l'autre LIVRE

ATTENTE (L')

Depuis 1992, c’est à la littérature de création contemporaine que s’intéressent les éditions de l’Attente. À la limite de la poésie, aux approches philosophiques, aux écrits d’artistes, aux essais, aux traductions et à tout ce qui anime, questionne et aventure une langue vivante innovante qui puise son inscription dans le réel ou l’imaginaire, au-delà du formel.

Adresse : 249 rue Sainte-Catherine
33000 Bordeaux
Téléphone :05 56 92 30 89
Fax :09 55 20 02 60
Site web :http://www.editionsdelattente.com
Courriel :nous contacter
Représentant légal :Michel Mazurier
Forme juridique :Association
Racine ISBN :978-2-36242
Nombre de titre au catalogue :175
Tirage moyen :500
Spécialités :Poésie contemporaine
Nous ne sommes pas des héros

Nous ne sommes pas des héros

de Rémi CHECCHETTO

Alimage (ATTENTE (L')) | Paru le 14/02/2018 | 14,00 €

Lors d’une résidence d’écriture dans la Sarthe, Rémi Checchetto écrit des portraits de personnes qu’il rencontre. "Aucun roi parmi eux, nul grand de ce siècle, mais tous les autres. Ceux que l’on n’entend que très peu. Qui sont parfois évoqués par les journalistes, forment des statistiques et autres pourcentages. Les prétendus muets de naissance, les invisibles d’existence…" Soixante-dix-neuf parcours de vie, captés et transcrits en instantanés mobiles par un songeur sensible, un ensemble à facettes ponctué de réflexions sur l’écriture en situation.

Trip machine

Trip machine

de Patrick BOUVET

Ré/velles (ATTENTE (L')) | Paru le 04/01/2018 | 14,00 €

Constitué de plusieurs sections aux ambiances parallèles, ce livre mêle un objectivisme halluciné aux perfides promesses des nouvelles technologies. De mutations lexicales en infra-accélérations verbales, embarquement immédiat pour ce voyage littéraire propulsé, où l’on croise la cybernétique, la chirurgie esthétique, la traque policière et la pyrotechnie. Et nous voilà face à notre devenir machine...

Monomère & Maxiplace

Monomère & Maxiplace

de Véronique PITTOLO

Propos poche (ATTENTE (L')) | Paru le 04/01/2018 | 11,00 €

Monomère & Maxiplace interroge la famille à travers une grille ludique (jeu de 7 familles, poker, échecs). L’appartenance à une famille renvoie aussi une familiarité avec des archétypes. Les figures des cartes sont des symboles, fictions ouvertes que l’on peut permuter, décrypter, à l’aune de son propre vécu. Aux schémas issus de la culture populaire (personnages ou héros de contes, de romans), cette autobiographie en “jeu de cartes“ fait revivre des étapes de l’existence entre hasard et décision, destin et libre-arbitre.

Paysage zéro

Paysage zéro

de Sophie COIFFIER

Alimage (ATTENTE (L')) | Paru le 05/12/2017 | 14,00 €

Traversant plusieurs paysages, réels ou inventés, une narratrice sur le départ tente de croire à un ailleurs, à un lendemain supposé meilleur. Paysage zéro questionne avec humour la possibilité d’habiter un monde désenchanté avec la naïveté de vouloir tout recommencer. Un foisonnement de débuts, d’instants, de retours en arrière et d’arrêts sur image essaie de contrecarrer la prédictibilité du monde, avec le sentiment d’un échec prévu. Ou comment concilier l’idée du bonheur avec le prix du beurre, le happy-end cinématographique, la météo, le Boot Camp

Nuit

Nuit

de Etel ADNAN

Philox (ATTENTE (L')) | Paru le 22/11/2017 | 9,00 €

« Fusion brève mais puissante de poésie, de prose et de philosophie, ce livre est aussi énigmatique que la nuit elle-même, perpétuellement tendue vers l’illumination tout en la retenant. L’incertitude se déploie comme une rivière souterraine à travers ces pages où les mouvements physiques du monde sont mis en parallèle avec ceux de l’esprit brillant d’Adnan. « La philosophie nous ramène à la simplicité », écrit-elle, tout en essayant avec une grande complexité de concilier l’inconciliable : la relation de la mémoire au temps. »
— Kimberly Grey (extrait), revue en ligne On the seawall

Choeurs politiques

Choeurs politiques

de Frank SMITH

Ré/velles (ATTENTE (L')) | Paru le 21/08/2017 | 9,00 €

Pour qu’enfin cesse la vaine construction et déconstruction de châteaux en Espagne qui reposent sur le sable de nos partis pris, Frank Smith nous livre un petit vade mecum à l’usage d’une linguistique mise sur l’établi, tout près des tournevis, des marteaux et des ciseaux à bois à destination démocratique. Rédigé à l’impératif car il nous est fondamental de sortir de nos torpeurs, de nos renoncements et de nos incertitudes. (Éric Coder)

Salle d'embarquement

Salle d'embarquement

de Jérôme GAME

Ré/velles (ATTENTE (L')) | Paru le 20/08/2017 | 12,50 €

C’est l’histoire d’un déroutage inopiné dans les interstices de la globalisation, smartphone en main. Pour son travail, Benjamin C. parcourt la planète en avion, chaînes d’hôtels et voitures de location. Témoin en immersion, il absorbe tout ce qu’il voit. Le regard qu’il porte sur le monde d’aujourd’hui, saturé d’images, lui enseigne que le réel est affaire de recadrages comme de contrechamps. Répondre à cet appel, c’est commencer d’agir, ici et maintenant.

Colloque des télépathes & CD Post-Gradiva

Colloque des télépathes & CD Post-Gradiva

de Sandra MOUSSEMPES

Alimage (ATTENTE (L')) | Paru le 10/07/2017 | 14,00 €

Un fait divers de l’ère victorienne se dévoile en filigrane, autour des soeurs Fox qui communiquaient avec les esprits. En parallèle à cette ambiance gothique l’auteure convoque celle tout aussi étrange des années 69-71 à Hollywood, temple des sectes hippies, des starlettes en devenir et d’une idéologie inquiétante et joyeuse qui berça aussi son enfance. Comme une auto-fiction poétique caméra au poing, le récit alterne les époques, revient sur ces femmes, héroïnes amplifiées par des états modifiés de conscience. L’album Post-Gradiva est la bande son du livre. Sandra Moussempès utilise les différentes textures de sa voix chantée qu’elle intègre à l’énonciation du poème en vocalisations narratives. Les atmosphères cinématographiques questionnent la notion de temporalité et les sensations de déjà-vu en provoquant une forme d’hypnose.

Décor Daguerre

Décor Daguerre

de Anne SAVELLI

Alimage (ATTENTE (L')) | Paru le 17/03/2017 | 21,00 €

Suivre une femme qui crée et se déplace, explorer la notion de décor, de mouvement et d’immobilité... Ce livre n’est ni un journal, ni un essai sur un film ou un souvenir d’enfance. Découpé en 75 parties, il a subi l’influence des arbres et des rues. Parfois il marche droit, comme à longer la rue Daguerre sans faire le tour des boutiques. Parfois il bifurque, saute de branche en branche. Le documentaire Daguerréotypes d’Agnès Varda, sa carrière, les films de Jacques Demy, le Paris des années 70 et celui d’aujourd’hui, constituent les arrière-plans de cette réflexion poétique.

Au Centuple

Au Centuple

de Jérôme LAFARGUE

Philox (ATTENTE (L')) | Paru le 17/03/2017 | 12,50 €

Se fixant comme contrainte d’écrire cent textes constitués de cent mots chacun, l’auteur nous promène dans une dimension qui côtoie la fiction, l’histoire littéraire, la sociologie, la politique, le burlesque et l’intime. Chaque paragraphe est autonome, étonne et percute par sa justesse, par sa finesse. L’ensemble se tient en un corps kaleïdoscopique à la fois poétique et réflexif sur notre société, non dénué de touches comiques.

Ce livre

Ce livre

de Guy BENNETT

Propos poche (ATTENTE (L')) | Paru le 16/01/2017 | 11,00 €

Ce livre détaille les clés théoriques et techniques de la matière textuelle qui le constitue. Il engage un processus littéraire presque entièrement axé sur lui-même. Sorte d’autoguide poétique, il n’est pas sans rapport avec Poèmes évidents (du même auteur, paru en 2015).

Laissez-passer

Laissez-passer

de Juliette MÉZENC

Alimage (ATTENTE (L')) | Paru le 03/10/2016 | 16,00 €

Des je hétéroclites et variables passent des frontières, géopolitiques, psychiques, sensibles, empruntent des voies détournées, arpentent les territoires de la fiction, du vivant et du cosmos… Au centre, un naufrage de migrants déclenche une succession de textes étroitement liés par ces histoires de frontière et de circulation. Les points d’ancrage entre jeu vidéo et réalité ouvrent le procès des limites de ce monde en dérive.

Mer et Brouillard

Mer et Brouillard

de Etel ADNAN

Philox (ATTENTE (L')) | Paru le 12/10/2015 | 14,00 €

La mer : peut-être le symbole littéraire originel, incarnant vie, mort et changement incessant.
Le brouillard : mystérieux, atmosphérique, parfois mortel.
Ce livre d’Etel Adnan, intitulé à partir des éléments qu’il questionne, est une suite de strophes contemplatives et sombres interrogeant la condition humaine contemporaine. Il s’attache aux forces universelles, affrontant les cycles répétitifs les plus tragiques de la nature humaine?: le départ, la mort, la guerre, l’amour. Moins expérimental que ses travaux antérieurs, le terme le plus approprié pour qualifier cet ensemble pourrait être «?épique non-narratif?». À certains moments, on perçoit des éléments de la pensée zen et de la philosophie classique, avec des critiques de l’impérialisme et de la violence. (Jocelyn Heath)

Parfois, je dessine dans mon carnet

Parfois, je dessine dans mon carnet

de Eric PESSAN

Au trait (ATTENTE (L')) | Paru le 04/09/2015 | 22,50 €

"Quand il n’écrit pas, l’écrivain prend des trains qui arrivent en retard, rencontre des élèves qui rêvent à autre chose, se rend dans des foires du livre où personne ne le reconnaît, passe ses journées à attendre un improbable lecteur dans une librairie, écoute les doléances de ceux qui n’aiment pas lire, se rue sur les buffets, et garde – paradoxalement – l’espoir en la littérature." (E. Pessan)
Auteur prolixe de romans, pièces de théâtre, romans jeunesse, poésie, Éric Pessan sort un nouvel atout de sa manche avec ce journal dessiné, relatant les multiples détails qui font les hauts et les bas de la vie d’un écrivain aujourd’hui. Chaque dessin est assorti d’une phrase.
Troisième titre de notre collection «?Au trait?» – qui s’intéresse au dessin – c’est un format généreux qui offre plus de 250 pages de dessins. La lecture peut être linéaire, les dessins étant présentés dans l’ordre dans lequel ils ont été dessinés par l’auteur au quotidien pendant deux années, chaque double page formant comme un strip de quatre cases. Elle peut aussi se faire butineuse, au gré du hasard de l’ouverture des pages…

Poèmes évidents

Poèmes évidents

de Guy BENNETT

Propos poche (ATTENTE (L')) | Paru le 16/08/2015 | 12,50 €

Les Poèmes évidents ont été écrits dans les derniers mois de la présidence de George W. Bush, et ont été inspirés par les «?guerres culturelles?» qui caractérisèrent la campagne électorale présidentielle américaine de 2008. Ils imitent la langue et le niveau du discours politique américain de l’époque tel que reflété par les grands médias, et surlignent certains des principes centraux du mouvement «?tea party?» ascendant (anti-intellectualisme, chauvinisme, islamophobie, patriotisme, racisme, xénophobie) qui se trouvaient alors au centre des débats. Les poèmes ont donc été intentionnellement «?nivelés par le bas?», dans leur sujet, leur approche rhétorique, et leur style, de manière à être compréhensibles, évidents, en fait, même pour le lecteur le plus anti-érudit.

Katrina - Isle de Jean Charles, Louisiane

Katrina - Isle de Jean Charles, Louisiane

de Frank SMITH

Propos poche (ATTENTE (L')) | Paru le 10/06/2015 | 11,00 €

Isle de Jean Charles est une langue de terre située aux confins de la Louisiane. Elle est la première victime d’une érosion côtière qui ronge la région depuis des siècles, décuplée par les effets des tempêtes qui balaient régulièrement le Golfe du Mexique.
Avec elle, une communauté d’Indiens issus de trois tribus – Biloxi, Chitamacha et Choctaw – coule doucement.
Pêcheurs de père en fils, les Indiens d’Isle de Jean Charles ont comme autre particularité de parler partiellement le français des Cajuns, descendants de Français chassés d’Acadie par les Anglais en 1755 et réfugiés en Louisiane.
On y va. On y passe, un jour.

Mémoires des failles

Mémoires des failles

de Philippe ANNOCQUE

Alimage (ATTENTE (L')) | Paru le 22/04/2015 | 16,00 €

Comment dire la singularité au moyen d’un langage commun ? C’est dans cet élan que s’inscrit Mémoires des failles. Il y s’agit de retracer le parcours d’une vie entière (les premières notes concernant ce projet ont plus de trente ans) sans passer ni par l’autobiographie ni par la fiction traditionnelle, en faisant ressurgir les images les plus immédiates sans recourir à une construction vraiment réfléchie. Écrire ce texte n’a jamais cessé d’être une aventure. Ce sont comme des photographies intérieures dont l’auteur est le premier surpris, assis qu’il est coude à coude avec le lecteur. Ces clichés sont rassemblés en albums qui dessinent une vie entière, de l’enfance à la maturité, jusqu’à l’entrée dans l’écriture sans que jamais celui dont le nom est sur la couverture puisse jamais affirmer « J’ai vécu cela ».

Le parfum du jour est fraise

Le parfum du jour est fraise

de Pascale PETIT

Philox (ATTENTE (L')) | Paru le 07/04/2015 | 13,00 €

Dès les premières lignes, on est pris dans un maelström de consignes et de questions – n°6 courant indéfiniment sur l’unique face d’un ruban de Möbius. Au croisement du Prisonnier de Georges Markstein et de L’Inquisitoire de Robert Pinget, une mise en évidence des tortuosités de discours qui subtilement nous informent, nous conforment et nous déforment, par un éloignement progressif du véritable sens.

Sanza lettere (road movie)

Sanza lettere (road movie)

de Marie COSNAY

Alimage (ATTENTE (L')) | Paru le 07/04/2015 | 13,00 €

Un basculement intime au moment d’un basculement politique, on a vu le temps fléchir, on ne peut pas faire autre chose qu’espérer. La narratrice prend la route, rencontre des réfugiés dans une forêt de l’Aude, un voleur de bateau en Méditerranée, une infirmière peu conforme à confondre et des squatteurs à Besançon. C’est ça : la narratrice tente de se frotter au monde, de le rencontrer – mais voilà, cela semble vain. Restent les étapes nommées, les Gertrude Stein, Dashiell Hammet, Pere Gimferrer, Jean-Patrick Manchette et Virgile.

    C’est un road movie, une fuite, une fille, la narratrice a bel et bien l’impression qu’elle fuit un crime qu’elle a commis et oublié, un corps gît au centre d’une pièce ; au bout de la course, au moment du retour, c’est elle-même la narratrice qui se retrouve allongée au sol, au centre – et si quelqu’un court encore dehors, en liberté, dans le monde bel et bien rejoint, c’est une sorte de sœur, de double : « court, sandales aux pieds traversant les territoires les muscles bandés le cœur vif et la force du taureau, une qui est sans fatigue ».

Tant qu'il fera jour

Tant qu'il fera jour

de Keith WALDROP

L'ATTENTE (ATTENTE (L')) | Paru le 02/03/2015 | 19,00 €

Né au Kansas en 1932 d’un couple désuni, le jeune Keith part, sous la conduite de leur mère avec ses deux demi-frères et sa demi-sœur, à la recherche de la vraie religion. La famille atterrit en Caroline du Sud dans un college fondamentaliste, où se situent certains épisodes désopilants du livre. Puis la famille se disperse… Leurs retrouvailles sont l’occasion d’impayables séances de spiritisme autour d’une planche de oui-ja, dont les deux demi-frères font un usage effréné. Au-delà de l’anecdote, dans une langue simple et directe, l’auteur nous livre une méditation sur les rapports entre folie et spiritualité, sur la recherche du sens et sur sa perte. Ce roman familial qui se déroule dans l’Amérique des années 40 et 50 est illustré de photos de famille. Comme dans sa poésie, Keith Waldrop écrit avec une sérénité malicieuse sur l’expérience et la mémoire. Ce roman sentimental, burlesque, philosophique, nous en apprend plus sur l’Amérique dite profonde que ne le feraient cent livres de voyageurs pressés.

Elles en chambre

Elles en chambre

de Juliette MÉZENC

Alimage (ATTENTE (L')) | Paru le 03/11/2014 | 15,00 €

Entre essai et poésie, une continuation, près d’un siècle plus tard, de la réflexion conduite par Virginia Woolf dans son essai « Une chambre à soi », sous la forme d’une visite guidée des chambres de femmes écrivains. Chambres d’écriture imaginées sous la surface, dans des régions dissimulées au regard, obscures, maintenues à part d’un quotidien souvent mené de front. Ou comment allier espace intime et contraintes matérielles d’une façon infiniment subtile pour ménager sa liberté intellectuelle.

Avec également des contributions de Marie Cosnay, Liliane Giraudon, Christine Jeanney, Emmanuelle Pagano, Cécile Portier et Anne Savelli.

Une limonade pour Kafka

Une limonade pour Kafka

de Xavier PERSON

Philox (ATTENTE (L')) | Paru le 03/11/2014 | 13,00 €

Comment écrire pour les coquelicots ? Pourquoi écrire encore aujourd’hui ? Comment écrire sans écrire ? Comment écrire pour ne rien dire ? Que faire de sa maladresse ? Sur des livres de Paul Celan, Hélène Cixous, Emmanuel Hocquard, Hubert Lucot, Claude Royet-Journoud et quelques autres, Une limonade pour Kafka propose des essais d’improvisations critiques. Comme autant de tentatives de marcher sur un fil.

Performances éthologiques de Font

Performances éthologiques de Font

de Laurence DE LA FUENTE

Au trait (ATTENTE (L')) | Paru le 07/09/2014 | 19,00 €

L’éthologie est une science qui étudie les comportements des animaux. Le mystérieux artiste Font envisage la chose de façon burlesque, à partir de données définies par les éthologues, mais appliquées à l’homme, ou dans un contexte humain hors de toute rationalité. Il en résulte des performances d’une inventivité cruelle, d’une étrangeté mêlant familiarité et aberration, qui ne sont pas sans évoquer les spectacles Panique d’Alejandro Jodorowsky ou les dessins de Topor exaltant un imaginaire inattendu, cocasse et effrayant à la fois. (extrait de la préface signée Arnaud Labelle-Rojoux)

Le syndrome Shéhérazade

Le syndrome Shéhérazade

de Eric PESSAN

L'ATTENTE (ATTENTE (L')) | Paru le 04/04/2014 | 19,00 €

On raconte des histoires pour ne pas mourir. Tant qu’on écrit, tant qu’on parle, tant qu’on écoute, on est en vie, on peut espérer connaître l’amour. C’est le syndrome Shéhérazade, on s’invente 1001 histoires par peur du silence définitif. Ce sont des nœuds d’histoires maintenues hors cadre, des cœurs de monologues absents, des moments de révélation, d’émotion, de drôlerie aussi, des moments d’effritement où la folie ordinaire libère la parole et s’insuffle dans la langue.

Le syndrome Shéhérazade est un théâtre érodé où seules les répliques subsistent : manquent la narration, le récit, l’articulation et les péripéties ; manquent les décors et le contexte. Seules demeurent les voix, qui confient un moment clé, un drame, une folie joyeuse ou désespérée, une obsession. Ce livre est tissé de fragments où des personnages – parfois récurrents – se livrent, s’affrontent et se complètent dans un désir éperdu de toucher l’autre.

Une jeune fille dans tout le royaume

Une jeune fille dans tout le royaume

de Véronique PITTOLO

Propos poche (ATTENTE (L')) | Paru le 02/03/2014 | 11,50 €

En trois récits poétiques et cinglants qui font figure de contes contemporains, l’auteur déchire les clichés d’une certaine éducation bourgeoise, catholique et policée, révélant les déplorables rabaissements qu’ils infligent à la féminité. La première partie relate l’émancipation d’une enfance féminine corsetée au climat brouillé des années d’avant 1968. Le rapport à la transition enfance-puberté-monde adulte, se retrouve aussi dans la deuxième partie, filtré par des références au conte, au rituel danger-peur de l’inconnu-ogre, et dans la troisième, fugue de la fillette revisitée, des schémas figés du conte au désir d’émanciper le récit de ses contraintes archaïques enfantines. L’ensemble est une traversée critique et lucide sur le devenir de l’individu (féminin en l’occurrence, mais la portée est plus large), éclairée par la légende (conte, discours évangélique chrétien…).

Là-bas

Là-bas

de Etel ADNAN

Philox (ATTENTE (L')) | Paru le 04/06/2013 | 12,00 €

Que faire pour sortir du cercle de mort qui entoure le Moyen-Orient ? Née au Liban, ayant vécu principalement en Californie, ce problème est tout simplement la toile de fond de toute une vie. J’ai cru un moment que la solution était révolutionnaire et militaire. Mais la guerre civile au Liban m’a convaincue que les guerres font plus ajouter de nouveaux malheurs que résoudre des conflits. J’ai commencé à désirer la paix. La désirer fortement. C’est alors que la question s’est posée : quelle paix ? Que va vouloir dire cette paix ? J’ai compris que cette paix doit vouloir dire : accepter l’autre. L’ennemi qui est devenu au cours du temps réalité et mythe, corps et image. Dans ce cas particulier cela voudra dire aller chez l’autre et le laisser venir, l’accueillir. Ultimement, en faire un ami. (Etel Adnan)

Loin

Loin

de Marie BOREL

Philox (ATTENTE (L')) | Paru le 31/05/2013 | 15,00 €

Les quatre points cardinaux sont l’ailleurs indispensable du mouvement perpétuel et des rencontres. Ce récit interroge la littérature de voyage, et la citation comme appropriation du monde (animal, végétal, minéral mais aussi céleste et maritime). Les pronoms personnels du singulier sont les personnages d’une narration épistolaire où le langage envoie des cartes postales aux pélicans de la syntaxe. Difficile parfois de savoir qui est qui. Les éléments ont (parfois) tendance à se déchaîner et les images déplacent les frontières. Se perdre n’est-il pas ce qui arrive en voyage ?

Etats de Faits

Etats de Faits

de Frank SMITH

Propos poche (ATTENTE (L')) | Paru le 02/04/2013 | 9,50 €

«?Le 15 février 2011, à Benghazi, deuxième ville de Libye, l’arrestation d’un militant des droits de l’homme provoque des émeutes et lance le début d’une guerre civile qui durera huit mois. On énonce les faits : on se fie aux phrases, on ne compte pas sur les mots.?»

En agent de liaison et dans la mouvance des poètes objectivistes américains, Frank Smith poursuit ses investigations poétiques commencées avec Guantanamo (Seuil, 2010).

Entre une ouverture et une fermeture de texte en italique (forme de plongée dans la situation), 35 poèmes numérotés se succèdent comme autant de cas de figure d’un conflit rapporté anonymement par voie de presse. L’auteur développe une écriture à la fois critique, poétique et politique de documentaire journalistique où le «?on?» désincarne pêle-mêle les points de vue des différents protagonistes et englobe le narrateur comme le lecteur. La notion d’information se retrouve ici fortement mise en question?: «?Mais où en est-on vraiment???».

Expansion sans profondeur

Expansion sans profondeur

de Jean-Paul CHAGUE

Philox (ATTENTE (L')) | Paru le 04/02/2013 | 12,00 €

Avec ce livre, Jean-Paul Chague poursuit un travail entrepris depuis 2005 : Dire ce qui est. Il travaille méticuleusement la grammaire de propos entendus et rarement interrogés. Avec des onzains à géométrie variable, sans ornements ni sentimentalisme (mais non sans sentiments), pensée et langage sont sans cesse confrontés. Il convoque par citation ses auteurs favoris, Gertrude Stein, Keith Waldrop, Emmanuel Hocquard, Paul Celan, Wittgenstein et bien d’autres, tissant leurs phrases dans les siennes pour soutenir son questionnement permanent sur ce que le monde fait au langage, et réciproquement.

La revanche de la pelouse

La revanche de la pelouse

de Rosmarie WALDROP

Philox (ATTENTE (L')) | Paru le 29/12/2012 | 11,50 €

« De la pensée qui se manifeste comme sentiment. Ces poèmes en prose questionnent mythe et histoire des sciences. Ils naviguent dans les inextricables revendications conflictuelles du corps (surtout féminin) et de l’esprit d’une part, et les sentiments dans un espace de logique et de physique d’autre part.
Tous dialogiques, ces poèmes tendent à travers un écart synaptique et souvent drôle vers un possible « tu », bien qu’il puisse s’agir, en rhétorique, d’un autre point de vue du même esprit. » (Marie Borel)


« L’un des livres de poésie les plus enrichissants… Rosmarie Waldrop tisse des fragments en une évocation personnalisée. C’est exactement le genre de connections philosophiques spécifiques dont parle Wittgenstein. » (Charles Bernstein)

Individu premier : Cinématographie de Bernard Stiegler

Individu premier : Cinématographie de Bernard Stiegler

de Alain JUGNON

Philox (ATTENTE (L')) | Paru le 25/10/2012 | 13,00 €

Premier livre publié en France sur l’œuvre philosophique et la vie de Bernard Stiegler, cet essai donne un accès direct à la pensée stieglerienne. Ce livre montre aussi les sources qui l’animent : Deleuze, Derrida, Paulhan, Valéry ou Beckett. Prenant appui sur les livres majeurs de Stiegler, Alain Jugnon éclaire son propos par des entrées multiples?: poésie, théâtre, cinéma…

«?Ce livre, qui est une individuation en acte et une construction personnelle, veut remercier la technique et la pensée qui sont à l’oeuvre dans nos vies (ainsi que leur cinéma) : Bernard Stiegler, le philosophe, depuis qu’il est sorti de prison, dans de nombreux livres publiés et qui resteront, passe à l’acte qu’il nous faut, pour, tels des poissons volants, nous donner le droit de combattre avec le poison et le remède psychique et social qui nous font. Ce livre veut enfin mettre à l’honneur le matérialisme de Bernard Stiegler, le seul matérialisme qui vaut pour enfin philosopher et aimer, selon la guerre de nos esprits.?» (A.J.)

Magic tour

Magic tour

de Suzanne DOPPELT & François MATTON

Au trait (ATTENTE (L')) | Paru le 17/10/2012 | 11,00 €

Pour faire le tour du monde en quelques pages, dans les airs, la vraie vie est dans les nuages, ou à la nage, il faut lancer des cailloux partout, chevaucher les lignes de partage, passer les frontières, ne pas avoir les pieds trop tournés, respirer en surplomb, goûter le vide, tourbillon, vertige, avoir le ventre plus gros que les yeux, ne pas s’en tenir aux mots, attraper des images, le monde dans une copie, gribouiller, brouiller les pistes, effacer les traces, repasser au même endroit car 2 fois au moins il faut dire ce qui le mérite : et on aura une petite encyclopédie paradoxale et magique.

Expériences à l'étang

Expériences à l'étang

de Bruno PELLIER

Philox (ATTENTE (L')) | Paru le 10/06/2012 | 11,00 €

Le mot paysage peut désigner une construction du langage. On construit habituellement un paysage à l’aide de descriptions. En remettant les choses à plat et ménageant des espaces dans les formes obligées de la description (Dictionnaire des longues distances), quel paysage fait-on ? Si on a décrit des actions, alors on pourra parler d’expérience. Ainsi ce livre est un carnet ouvert.

Acrobaties dessinées & CD Beauty Sitcom

Acrobaties dessinées & CD Beauty Sitcom

de Sandra MOUSSEMPES

Alimage (ATTENTE (L')) | Paru le 09/06/2012 | 14,00 €

Une place singulière est faite au monde de l’imaginaire et du féérique à travers l’écran où s’entremêlent poésie, prose, fiction et enquête. Sandra Moussempès nomme ce qui échappe au genre, esquisse le portrait malléable d’un récit en mutation continue dans l’élasticité brumeuse du temps qui passe. Avec le CD Beauty Sitcom, dans une ambiance postpunk liquide elle révèle d’une voix idyllique les abysses bleutés d’une pièce de vers performative.

Contes liquides

Contes liquides

de Jaime MONSTRELA

Philox (ATTENTE (L')) | Paru le 04/06/2012 | 12,00 €

"Sur l'île de Tahiroha, le jour du Vendredi saint, les cannibales convertis au christianisme ne mangent que des marins". L'écrivain lisboète exilé Jaime Montestrela (1925-1975) écrivit ces «contes liquides» à Paris, de mai 1968 à juin 1972, au rythme de deux ou trois par semaine. Plus de mille, donc. Nous en présentons ici quatre-vingts, ce qui n'est pas mal, compte tenu du fait que le traducteur ne parle pas portugais.

Quand j'étais petite

Quand j'étais petite

de Elisabeth JACQUET

Alimage (ATTENTE (L')) | Paru le 10/04/2012 | 13,00 €

Quand j’étais petite est constitué de 133 souvenirs de préadolescence, un âge où les questionnements fusent, où les rêves prennent des dimensions fantasmagoriques. La naïveté devient parfois cinglante, le loup se cache derrière chaque objet. Une sensation de virtuel avant l’heure dans un univers très années 70, sous les traits d’une écriture singulièrement appropriée où le souci du détail alimente les mots d’enfance. Enfance qui, en chacun, ne cesse de rester.

Toute Résurrection commence par les pieds

Toute Résurrection commence par les pieds

de Véronique PITTOLO

Alimage (ATTENTE (L')) | Paru le 10/04/2012 | 12,50 €

Cette fiction poétique et critique interroge la figure du féminin à travers les codes de représentation de l’histoire de l’art et de l’art moderne. Comment le mythe féminin apparaît-il à la lumière du présent, derrière le cliché de sa reproduction ? Pour ouvrir une réflexion sur la femme contemporaine, le couple, la maternité, de la tradition à sa déconstruction, Véronique Pittolo propose des télescopages et des agencements inédits. Les personnages apparaissent de manière oblique, comme des figures ou des thèmes?: Femme au bain, Vierge, Joconde, Nu, Couple, Mariage, Annonciation… Un nouveau mode d’enchantement de l’universel féminin.

Avec la reproduction d’une peinture d’Agnès Thurnauer en couverture.

Il faut toujours garder en tête une formule magique

Il faut toujours garder en tête une formule magique

de Virginie POITRASSON

Alimage (ATTENTE (L')) | Paru le 14/02/2012 | 14,00 €

Quand l’écriture essaie à la fois d’être événement, retranscription, décryptage et réflexion.
De son imaginaire indiscipliné, aux structures narratives polymorphes, Virginie Poitrasson emprunte des bribes d’enfance, des amorces de contes, des figures féminines traversantes, des clichés désamorcés, des strates de fables contemporaines, tissant de nouvelles formes de discours qui interrogent notre subjectivité.

Ce sont ces couches de texte où la formule magique – formule toujours informulée – est ce qui fait lien entre chaque page. Cette formule se déploie entre les signes, dans l’interstice des phrases, naît et se forme dans l’entre-deux du texte. Elle est ce lien puissant tout à la fois de violence et de douceur qui nous anime et nous rattache les uns aux autres.

Avec une photographie de Ann Hamilton en couverture.

La route est partout

La route est partout

de Rosmarie WALDROP

Alimage (ATTENTE (L')) | Paru le 03/10/2011 | 14,00 €

Cette séquence de quatre-vingt sections consigne le flux de conscience d’une automobiliste filant sur les routes de Nouvelle-Angleterre. Le plan de la réalité extérieure (habitacle, chaussée, paysage) et de la réalité intérieure se télescopent et se chevauchent continuellement faisant du poème une bande de Möbius, un miroir biface promené simultanément le long de la route et de la langue. Les objets se brouillent, leurs contours bavent. La vitesse rend manifeste les limites de nos capacités de perception, l’incapacité de notre vue à saisir les objets. Éparpillement des détails, dissolution du cadre, medium opaque, objet fuyant et sujet instable caractérisent l’anti-paysage qui défile. Plus que tout, nous voyons les panneaux de signalisation qui rompent la continuité de l’écrit et obligent le lecteur à changer de code, du textuel au visuel, et à les articuler comme il peut, tâtonnant pour énoncer leurs instructions et les raccorder au texte. (Abigail Lang)


Ce livre est magnifiquement traduit de l'américain et postfacé par Abigail Lang. Intitulé "The road is everywhere", ce fut le deuxième livre de Rosmarie Waldrop, publié aux États-Unis en 1978.

Cartographie Cherokee

Cartographie Cherokee

de Diane GLANCY

L'ATTENTE (ATTENTE (L')) | Paru le 13/02/2011 | 11,50 €

La poésie de Diane Glancy, vers libres ou prose poétique, est résolument contemporaine. L’énergie est le dénominateur commun. Ses mots avancent implacablement. Jamais larmoyants, parfois drôles et mordants, ils donnent une voix à ceux que l’on a rendus muets, à ceux que l’on n’écoute jamais. Depuis les marges elle essaie de trouver les paroles que des personnes, ou bien des créatures, exclues, prononceraient.
Diane se place souvent à l’intersection de l’ancien monde et du nouveau, observe ce qui s’y passe, rapporte les fragments et les bribes entendus. La façon dont sonnent ses poèmes illustre la manière dont les gens humbles parmi les Cherokee pourraient grommeler, ou bien éructer, un Anglais approximatif. Un peu comme j’ai entendu, pendant mon enfance, certains paysans de mon entourage s’exprimer, à la limite de l’onomatopée, avec une économie de mots, de grammaire et de syntaxe. (Béatrice Machet)