrêt sur visages

Ainsi relire l'oubli"

Caché dans la maison des fous

Caché dans la maison des fous

de Didier DAENINCKX

Sur le fil (EDITIONS BRUNO DOUCEY) | Paru le 21/05/2015 | 14,50 €

« Elle s’était levée au moment où l’ambulance Ford manœuvrait pour se garer sur la place, le faisceau des phares balayant la façade de grès. Elle était montée sur un banc pour apercevoir le médecin et le photographe qui se dirigeaient vers l’arrière du véhicule, leurs pas imprimés dans le tapis blanc qui déjà recouvrait le gravier. Une jeune femme en était sortie la première, le visage encadré par une épaisse chevelure noire, enveloppée dans une ample cape, puis un homme vêtu d’un pardessus croisé, les traits obscurcis par l’ombre portée de son chapeau, était apparu. Il s’était légèrement incliné pour allumer une cigarette, et la flamme vacillante avait éclairé un regard curieux, presque inquiet, celui que l’on promène sur ces endroits inconnus où l’on arrive sans les avoir choisis. »

Le carnet retrouvé de monsieur Max

Le carnet retrouvé de monsieur Max

de Bruno DOUCEY

Sur le fil (EDITIONS BRUNO DOUCEY) | Paru le 21/05/2015 | 15,50 €

"• Hypothèse n°1 : on ne me tolère ce carnet que parce qu’il est jaune. Si le tissu vient à manquer pour l’étiquette, on pourra toujours y découper des étoiles et les coller sur la poitrine des Juifs que l’on amène ici.

• Hypothèse n°2 : les Allemands ont un goût très prononcé pour l’humour jaune.
- En connaissez-vous la raison, mademoiselle ?
- Pas le moins du monde.

- Regardez autour de vous, réfléchissez.
- Je sais ce qu’est l’humour noir, monsieur Jacob, mais l’humour jaune, non, vraiment, je ne vois pas.

- Eh bien, les SS n’aiment-ils pas voir les Juifs se faire de la bile ? Si mon carnet était rouge, on me l’aurait déjà confisqué."

La femme dans le soleil

La femme dans le soleil

de Breyten BREYTENBACH

Soleil noir (EDITIONS BRUNO DOUCEY) | Paru le 02/04/2015 | 14,50 €

"très-aimée, je t'envoie une tourterelle vermeille

car personne ne tire sur un messager rouge

je lance haut dans l'air ma tourterelle vermeille je sais

que tous les chasseurs la prendront pour le soleil"

Fragments de la maison

Fragments de la maison

de Habiba DJAHNINE

L'autre langue (EDITIONS BRUNO DOUCEY) | Paru le 06/03/2015 | 12,00 €

"Je resterai éveillée jusqu'à l'aube

Je protégerai ton sommeil

Des bruits nocturnes

J'éloignerai la guerre et l'identité

Je construirai les fragments de la maison

Pour étaler des feuilles de poésie

Je laisserai l'automne s'absenter de nos vies

J'attendrai le printemps pour planter un acacia"

Le sang des hommes : Poèmes, 1940-1983

Le sang des hommes : Poèmes, 1940-1983

de Luc BÉRIMONT

En résistance (EDITIONS BRUNO DOUCEY) | Paru le 06/03/2015 | 15,50 €

"Le soir tombait

Le sang des hommes tonnait comme le torrent gronde

J'entendais tout

Je savais tout

Je mangeais ton cri pour me taire

Je saignais et je rayonnais, partagé, muet, solidaire

J'écrivais des poèmes d'amour à la lueur insuffisante des incendies"

Le coeur à trois heures du matin

Le coeur à trois heures du matin

de Peter BAKOWSKI

Soleil noir (EDITIONS BRUNO DOUCEY) | Paru le 19/02/2015 | 15,00 €

"Mais, la nuit tombée,

les éoliennes et les fils téléphoniques

grincent et chantent

leur berceuse des grandes étendues.

Couché dans ton duvet

sous une harde d'étoiles,

ton coeur pose toutes les questions

auxquelles

seul le vécu

peut répondre"

L'insurrection poétique : Manifeste pour vivre ici

L'insurrection poétique : Manifeste pour vivre ici

de COLLECTIF

Tissages (EDITIONS BRUNO DOUCEY) | Paru le 06/02/2015 | 19,00 €

"Cache-toi, Shulekha,

cache vite cette honte,

Cache tes cheveux, tes yeux, ton menton,

Cache ton nez, tes lèvres et tes seins,

Cache tes orteils, cache toute ton indécence.

Tais-toi, surtout, ne fais pas de bruit,

Entre vite dans une cage,
Seule la cage peut sauver une femme"

Taslima Nasreen

Rhapsodie pour Hispaniola

Rhapsodie pour Hispaniola

de Jean METELLUS

Soleil noir (EDITIONS BRUNO DOUCEY) | Paru le 23/01/2015 | 16,50 €

"Avec nos pierres, nos flèches, nos bâtons, nos mains nues

Et nos corps exposés sans aucune protection

En face d'hommes décidés à tuer

Pour obtenir de l'or

Pour obtenir la soumission complète

Et l'effacement de toute dignité

Que pouvions-nous faire ?

Résister, résister jusqu'au bout"

Plus haut que les flammes

Plus haut que les flammes

de Louise DUPRÉ

Soleil noir (EDITIONS BRUNO DOUCEY) | Paru le 06/01/2015 | 14,50 €

"À Auschwitz, on exterminent

des enfants

qui aimaient caresser

des troupeaux de nuages"

Guerre a la Guerre

Guerre a la Guerre

de Bruno DOUCEY

Poés'idéal (EDITIONS BRUNO DOUCEY) | Paru le 07/11/2014 | 8,50 €

« Je viens de recevoir

Mes papiers militaires

Pour partir à la guerre

Avant mercredi soir

Monsieur le Président

Je ne veux pas la faire

Je ne suis pas sur terre

Pour tuer des pauvres gens. »

Boris Vian

Vive la Liberte !

Vive la Liberte !

de Bruno DOUCEY & Pierre KOBEL

Poés'idéal (EDITIONS BRUNO DOUCEY) | Paru le 07/11/2014 | 8,50 €

« C’est moi…

celle qui crie à la face

du dictateur.

Celle qui vit seulement dans

les esprits nobles

celle que connaissent

seulement les coeurs

des héros

celle qui ne marchande pas

et qui n’est pas à vendre.

Je suis le pain de la vie

et son lait

mon nom est

Liberté. »

Maram al-Masri

En fin de droits

En fin de droits

de Yvon LE MEN & PEF

Soleil noir (EDITIONS BRUNO DOUCEY) | Paru le 02/10/2014 | 13,00 €

«Emploi
avant j’avais un métier
maintenant j’ai un emploi
m’a dit un jour
un paludier
dont le sel brillait encore en blanc dans ses yeux

un employé qui ploie
comme le roseau
contre les mauvaises nouvelles du chômage »

De bronze et de souffle, nos coeurs

De bronze et de souffle, nos coeurs

de Jeanne BENAMEUR & Rémi POLACK

Passage des arts (EDITIONS BRUNO DOUCEY) | Paru le 04/09/2014 | 16,00 €

"Trouver
invisible
l’empreinte d’une main
où poser la tienne
d’un pas
où mettre le tien
Tu apprends
lentement
la confiance
dans les traces de ceux
qui ont
disparu."

Née de la pluie et de la terre : Edition bilingue

Née de la pluie et de la terre : Edition bilingue

de Rita MESTOKOSHO & Patricia LEFEBVRE

Passage des arts (EDITIONS BRUNO DOUCEY) | Paru le 04/09/2014 | 17,50 €

« Mon coeur est fait de branches de sapin
Entremêlées à toutes les saisons du monde
Je dors pour mieux tapisser tes rêves
Et celui du chasseur en quête d’une terre
Où il pourra alimenter son envie d’être libre
De marcher en admirant les courbes des rivières
De nourrir sa faim et d’assouvir sa soif »

Blanc

Blanc

de SAPHO

L'autre langue (EDITIONS BRUNO DOUCEY) | Paru le 21/08/2014 | 12,00 €

« La page tentante
Le silence
Le temps blanc


S’abstenir ?


Non
Aucun homme ne s’abstient »

Grecite suivi de Après l'épreuve

Grecite suivi de Après l'épreuve

de Yannis RITSOS

En résistance (EDITIONS BRUNO DOUCEY) | Paru le 22/05/2014 | 15,00 €

 

 « Dans ce pays, le ciel ne diminue jamais un seul instant la flamme de nos yeux

Dans ce pays, le soleil nous aide à soulever le poids

De pierre que nous avons toujours sur nos épaules

Et les tuiles se brisent net sous le coup de genou de midi

Les hommes glissent devant leur ombre

Comme les dauphins devant les caïques de Skiathos »

En pleine figure - Haïkus de la guerre de 14-18

En pleine figure - Haïkus de la guerre de 14-18

de Dominique CHIPOT

Tissages (EDITIONS BRUNO DOUCEY) | Paru le 31/10/2013 | 16,00 €

En pleine figure

La balle mortelle

On a dit : au coeur - à sa mère.

René Maublanc

 

Cla, cla, cla, cla, cla...

Ton bruit sinistre, mitrailleuse

Squelette comptant ses doigts sur ses dents.

Julien Vocance

 

Dans un trou du sol, la nuit,

En face d'une armée immense,

Deux hommes.

Julien Vocance

S'il existe un pays

S'il existe un pays

de Bruno DOUCEY

Soleil noir (EDITIONS BRUNO DOUCEY) | Paru le 03/10/2013 | 15,00 €

" Je t'écris en passeur des poésies du monde

à cheval sur une rythmique

debout sur la digue d'un chant de résistance

couché entre les lignes

d'une furieuse envie de vivre

 

Ton soleil, poète,

prend les ténèbres par la main."

Rebâtir les jours

Rebâtir les jours

de Salah AL HAMDANI

L'autre langue (EDITIONS BRUNO DOUCEY) | Paru le 19/09/2013 | 15,00 €

"Rebâtir les jours

à genoux

lorsque l'horizon se noie dans la crue du ciel

et que la forêt n'est plus qu'une flaque brûlée

 

Je serai de cette génération qui marche à l'envers

portant son arche sur sa tête"

Un présent qui s'absente

Un présent qui s'absente

de Michel BAGLIN

Soleil noir (EDITIONS BRUNO DOUCEY) | Paru le 19/09/2013 | 15,00 €

" On me dit que la poésie n'est qu'affaire de langage

Mais je sais bien moi que le chant des hommes

est un sang qui revigore le mien

 

Qu'il m'aide à mieux embrasser le paysage, à sentir plus fort, à voir plus grand

et que le moindre poème m'aura donné du large "

Les terres rares

Les terres rares

de Stéphane BATAILLON

Soleil noir (EDITIONS BRUNO DOUCEY) | Paru le 18/04/2013 | 13,00 €

« Nous imposons les mains

afin que la chaleur

parvienne jusqu’à toi

Déjà te prévenir

des tendresses fragiles »

Voix Vives, de Méditerranée en Méditerranée : Anthologie Sète 2012

Voix Vives, de Méditerranée en Méditerranée : Anthologie Sète 2012

de COLLECTIF

Tissages (EDITIONS BRUNO DOUCEY) | Paru le 16/08/2012 | 20,00 €

Je vais lui parler de mon bon peuple Qui vit en solitaire dans une cellule Et dialogue avec les ombres à la fin de la nuit Mon peuple est ce dieu aux bras ouverts Qui va seul dans les champs de blé Vers les lieux que l'oubli n'atteint pas Et qui tombe chaque jour En prononçant des mots d'amour.

Tes yeux poussent la porte du monde

Tes yeux poussent la porte du monde

de Pierre VAVASSEUR

Soleil noir (EDITIONS BRUNO DOUCEY) | Paru le 16/05/2012 | 13,00 €

Bien des lecteurs connaissent le reporter des pages Culture du quotidien Le Parisien. D’autres écoutent ses chroniques à la radio. Quelques-uns ont même eu la chance de l’entendre entonner des chansons d’amour à la guitare. Un homme singulier et pluriel, Pierre Vavasseur ? Oui, à condition de ne pas oublier le poète dont j’ai le bonheur de publier le premier recueil. Le titre est beau, les textes le sont aussi. Ils parlent avec justesse de ce qui ne souffre aucun bavardage : les blessures secrètes, l’enfance à quai, la brûlure des départs, la vie qui court « d’une nuit à l’autre sans réponse ». La poésie de Pierre tient dans cette tension entre la parole et le silence, l’énergie et le chagrin, la solitude fondamentale des êtres et leur soif intense de partage. Avec des mots simples, elle nous rappelle que l’étonnement libère et que les yeux nous tiennent lieu de serrure.

Symphonie du printemps : Edition français-grec

Symphonie du printemps : Edition français-grec

de Yannis RITSOS

En résistance (EDITIONS BRUNO DOUCEY) | Paru le 19/04/2012 | 14,50 €

« Mes chers semblables

comment pouvez-vous

vous courber encore ?

Comment pouvez-vous

ne pas sourire ?

Ouvrez les fenêtres.

Le monde resplendit

infatigable.

Qu’il soit regardé. »

Dans la poigne du vent

Dans la poigne du vent

de François-Xavier MAIGRE

Jeunes Pumes (EDITIONS BRUNO DOUCEY) | Paru le 10/02/2012 | 12,20 €

"Les bras d'un merisier

dérobent mon poème

au temps qui l'a vu naître

 

maintenant

 

mes doigts

comblent les blancs

 

dans le secret

des ombres"

Cortège et Epinicie

Cortège et Epinicie

de Luc BRÉBION

Soleil noir (EDITIONS BRUNO DOUCEY) | Paru le 20/10/2011 | 18,25 €

"Puma de lumière : j'ai plongé

dans la chambre de Sara,

remuant une chimère de pudeurs et de muscs

dans les tiroirs où il n'y a plus rien :

ivresse de dalles trempées de pluie,

de portraits ou d ebroches ou d'acacias."

Ma mor est morte

Ma mor est morte

de Paul DE BRANCION

L'autre langue (EDITIONS BRUNO DOUCEY) | Paru le 02/06/2011 | 14,20 €

« Maman massive est partie maintenant.
Cela ne me console pas. Ma tâche est
devant moi. Je suis extrêmement surpris
par mon émotion. Je pleure presque.
Comment puis-je pleurer ainsi cette
femme qui a si furieusement détruit tout
autour d’elle ? »

Juste une pierre noire

Juste une pierre noire

de Jeanine BAUDE

Soleil noir (EDITIONS BRUNO DOUCEY) | Paru le 25/10/2010 | 14,20 €

« Dis-moi le redoublement des racines

la femme qui s’avance sans amarres

et sans peur debout dans la distance

celle qui écrit au revers des courants »

Chants du métissage

Chants du métissage

de Bruno DOUCEY & Pierre KOBEL

Poés'idéal (EDITIONS BRUNO DOUCEY) | Paru le | 8,50 €

"Je n'ai pas de frères de race,

ni de religion, ni de communauté,

pas de frères de couleur,

pas de frères de guerre ou de combat,

je n'ai que des frères de Terre"

Michel Baglin